Larves de coccinelles : quand et comment les utiliser au jardin ?

Larves de coccinelles : quand et comment les utiliser au jardin ?

Pour cultiver un jardin sain et écologique

Sommaire

Mis à jour le 3 Août 2023  par Virginie T. 6 min.

Les larves de coccinelles sont de précieuses alliées pour les jardiniers qui souhaitent lutter efficacement contre les ravageurs de manière écologique et naturelle. Particulièrement voraces, ces « bêtes à Bon Dieu » constituent un anti-pucerons naturel et facile à utiliser. Ces auxiliaires sont de redoutables prédateurs de pucerons (noirs, jaunes ou verts), mais également de cochenilles et autres parasites qui s’attaquent aux plantes. Elles sont utiles aussi bien au jardin d’agrément pour protéger les plantes à fleurs, les arbres tout comme les légumes du potager. Leur utilisation permet de réduire l’emploi de traitements chimiques et favorise la biodiversité. Découvrez quand et comment les utiliser ainsi que leurs bienfaits !

larves de coccinelle quand et comment les utiliser au jardin

Printemps Difficulté

Où trouver des larves de coccinelles ?

Exit les pucerons ! Aujourd’hui, il est possible d’acheter des coccinelles européennes et autochtones (et non asiatiques !) sous forme de larves dans notre pépinière en ligne. Elles sont conditionnées dans une boîte. Nous vous proposons un maxi format, contenant 250 larves de coccinelles, l’idéal lorsque l’on possède un grand jardin ou en cas d’infestation massive. La boîte comprend de la nourriture sous forme d’œufs de papillons, ainsi que des pop-corn pour augmenter la surface de contact disponible (afin d’éviter qu’elles ne se mangent entre elles) et réguler l’hygrométrie. Commandez-les et nous vous les enverrons rapidement !

Quand acheter les larves de coccinelles ?

L’achat de larves de coccinelles doit se faire au bon moment pour maximiser leur efficacité. Il est préférable d’acheter les larves au printemps, entre avril et juin, lorsque les pucerons commencent à envahir le jardin. C’est à cette période que les populations de pucerons, leur proie favorite, sont les plus abondantes. Les larves de coccinelles sont alors prêtes à se nourrir et à se développer, assurant un contrôle rapide des populations de pucerons.

larves de coccinelle quand et comment les utiliser au jardin

Quelles espèces de coccinelles choisir ?

Il existe plusieurs espèces de coccinelles, mais certaines sont plus efficaces que d’autres pour lutter contre les ravageurs du jardin. Chaque espèce a ses spécificités. Certaines dévorent les pucerons des arbres, d’autres sont efficaces pour les plantes basses (ornementales et potagères). Toutes les larves se nourrissent de pucerons à tous les stades de leur développement et peuvent dévorer jusqu’à 200 pucerons par jour. Trois espèces de coccinelles sont particulièrement recommandées pour lutter contre les pucerons :

  1. La coccinelle à 11 points (Hippodamia undecimnotata) : cette coccinelle présente 11 taches noires parfois cerclées de jaune. Ses larves sont efficaces contre les pucerons jaunes, en particulier ceux du laurier-rose (dont la sève est toxique pour les autres coccinelles). Elles sont également redoutables sur les pucerons des rosiers, des plantes basses, des petits arbustes, des hibiscus, et des dipladenias par exemple. Appréciant la végétation basse, cette coccinelle est utile dans les massifs. Au potager, ses larves protégeront les plantes aromatiques et potagères comme les haricots, fèves, soja, ou encore melons, de l’appétit des pucerons. Très voraces, elles engloutissent plusieurs espèces de pucerons, dont celles qui rebutent la coccinelle à 7 points. Polyphages, elles consomment également des thrips, psylles, cicadelles, aleurodes et cochenilles. Cette espèce apprécie les potagers et les jardins très ensoleillés, les prairies, les graminées. Elle ne craint pas les fortes chaleurs. Au stade larvaire, elle peut manger plus de 100 pucerons par jour.
  2. La coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) : C’est l’alliée du potager ! Elle se nourrit essentiellement des pucerons noirs des haricots, fèves, artichauts, mais également de ceux des choux et courgettes. Elle est aussi utile sur les pucerons du rosier. Une seule larve de cette espèce peut consommer jusqu’à 150 pucerons par jour.
  3. La coccinelle à deux points (Adalia bipunctata) : elle est très efficace au verger contre les pucerons des arbres fruitiers même si elle protège aussi les arbres ornementaux et les arbustes. Elle se nourrit de nombreuses espèces de pucerons qui colonisent les arbres et plantes hautes.

Mon conseil : Vous pouvez parfaitement faire cohabiter ces différentes espèces de coccinelles entre elles. Elles sont complémentaires, chacune consommant ses pucerons préférés. Sur des arbres ou arbustes à grand développement ou des haies, utilisez des coccinelles adultes. Elles peuvent consommer jusqu’à 60 pucerons par jour. Les femelles peuvent pondre jusqu’à 20 œufs par jour qui, après éclosion, vont très rapidement donner naissance aux larves très voraces dévoreuses de milliers de pucerons. Il s’écoule 3 semaines entre l’éclosion des œufs et la naissance des coccinelles adultes.

larves de coccinelle quand et comment les utiliser au jardin

Hippodamia undecimnotata (© Gilles San Martin) , Coccinella septempunctata, et Adalia bipunctata

Quand déposer des larves de coccinelles ?

Assurez-vous que les conditions météorologiques sont favorables : les larves de coccinelles sont sensibles aux températures trop froides ou trop chaudes, ainsi qu’à l’humidité excessive. Évitez les journées venteuses et pluvieuses. N’effectuez des lâchers qu’en présence de pucerons et hors période de gel. La plupart sont actives dès que la température atteint 12°C, ce qui permet de les utiliser dès le début du printemps et jusqu’à la fin de l’automne selon les régions. Privilégiez une journée ensoleillée et douce pour introduire les larves dans votre jardin et procédez tôt le matin ou en début de soirée.

Comment conserver les larves de coccinelles ?

Une fois les larves de coccinelles achetées, il est essentiel de les conserver dans de bonnes conditions pour assurer leur survie. Vous pouvez les conserver 2 ou 3 jours au réfrigérateur, dans le bac à légumes, à 6-8°C. Il est recommandé de les conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et des produits chimiques et de les utiliser dans les 48 heures suivant leur réception pour garantir leur efficacité.

Comment nourrir les larves de coccinelles ?

En attendant de les relâcher au jardin, pas d’inquiétude, elles ont leur frichti dans leur boîte : œufs de papillons au menu ! Mais, pour pouvoir se transformer en belles coccinelles, les larves devront rapidement partir à la chasse aux pucerons !

Où déposer les larves de coccinelles ?

Pour optimiser l’action des larves de coccinelles, il est important de les déposer au bon endroit. Les larves seront relâchées sur les plantes infestées. Choisissez des zones du jardin où les pucerons sont présents en grand nombre. Vous pouvez également les répartir sur différentes plantes pour assurer une meilleure répartition et un contrôle plus efficace des indésirables. Les larves se mettent au travail immédiatement et se répartissent sur l’ensemble de la plante à traiter.

larves de coccinelle quand et comment les utiliser au jardin

Au jardin d’ornement ou au potager, déposez les larves là où les plantes sont attaquées

Comment les utiliser au jardin ?

Au préalable :

  • Occupez-vous des fourmis avant de lâcher les larves de coccinelles : les pucerons sécrètent du miellat dont les fourmis raffolent, donc celles-ci protègent leurs colonies nourricières de pucerons en s’attaquant aux coccinelles, leurs prédateurs naturels. Veillez donc à ne pas les installer à proximité d’une colonie de fourmis.
  • Déposez les larves sur les plantes où la présence de pucerons est avérée, sans quoi elles mourraient vite de faim.
  • Ne lâchez pas les larves sur des plantes traitées avec un traitement chimique avant, pendant et plusieurs semaines après leur mise en place.

En pratique : 

  • Portez des gants pour manipuler les larves et éviter de les blesser
  • Ouvrez délicatement l’emballage contenant les larves
  • Déposez-les au plus près des pucerons à l’aide du pinceau fourni, ou au doigt et placez les grains de pop-corn avec les larves de coccinelles à l’aisselle des feuilles des plantes infestées
  •  Laissez les larves se nourrir et se développer en veillant à ne pas perturber leur action par l’utilisation de pesticides chimiques qui pourraient les tuer
  • Observez régulièrement l’évolution de la situation et, si nécessaire, renouvelez l’introduction de larves de coccinelles

→ Les résultats sont visibles au bout de 2 à 5 jours, puis, les larves abandonnent leurs mues desséchées derrière elles.

Dosage :

Comptez 1 à 3 larves par colonie de pucerons, ou 5 à 10 larves au m². Pour 50 rosiers ou arbustes : prévoyez 1 boite de 250 larves.

Quels sont les bienfaits des larves de coccinelles au jardin ?

Ces petites bêtes à Bon Dieu porte bonheur sont de redoutables dévoreuses de pucerons ! Les larves de coccinelle constituent un anti-pucerons naturel et facile à utiliser dans le cadre d’une lutte intégrée pour protéger les cultures ornementales ou potagères des nuisibles. Leur grande voracité et leur efficacité offrent de nombreux avantages :

  • Avec elles, pas besoin de traitements phytosanitaires polluants ! C’est une excellente alternative aux traitements chimiques !
  • Ces « ogresses à pucerons » débarrassent les plantes de ces insectes piqueurs-suceurs qui les affaiblissent en ponctionnant leur sève et sont vecteurs de maladies.
  • Ce sont de parfaits agents de lutte biologique : en se nourrissant de pucerons et autres parasites (aleurodes, cochenilles, thrips…), les larves de coccinelles permettent de réduire les populations de ces nuisibles sans avoir recours à des traitements chimiques nocifs pour l’environnement et la santé humaine.
  • En favorisant la présence de coccinelles, vous participez à développer la biodiversité dans votre jardin. Les coccinelles, une fois adultes, favorisent la pollinisation, car lorsqu’elles ne trouvent pas de pucerons comme casse-croûte, elles butinent le nectar et le pollen des fleurs. Les coccinelles sont également la proie d’autres animaux, contribuant ainsi à l’équilibre de l’écosystème.

Commentaires

  • chambon laure, le 26 Janvier 2024

    Bonjour,
    j'ai un oranger qui déborde de cochenilles, nous sommes dans un environnement ou` il n'y a aucun traitement. Bien sur, au vu des températures négatives, l'oranger se trouve à l’intérieur. Ma question est: Puis je mettre des larves dedans? ou dois je plutôt attendre le printemps en sachant que mon oranger croule sous les cochenilles?
    Merci de votre réponse.
    Très belle journée.

    • Réponse de Ingrid, le 26 Janvier 2024

      Bonjour,
      La lutte contre les cochenilles peut être un vrai défi, surtout en intérieur. L'utilisation de larves de coccinelles est une méthode de lutte biologique intéressante, mais leur efficacité en intérieur peut être limitée, surtout en hiver, car les coccinelles nécessitent des conditions spécifiques pour survivre et surtout être actives.

      En attendant le printemps, vous pourriez envisager des méthodes de lutte manuelles ou douces, comme l'essuyage des feuilles avec un chiffon imbibé d'alcool ou d'une solution savonneuse douce. Cela peut aider à réduire la population de cochenilles.

      Pour une approche plus détaillée et des conseils spécifiques, je vous recommande de consulter notre fiche conseil : 🔗 les cochenilles : identification…. Elle vous fournira des informations précieuses et des méthodes de lutte adaptées.

      Très belle journée à vous.

      Cordialement.

larve coccinelle