Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
pyrethre
conseil

Utiliser le pyrèthre au jardin

Connaître, préparer et l'utiliser correctement

Le pyrèthre est un insecticide d’origine végétale obtenu à partir du Pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium) utilisée depuis plusieurs décennies contre divers insectes ravageurs des cultures. Malgré le fait que les molécules actives soient issues d’un végétal, ce produit n’en reste pas moins très agressif à haute dose contre tous les insectes et animaux à sangs froids du jardin (auxiliaires du jardinier compris !). Découvrez nos conseils pour l’utiliser, dans le respect de l’environnement.

Utiliser le pyrethre au jardin

Tanacetum cinerariifolium

D'où vient le pyrèthre ?

Cette molécule très efficace contre les insectes, est issue d’une plante (Tanacetum cinerariifolium), originaire du Sud-Est de l’Europe et appartenant à la famille des Astéracées (marguerites, pissenlits, centaurées, pâquerettes, rudbeckia, etc). C’est un végétal ressemblant très fortement à notre grande marguerite (Leucanthemum vulgare) mais qui ne vit qu’au-dessus de 1500 mètres d’altitude et qui dispose de feuilles très découpées.

Le pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum  cinerariifolium) appartient au même genre que notre tanaisie commune (Tanacetum vulgare) très commune le long des routes et également utilisée comme répulsif et insecticide au jardin.

Ce végétal est désormais présent sur presque tous les continents pour son utilisation létale contre de multiples ravageurs. Plusieurs pays africains cultivent d’ailleurs ce végétal pour le commerce de cet insecticide naturel.

Utiliser le pyrethre au jardin

Tanacetum cinerariifolium et Tanacetum vulgare

Dans quels cas et contre qui l'utiliser ?

Les molécules activent contenues et extraites de cette plante ont une action neurotoxique sur tous les insectes et animaux à sangs froids. A faible dose, ce produit aura davantage un effet répulsif contre ceux-ci et notamment sur les moustiques femelles responsables de nombreuses maladies sous les tropiques.

Au jardin, ce produit sera d’une grande aide pour lutter contre de nombreux hôtes indésirables de nos potagers.

Citons par exemple :

  • Les pucerons qui pompent la sève de nos fèves, rosiers, choux, tomates, betteraves…
  • Les altises qui s’attaquent aux feuilles de toutes les espèces de la famille du chou (Brassicacées)
  • Les acariens (araignées rouges) qui apprécient les plantes d’intérieurs ou d’extérieurs en cas de sécheresse.
  • Diverses chenilles comme la piéride du chou ou les larves de la mouche du poireau et le doryphore seront supprimées de vos parcelles.
  • Côté maison, les cafards, puces des lits (ou des chats)
  • Les moustiques (aussi bien à l’état larvaire qu’à l’état adulte seront détruits par ces molécules).

Cette liste est bien entendu non exhaustive car, ce produit peut potentiellement venir à bout de n’importe quel insecte (utile ou non au jardinier).

Quelles sont les précautions à respecter ?

Attention aux appellations « bio » ou « naturelle » sur divers produits ! Bien que cet insecticide soit issu d’une plante et non de la chimie de synthèse, son action peut s’avérer très nuisible à toute la petite faune du jardin (principalement les insectes, poissons, amphibiens, lézards, ….) ayant le sang froid.

Il faudra donc l’utiliser avec parcimonie et uniquement en cas de dernier recours sous peine de nuire à tout l’écosystème de votre coin de paradis.

Comme dit plus haut, même les insectes auxiliaires peuvent être tués sans distinction par ce produit « naturel ».

Comme d’habitude, c’est la dose qui fait le poison. Il faudra donc bien lire les étiquettes avant d’utiliser ce produit vendu sous forme de poudre ou liquide (Attention à bien vérifier sur l’emballage que votre pyrèthre est bien naturel et non pas issu de la chimie de synthèse !).

Cette molécule devra toujours être appliquée en soirée et sans exposition directe à la lumière qui détruit les composés chimiques actifs du produit. Il est à noter que ces molécules ont l’avantage de se biodégrader très rapidement contrairement aux molécules chimiques qui peuvent parfois rester des décennies dans les sols et empoisonner des populations ainsi que des écosystèmes pour des générations entières (agent orange, DDT, chlordécone,…).

Comme d’habitude, nous vous conseillons d’utiliser ce produit de manière préventive (répulsive) plutôt que létale pour éviter de transformer votre jardin en désert biologique

Utiliser le pyrethre au jardin

Le pyrèthre s’utilise avec parcimonie, notamment pour la petite faune à sang froid du jardin

Bon à savoir

Si vous ne souhaitez pas utiliser ce genre de produit, pourquoi ne pas cultiver cette plante directement dans votre potager comme plante répulsive ?

La tanaisie comme le pyrèthre de Dalmatie émettent une odeur forte et très dissuasive pour la plupart des nuisibles du potager.

Cette pseudo marguerite est en plus très décorative et peu exigeante pour la qualité de son sol.  Elle apprécie d’ailleurs un sol pauvre et caillouteux de style montagnard qui rendront ses fleurs moins abondantes mais plus toxiques si vous les utiliser dans vos préparations curatives au jardin.

Utiliser le pyrethre au jardin

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire