Maladies et parasites du Catalpa

Maladies et parasites du Catalpa

Identification, prévention et traitement

Sommaire

Mis à jour le 5 Avril 2024  par Virginie T. 7 min.

Le Catalpa est un très bel arbre d’ombrage apprécié pour sa floraison blanche estivale suivie de fruits en forme de haricots et pour ses grandes feuilles d’aspect exotique en forme de cœur. Il forme un parasol végétal sous lequel il fait bon s’abriter du soleil en été. De croissance rapide, il dispense une ombre épaisse et bienfaisante lors des chaudes journées. Très facile à cultiver, il s’épanouit au soleil, dans tout sol frais et drainé sous la plupart de nos climats et résiste très bien à la pollution urbaine. Cependant, bien que cet arbre soit généralement résistant, il peut aussi être sujet à diverses maladies et infestations de parasites. Il est essentiel de savoir comment identifier et traiter ces problèmes pour garantir la santé et la longévité de votre catalpa. Voici les diverses maladies cryptogamiques et attaques parasitaires qui peuvent affecter votre catalpa, et comment y remédier de manière naturelle.

Et, découvrez le dossier qui lui est consacré : « Catalpa : plantation, taille et entretien »

Difficulté

L'armillaire

Identification :

L’armillaire ou pourridié des racines est une infection fongique grave qui affecte les racines de l’arbre. Le champignon responsable, Armillaria mellea, est présent dans le sol et peut infecter l’arbre par des blessures ou des dommages aux racines. Cette maladie s’attaque au bois et provoque un affaiblissement progressif de l’arbre, manifesté par le jaunissement des feuilles, le flétrissement et, finalement, la mort de l’arbre. En outre, la présence de structures de fructification du champignon à la base de l’arbre est un signe révélateur de l’infestation.

maladies parasites champignons catalpa

Armillaria mellea ou armillaire

Lutte contre l’Armillaire :

  • Éliminez les arbres infectés : en cas d’attaque par l’armillaire, il est crucial d’arracher l’arbre entier, y compris ses racines. Il ne suffit pas simplement de couper l’arbre au niveau du sol, car les racines restantes peuvent encore abriter le champignon et propager la maladie. Une fois l’arbre retiré, il est recommandé de le brûler pour éradiquer complètement le champignon.
  • Quarantaine de la zone : pour empêcher la propagation du champignon, une tranchée d’environ 50 cm de profondeur peut être creusée autour de l’endroit où l’arbre infecté a été enlevé. La terre extraite doit être déposée à l’intérieur de ce cercle. Il est conseillé d’attendre plusieurs années avant de replanter dans cette zone pour s’assurer que le champignon est entièrement éliminé.
  • Remplacer la terre : une autre option consiste à enlever la terre sur une profondeur de 60 à 80 cm, ou même plus, autour de la zone de l’arbre infecté et à la remplacer par de la terre neuve.
  •  Éliminer les souches anciennes : les vieilles souches d’arbre peuvent abriter le champignon de l’armillaire et propager la maladie à de nouveaux arbres. Il est donc important d’éliminer toutes les vieilles souches de la zone.
  • Choix des nouvelles plantations : si une replantation est nécessaire, il est préférable de choisir une espèce d’arbre moins sensible à l’armillaire, comme le Chêne, le Hêtre, l’If, le Sorbier, le Tamaris, le Tilleul. De plus, il est recommandé de choisir des plants élevés en conteneurs pour minimiser les blessures aux racines qui pourraient être une porte d’entrée pour le champignon.
  • Améliorer le drainage du sol : un sol bien drainé est moins favorable à l’armillaire.
  • Évitez l’arrosage automatique près des vieux arbres : il peut favoriser le développement du champignon.

Prévention :

Il est recommandé de bien espacer les arbres lors de la plantation pour réduire les risques d’infection. Il est également important de surveiller régulièrement les arbres pour détecter les signes précoces de la maladie et d’éviter les dommages aux racines qui pourraient faciliter l’entrée du champignon. Un excès d’humidité dans le sol favoriserait le développement du champignon. Préférez des sols bien drainés pour éviter son apparition. Le paillage avec du compost riche en matière organique peut aussi aider à renforcer le système immunitaire de votre catalpa. De plus, l’élimination des arbres malades et l’assainissement du sol peuvent limiter la propagation du champignon.

L’oïdium

Identification :

L’oïdium est une maladie fongique qui peut sérieusement affecter la santé et la vigueur de l’arbre. Ce champignon superficiel produit une substance poudreuse blanche ou grise qui recouvre les feuilles, les tiges et parfois même les fruits du Catalpa. Il apparait à la faveur d’un printemps très humide. Les symptômes de l’oïdium peuvent également inclure le flétrissement, la déformation et le jaunissement des feuilles. En cas d’infection grave, les feuilles peuvent tomber prématurément, ce qui peut affaiblir l’arbre et réduire sa croissance et sa floraison.

maladies parasites champignons catalpa

Solutions naturelles :

En cas d’atteinte, supprimez immédiatement les parties malades afin de ralentir sa propagation. Traitez votre arbre à l’aide d’une décoction de prêle, ou d’un produit à base de soufre. Recommencez l’opération à intervalles réguliers.

→ Et, découvrez toutes nos solutions naturelles pour lutter contre la maladie du blanc.

Prévention :

Espacez vos plantations suffisamment, assurez-vous que votre catalpa possède assez d’espace pour respirer et que l’air circule bien autour de lui. L’humidité est un facteur favorable à l’apparition de l’oïdium. Évitez d’arroser le feuillage ainsi que les arrosages trop fréquents qui favorisent le développement des champignons. Arrosez plutôt à la base de l’arbre.

La verticilliose (ou flétrissement)

Identification :

La verticilliose, également connue sous le nom de flétrissement verticillien, est une maladie fongique causée par le champignon Verticillium qui vit dans la terre. Il pénètre à l’intérieur de l’arbre par ses racines puis se diffuse dans l’ensemble des vaisseaux qui assurent la circulation de la sève. Les catalpas infectés par la verticilliose peuvent présenter une variété de symptômes tels que le flétrissement des feuilles, le jaunissement, de larges nécroses sur les limbes, la chute prématurée des feuilles, une croissance ralentie et, dans les cas graves, la mort de l’arbre. L’arbre peut perdre son écorce et mourir.

Les premiers symptômes sont généralement une décoloration et un flétrissement et un jaunissement des feuilles. Ces symptômes peuvent affecter une seule branche ou un seul côté de l’arbre dans un premier temps. Les feuilles peuvent ensuite jaunir et tomber prématurément. Si vous coupez une branche affectée, vous pourrez voir des stries brunâtres dans le bois. Cette décoloration est souvent un signe clair de la verticilliose.

Solutions naturelles :

Malheureusement, il n’y a pas de traitement curatif contre le verticillium. Si votre arbre est gravement infecté, il faut détruire toutes les branches et les feuilles infectées pour empêcher la propagation du champignon dans le sol.

Prévention :

  1. Assurez une rotation des cultures si possible, et évitez de planter des catalpas là où des plantes sensibles au verticillium ont été précédemment infectées.
  2. Plantez votre catalpa dans un sol bien drainé. Les champignons Verticillium préfèrent les sols humides, donc un bon drainage peut aider à prévenir l’infection.
  3. Évitez d’endommager l’arbre, car les blessures peuvent fournir un point d’entrée pour le champignon.
  4. Nettoyez bien vos outils de jardinage pour éviter de propager le champignon d’un arbre à l’autre.
  5. Renforcez l’immunité de votre catalpa par des pulvérisations foliaires de purin d’ortie et de décoctions de prêle.

La chlorose ferrique

Identification :

Si les feuilles de votre catalpa deviennent jaunes tout en gardant leurs nervures vertes, il peut s’agir de chlorose ferrique, causée par une carence en fer. Les feuilles peuvent devenir entièrement jaunes et finir par tomber.

Solutions naturelles :

Des pulvérisation foliaire de chélates de fer peuvent aider à rectifier ce problème. Vous pouvez également ajouter du compost, du fumier bien décomposé, ou un engrais foliaire anti-chlorose pour améliorer la qualité du sol.

Prévention :

Les Catalpas apprécient les sols profonds, frais, fertiles. Un sol trop alcalin peut empêcher l’absorption du fer par l’arbre. Assurez-vous que le sol soit bien drainé et suffisamment riche en matière organique. Une terre trop compacte ou trop pauvre peut entraîner des problèmes de nutrition.

Les cochenilles

Identification :

Les cochenilles sont de petits insectes piqueurs-suceurs (comme les pucerons) qui se nourrissent de la sève des végétaux. Elles sécrètent une substance collante (un miellat) qui favorise l’apparition d’une maladie cryptogamique : la fumagine. Les feuilles se couvrent alors d’une suie noire, ce qui peut entraver la photosynthèse. Des amas de sécrétions blanchâtres, des petites taches brunâtres, des gouttelettes collantes sur les feuilles doivent également vous alerter. Leurs attaques ne sont pas mortelles pour votre catalpa, mais peuvent néanmoins altérer sa croissance et sa floraison.

maladies parasites champignons catalpa

Solutions naturelles :

  • Tentez de les déloger avec un jet d’eau puissant puis brossez le tronc.
  • En cas d’attaque plus grave, pulvérisez un mélange d’eau et de savon noir liquide : faites une pulvérisation tous les huit jours jusqu’à disparition des cochenilles. L’huile blanche (ou huile de paraffine) est efficace aussi.
  • En hiver, coupez les branches (pas les plus grosses) infestées de cochenilles et brûlez-les.

Prévention :

Privilégiez la présence des auxiliaires dans votre jardin comme les coccinelles, les syrphes, les chrysopes.

→ Découvrez tous nos conseils pour lutter naturellement et efficacement contre les cochenilles

Les pucerons

Identification :

Ces petits insectes-piqueurs-suceurs verts ou noirs se nourrissent de la sève des feuilles, ce qui peut les faire jaunir et flétrir. Les pucerons favorisent le développement de fumagine, une maladie qui se traduit par l’apparition d’une substance noire et collante sur les feuilles. Si vous repérez une colonie de ces petits parasites sur votre catalpa, vous devez agir rapidement, bien que les pucerons soient rarement dangereux pour les plantes.

Solutions naturelles : Un mélange d’eau et de savon noir peut être très efficace pour éliminer les pucerons dès les premières attaques. Pulvérisez-le directement sur les colonies de pucerons. Le purin d’ortie est également un répulsif naturel efficace.

Prévention : Attirez les ennemis naturels des pucerons, comme les coccinelles, et plantez des fleurs « relais » envahies de pucerons (camomille, capucines, digitales…) à proximité de votre catalpa.

→ Lisez nos conseils pour lutter naturellement et efficacement contre les pucerons

maladies parasites champignons catalpa

Fumagine

Commentaires

  • Quere, le 9 Août 2023

    Deux catalpas anciens cote à cote : l’un est en pleine forme, l’autre a moins de vigueur avec des feuilles non décolorées beaucoup plus petites aux bords très ourlés Pas d’oidium pas de cochenilles ni pucerons Pas de champignons sur le tronc
    Carence? Vieillesse ? Virose ?
    Merci de votre aide

    • Réponse de Ingrid, le 10 Août 2023

      Bonjour,

      Il est difficile de diagnostiquer précisément le problème de votre catalpa sans pouvoir l'observer directement. D'après votre description, plusieurs causes sont possibles : carence, vieillesse, stress environnemental, ou même une virose.

      Si vous souhaitez un diagnostic plus précis, je vous invite à contacter notre service client par mail et à joindre des photos détaillées de l'arbre en question, notamment des feuilles et du tronc. Ceci nous aidera à mieux comprendre la situation et à vous apporter des conseils adaptés.

  • Tachet Mariette, le 26 Août 2023

    Bonjour,
    J'ai un catalpa boule nana depuis nov 2021 qui a profité superbement et hier en admirant la disposition de ses futurs branches parasol, j'ai remarque au niveau du haut du tronc et a la base de deux branches charpentieres une moisissure blanche ! Connaissez vous cette maladie, car apres avoir fait des recherches, on ne parle pas de ce phénomène ! Vous remerciant par avance !
    Cordialement,
    Mariette

    • Réponse de Ingrid, le 28 Août 2023

      Bonjour. Difficile à dire sans le voir. Vous pouvez contacter nos conseillers par mail en joignant une ou plusieurs photos (en bas du site, cliquer sur « nous contacter ») afin d'identifier le responsable de ce phénomène.

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.