Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Comment faire de l'eau de saule ?
conseil

Comment faire de l'eau de saule ?

Comment la faire chez soi ?

La fabrication de l’eau de saule est une technique qui ne date pas d’hier puisqu’elle était déjà utilisée par nos aïeux, bien avant la commercialisation des hormones de bouturage de synthèse. Cette méthode simple, rapide, naturelle et économique facilite l’enracinement des plantes et des boutures. Découvrez nos conseils pour fabriquer et utiliser cette fameuse eau de saule.

Les propriétés de l’eau de saule

Pour faciliter l’enracinement de vos boutures, il est possible de fabriquer soi-même une solution naturelle que l’on appelle l’eau de saule. En effet, le saule est une plante qui s’enracine très facilement, grâce à la salicyline qu’il contient. Cette substance active, proche de l’acide salicylique et de l’aspirine, naturellement présente dans l’écorce des saules, améliore l’apparition des racines ou rhizogenèse en retardant la cicatrisation de plaies où se formeront les futures racines. Elle réduit également le risque de déshydratation des boutures. C’est l’auxine, une hormone végétale, qui induit la formation de racines, la salicyline permet juste de créer des conditions favorables au développement racinaire des plantes.

Rien de miraculeux toutefois, l’eau de saule favorise l’enracinement mais si vous réalisez des boutures de mauvaise qualité et dans de conditions inadéquates, le résultat sera médiocre avec ou sans salicyline.

À noter : Si vous n’avez pas envie de vous embêter ou simplement si vous n’avez pas de saule à disposition, vous trouverez des hormones de bouturage en poudre dans notre boutique.

Quels saules utiliser ?

Toutes les espèces de saules conviennent pour la fabrication de l’eau de saule et il en existe plus de 300 espèces dans le monde dont les plus connus et les plus présents dans nos régions françaises sont les saules pleureurs, tortueux, des vanniers (osier) ou encore le saule « crevette » très présent dans nos jardins. Dans nos régions tempérées et froides, les saules sont principalement cultivés pour l’ornement, notamment le saule pleureur, que vous retrouverez fréquemment dans les parcs et jardins, au bord des rivières et cours d’eau.

Le petit conseil de Lorène : j’ai un magnifique saule crevette dans mon jardin, il est majestueux et j’adore cet arbre qui offre une allure et une couleur incroyable. À chaque coupe, j’allie l’utile à l’agréable et je ne perds pas une brindille : rien ne se perd tout se transforme (en eau de saule).

Quand faire de l'eau de saule ?

L’eau de saule peut se faire tout au long de l’année, peu importe la saison !

Comment faire de l'eau de saule ?

L’eau de saule s’obtient par macération plus ou moins longue de branches de saule dans de l’eau froide. Il existe plusieurs méthodes :

Faire de l’eau de saule selon la méthode traditionnelle

  • A l’aide d’un sécateur propre et affûté, coupez des branches de saule. Celles-ci ne doivent pas être plus grosses qu’un crayon ;
  • Enlevez les feuilles et coupez les rameaux en tronçons de 4-5 cm ;
  • Plongez les brins dans un récipient rempli d’eau (arrosoir, bassine, bocal…) et laissez-les macérer sans changer l’eau pendant 4 à 6 semaines ;
  • Attendez la formation d’un gel visqueux à la surface de l’eau et sur les brindilles. Ce gel est très concentré en salicyline ;
  • Retirez les morceaux de saule en utilisant une passoire ou un tamis pour le transvider dans un autre récipient. L’eau de saule aura une couleur proche de celle du thé peu infusé ;
  • Jetez les morceaux de saule et conserver votre gel dans un bocal en verre par exemple ;
  • Le gel d’eau de saule doit être idéalement utilisée sous 48h car elle perd doucement ses propriétés au fil du temps. C’est pourquoi, nous vous conseillons d’en préparer régulièrement en petites quantités, pour l’utiliser avec un maximum de principes actifs. Sinon, elle se conserve 1 mois, à l’abri de la lumière et 3 mois au congélateur, dans des bacs à glaçons. Une fois décongelé, il faudra l’utiliser tout de suite.
comment faire de l'eau de saule ?

Fabrication de l’eau de saule en images

Faire de l’eau de saule avec la méthode gain de temps

  • Coupez les branches de saule en petits tronçons de 4-5 cm ;
  • Écrasez les tiges avec un marteau afin de faciliter la libération de salicyline dans l’eau ;
  • Plongez les tiges broyées dans un récipient rempli d’eau de pluie ;
  • Laissez macérer le tout pendant une semaine avant de l’utiliser. Cette eau de saule sera moins concentré en salicyline que la méthode précédente.

Comment utiliser l'eau de saule ?

Plusieurs utilisations sont possibles :

  • Utilisation du gel comme hormone de bouturage : enduisez la base de vos boutures de gel, exactement comme si vous utilisiez une poudre d’hormone de bouturage, avant de les mettre en terre. Ce gel fortement concentré en salicyline est à utiliser rapidement sous peine de perdre ses vertus.
  • Utilisation de l’eau de saule en trempage : une fois que votre eau de saule est prête, faites tremper vos boutures dans l’eau pendant toute une nuit. La tige sera alors gorgée d’hormones qui facilitera son développement racinaire. Vos boutures seront prêtes à être plantées en pot ou directement en terre.
  • Utilisation de l’eau de saule en arrosage : l’eau de saule pourra être utilisée comme eau d’arrosage pour vos arbres, arbustes, plantes vivaces ou annuelles fraîchement plantés.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin