Entretenir un bassin de jardin en hiver

Entretenir un bassin de jardin en hiver

Nos conseils pour un hivernage bien géré et un point d’eau en pleine santé

Sommaire

Mis à jour le 9 Avril 2024  par Marion 5 min.

Les journées se sont bien raccourcies, les températures ont chuté, la plupart des plantes sont en dormance et beaucoup se sont dénudées : autant de signes que l’hiver a commencé.

Pour bien gérer cette saison froide, quelques gestes d’entretien simples vous permettront de garder votre bassin propre, prêt à repartir au top de sa forme dès le retour des beaux jours

Que vous ayez une toute petite mare ou un grand étang, maintenir l’équilibre de cet écosystème sera primordial en cette saison. Voici donc nos conseils pour réussir l’hivernage de votre point d’eau.

Hiver, Automne Difficulté

Nettoyer et ranger les éléments mobiles

Si vous ne l’avez pas déjà fait en automne, il est temps de procéder au nettoyage de votre matériel de traitement de l’eau (pompe, filtres, clarificateur UV…). Démontez-les afin de pouvoir les rincer à l’eau claire. Procédez à la vidange et à la purge du système. Cela vous donnera aussi l’opportunité de vérifier que tout est en bon état, sans fuite. Certains matériels ont besoin d’être arrêtés et placés hors gel pendant l’hiver, quand d’autres pourront rester en place. Fiez-vous aux consignes données par les constructeurs.

Avant les premières gelées, les cascades ou fontaines seront stoppées, pour éviter le brassage de l’eau (de l’eau plus chaude persistera ainsi en profondeur), ainsi que les dommages liés au gel.

Profitez-en pour nettoyer toutes les décorations éventuelles placées à proximité de votre point d’eau : rochers, statues, figurines, carillons, etc. Remisez tous ces éléments dans un lieu hors gel, pour éviter qu’ils ne soient endommagés par le froid.

bassin de jardin

Nettoyer les éléments de traitement de l’eau et les décorations

Protéger le bassin du gel

En hiver, il est impératif d’empêcher la formation d’une couche de glace sur toute la surface de votre point d’eau. Celle-ci provoque en effet l’arrêt des échanges gazeux entre l’air et l’eau, qui se révèle néfaste pour l’écosystème du bassin.

Vous avez plusieurs solutions, en fonction de votre budget et de la rigueur de votre hiver.

  • Mettre en place un chauffe-bassin, sous forme de câble chauffant ou de flotteurs. Ils permettent de limiter le stress dû aux changements brutaux de température, autant pour les plantes que pour la faune du bassin. C’est une solution intéressante dans les régions aux hivers rudes qui connaissent des gelées fortes et persistantes.
  • Installer une cloche antigel, permettant à l’eau de ne pas geler sur une petite surface à proximité, laissant constamment une ouverture permettant l’aération.
  • Dans les régions qui ne connaissent que des gelées ponctuelles, laissez flotter un simple ballon, une bouée ou une bouteille en plastique lestée peut suffire à empêcher la glace de se former sur toute la surface.

Dans le cas d’un bassin hors-sol, qui serait par exemple installé sur une terrasse, il peut aussi être intéressant de protéger les contours de la structure. Cela évitera toute pression dommageable due à l’eau gelée.

S’il est trop tard et que la surface de votre point d’eau a totalement gelé, posez un contenant rempli d’eau chaude pour faire fondre progressivement la glace et recréer une ouverture. Ne brisez par la glace avec des outils : les ondes de choc générées seraient néfastes pour les poissons et la vie du bassin en général.

Si besoin, vous pouvez ajouter un aérateur pour favoriser l’oxygénation de l’eau à cette période de l’année.

Maintenir une eau de qualité

Pendant l’hiver, il est important de retirer régulièrement les feuilles et débris qui peuvent encore tomber dans votre bassin de jardin. Cela limitera les apports de matières organiques, qui favorisent le développement d’algues au retour des beaux jours et nuisent à la bonne oxygénation du bassin.

Procédez à l’aide d’une épuisette (dont la taille sera choisie en fonction de celles de votre point d’eau). Vous pouvez aussi utiliser un aspirateur de bassin, spécialement conçu pour nettoyer le fond de votre point d’eau. Placez ces déchets verts au compost. Pour vous épargner cette tâche si votre point d’eau n’est pas trop conséquent, vous pouvez placer en amont un filet de protection, qui empêchera les débris végétaux de tomber dans l’eau.

Pendant l’hiver, les températures peuvent chuter brutalement, mais aussi présenter de grandes variations. Il est donc important de tester le pH de l’eau pour s’assurer qu’il est toujours équilibré (autour de 7) et éviter des problèmes avec vos plantes ou vos poissons. Vous pourrez vous procurer facilement des kits permettant de tester pH, dureté de l’eau, niveaux de nitrates, nitrites et ammoniaque. Si besoin, en cas de déséquilibres, ajoutez des produits correcteurs spécifiques.

entretenir bassin en hiver

Hiverner les plantes

Si certaines plantes aquatiques sont rustiques et supportent bien les températures négatives en hiver, ce n’est pas le cas de tous les végétaux du bassin. Avant les premières gelées hivernales, il est donc important de les protéger, pour qu’elles puissent repartir en bonne santé à la saison suivante.

  • Les plantes les plus rustiques pourront rester en place, à l’instar de la pesse d’eau, du trèfle d’eau ou de la sagittaire (rusticités > -25 °C). Notez évidemment que, si vous habitez en région douce dans laquelle il gèle peu, vous pourrez garder davantage de plantes aquatiques en place pendant l’hiver.
  • Placez les plantes moyennement rustiques et immergeables plus en profondeur au fond du bassin. Elles profiteront d’une eau plus chaude et seront moins sensibles aux gelées.
  • Rentrez les plantes les plus frileuses sous abri non chauffé, mais hors gel. Aménagez un espace dédié lumineux et placez vos plantes dans un contenant immergé (sceau, bassine, etc). Elles y seront stockées jusqu’à ce que les derniers risques de gelées soient passés, c’est-à-dire entre mars et mi-mai, selon les régions. C’est le cas par exemple des Papyrus ou de la jacinthe d’eau (rusticité -4 °C). Leur entretien pendant l’hiver se limitera à des apports d’eau en cas d’évaporation.
  • Les plantes placées à proximité du bassin peuvent être paillées pour protéger leur souche du froid.

Tous les apports d’engrais devront être stoppés durant la saison froide. Ils pourront reprendre au printemps.

Pour en savoir plus : L’hivernage des plantes de bassin

papyrus

Le papyrus est sensible au gel, il doit être hiverné

Protéger les poissons et la faune environnante

Le métabolisme des poissons va s’adapter durant l’hiver, en ralentissant. Nous vous conseillons d’opter pour une nourriture spécifique à cette saison, afin de les soutenir pendant ce changement de rythme. Celle-ci sera généralement plus digeste et certaines gammes proposent même une nourriture qui coule au fond du bassin : l’eau y est plus chaude et les poissons y trouvent refuge en hiver.

Le nourrissage sera toutefois stoppé dès que les températures passent en dessous de 6 °C environ : les poissons passent alors en phase de jeune et n’auront plus besoin de s’alimenter. Idéalement, procédez petit à petit, en diminuant les doses de nourriture dès le milieu de l’automne. Dès que les températures remontent, reprenez progressivement le nourrissage.

Pour les autres animaux qui ont l’habitude de fréquenter votre point d’eau (grenouilles, tritons, insectes…), vous pourrez les aider en multipliant les petits abris à proximité : rondins de bois, tas de pierres, etc.

poissons de bassin

Adaptez la nourriture des poissons en hiver

Commentaires

entretient de la mare en hiver