Cultiver un bananier en pleine terre

Cultiver un bananier en pleine terre

Culture et choix de variétés

Sommaire

Mis à jour le 7 Août 2023  par Olivier 4 min.

Cultiver un bananier en pleine terre en France ou en Belgique ? Bien que l’idée puisse paraître un peu audacieuse, il est tout à fait possible de voir ces magnifiques plantes tropicales prospérer sous nos latitudes. Mais encore faut-il bien les choisir et apporter les soins adéquats dès la plantation. Si vous suivez nos conseils, votre jardin pourra alors vite se transformer en une oasis luxuriante évoquant des destinations lointaines.

→ Ouvrez grand votre esprit d’aventurier et partons à la découverte de la culture du bananier en pleine terre !

Bananier plantation en pleine terre, bananier varietes pour pleine terre

Le bananier insuffle à lui seul un air tropical au jardin !

Difficulté

Quelles variétés de bananier pour une plantation en pleine terre ?

Cultiver un bananier en France est possible, même si le climat n’est pas aussi tropical que celui dont ces plantes sont originaires. Il existe plusieurs variétés qui résistent bien au froid, ce qui en fait des choix appropriés pour la plantation en plein air. Voici quelques exemples :

  1. Musa basjoo : C’est l’espèce de bananier la plus résistante au froid et la plus couramment cultivée en France. Originaire de Chine, cette plante peut survivre à des températures aussi basses que -12°C, voire moins si elle est bien protégée. Elle peut atteindre une hauteur de 3 à 5 mètres et produit de petites bananes non comestibles.
  2. Musa sikkimensis : Cette espèce originaire de l’Himalaya est également très résistante au froid (-12°C). Ses feuilles sont vert foncé, parfois avec des reflets rouges ou pourpres, ce qui en fait une plante ornementale attrayante.
  3. Musa ornata : Ce bananier d’ornement est moins résistant au froid (-5°C) que les précédents, mais peut survivre en pleine terre dans les régions les plus chaudes de la France, comme le sud. Il est apprécié pour ses belles fleurs colorées.
  4. Musa ‘Helen’s Hybrid’ : Il s’agit d’un hybride très résistant au froid, qui peut survivre à des températures aussi basses que -12°C. Il peut atteindre une hauteur de 3 à 4 mètres.
  5. Ensete ventricosum ‘Maurelii’ (ou bananier d’Abyssinie rouge) : Ce n’est pas un véritable bananier, mais il est très similaire et souvent groupé avec eux. C’est une plante ornementale attrayante avec des feuilles rouge-bronze. Il est moins résistant au froid que les autres (-2°C seulement) et peut nécessiter un hivernage à l’intérieur dans les régions plus froides.

Rappelez-vous, bien que ces variétés puissent résister au froid, elles bénéficieront toutes d’une protection supplémentaire pendant les mois d’hiver.

→ Envie d’en savoir plus ou vous souhaitez d’autres idées de plantations, lisez 5 Bananiers résistant au froid.

Bananier plantation en pleine terre, bananier varietes pour pleine terre

Ensete ventricosum ‘Maurelii’ à gauche, Musa sikkimensis (en haut à droite), et Musa Basjoo (en bas à droite)

Comment planter un bananier en pleine terre ?

Cultiver un bananier en pleine terre sous nos latitudes est tout à fait faisable. Voici les quelques points clés à garder à l’esprit :

  • Choisir la bonne variété (voir point 1): Toutes les variétés de bananiers ne sont pas adaptées au climat français. Optez pour des variétés rustiques comme le Musa basjoo ou le Musella lasiocarpa qui résistent bien au froid ;
  • Trouver le bon emplacement : Le bananier aime le plein soleil. Choisissez un emplacement bien ensoleillé et à l’abri du vent. La terre doit être riche, bien drainée et légèrement acide ;
  • Planter au bon moment : La plantation d’un bananier se fait généralement au printemps, entre avril et juin. C’est à cette période que les risques de gelées sont passés et que la croissance sera la plus rapide.

Plantation d’un bananier

  1. Préparation du sol : Préparez le sol en retirant les mauvaises herbes et les cailloux. Si le sol est argileux ou compact, ajoutez du compost ou du fumier bien décomposé pour améliorer la structure du sol, son drainage et sa fertilité.

  2. Creusement du trou : Creusez un trou d’environ deux fois la largeur et la profondeur de la motte du bananier. Cela donne à la plante beaucoup d’espace pour établir ses racines.
  3. Drainage : Au fond du trou, placez une couche de drainage, par exemple des graviers ou des morceaux de pot cassés. Ceci aide à empêcher l’eau de stagner autour des racines, ce qui pourrait entraîner leur pourrissement.
  4. Plantation : Placez le bananier au centre du trou, en veillant à ce que le sommet de la motte soit au même niveau que le sol environnant, voire légèrement surélevée. Remplissez ensuite le trou avec un mélange de terre de jardin et de compost.
  5. Tassage : Tassez légèrement la terre avec les mains autour de la base de la plante.
  6. Arrosage : Arrosez généreusement la plante après la plantation pour aider à établir les racines et éliminer les éventuelles « poches d’air » entre les racines et la terre.

Bananier plantation en pleine terre, bananier varietes pour pleine terre

Musa basjoo en pleine terre

Entretien d'un bananier au jardin

Printemps-été

  • Arrosage : Les bananiers sont des plantes qui aiment l’eau. Durant les mois les plus chauds, ils nécessitent un arrosage abondant et régulier, en veillant à ne pas inonder le sol. Assurez-vous que la terre reste humide, mais pas détrempée.

  • Fertilisation : Les bananiers ont besoin de beaucoup de nutriments pour pousser correctement. Utilisez un engrais riche en potassium, qui favorise la santé globale de la plante et la formation des fruits. Un apport régulier de compost ou de fumier bien décomposé est également bénéfique.

  • Taille : Les bananiers ne nécessitent pas de taille. Cependant, vous pouvez enlever les feuilles mortes ou endommagées pour garder la plante propre et saine. Une fois qu’un bananier a porté ses fruits (si fruits, il y a un jour !), celui-ci meurt, mais est généralement remplacé par ses rejets.

Automne

Réduisez l’arrosage : À mesure que les températures baissent, diminuez progressivement la fréquence de l’arrosage pour permettre à la plante de se préparer pour l’hiver.

En hiver

  • Protection contre le froid : Même les variétés rustiques de bananiers ont besoin d’un peu de protection contre le froid. Entourez le tronc de la plante avec de la paille ou un voile d’hivernage pour le protéger du gel. Une couche de paillis épaisse autour de la base de la plante aidera également à isoler les racines.

  • Arrosage limité : Durant l’hiver, l’arrosage doit être minimal. Veillez à ce que le sol ne se dessèche pas complètement, mais évitez de trop arroser pour prévenir le pourrissement des racines.

Nota bene : Surveillez régulièrement votre bananier pour détecter tout signe de maladie ou d’infestation d’insectes. Les feuilles jaunissantes, par exemple, peuvent indiquer un manque d’eau ou de nutriments.

Bananier plantation en pleine terre, bananier varietes pour pleine terre

Bon à savoir

La multiplication des bananiers : un jeu d’enfant

Les bananiers se propagent facilement par les rejets ou « pousses » qui apparaissent à la base de la plante. Vous pouvez séparer ces rejets et les planter séparément pour obtenir de nouvelles plantes.

Puis-je espérer un jour manger mes propres bananes ?

Dans des conditions idéales et après 2 ou 3 ans de culture, certains bananiers (Musa basjoo ou Musa sikkimensis) peuvent produire des fruits en France, mais ce n’est pas courant, et les fruits sont souvent petits et non comestibles. Ce qui ne nous arrange pas. Les variétés cultivées en France sont principalement choisies pour leur attrait ornemental et non pour leurs fruits.

Bananier plantation en pleine terre, bananier varietes pour pleine terre

Les bananiers produisent naturellement des rejets à leur souche

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.