Pourquoi mon néflier ne fructifie pas ?

Pourquoi mon néflier ne fructifie pas ?

Découvrez les raisons pour lesquelles un néflier commun ne produit pas de nèfles

Sommaire

Mis à jour le 16 Janvier 2024  par Pascale 6 min.

Le néflier commun (Mespilus germanica) est un arbre fruitier peu commun aujourd’hui mais largement répandu dans les campagnes autrefois. Pourtant, il y a tout bénéfice à planter cet arbre fruitier de la famille des Rosacées dans son jardin. En effet, le néflier commun produit en automne, entre octobre et décembre, des nèfles, ces fruits à la saveur particulière, un brin crémeuse, qui se dégustent blets. Ce qui signifie qu’ils doivent subir les premières gelées avant d’être dégustés.

Mais le néflier commun est aussi un fruitier intéressant à cultiver pour sa facilité d’entretien et sa valeur décorative, due à sa floraison blanc rosé et à son port étalé et évasé.

Pour autant, malgré toutes ses qualités, il peut arriver que le néflier commun ne fructifie pas. Essayons de comprendre pourquoi et surtout découvrez nos solutions pour favoriser la fructification de ce néflier commun.

Pour aller plus loin : Le néflier commun : planter, entretenir et récolter les fruits.

Difficulté

Parce que vous avez fait une erreur d'espèce !

Certes, on vous l’accorde, cette première raison de l’absence de fructification de votre néflier commun peut vous sembler un peu tirée par les cheveux, mais reste envisageable si vous faites preuve d’une réelle étourderie.

Si votre néflier commun ne fructifie pas comme il devrait le faire, c’est peut-être parce que vous avez planté un néflier du Japon (Eriobotrya japonica)En effet, cet autre arbre fruitier est réservé à la région méditerranéenne. Les fleurs et les fruits gèlent dès – 5 °C. Le néflier du Japon se distingue du néflier commun par son allure exotique à tropicale, essentiellement due à son feuillage persistant et coriace. Les feuilles affichent une belle taille, elles sont lancéolées et fortement nervurées avec des bords dentés. Quant à la floraison, elle est de couleur beige et intervient entre octobre et novembre et dégage un agréable parfum d’amande.

néflier commun sans fruits

À gauche, le néflier commun, à droite, le néflier du Japon

En revanche, le néflier commun possède des rameaux épineux, un feuillage caduc, lancéolé, légèrement tomenteux et à bords un peu ondulés. Quant à la floraison, elle est de couleur blanc rosé et intervient de début mai à fin juin.

Retenez que la mise à fruits du néflier commun démarre au bout de 3 ans, voire 5 ans. Donc, il vous faudra un peu patienter si vous venez de le planter. C’est généralement autour de 10 à 12 ans qu’il atteint sa maturité.

Parce que les conditions de plantation n'ont pas été respectées

Le néflier commun n’est pas un arbre exigeant en termes de plantation. Il peut ainsi s’accommoder d’un sol ordinaire, mais qui doit être parfaitement drainé. Ainsi, un sol trop humide ou gorgé d’eau peut impacter négativement la fructification. C’est pourquoi il est essentiel d’ajouter un peu de sable dans le trou de plantation du néflier commun afin de faciliter le drainage. Surtout si votre terrain est très lourd.

néflier sans fruits

Le néflier commun a besoin de suffisamment d’espace pour étaler sa ramure

Un néflier commun peut aussi accepter un sol plus pauvre, éventuellement calcaire, mais il s’y développe nettement moins bien. Et la fructification en pâtira. Donc, dans un sol pauvre, n’hésitez pas à ajouter un peu de terreau ou du compost mûr.

Quant à l’exposition, elle doit être ensoleillée ou même mi-ombragée. Mais le plein soleil (au moins six heures par jour) est toujours à préférer pour une meilleure production de fruits. De même, le néflier commun devra être protégé des vents trop forts.

Parce que les conditions climatiques ne sont guère favorables

Originaire d’Asie Mineure et d’Europe du sud-est, le néflier commun est un arbre fruitier relativement robuste. Il s’est d’ailleurs naturalisé assez facilement dans la campagne de toutes les régions françaises, y compris les plus au nord. On peut d’ailleurs encore en trouver à l’état sauvage dans les haies bocagères. Le néflier peut d’ailleurs pousser et fructifier jusqu’à 2000 m d’altitude. Il est en outre rustique jusqu’à – 20 °C. Donc, il s’acclimate partout.

Quant à sa floraison, elle intervient très tardivement, entre les mois de mai et juin. Autant dire que les fleurs ne peuvent pas être endommagées par les gelées printanières tardives. Les fruits apparaissent assez rapidement après les fleurs. Mais ils ont besoin de chaleur pour parvenir à leur pleine maturité. Donc un été froid et pluvieux peut éventuellement compromettre la fructification.

néfliers sans fruits

Les fleurs du néflier commun sont tardives donc moins sensibles aux gelées printanières

De même, pour être consommés, ces fruits doivent subir une gelée. En effet, le froid permet de dégrader la chair qui devient comestible. Si vous habitez une région où les gelées hivernales sont inexistantes, inutile d’espérer manger des nèfles blettes à point. Sans gelées, les nèfles restent astringentes et immangeables.

Ceux qui habitent dans les régions où les gelées sont rares peuvent planter la variété ‘Géant d’Evreinoff‘ dont les fruits peuvent être consommés dès la mi-octobre, même sans gelées. C’est une variété qui dispose en outre d’une floraison précoce dès avril, donc recommandé aux régions qui disposent d’un climat clément.

Parce qu'il n'a pas bénéficié d'un entretien adapté

Le néflier commun est un arbre fruitier facile à vivre qui demande un entretien réduit. Cependant, pour favoriser la fructification, il faut lui apporter quelques petits soins. À commencer par des arrosages réguliers, surtout en période estivale, qui permettent de conserver un sol assez frais. En effet, les néfliers redoutent la sécheresse, la forte chaleur et les sols trop secs.

De même, le néflier commun a besoin d’une fertilisation non seulement au moment de la plantation, mais aussi au printemps. En effet, chaque printemps, un apport de fumier décomposé ou d’engrais spécial fruitiers doit être fait. Il suffit de le déposer au pied de l’arbre puis de griffer le sol.

néflier sans fruits

Le néflier n’aime guère les sols trop secs ou trop humides

Quant à la taille, elle n’est pas strictement obligatoire comme elle peut l’être pour un autre arbre fruitier. En effet, le néflier commun se régule seul. Pour autant, une petite taille est recommandée tous les 5 ans. Cette taille se fait en début d’hiver, hors période de gel, et a pour objectif de supprimer les branches mortes ou abîmées et d’équilibrer la ramure en éliminant les rameaux qui poussent vers le centre.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter mon article dédié à la taille du néflier commun. 

Parce que votre néflier est attaqué par une maladie ou des parasites

Comme tous les autres arbres fruitiers, le néflier commun peut se montrer sensible à certaines maladies ou à l’invasion de parasites. Ces maladies ou ravageurs peuvent nuire à la fructification. C’est pourquoi il est essentiel d’observer votre arbre avec soin afin de repérer les premiers signes de maladies ou d’attaques de parasites.

Ainsi, le néflier peut se montrer sensible à la moniliose des fruitiers, une maladie des arbres fruitiers qui provoque le pourrissement des fleurs et des fruits tout juste formés. L’oïdium est également une maladie relativement courante chez les néfliers communs. Ces deux maladies se traitent préventivement avec des pulvérisations de bouillie bordelaise à renouveler trois fois à partir de l’automne et jusqu’à la floraison.

néfliers sans fruits

Quelques maladies ou parasites peuvent impacter la fructification du néflier

Le feu bactérien peut aussi s’en prendre au néflier commun. Cette grave maladie se reconnaît à l’aspect brûlé des feuilles et des branches. Malheureusement, cette maladie ne bénéficie d’aucun traitement et la seule solution réside dans l’abattage de l’arbre. En parallèle, un signalement doit être fait auprès de la mairie. Pour éviter cette issue fatale, il est indispensable de lutter contre les pucerons qui véhiculent la maladie et d’éviter les blessures à l’arbre. C’est pourquoi la taille doit être succincte. De même, en cas de tempête ou d’intempéries, veillez à bien éliminer les branches cassées ou endommagées.

Enfin, la dernière cause de non-fructification réside dans la présence de pucerons ou de cochenilles. En effet, leur présence en trop grand nombre peut impacter la fructification. C’est pourquoi, dès les premiers signes d’attaque, il faut doucher l’arbre avec soin. Sinon, une pulvérisation de savon noir mélangé à de l’eau s’impose.

Parce que la pollinisation ne s'est pas faite correctement

Le néflier commun est un arbre autofertile, c’est-à-dire qu’il dispose, sur le même pied, des organes mâles et femelles. Il se débrouille donc seul pour la pollinisation, et la présence d’un autre pied de néflier commun à proximité n’est pas obligatoire. Ce sont donc les insectes, attirés par le parfum sucré des fleurs, qui assurent la pollinisation. Pour attirer les abeilles, papillons et autres insectes pollinisateurs, il est possible de semer dans un périmètre proche de celui du néflier des plantes à la floraison mellifère et nectarifère. 

À noter que la plantation d’un autre pied de néflier commun à proximité peut optimiser la fructification par pollinisation croisée.

Commentaires

nèfles