Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

6 Prunus à floraison hivernale

Les variétés les plus précoces

Chaque année, en fin d’hiver, l’apparition des premières fleurs offrent un peu de baume au cœur aux jardiniers. Ces premiers signes du printemps sont les prémices du débourrement, des jeunes pousses, des gazouillis des oiseaux, du temps plus clément et des moments au jardin ! Dans la grande famille des Prunus, autrement dit les cerisiers à fleurs, amandiers, abricotiers, pêchers… de nombreux arbres et arbustes fleurissent très tôt. Certaines variétés, particulièrement hâtives, bravent même les derniers froids de l’hiver, en dévoilant leurs fleurs avant l’apparition des feuilles. Découvrez ma sélection de prunus précoces, qui fleurissent avant tous les autres !

Le Prunus yedoensis, un cerisier à grandes fleurs

Le Prunus yedoensis ou Cerisier Yoshino se distingue par son port étalé et ses branches arquées atteignant 6 m d’envergure qui lui confèrent une silhouette très élégante, qui évoque les estampes japonaises.

Il montre, dès le mois de mars et avant l’apparition du feuillage, des grappes de grandes fleurs de 3 centimètres qui colonisent les rameaux. Ces fleurs simples, en coupe, arborent un ton rose pâle, qui blanchit avant de faner. Très nombreuses, elles sont délicatement parfumées et contrastent joliment avec l’écorce foncée du sujet. En automne, son feuillage caduc revêt une lumineuse teinte jaune dorée, ce qui renforce encore son attrait.

Ce cerisier atteint 8 mètres de haut pour presque autant de large à l’âge adulte, ce qui le rend idéal en petit jardin comme en grand ! C’est aussi un bon choix en faveur de la biodiversité. En effet, les oiseaux et petits mammifères se délectent de ses petites cerises amères.

Au jardin, plantez-le de préférence au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol frais, bien drainé et neutre. Il supportera un sol légèrement calcaire, mais préfère être abrité des vents froids. Ce petit arbre est rustique jusqu’à – 15°C.

Polyvalent, le Prunus yedoensis peut être installé en fond de massif, en haie libre mais c’est sans nul doute en isolé que sa belle silhouette fera le plus d’effet.

Le Prunus mume ‘Beni Chidori’ : un abricotier du Japon à floraison très précoce

Le Prunus mume ‘Beni Chidori’ est un abricotier du Japon très précoce qui montre ses premières fleurs dès le mois février dans certaines régions. Elles éclosent sur le bois nu et mesurent de 2 à 3 cm de diamètre. Simples mais agrémentées de longues étamines blanches, elles affichent un joyeux rose carmin et ont l’avantage d’être légèrement parfumées.

De petite taille, cet arbre de 4 m de haut, adopte un port étalé. Après la floraison, le Prunus mume ‘Beni Chidori’ dévoile des petits fruits jaunes ressemblant à des abricots. De 3 cm de diamètre, ils sont recouverts de petits poils doux et sont même comestibles malgré leur goût qui oscille entre amertume et aigreur.

Rustique jusqu’à – 15°C, ce petit arbre peut être planté presque partout en France. Néanmoins, nous le déconseillons dans les régions où le gel sévit régulièrement car cela pourrait compromettre sa floraison.

Au jardin, l’abricotier du Japon n’aime pas les extrêmes : un sol argileux et compact ne lui plaît pas plus qu’un substrat très sec. Il apprécie un terrain riche, profond, frais mais drainé. Plantez-le au soleil ou à la mi-ombre, en situation abritée des vents.

Ce cultivar étant compact, vous pouvez tout à fait le cultiver en bac, sur la terrasse ! Prévoyez tout de même un contenant assez large, autour de 1 m de diamètre pour qu’il ait la place de se développer.

Le Prunus triloba, Amandier de Chine à fleurs en pompons roses

L’amandier de Chine est un prunus remarquable qui se couvre, en début de printemps, d’adorables fleurs très doubles en pompons rose tendre. Ces fleurs apparaissent dès février en climat doux, en mars-avril ailleurs et sont accompagnées des jeunes feuilles vert tendre qui font soufflent un agréable vent de fraicheur au jardin. Elles sont suivies, en été, par des petits fruits ovales et rouges.

Le Prunus triloba forme un petit arbre au port très ramifié qui ne dépasse pas les 3,50 mètres de haut pour 3 mètres d’envergure. Cette taille modeste lui permet d’être installé en petit jardin. Il sera d’ailleurs tout à fait à son aise si celui-ci est clos de murs car, bien que rustique jusqu’à – 15 °C, il redoute les vents froids et a besoin d’une exposition très protégée.

Plantez-le au soleil ou à la mi-ombre, idéalement dans un sol frais et profond (cela lui convient parfaitement, même s’il supporte un peu de sécheresse en été), même calcaire.

Notez que pour préserver son port dense, il faudra tailler après la floraison en raccourcissant les tiges qui ont fleuri, afin de booster la ramification.

Le Prunus subhirtella 'Autumnalis Rosea’, un cerisier en fleur dès novembre

Étonnant, le Prunus subhirtella ‘Autumnalis Rosea’ est un cerisier d’ornement qui fleurit entre novembre et mars lorsque les températures sont clémentes. Ses fleurs semi-doubles en coupe rose pâle, apparaissent par intermittence, un peu au « compte-goutte » parfois sur le bois nu, parfois lorsque les rameaux portent déjà des feuilles. C’est incontestablement l’une des floraisons les plus précoces. Son feuillage, caduc, évolue du bronze pâle au vert foncé, en passant par le jaune à l’automne. Les fruits se font discrets et prennent la forme de petites cerises rouges tirant vers le noir.

Adulte, il forme un arbre d’environ 5 mètres de haut pour 4 mètres de large, ce qui convient à tous les jardins. Son port gracieux et ses branches sinueuses expliquent aussi que ce prunus soit particulièrement apprécié.

Pour votre plus grand bonheur, cette élégance va de pair avec une robustesse à toute épreuve ! Cette variété supporte des températures en dessous de -15°C. Il peut être planté dans les régions les plus fraîches, mais, vous l’aurez compris, c’est en climat doux et en situation abritée des vents secs et froids qu’il fleurira le mieux.

Au jardin, plantez-le en plein soleil ou à la mi-ombre, en sol frais, drainé, neutre à calcaire. Évitez les terrains trop secs, ou au contraire, trop humides.

Le Prunus persica Taoflora, un petit Pêcher à fleurs

Le pêcher à fleurs est un petit arbre très facile à vivre ! Il se plait aussi bien en sol neutre que légèrement acide ou alcalin. Très rustique (en-dessous de -15°C), il apprécie être installé en plein soleil. Il faut toutefois éviter de le placer à la merci des vents forts, sous peine de voir sa floraison disparaître plus vite que prévu. Ce qui serait fort dommage puisqu’elle recouvre entièrement l’arbre de mars à avril. Blanches, roses ou rouges, les fleurs doubles arrivent avant le débourrement des feuilles. Le feuillage caduc est vert moyen à foncé, finement pointu et elliptique. Ce prunus a un port étalé mais supporte bien la taille, si vous souhaitez lui faire prendre une toute autre silhouette. Mesurant 3 mètres de haut pour 2,5 mètres d’envergure, il se glisse dans n’importe quel type de jardin, voire en bac sur une terrasse. Il peut tout aussi bien être planté dans un massif, en isolé ou dans une haie.  Il ne demande pas de gros soins, mis à part un peu de prévention contre la cloque du pêcher. Pour cela, à l’automne, pensez à lui faire un bon apport de compost et une pulvérisation de purin d’ortie, pour prévenir les carences en zinc et en bore, qui rendent les sujets plus vulnérables à cette maladie.

Le Prunus nipponica 'Brillant', un Cerisier du Japon parfait en haie

Le Prunus nipponica ‘Brillant’ est l’un des premiers à fleurir, à partir du mois de février. Il affiche de petites fleurs simples roses pâles marquées par un cœur rose plus soutenu. Elles surviennent avant le feuillage et recouvrent les rameaux érigés de ce Prunus au port dense. Parfumées, elles constituent une source de nectar de choix pour les abeilles. Les oiseaux quant à eux, se régaleront des drupes qui prennent la suite de la floraison. Son feuillage est constitué de longues feuilles finement dentées et brillantes. Au printemps, elles arborent un ton cuivre, avant de passer au vert moyen en été, puis à l’orange à l’automne.

Ce Cerisier japonais forme un petit arbre de 2,5 mètres de haut pour seulement 1,5 mètre de large. Ce port dense lui permet d’être utilisé aussi bien massif, en bac ou en haie. Il supporte des températures très basses (-25°C), ce qui permet de l’envisager dans les régions les plus froides. Néanmoins, pour profiter pleinement de sa floraison, nous le conseillons plutôt aux climats doux et aux endroits bien abrités.

Au jardin, plantez-le au soleil, dans un sol équilibré, ni trop humide, ni trop sec, ni trop calcaire, ni trop acide. Une fois bien installé en plein soleil, il ne demanda quasiment aucun entretien !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

2 réflexions au sujet de « 6 Prunus à floraison hivernale »

Laisser un commentaire