Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plantation

Planter et cultiver des plantes australes

nos conseils pour les réussir

Les plantes australes sont des plantes exotiques adaptées aux climats chauds et secs. Leurs feuillages sont souvent épais, colorés et graphiques. Originaires de l’hémisphère Sud, la majorité d’entre elles proviennent d’Australie, de Nouvelle-Zélande et d’Afrique du Sud. Elles permettent de composer un jardin de style exotique, qui nous fait voyager ! De plus, ce type de jardin ne nécessitera pas beaucoup d’entretien, car ces plantes sont dans l’ensemble assez peu exigeantes.

Quelles plantes australes choisir ?

Les plantes australes regroupent des plantes très diverses, puisque seuls le climat et l’origine géographique les rapprochent. Elles appartiennent à différentes familles botaniques. Parmi elles, on compte de nombreuses protéacées (avec les Protea, Leucadendron ou Grevillea) qui offrent des floraisons spectaculaires, quelques agavacées au feuillage très graphique (Cordyline australis, Dasylirion…), ou encore des bulbeuses sud-africaines (par exemple, Watsonia ou Eucomis).

Romneya coulteri, Kniphofia et Berkheya purpurea

Si vous souhaitez bénéficier d’une floraison exceptionnelle, choisissez les Kniphofias, le Pavot de Californie (Romneya coulteri) ou Dietes grandiflora… Sans oublier Berkheya purpurea : un superbe chardon sud-africain ! Profitez aussi des belles fleurs roses de l’Anisodontea, un genre de mauve arbustive qui offre une abondante floraison du printemps à l’automne. Enfin, laissez-vous surprendre par la floraison de Anigozanthos flavidus, une vivace qui provient du sud de l’Australie.

Pour le graphisme, profitez des feuillages longs et épais des cordylines, du dasylirion ou du Lin de Nouvelle-Zélande (Phormium tenax). Les phormiums offrent une belle diversité de feuillages aux couleurs chaudes et souvent panachés !

Dietes grandiflora, Anisodontea capensis ‘El Rayo’ et Anigozanthos

Au niveau des arbustes, on trouve les callistemons (aussi appelés rince-bouteille) et grevillea, à la floraison originale, mais également les moins connus Leptospermum ou Drymis.

Où les planter ?

Poussant naturellement sous un climat chaud et sec, les plantes australes sont idéales en jardin côtier. Elles apprécient les hivers doux et les expositions ensoleillées… Elles se plairont si vous habitez au bord de la méditerranée ! Un ensoleillement important favorisera leur floraison. En climat plus rigoureux, certaines nécessiteront d’être plantées en pot et rentrées pour l’hiver… Vérifiez leur rusticité ! Placez-les en situation protégée des vents froids et dominants.

Elles apprécient les terrains pauvres et drainants. Si votre sol retient l’humidité, n’hésitez pas à les planter en haut d’une butte, où l’humidité sera absente. Les protéacées préfèrent les terrains acides, où le pH est compris entre 5,5 et 6,5. Si vous les cultivez en pot, utilisez un substrat composé de terre de bruyère mélangé à un peu de perlite ou d’écorce de pin. N’ajoutez pas d’engrais à la plantation, cela nuirait au développement de la plante. Le substrat doit être très drainant pour une bonne aération des racines et éviter l’humidité stagnante. Arrosez autant que possible à l’eau de pluie.

Comment les planter ?

Creusez un trou de plantation de deux à trois fois la taille du pot. Réalisez un drainage en déposant une couche de pouzzolane ou de graviers au fond. Pour les protéacées, mélangez de la terre de bruyère au substrat de plantation. Si votre sol est lourd, vous pouvez y apporter du sable grossier ou des graviers pour l’alléger. Placez votre plante, et n’hésitez pas à surélever très légèrement le collet pour éviter la stagnation de l’eau à ce niveau-là. Comblez autour de la plante, puis tassez et arrosez. Il n’est pas utile d’apporter de l’engrais lors de la plantation.

Et après ... ?

Habituées à vivre dans des terrains pauvres et secs, les plantes australes se contentent de peu ! Elles demandent assez peu d’entretien et ne sont pas gourmandes en eau ou engrais. Rentrez les plus frileuses pour l’hiver dans une serre froide ou une véranda.

L’inflorescence d’un Grevillea !

Articles connexes


Blog

Elisabeth et son jardin méditerranéen

Peut-être l'avez-vous remarqué... mais Elisabeth a rejoint l'équipe du blog. Passionnée de plantes, en particulier...
Lire la suite +

Blog

Jardin sans entretien : conseils, astuces et plantes adaptées

« Je voudrais un beau jardin, mais sans entretien ». Voilà ce qu’entendent les paysagistes à longueur...
Lire la suite +

Blog

Des agapanthes rustiques pour le nord ?

Les stations balnéaires n'ont pas l'apanage des agapanthes cultivées en pleine terre : certains hybrides...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)