Comment arroser la serre en hiver ?

Comment arroser la serre en hiver ?

Bien gérer l'arrosage pour les plantes en pleine terre ou en pot

Sommaire

Mis à jour le 9 Février 2024  par Alexandra 5 min.

Qu’elles soient en plastique ou en verre, les serres constituent des abris bien utiles pour protéger les plantes du froid et assurer leur survie en hiver. Il faut cependant penser à les arroser, même en hiver, et gérer au mieux les apports d’eau. À la différence des plantes cultivées en extérieur, celles sous serre ne bénéficient pas des pluies hivernales. Même lorsque le temps est frais et humide, leur substrat se dessèche, et on peut parfois oublier de les arroser. Néanmoins, les températures étant plus basses, le substrat sèche bien moins vite qu’à la belle saison, et les plantes ont des besoins moins importants. Il faudra donc adapter la gestion de l’arrosage. Nous vous présentons tous nos conseils pour arroser les plantes sous serre en hiver, qu’elles soient cultivées en pleine terre ou en pot !

Hiver, Automne Difficulté

Pour les plantes cultivées en pleine terre

Il peut s’agir par exemple de légumes ou d’aromatiques, que la serre permet de cultiver hors saison, plus tard ou plus tôt dans l’année, mais vous pouvez également y cultiver des plantes ornementales exotiques, non rustiques.

L’arrosage s’effectuera de préférence le matin, avant 10 heures. Cela limite en effet le risque de maladies cryptogamiques, ainsi que le risque d’attirer des limaces et escargots. Nous vous conseillons d’arroser environ une fois par semaine. Cependant, cela dépend aussi de la nature de votre sol : s’il est argileux, il retiendra davantage l’humidité et vous pourrez alors espacer un peu plus les arrosages que si votre sol est sablonneux, drainant. Dans ce dernier cas de figure, les arrosages seront plus fréquents, mais moins copieux.

Avant d’arroser, grattez les premiers centimètres du sol pour voir si celui-ci est encore humide. Si ce n’est pas le cas, apportez de l’eau. Assurez-vous que l’eau pénètre en profondeur, atteignant la zone racinaire. Cela encourage le développement des racines en profondeur, renforçant la résistance de la plante aux conditions hivernales. Il faut toujours laisser sécher le substrat entre deux arrosages. Un arrosage excessif risquerait de faire pourrir les racines ou d’entrainer l’apparition de maladies cryptogamiques (dues à des champignons). Attention notamment dans le cas des semis précoces effectués en fin d’hiver, ils sont particulièrement sensibles aux champignons (fonte des semis…).

Vous pouvez utiliser un arrosoir ou un jet d’eau. Dirigez le jet au pied des plantes, en évitant les feuilles pour minimiser le risque de gel. Veillez également à ce que l’eau soit à température ambiante pour éviter un choc thermique.

Si vous possédez un système d’arrosage automatique, le mieux est de le couper en automne, de le purger, et de ne pas l’utiliser durant l’hiver car il pourrait être endommagé par le gel. Nous vous invitons à consulter notre fiche conseil : « Protéger les systèmes d’arrosage du gel »

Néanmoins, si vous avez beaucoup de plantes à arroser et que vous habitez une région au climat doux (comme le pourtour méditerranéen ou le littoral atlantique) ou que vous le protégez convenablement (en utilisant par exemple du papier bulle ou du polystyrène pour isoler les tuyaux), vous pouvez continuer à l’utiliser en hiver. L’arrosage par aspersion ou par tuyau microporeux sont les plus adaptés aux cultures en pleine terre sous serre.

Pensez à aérer régulièrement, en journée, afin d’évacuer l’humidité et d’éviter le développement de maladies.

Arrosage plantes en pleine terre sous serre

Pour les plantes cultivées en pot

Si vous utilisez votre serre pour hiverner des plantes en pot (agrumes, palmiers, plantes exotiques…), il faut également penser à les arroser en hiver. Ce n’est pas le cas cependant des plantes caduques, dont le feuillage et les parties aériennes se dessèchent en automne pour réapparaitre au printemps, car elles sont en repos végétatif (on les hivernera plutôt dans un garage ou local hors gel que dans une serre). Vous pouvez arroser à l’arrosoir, au jet d’eau, ou en installant un système de goutte-à-goutte.

Il peut s’agir également de semis précoces, de boutures ou de jeunes plants qui attendent le retour des beaux jours pour être installés au jardin. Pour les semis, arrosez en pluie fine, délicatement, en utilisant un arrosoir muni d’une pomme ou un vaporisateur.

Par rapport aux plantes cultivées en pleine terre, celles en pot ont leur substrat qui sèche plus rapidement. Il faut donc être particulièrement vigilant. Vous pouvez arroser environ une fois par semaine, de préférence le matin, mais prenez bien en compte les besoins et conditions de culture de chacune de vos plantes. Surveillez attentivement le substrat et arrosez lorsque la couche supérieure du sol est sèche au toucher.

Nous vous conseillons de retirer les dessous-de-pot, afin d’éviter de maintenir l’humidité. Si vous les conservez, soyez vigilants après chaque arrosage pour ne pas laisser l’eau y stagner.

Privilégiez un arrosage uniforme pour garantir une répartition équitable de l’humidité dans le pot. L’utilisation d’un arrosoir avec un bec fin facilite un arrosage précis, en évitant les éclaboussures indésirables. L’eau doit être à température ambiante pour éviter tout choc thermique pour les racines sensibles des plantes en pot.

Nous vous conseillons là aussi d’aérer régulièrement la serre en ouvrant durant la journée, par temps doux. Arrosage plantes en pot

Les différents types d'arrosage

Il est essentiel de choisir la méthode d’arrosage la plus appropriée. Il existe différentes options pour prendre soin de vos plantes pendant la saison froide.

L’arrosage manuel  : il s’effectue à l’arrosoir, si peu de plantes sont cultivées, ou au jet d’eau. Cette technique prend du temps, mais permet de contrôler directement la quantité d’eau apportée à chaque plante, et d’adapter celle-ci en fonction de leurs besoins. Dirigez le jet directement au pied des plantes, dans le substrat, en évitant de mouiller le feuillage. De plus, l’arrosage manuel oblige à passer voir régulièrement chaque plante, permettant ainsi de surveiller leur état et de réagir rapidement en cas de problèmes de culture (maladies, parasites…).

Les systèmes d’arrosage peuvent être abimés par le gel durant l’hiver, il est donc prudent de les couper en automne, de les purger et de les rallumer seulement au printemps. Néanmoins, si vous avez beaucoup de plantes à arroser et que vous habitez une région au climat doux ou si vous les protégez convenablement (en enveloppant par exemple les tuyaux dans du papier bulle ou du polystyrène), vous pouvez continuer à les utiliser en hiver. Pour l’arrosage sous serre des plantes en pleine terre, préférez arroser avec des asperseurs ou un tuyau microporeux. Pour les plantes en pot, utilisez plutôt un système de goutte-à-goutte.

Vous pouvez aussi éventuellement utiliser des oyas pour certaines plantes, les plus sensibles au manque d’eau. Il s’agit de contenants en argile ou céramique, enterrés ou plantés à côté des végétaux à arroser, et qui laissent l’eau se diffuser par capillarité dès que le substrat est sec.

Enfin, n’hésitez pas à utiliser l’eau de pluie pour arroser, que vous récupérerez depuis les gouttières de votre maison ou depuis des gouttières installées sur la serre. La cuve de récupération d’eau doit néanmoins être protégé du gel : l’idéal serait qu’elle soit enterrée, abritée ou même placée directement dans la serre.

Commentaires

arrosage hivernal en serre
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.