Comment prélever des boutures de plantes d'intérieur ?

Comment prélever des boutures de plantes d'intérieur ?

Les différentes méthodes de propagation des plantes d'intérieur

Sommaire

Mis à jour le 8 Septembre 2023  par Leïla 6 min.

Le bouturage de plantes d’intérieur est une manière économique et gratifiante de créer de nouvelles plantes à partir de celles que vous aimez. Que vous souhaitiez agrandir votre collection de plantes d’intérieur, partager vos variétés préférées avec des amis, sauver une plante mal en point, le bouturage est une activité satisfaisante à tout point de vue, souvent assez simple à mettre en œuvre. Imaginez la satisfaction de voir une nouvelle plante grandir et prospérer à partir d’une simple bouture, créant ainsi une connexion spéciale avec vos espèces végétales bien aimées.

Découvrez dans cet article les différentes méthodes de bouturage possibles et comment les mettre en œuvre.

Difficulté

Comprendre le bouturage : définition, explorations des différentes méthodes de bouturage

Le bouturage est une technique de propagation végétative qui consiste à cultiver de nouvelles plantes à partir de fragments d’une plante mère. Plusieurs méthodes de bouturage peuvent être utilisées avec succès pour les plantes d’intérieur, chacune avec ses avantages et ses défis uniques. Selon l’espèce de la plante, certaines réussissent mieux que d’autres, il peut être intéressant de faire des essais ou sinon de se renseigner sur les méthodes appropriées pour telle ou telle plante.

Sur la plante, on prélève soit un morceau de tige, soit une feuille, soit une racine pour effectuer le bouturage.

Différents milieux de propagation possibles

  • Boutures en eau : Certaines plantes peuvent être enracinées directement dans l’eau, c’est la méthode la plus fréquente pour les boutures de tige.
  • Boutures en sphaigne : La sphaigne est un substrat naturel qui peut être utilisé pour enraciner des boutures, offrant une humidité constante.
  • Boutures en terreau : Le terreau est un milieu de propagation polyvalent, idéal pour de nombreux types de plantes d’intérieur.
  • Boutures en vermiculite/perlite : Ces substrats aident à la rétention d’eau et à la circulation de l’air, favorisant ainsi l’enracinement.
  • Boutures en billes d’argile : Les billes d’argile sont souvent utilisées pour le bouturage hydroponique, offrant un soutien physique aux boutures.
  • Bouturage en hydroponie passive : Cette méthode sans substrat implique de cultiver des boutures dans une solution nutritive, accélérant ainsi la croissance des racines.
  • Boutures à l’étouffée : En plaçant des boutures dans un environnement humide et confiné, on peut encourager un enracinement rapide.
bouturage

Les boutures sont aussi des éléments de décoration

Quand prélever une bouture ?

La réussite du bouturage dépend du moment choisi pour prélever les boutures. Généralement, le printemps et l’été sont les saisons les plus propices, car les plantes sont en pleine croissance active et la luminosité est à son maximum. Un bouturage au mois de décembre est beaucoup plus délicat à réussir sous nos latitudes.

Avant de prélever une bouture, assurez-vous que la plante mère est en bonne santé et exempte de maladies. Choisissez des tiges ou des feuilles jeunes et vigoureuses pour de meilleurs résultats. Ne faites pas de boutures sur une plante trop jeune ou trop petite, pas assez développée.

Il peut aussi arriver que l’on prélève une bouture pour sauver une partie encore saine d’une plante malade ou mal en point. Cela vaut vraiment le coup d’essayer de refaire grandir par un petit segment une plante aimée que l’on est en train de perdre. Dans ce cas, isolez votre bouture d’autres boutures pour éviter de propager une maladie.

Comment prélever ?

Outils et matériaux nécessaires

Pour réussir le bouturage, il est essentiel d’avoir les bons outils et matériaux à portée de main. Vous aurez besoin de ciseaux de jardinage propres et tranchants pour couper les boutures, désinfectés à l’alcool à 90° C. Ayez aussi les récipients ou les pots appropriés pour l’enracinement et les substrats adaptés si vous ne faites pas de bouture en eau (terreau, sphaigne, vermiculite, etc.).

Prélever une bouture

Sur la plante, on peut prélever trois types de segments :

  • La tige : Les boutures de tige sont parmi les plus courantes et les plus simples. Elles impliquent la découpe d’une section de tige saine comportant plusieurs nœuds, puis un enracinement dans un milieu approprié.
    • Choisissez une tige saine et non fleurie de la plante mère.
    • Utilisez des ciseaux de jardin propres et aiguisés pour couper la tige juste en dessous d’un nœud (l’endroit où les feuilles sont attachées à la tige).
    • Retirez les feuilles du nœud et sous le nœud pour éviter qu’elles ne pourrissent dans le milieu de propagation.
    • Gardez 2 à 3 feuilles au-dessus du nœud, mais supprimez le reste.
    • Si désiré, trempez l’extrémité coupée dans une hormone de bouturage pour stimuler la croissance des racines.
bouture tige

Couper la tige sous un nœud

  • La feuille : Ce type de bouture consiste à découper une feuille saine en sections et à les enraciner pour former de nouvelles plantes. Ou parfois à laisser la feuille entière. C’est une méthode souvent employée pour certains types de bégonias et pour les plantes grasses.
    • Sélectionnez une feuille saine de la plante mère.
    • Coupez éventuellement la feuille en sections (pas pour les plantes grasses), en veillant à inclure une partie de la nervure centrale.
    • Placez les feuilles ou les sections de feuille dans un substrat approprié, à base de terreau ou de sphaigne.
racine plante grasse

Une simple feuille de plante grasse posée sur du terreau produit des racines

  • La racine : Les boutures de racine impliquent la coupe de racines saines en morceaux, qui sont ensuite encouragées à produire de nouvelles pousses. C’est une méthode utilisable pour les plantes de la famille des aracées par exemple. Le bouturage de racine est moins courant, mais peut être efficace pour certaines plantes.
    • Prélevez des racines saines et charnues de la plante mère.
    • Coupez les racines en morceaux d’environ 2 à 3 cm de long.
    • Plantez les morceaux de racine dans un substrat à base de terreau bien drainé, avec la partie coupée orientée vers le bas.
    • Alternativement, posez les racines à l’horizontale sur un lit de sphaigne. Veillez à ce que les segments soient bien en contact avec la sphaigne.

Ensuite, placez la bouture dans le milieu de propagation choisi, en veillant à maintenir une humidité légère, mais constante. Installez-la dans un endroit très bien éclairé, mais sans soleil direct.

Comment enraciner ?

Certaines méthodes sont plus appropriées que d’autres selon les types de plantes. Mais souvent, plusieurs procédés conviennent pour une plante. Il est intéressant de faire des essais, mais vous pouvez aussi trouver des informations sur les méthodes appropriées en vous renseignant sur votre plante spécifique.

Bouture en eau 

Beaucoup de plantes peuvent être propagées directement dans l’eau. C’est une méthode visuellement attrayante qui permet de surveiller facilement le développement des racines. Elle ne fonctionne que pour les tiges de plantes.

  • Coupez une section de tige saine de la plante mère comme vu précédemment et placez-la dans un récipient transparent en verre rempli d’eau.
  • Assurez-vous que les nœuds inférieurs sont immergés dans l’eau.
  • Changez régulièrement l’eau pour éviter la stagnation et assurez-vous que les racines commencent à se former avant de transplanter dans un substrat approprié.
bouturage

Une plante bouturée en eau qui a fait suffisamment de racines pour être transplantée

Boutures en sphaigne ou en terreau, à l’étouffée

La sphaigne est un substrat naturel qui maintient une humidité constante, idéale pour le bouturage. On l’utilise seule. Il existe des terreaux spécial bouturage. On apporte des matériaux drainants comme la perlite et la vermiculite, qui vont alléger le terreau et favoriser l’enracinement. Cette méthode est adaptée aux boutures de feuilles et de racines. Pour les boutures en sphaigne ou en terreau, on pratique ce que l’on appelle une bouture à l’étouffée. Cette méthode consiste à placer les boutures dans un environnement confiné pour maintenir une humidité élevée.

  • Placez les boutures dans un pot ou un récipient rempli de substrat ou de sphaigne, préalablement humidifié.
  • Couvrez le pot avec un sac en plastique transparent ou une cloche en plastique pour créer une atmosphère humide.
  • Placez le pot dans un endroit lumineux sans soleil direct jusqu’à ce que les racines se développent.
bouture

Une plante en sphaigne pure

Bouture en hydroponie passive : vermiculite/perlite ou billes d’argile

Ces méthodes impliquent essentiellement de placer les boutures dans différents composants minéraux pour favoriser l’enracinement.

  • Choisissez un pot plastique transparent (comme les pots à orchidée) muni de trous de drainage.
  • Remplissez-le d’un mélange à parts égales de perlite et de vermiculite ou remplissez-le entièrement de billes d’argile.
  • Posez ce récipient dans un autre récipient transparent un peu plus grand et légèrement rempli d’eau.
  • Installez votre bouture dans le récipient supérieur.
  • Assurez-vous que l’eau atteint les premiers centimètres du substrat organique.

L’eau va monter par capillarité dans le récipient supérieur et fournir à la bouture ce dont elle a besoin. Parfois, pour cette méthode, on ajoute des nutriments dans l’eau.

En utilisant ces différentes méthodes de bouturage, vous pouvez expérimenter et découvrir quelle technique fonctionne le mieux pour chaque type de plante d’intérieur que vous souhaitez propager.

Après la mise en bouturage

Prendre soin de la bouture

Pendant la phase d’enracinement, les boutures ont besoin de soins attentifs.

  • Pour les boutures à l’étouffée, assurez-vous de maintenir une humidité constante, mais légère dans le milieu de propagation.
  • Pour les boutures en eau et en hydroponie, changez l’eau régulièrement et vérifier le niveau d’eau.

Transplanter la bouture enracinée

Une fois que les racines sont bien développées, il est temps de transplanter la bouture enracinée dans un pot individuel avec un substrat approprié. Ajustez l’arrosage au nouvel environnement.

En maîtrisant l’art du bouturage des plantes d’intérieur, vous pouvez créer une abondance de nouvelles plantes à partir de vos spécimens préférés. Que vous soyez novice ou jardinier expérimenté, le bouturage est une compétence précieuse qui enrichira votre expérience avec les plantes d’intérieur. Alors, lancez-vous et créez votre propre jardin d’intérieur florissant grâce à cette méthode gratifiante et écologique.

rempotage

Il est temps de passer la bouture en terreau

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.