Comment cultiver une renoncule des fleuristes en pot ?

Comment cultiver une renoncule des fleuristes en pot ?

Réussir facilement la plantation et l’entretien de cette plante vivace à fleurs

Sommaire

Rédigé le 16 Décembre 2023  par Marion 7 min.

Les renoncules des fleuristes (Ranunculus asiaticus), les plus connues du genre, nous offrent une belle diversité de couleurs et de fleurs au printemps. Simples de culture, ces vivaces éclatantes égaient le jardin et permettent de constituer de magnifiques bouquets de longue durée.

De leurs origines méditerranéennes, ces plantes tubéreuses ont conservé une certaine frilosité. Leur rusticité est en moyenne de -6°C. Mais que vous ne disposiez pas de jardin ou que vous habitiez dans une région aux hivers rudes, sachez qu’il est tout à fait possible de cultiver ces plantes vivaces en pot.

Découvrez nos conseils pour réussir la plantation et l’entretien de vos renoncules des fleuristes en pot, afin de profiter longtemps de leur floraison.

Pour en savoir plus : Les renoncules des fleuristes : plantation, culture, entretien et utilisation

Été, Automne Difficulté

Quelles variétés de renoncules choisir pour la culture en pot ?

Toutes les renoncules des fleuristes peuvent être cultivées en pot. Leur silhouette modeste ne mesure en effet que 30 à 80 cm de hauteur.

Vous aurez l’embarras du choix au niveau des couleurs et formes de fleurs. Optez par exemple pour des renoncules à fleurs doubles jaunes, roses, violettes, rouges ou orange. Leurs fleurs doubles pleines et globuleuses sont du plus bel effet.

Découvrez aussi ‘White Pink Bicolor’, avec ses délicates fleurs blanches aux pétales striés de violet.

Pour sa part, ‘Picotée Café au lait’ propose une magnifique floraison dans des tons chauds, mêlant or, café et orange brûlé.

Et si vous ne parvenez pas à faire votre choix, vous pouvez opter pour un mélange de renoncules de plusieurs couleurs.

ranunculus asiaticus

La renoncule ‘Picotee Cafe au Lait’

Quand planter la renoncule des fleuristes en pot ?

Dans l’idéal, plantez vos renoncules des fleuristes en pot de la fin de l’été à la fin de l’automne. Dans les régions aux hivers rigoureux, vous pourrez les planter au printemps, une fois les derniers risques de gelées passés.

Plantation de la renoncule en pot

Le contenant

Pour vos renoncules, choisissez un contenant au fond percé pour permettre à l’eau de s’écouler sans risquer de faire pourrir les tubercules. Bannissez également les pots à réserve d’eau.

Optez pour une jardinière, un pot ou encore un bac. La taille du contenant dépendra du nombre de pieds que vous souhaitez cultiver. Compter environ 15 cm de diamètre pour une seule renoncule.

Côté matériau, la terre cuite permet de mieux laisser respirer le substrat, grâce à sa porosité naturelle. Elle demande toutefois un arrosage plus régulier, l’eau s’évaporant plus vite que dans un contenant en plastique.

Le substrat

Les renoncules apprécient les terres humifères, riches en matière organiques, mais parfaitement drainées. A défaut, leurs tubercules peuvent pourrir.

Dans le commerce ou sur internet, vous trouverez facilement du terreau pour jardinières et pots, ou encore du terreau pour vivaces et massifs.

Mais vous pouvez aussi faire votre propre mélange, constitué de :

  • 2/3 de terreau horticole de bonne qualité ou de terre de jardin non calcaire ;
  • 1/3 de sable de rivière pour favoriser le drainage ;
  • 1 à 2 poignées de compost ménager ou fumier bien décomposé (facultatif).

La plantation

  1. Les renoncules des fleuristes disposent de petits tubercules longs, reliés entre eux. Cela forme une sorte de griffe, qui constitue leur organe de réserve sous terre. Avant la plantation, réhydratez bien les griffes en les laissant tremper plusieurs heures dans un récipient rempli d’eau à température ambiante (privilégiez l’eau de pluie). Lorsque la griffe coule, c’est signe qu’elle s’est réhydratée en profondeur et que vous pouvez passer aux étapes suivantes.
  2. Installez une couche de drainage d’une épaisseur de 3 à 5 cm au fond de votre contenant. Pour cela, utilisez des billes d’argile, des graviers ou encore des tessons de terre cuite.
  3. Complétez en ajoutant le mélange de substrat dans le contenant.
  4. Enterrez les griffes à une profondeur de 5 à 10 cm, avec les pointes vers le bas. Si vous souhaitez cultiver plusieurs renoncules dans le contenant, espacez les tubercules d’environ 15 cm (en fonction de l’envergure à maturité des variétés choisies). Vous pouvez les disposer en ligne ou en quinconce.
  5. Recouvrez de substrat et tassez légèrement avec les doigts, pour enterrer les griffes de renoncule.
  6. Arrosez sans excès, pour humidifier le substrat.

L’exposition

Les renoncules ont besoin de quelques heures de soleil par jour pour bien fleurir, mais elles ne se plairont pas en situation trop brûlante. Préférez une situation mi-ombragée ou tamisée, abritée des rayons les plus chauds du soleil, surtout dans le sud de la France.

Protégez également vos renoncules en pot des expositions venteuses, pour éviter tout risque de casse des tiges florales.

Les renoncules pourront être placées au jardin, mais aussi sur la terrasse ou le balcon.

ranunculus asiaticus

Les renoncules des fleuristes apprécient quelques heures de soleil par jour, mais évitez une exposition brûlante

Entretien de la renoncule en pot

Les renoncules des fleuristes sont des plantes assez faciles à vivre, qui ne nécessitent pas beaucoup de soins. Quelques gestes simples permettront toutefois de favoriser la floraison et de les conserver en pleine santé.

L’arrosage

Les renoncules vivaces apprécient les sols frais, qui ne sont pas trop humides, mais ne se dessèchent jamais totalement.

Arrosez dès le substrat est sec en surface. Un arrosage une fois par semaine est généralement suffisant. Augmentez la fréquence en cas de fortes chaleurs et en l’absence de pluie. Privilégiez un arrosage généreux moins régulièrement, plutôt que des petits arrosages plus souvent.

Préférez l’eau de pluie, moins calcaire que l’eau du réseau.

Si vous avez mis une soucoupe sous votre contenant, videz-la une vingtaine de minutes après arrosage, pour ne pas risquer de faire pourrir les tubercules.

La fertilisation

Lors d’une culture en pot, le substrat épuise plus rapidement ses nutriments. Pour soutenir la floraison, vous pouvez donc faire un apport d’engrais pour jardinières et potées, ou encore d’engrais qui stimule la production de fleurs. Riches en phosphore et potassium, ces fertilisants sont au contraire plus pauvres en azote, qui favorise plutôt le feuillage.

Vous aurez le choix entre :

  • des formules liquides à diluer dans l’eau d’arrosage, qui apportent un effet boost immédiat, mais de courte durée ;
  • des engrais solides sous forme de granulés ou bâtonnets à mélanger au substrat, qui ont une action lente de plus longue durée.

Respectez les doses indiquées sur les produits par les fabricants, celles-ci pouvant varier d’un engrais à l’autre.

Vous pouvez aussi choisir d’apporter un engrais organique comme la corne broyée, le sang séché ou encore les cendres de cheminée.

La taille

La taille n’est pas indispensable pour garder de belles renoncules en pot. Mais l’élimination des fleurs fanées au fur et à mesure permet de stimuler la production de nouveaux boutons.

Ne coupez pas le feuillage en fin de floraison, mais laissez-le faner tout seul : il permet aux tubercules sous-terrain de constituer leurs réserves.

Les parasites et maladies

Les renoncules sont sensibles à certaines maladies cryptogamiques causées par des champignons. C’est par exemple le cas de l’oïdium, qui se repère au dépôt blanchâtre et poudreux qu’il laisse sur le feuillage, les tiges ou les boutons floraux. Des conditions douces et humides favorisent le développement de cette maladie au printemps. Eliminez rapidement les parties atteintes et portez-les en déchetterie.

Pour limiter les risques de maladies fongiques, quelques gestes préventifs peuvent être mis en place.

  1. N’arrosez pas le feuillage de vos renoncules. Privilégiez un arrosage le matin plutôt que le soir.
  2. Lors de la taille, utilisez toujours des outils propres, préalablement désinfectés, pour ne pas contaminer vos plantes entre elles.
  3. Eliminez les débris végétaux au fur et à mesure (fleurs fanées, feuilles ou tiges abimées…).
  4. Utilisez un purin de prêle en vaporisation. Retrouvez notre recette facile pour faire votre propre purin.

Les pucerons peuvent aussi attaquer les renoncules. S’ils sont peu nombreux, éliminez-les manuellement. Le purin de prêle est également considéré comme un bon répulsif contre ces insectes piqueurs-suceurs. A défaut et en cas de forte infestation, utilisez un insecticide naturel à base de savon noir, à pulvériser sur les parties atteintes. Pour cela, diluez 1 cuillère à soupe de savon noir dans 1 litre d’eau tiède. Placez le mélange dans un vaporisateur et attendez qu’il refroidisse avant utilisation.

Enfin, les escargots et limaces peuvent aussi attaquer les renoncules, surtout au début du printemps lors du développement des jeunes pousses. Procédez à une récolte manuelle ou utilisez l’une des nombreuses solutions anti-gastéropodes : barrières mécaniques à base de coquilles d’œufs ou de cendre, piège à bières, granulés à base de ferramol (qui ne présentent pas de danger pour les animaux domestiques et l’environnement), etc. En complément, découvrez notre article « Limaces : 7 façons de lutter efficacement et naturellement ».

La multiplication

Comme les autres plantes bulbeuses, les renoncules se multiplient par division de leur pied. De nouveaux tubercules apparaissent en effet au fil du temps. Vous pourrez les détacher de la griffe principale pour obtenir de nouveaux pieds.

Procédez à l’automne. Utilisez toujours des outils de coupe bien propres, pour éviter de propager d’éventuelles maladies.

L’hivernage

Peu rustiques, les renoncules ne supportent généralement pas de gelées supérieures à -6°C, voire -10°C au maximum. Mais leur culture en pot permettra justement de les rentrer facilement sous abri dans les régions aux hivers rigoureux.

En automne, avant l’annonce des premières gelées, placez-les dans un lieu frais et sec, à l’abri du gel.

Si vous habitez dans une région qui ne connaît que de faibles gelées, vous pourrez laisser vos renoncules en pot à l’extérieur. Veillez toutefois à installer un épais paillage organique au pied des plantes.

hivernage

Les cormes des renoncules sont faiblement rustiques

Commentaires

Ranunculus asiaticus
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.