Les pommes de terre résistantes au mildiou

Les pommes de terre résistantes au mildiou

quelques variétés de pommes de terre insensibles au mildiou

Sommaire

Mis à jour le 1 Septembre 2023  par Pascale 5 min.

Pour comprendre l’impact du mildiou sur les pommes de terre, faisons une petite plongée dans l’histoire… Nous sommes au milieu du XIXe siècle, une époque où la pomme de terre est la base de l’alimentation de la classe paysanne. Entre autres en Irlande où, après une période de troubles politiques et religieux, le pays connaît une période de prospérité. Malheureusement, en 1845, le mildiou arrive sur l’île, et y trouve un climat humide favorable à son développement. Le mildiou s’y installe et pendant les quatre années qui suivent, il détruit les récoltes de pomme de terre, plongeant le pays dans une famine sans nom de la classe populaire, accentuée par un mépris évident des responsables politiques qui ne surent pas prendre les mesures pour pallier ce cataclysme. Sans que les chiffres soient précis, le nombre de décès dus à cette famine est estimé à un million entre 1846 et 1851. 

Alors certes, le mildiou n’aura pas les mêmes conséquences dans votre potager. Pour autant, il peut détruire une récolte de pommes de terre. Pour pallier ce problème, le mieux est de sélectionner des semences de pommes de terre résistantes au mildiou.

Difficulté

C'est quoi exactement le mildiou ?

Le mildiou est une maladie cryptogamique provoqué par le champignon Phytophtora infestans. Un climat chaud et humide favorise le développement, c’est pourquoi le mildiou est surtout présent lors des années humides.

Le champignon hiverne dans le sol sous forme d’oospores, c’est-à-dire sous forme d’œufs fécondés. Ensuite, les plantes s’infectent surtout par les stomates au moment de la période végétative. Les pommes de terre, les tomates et de nombreuses Solanacées y sont très sensibles.

Les symptômes :

  • Apparition de taches translucides blanc jaunâtre à la face supérieure des feuilles de tomates
  • Ces tâches prennent un aspect huileux, avec des nécroses au centre, bordées d’une marge livide
  • Sur la face inférieure des feuilles, se développe un duvet blanc à gris-violacé
  • La maladie se développe sur les tiges, en cas de climat très humide, elle pénètre le sol et attaque les tubercules qui seront contaminés. La conservation en sera impossible car ils vont pourrir.

pommes de terre résistantes au mildiou

Comment prévenir la maladie ?

  • Maintenir le sol meuble
  • Appliquer une rotation des cultures d’au moins 3 ans
  • Ne pas planter trop serré pour assurer une bonne aération des plants de pommes de terre
  • Ne jamais arroser par aspersion pour ne pas trop mouiller le feuillage
  • Renforcer les jeunes plants avec du purin d’ortie. Il ne va pas prévenir le mildiou mais stimuler les plants qui seront plus résistants face aux maladies
  • Faire des pulvérisations préventives de purin de prêle
  • Ne pas planter les pommes de terre à côté des tomates.
  • Et surtout choisir des variétés de pommes de terre résistantes au mildiou

Pour en savoir plus sur le mildiou : Tomate : mildiou, autres maladies et ravageurs

Pour faire vos purins vous-même :

‘Allian’, une pomme de terre à chair ferme

La variété de pomme de terre ‘Allians’ est relativement récente puisqu’obtenue par Böhm Nordkartoffel et inscrite au Catalogue français en 2003. C’est une variété semi-précoce qui bénéficie d’un bon rendement. En revanche, les pommes de terre sont de taille modeste, plutôt oblongues et allongées.

Les plants sont de taille moyenne à haute, au port demi-dressé. Le feuillage est vert clair à moyen,

Sous leur peau jaune, lisse, se cache une chair jaune pâle à foncé, suffisamment ferme, savoureuse et peu farineuse. Ces pommes de terre sont délicieuses consommées en primeur, après 90 jours de culture. Si on prolonge la culture jusqu’à 120 jours, elles pourront se conserver à la condition d’être stockées dans un local frais et sombre et d’être consommées assez rapidement.

À la cuisson, la pomme de terre ‘Allians’ est dotée d’une bonne tenue et ne se délite pas. Elle est parfaite pour la préparation de salade, pour la cuisson à la vapeur, ou une dégustation en robe des champs. On peut aussi la rissoler et la faire sauter mais elle est déconseillée pour les purées, potages et frites.

La ‘Vittabella’, une variété précoce à chair ferme

La ‘Vittabella’ est une pomme de terre, originaire de Hollande, reconnue pour sa réelle résistance au mildiou et aux autres maladies courantes. C’est d’ailleurs son point fort ! C’est une variété précoce à semi-précoce, qui offre un très bon rendement de tubercules oblongs plutôt courts. Peut-être moins productive que certaines, elle est facile à cultiver. Elle se récolte dès 80 jours après le semis.

pommes de terre résistantes au mildiou

Elle est dotée d’une chair jaune, très fine, qui reste ferme et tendre à la cuisson. Quant à sa peau, elle est également jaune. Très polyvalente en cuisine, cette pomme de terre est idéale pour les cuissons à l’eau ou à la vapeur, rissolée, mijotée, sautée ou en frites. Elle bénéficie d’une excellente qualité culinaire et se veut très goûteuse.

Assez proche de la ‘Charlotte’, elle est donc idéale pour les terrains à tendance humide où le mildiou s’invite de façon récurrente.

La ‘Désirée’, la pomme de terre à la peau rouge

‘Désirée’ est une variété de pomme de terre qui se reconnaît entre toutes grâce à son épiderme rose-rouge et sa chair jaune. Originaire des Pays-Bas, cette pomme de terre est entrée au catalogue français en 1971. Dotée d’un très bon rendement, cette variété de précocité moyenne à demi-tardive offre des tubercules de belle taille, oblongs et lisses.

Les plants de cette variété sont plutôt hauts et dressés, vigoureux. Les feuilles d’un beau vert intense sont pleines car peu divisées, et plates. Côté cuisine, les ‘Désirée’ se tiennent bien à la cuisson et retiennent peu les graisses, ce qui en fait une pomme de terre idéale pour les frites. Leur chair farineuse permet de réaliser des purées et des potages car cette pomme de terre s’écrase facilement. pommes de terre résistantes au mildiou

Les ‘Désirée’ se récoltent 120 jours après la plantation. Elles se conservent très bien tout l’hiver.

La ‘Minette’, une variété semi-précoce qui se conserve bien

Issue du croisement entre ‘Denise’ et ‘Agata’, la variété ‘Minette’ est semi-précoce aux excellentes qualités gustatives. C’est une pomme de terre avec un cycle de 110 jours entre la plantation et la récolte. Très facile à cultiver, elle bénéficie d’un bon rendement et d’une belle tubérisation, des qualités auxquelles on peut ajouter sa très bonne conservation pendant l’hiver dans un endroit frais et obscur.

Cette variété produit des tubercules oblongs à la peau jaune pâle et à la chair jaune qui tient très bien à la cuisson. Cette caractéristique en fait une pomme de terre parfaite pour une cuisson à la vapeur et la préparation de salades.

La ‘JB007’, une pomme de terre polyvalente

La ‘JB007’,  variété productive, issue du croisement entre l’‘Adriana’ et la ‘Carrera’ est relativement récente. Très facile à cultiver, elle est récoltable 90 jours après la plantation. De plus, elle se conserve facilement et résiste bien à la sécheresse.

Cette variété produit des pommes de terre rondes, très régulières, à l’épiderme jaune pâle et à la chair blanche. Leur chair légèrement farineuse ne se délite que très peu à la cuisson. Ce qui lui permet d’être très polyvalente en matière de cuisson : la ‘JB007’ est très adaptée pour la préparation des purées, ragoûts, frites et chips, mais elle permet aussi de réaliser des gratins et des plats au four. Sans oublier les cuissons à la vapeur, en robe des champs ou rissolées. Une pomme de terre passe-partout en quelque sorte !

 

Commentaires

pommes de terre resistantes au mildou