12 erreurs à éviter lors de l'installation d'un bassin de jardin

12 erreurs à éviter lors de l'installation d'un bassin de jardin

Eviter et corriger les fautes classiques d'installation d'un bassin

Sommaire

Mis à jour le 2 Février 2024  par François 5 min.

Réaliser un bassin de jardin est un projet à la fois enthousiasmant et complexe. Recréer un petit écosystème aquatique demande au jardinier une somme de connaissances sur ce milieu. Défaut de construction du bassin, qualité de l’eau, luminosité, profondeur, volume seront quelques-uns des paramètres essentiels à étudier afin d’obtenir un résultat stable et esthétique.

Découvrez les principales erreurs à ne pas commettre lors de la création d’un bassin de jardin ou d’une mare naturelle et nos conseils pour réussir son aménagement.

Été Difficulté

Mal situer son bassin

Une des plus grosses erreurs lors de l’installation d’un point d’eau est de choisir un mauvais emplacement. Placer une mare à un endroit esthétique ou pratique ne sont pas des critères suffisant pour assurer la pérennité et la bonne santé de votre mare.

Voici les pires idées lors du choix de son implantation :

Placer sa mare sous un grand arbre ou un bosquet

Au chapitre des mauvaises idées, celle-ci figure en bonne place : les racines des ligneux vont percer votre géotextile puis trouer votre bâche. Vous trouverez un beau jour votre mare à sec, vos poissons sur le dos… ce qui est quelque peu décourageant puisque cela impliquera… de tout devoir recommencer !

Les feuilles vont également obstruer la surface de l’eau à l’automne et envaser la mare. En conséquences, l’oxygène va diminuer et les plantes aquatiques vont dépérir par manque de photosynthèse.

Placer sa mare en plein cagnard

Même si l’ensoleillement est crucial pour le fonctionnement de votre petit écosystème, (oxygénation de l’eau par les plantes ayant besoin de lumière), un manque d’ombre n’est pas souhaitable : l’évaporation et les variations de températures de votre eau vont rendre la vie difficile aux animaux de votre point d’eau.

Dans l’idéal, vous placerez votre bassin à quelques mètres d’un mur, d’une haie ou de tout autre obstacle susceptible d‘ombrager votre mare aux heures les plus chaudes durant l’été (de 15h à 18h).

Attention à ne pas placer votre bassin en plein soleil

Permettre l’accès aux enfants

Peu importe la profondeur de votre bassin, un accident peu vite survenir si des enfants sont laissés sans surveillance. Clôturez la mare à l’aide d’une ganivelle par exemple ou placez-la de sorte que les enfants du voisinage ne le voient pas. C’est un gage de sécurité.

Placer sa mare près de végétaux résineux

Outre le problème des racines évoqué plus haut, les aiguilles de ces végétaux vont acidifier et stériliser votre mare. Ceci est très nocif à la vie de cet habitat fragile.

Trop peu végétaliser sa mare

Il s’agit d’une erreur classique dans les bassins de jardin. Les plantes aquatiques ne sont pas uniquement un élément décoratif mais aussi un maillon essentiel pour son équilibre et sa pérennité. Les plantes dépolluent et oxygènent l’eau tout en offrant abris et nourriture à la faune aquatique. Elles permettent à de nombreux organismes de s’y cacher (des hérons notamment) et ombragent les berges durant les fortes chaleurs.

En cas de sous-peuplement végétal conjugué à un excès de poissons, vous serez inévitablement envahis d’algues vertes très redoutées des jardiniers. Ceci est signe d’une mare déséquilibrée et carencée en végétation.

Mal concevoir son bassin

Il existe plusieurs moyens de rater la conception d’une mare. En voici les plus beaux exemples :

Ne pas vérifier le niveau avant la mise en eau

Vérifiez bien la rectitude du bassin ! Si votre bassin penche, l’eau va s’écouler d’un côté et provoquer d’éventuelles inondations du jardin voir… de votre habitat.

D’un point de vue esthétique, une partie de la bâche ou de la paroi sera exposé à l’œil du jardinier, ce qui sera particulièrement vilain !

Ne pas prévoir d’étages pour la végétation

Un nénuphar n’a pas les mêmes exigences qu’un iris ou qu’un roseau. Vous comprendrez dès lors que les plantes aquatiques ne se répartissent pas n’importe comment dans la nature et ont chacune leurs « zones » de prédilection. En oubliant de créer différents paliers, vous réduisez considérablement le nombre de plantes à introduire et votre mare sera bien peu attirante pour le regard et la faune. Evitez donc les bassins de type cubique ou rectangulaire à parois verticales.

Prévoir des niveaux différents pour les plantes de sol humide à immergées

Donner une forme trop complexe au bassin

Lors du bâchage de votre bassin, une forme complexe vous donnera du fil à retordre et surtout une multitude de plis à maintenir avec des pierres dans votre bassin. De plus, il est plus difficile de calculer la surface de bâche à acheter dans ces conditions. Privilégiez les formes rondes ou ovales.

Créer un bassin minuscule

Les aquariophiles pourront vous le confirmer, plus un volume d’eau est faible et plus celui-ci sera compliqué à équilibrer. Un faible volume d’eau chauffera rapidement, sera sensible à l’apport en matières organiques (pollution) et vous obligera à placer un système de filtration parfois coûteux !

Un très petit bassin deviendra problématique à terme…

Négliger la profondeur

Outre le faible de choix de végétaux à implanter dans un bassin trop peu profond, vous serez à la merci des conditions climatiques. Les pluies intenses ou, à l’inverse, les chaleurs et sécheresses extrêmes donneront de grandes difficultés pour stabiliser le niveau d’eau. Vous devrez aussi faire le deuil des potentielles grenouilles hibernant sous l’eau à une profondeur minimale de 80 cm.

Négliger l'esthétique

Les bassins ajoutent une note de fraîcheur, de beauté et de rêverie dans nos petits paradis. Il y a cependant des erreurs de goûts ou d’installation à éviter pour ne pas être déçu du résultat final.

Ne pas dissimuler la bâche

Les bâches ou les bassins préformés sont très pratiques mais ne sont pas franchement très glamour lorsqu’ils dépassent du sol sur les berges. Pour pallier ce problème, il existe quelques astuces pour les masquer. Les plantes couvre-sol, toiles de jutes ou pierres esthétiques sont autant d’atouts pour dissimuler le problème. Il va de soi qu’une mare réalisée sur un emplacement plat et de niveau réduira grandement ce souci.

Bassin en cours de finalisation avec enrochement sur la bâche

Poser un liner de type « piscine »

Niveau faute de goût et laideur, on peut difficilement faire mieux ! Laissez donc ce type d’imperméabilisation aux piscines privées. La couleur noire d’une bâche est bien plus discrète !

Introduire un tas de poissons

Rappelez-vous : vous essayez d’embellir votre jardin, pas de créer une activité piscicole. Introduire quelques poissons est très amusant pour les enfants et donne vie au point d’eau mais, en excès, ils vont vous créer de nombreux problèmes !

  • Ils vont polluer l’eau via leurs excréments et faire venir des algues vertes à cause la quantité de nitrates excrétés.
  • Les surpopulations de poissons vous obligeront à poser un filtre et/ou un bassin de décantation pour filtrer l’eau, ce qui est très onéreux !
  • Les poissons en surnombres vont finir par tomber malade à cause de la promiscuité dans l’eau. Vous devrez recourir à divers antibiotiques et autres substances peu recommandables pour résoudre le problème.
  • Ils vont inévitablement dévorer les oeufs de grenouilles, crapauds, tritons ainsi que les larves de libellules et de tous les autres invertébrés trouvant refuge dans votre bassin. Votre bassin sera donc moins équilibré et vivant qu’avec des proportions raisonnables de poissons.

Un bassin accueillant uniquement des poissons, sans végétalisation… Prudence…

Commentaires

erreurs à éviter pour créer une mare
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.