11 fruitiers pour sol sec

11 fruitiers pour sol sec

Certains arbres fruitiers se contentent de peu et fructifient aussi dans les sols secs

Sommaire

Rédigé le 17 Novembre 2023  par Pascale 5 min.

Par définition, un sol sec ne retient pas l’eau. L’eau de pluie ou d’arrosage s’infiltre rapidement. C’est pourquoi, lorsqu’on saisit une poignée de terre, on ne perçoit aucune humidité, et ce à toutes les saisons. Un sol sec est aussi un sol pauvre en matières organiques et en éléments nutritifs. Ce qui revient à dire que ces sols sont ingrats, souvent caillouteux, calcaires.

Au premier abord, vous auriez tendance à penser qu’il sera difficile à un arbre fruitier de fructifier dans un sol sec. Pour autant, c’est possible en choisissant des espèces capables de prospérer dans des terres filtrantes. Bien évidemment, viennent à l’esprit les arbres fruitiers typiquement méditerranéens, mais il existe d’autres essences, peu exigeantes et capables de fructifier dans des terrains pauvres.

Découvrez notre sélection de 11 arbres fruitiers adaptés au sol sec et filtrant. 

Difficulté

Les arbres fruitiers typiquement méditerranéens

Dans le sud de la France, la chaleur est omniprésente en été, l’ensoleillement à son maximum une grande partie de l’année, les intempéries faibles, les gelées rares… Les sols sont secs, souvent calcaires et très caillouteux. Autant dire que certains fruitiers, originaires du bassin méditerranéen, sont particulièrement adaptés à ces conditions culturales et météorologiques. Pour autant, ce sont, pour la plupart, des arbres très sensibles au froid et au gel qui ne pourront pas être cultivés au-delà du sud, c’est-à-dire approximativement au nord de Valence.

  • L’amandier (Prunus dulcis) : c’est l’arbre fruitier typique du sud de la France qui a besoin de sols secs et calcaires. Très résistant au vent, il craint les climats humides et les sols compacts. En revanche, sa splendide floraison, blanche à rose, sur rameaux nus, est particulièrement précoce, puisqu’elle intervient dès février. Ce qui le rend particulièrement sensible au gel.
  • L’olivier (Olea europea) : c’est également un arbre emblématique de la Méditerranée, reconnaissable grâce à son tronc tortueux et ses petites feuilles gris argenté. Peu exigeant, l’olivier se complaît dans de sols caillouteux, totalement secs et ingrats. Si les oliviers se cultivent (presque) partout en France, en pleine terre ou en pot, il lui faudra de la chaleur et du soleil pour fructifier.
  • Le figuier (Ficus carica) : nettement plus rustique que ses précédents congénères, le figuier s’adapte facilement aux sols secs et caillouteux, pourvu qu’ils soient profonds. Il se cultive partout en France, idéalement contre un mur exposé au sud dans les régions aux hivers rudes. Pour autant, il a aussi besoin de chaleur pour fructifier. À noter qu’il existe des variétés unifères (une fructification par an) et bifères (deux fructifications par an). Si vous avez peu de place, optez pour une variété autofertile.
  • Le Grenadier à fruits (Punica granatum) : cet arbre fruitier, typique du bassin méditerranéen, est capable de s’adapter à tous les types de sol, y compris secs. Pour autant, pour fructifier, il aura besoin de beaucoup de chaleur et d’eau. C’est en outre un arbre fruitier très décoratif par ses fleurs estivales d’un rouge orangé très vif. Il peut être cultivé au-delà du bassin méditerranéen grâce à sa rusticité jusqu’à – 15 °C, mais uniquement pour sa floraison et sa silhouette tourmentée.
  • Le Néflier du Japon (Eriobotrya japonica) : c’est également un arbre fruitier qui ne produit des fruits que dans les régions chaudes et ensoleillées. En effet, ses fleurs sont très sensibles au gel. C’est pourquoi, si vous voulez récolter des bibasses, il est inenvisageable de le planter en pleine terre ailleurs que sur le littoral. Si le néflier du Japon apprécie les sols riches et profonds, il peut parfaitement se contenter d’un sol sec.
  • Le jujubier (Ziziphus jujuba) : essentiellement cultivé dans le sud de la France, le jujubier produit, en automne, des fruits rouges de la grosseur et de la forme des olives. C’est un arbre fruitier qui réussit très bien en sol sec. Rustique jusqu’à – 15 °C sur de courtes périodes, il est cultivable jusqu’en région parisienne. Mais il lui faut de la chaleur pour fructifier.
  • L’arbousier (Arbutus) : également appelé arbre aux fraises, l’arbousier est un arbre fruitier très ornemental pour son feuillage persistant et son écorce brune. Il fleurit en grappes de clochettes blanches simultanément à la fructification en automne hiver. Ses fruits rouges sont particulièrement décoratifs grâce à leur belle couleur rouge. Ils sont comestibles, principalement en gelées. C’est un arbre qui supporte très bien les sols secs.

    fruitiers sol sec

    L’amandier, l’olivier, le figuier, le grenadier, le néflier du Japon, le jujubier et l’arbousier apprécient les sols secs

Les arbres fruitiers de sol sec qui aiment aussi la chaleur

D’autres arbres fruitiers, qui tolèrent les sols secs et qui aiment la chaleur, peuvent pousser (presque) partout en France. Parfaitement rustiques, ces arbres fruitiers offrent des floraisons souvent très sensibles au gel. C’est pourquoi il est essentiel de les planter à un emplacement très ensoleillé, bien abrité des vents froids et des courants d’air, pour espérer avoir une fructification. Dans les régions au climat moins clément que dans le sud, le palissage contre un mur est une méthode de culture idéale pour ces arbres fruitiers.

Fruitiers sol sec

L’abricotier et le pêcher de vigne s’accommodent très bien des sols secs

  • L’abricotier (Prunus armeniaca) : c’est un arbre fruitier qui aime la chaleur, supporte la sécheresse et apprécie les sols secs. En effet, il redoute par-dessus tout les régions pluvieuses et les sols humides et argileux. Si l’abricotier est très rustique, sa floraison craint les gelées tardives du printemps. Pour fructifier de manière optimale, il lui faut un hiver froid, un printemps doux et un été chaud. La plupart des variétés sont autofertiles.
  • Le pêcher (Prunus persica) qui produit la pêche de vigne : cette espèce de pêcher, autrefois cultivée dans les vignes pour détecter le mildiou, apprécie tout particulièrement les sols drainés, légers, voire secs. Il redoute surtout les sols lourds et compacts, et les excès d’eau. En revanche, il lui faut du soleil. Grâce à sa floraison et sa fructification tardives, ce pêcher peut se cultiver à peu près partout en France. Il existe des variétés de pêche de vigne à chair blanche, jaune ou rouge sang.

D'autres fruitiers, moins connus, mais intéressants en sol sec

Pour finir, deux arbres fruitiers qui tolèrent parfaitement les sols secs, à tendance calcaire, et qui s’accommodent parfaitement de la sécheresse. Le premier ne fructifie que dans les régions au climat chaud, le second est à réserver aux grands jardins grâce à son développement :

  • Le Pistachier vrai (Pistacia vera) : c’est l’arbre fruitier qui produit les fameuses pistaches. Il ne fructifie que dans les régions aux étés longs et très chauds. Il se plaît tout particulièrement dans les sols bien drainés, à tendance plutôt calcaire, plutôt pauvres. La sécheresse ne le gêne pas, une fois qu’il est bien enraciné. Pour obtenir une fructification, il faut nécessairement planter un pied mâle et un pied femelle qui fleurissent en même temps
  • Le Noisetier de Byzance (Corylus colurna) : c’est le plus grand des noisetiers qui peut atteindre 20 m de hauteur pour une envergure de 9 m. Ses petites noisettes sont entourées d’une enveloppe hérissée de pointes frisottée, ce qui rend ce noisetier très décoratif. Ce noisetier a une préférence pour les sols à tendance calcaire, parfaitement drainés

    fruitiers sol sec

    Le pistachier vrai et le noisetier de Byzance affectionnent les sols secs à tendance calcaire

Commentaires

Prunus dulcis