Comment entretenir son gazon en hiver ?

Comment entretenir son gazon en hiver ?

Techniques et astuces essentielles pour une belle pelouse

Sommaire

Rédigé le 14 Janvier 2024  par Olivier 5 min.

L’entretien du gazon en hiver revêt une importance capitale pour assurer la santé et la vitalité de votre pelouse tout au long de l’année. Alors que les températures baissent, votre gazon est soumis à un ensemble de défis qui peuvent affecter son aspect et sa santé au printemps suivant.

L’un des principaux enjeux de l’entretien hivernal du gazon est la prévention des dommages causés par le gel et la neige. Les températures basses peuvent rendre les brins d’herbe plus fragiles et susceptibles de se briser, tandis que le poids de la neige et la formation de glace peuvent étouffer le gazon. Une attention particulière doit également être accordée à la préparation du gazon avant l’arrivée de l’hiver. Une tonte adaptée, une fertilisation équilibrée et une aération du sol avant les premiers gels contribuent grandement à renforcer la résistance du gazon.

En somme, même en hiver, l’entretien du gazon n’est pas à négliger. En adoptant des pratiques appropriées durant cette période, vous préparez votre pelouse à affronter les rigueurs de l’hiver et à resplendir de santé dès l’arrivée du printemps.

comment entretenir gazon en hiver

Difficulté

Préparation du gazon pour l'hiver

Dernière tonte avant l’hiver

La période optimale pour effectuer la dernière tonte de l’année est généralement juste avant le premier gel. Il est crucial de surveiller les prévisions météorologiques locales pour déterminer le moment adéquat. Cette tonte tardive permet de maintenir le gazon à une hauteur idéale pour l’hiver, réduisant le risque de maladies tout en le protégeant des rigueurs climatiques.

La hauteur de coupe recommandée pour la dernière tonte varie selon le type de gazon, mais en général, il est conseillé de le maintenir entre 3,5 cm et 4,5 cm. Une hauteur légèrement supérieure à celle de l’été permet de protéger les racines et de réduire le stress dû au froid, tout en évitant que le gazon ne soit trop haut pour favoriser les maladies fongiques.

Le p’tit mot d’Oli : le seul endroit où je ramasse les feuilles mortes au jardin est sur la pelouse. En effet, une grosse couche de feuilles va étouffer le gazon en le privant de lumière et en l’empêchant de respirer. Les feuilles mortes ramassées pourront alors se retrouver au compost, dans les massifs, au pied des arbres ou sur les couches potagères.

entretenir la pelouse en hiver

Aération et fertilisation à l’automne

L’aération du sol peut se faire à l’aide d’un aérateur mécanique ou manuel, qui crée des trous dans le sol pour permettre à l’air, à l’eau et aux nutriments de mieux pénétrer. Il est recommandé de procéder à l’aération en automne (au plus tard en décembre s’il ne gèle pas encore) lorsque le sol est bien humide, mais pas saturé. Cela améliore la structure du sol et prépare le gazon à mieux résister aux conditions hivernales.

Pour la fertilisation automnale, privilégiez un engrais riche en potassium et relativement pauvre en azote. Le potassium renforce la résistance du gazon au froid et aux maladies, tandis qu’un excès d’azote peut stimuler une croissance inappropriée en hiver. Un dosage en azote d’environ 5-6 est bien, avec un dosage en potassium d’au moins 7-8. Par exemple, cet engrais spécial « gazon » est dosé 6-5-7 (N-P-K), il est donc idéal pour une fertilisation automnale. D’autres fertilisants pour gazon existent, plus dosés en azote, ceux-là seront à utiliser durant la saison de croissance, entre avril et octobre.

Nota bene : Appliquez l’engrais selon les instructions du fabricant, en veillant à une distribution uniforme pour éviter de brûler le gazon. Et n’apportez jamais d’engrais au cœur de l’hiver. Cela ne sert à rien, car l’herbe est de toute façon au repos. Vous risquez de faire pire que mieux.

aerer le gazon avant l hiver pourquoi raisons

On évite le piétinement !

Dans la mesure du possible, lorsque le sol est gorgé d’eau comme cela devrait l’être en automne (plus toujours le cas hélas, mais bon…), ne piétinez pas trop le gazon et évitez de faire passer dessus des choses lourdes (machines ou même brouettes) qui tasseront le sol ou créeront des ornières. Bref, fichons la paix à notre pelouse ! Si vous devez quand même passer sur la pelouse, pensez au pas japonais (même provisoire), à une allée de paillis ou à la pose de planche pour limiter le tassement de l’herbe et de la terre.

Le p’tit mot d’Oli : si vous souhaitez un « green de golf » en guise de pelouse et ne supportez pas la moindre petite fleur au sein de votre gazon, la fin de l’automne est aussi le bon moment pour extirper les adventices, car le sol est plus meuble. Sinon, laisser quelques fleurs dans la pelouse (pissenlit, pâquerette, trèfle…) est non seulement bon pour la biodiversité, mais renforce aussi le gazon contre la sécheresse et les maladies.

pietinnement pelouse hiver

Minimiser les dommages dus au gel et à la neige

Le gel

Le fort gel peut parfois faire brunir certains brins d’herbe. On ne sait rien y faire, on ne va tout de même recouvrir la pelouse d’un voile d’hivernage ! Le plus simple est d’attendre le dégel et de ne surtout pas marcher sur l’herbe gelée (si possible !), car cela casse les brins d’herbe. Cependant, certains professionnels actionnent l’arrosage de la pelouse avant une forte gelée (par exemple, pour les terrains de golf ou les pelouses naturelles des stades de football). En effet, l’eau libère de la chaleur en gelant, protégeant ainsi les brins d’herbe des températures les plus basses. Évitez néanmoins de trop arroser, car l’eau stagnante peut geler et endommager les racines.

Notre conseil : s’il gèle, n’agissez pas pour votre pelouse ! C’est le plus simple et ça ne coute rien. Dans l’immense majorité des cas, le gazon n’aura pas trop souffert. Et dès le printemps, il reverdira bien vite.

La neige

La neige n’est pas forcément plus dommageable pour le gazon. Encore une fois, évitez de marcher sur la pelouse enneigée. Le piétinement compacte la neige, la transformant en glace, ce qui peut éventuellement endommager le gazon en dessous.

Après de fortes chutes de neige (pas un juste 5 cm d’épaisseur), utilisez un balai ou une pelle pour répartir uniformément la neige sur la pelouse. Cela évite la formation de tas de neige qui peuvent étouffer et jaunir l’herbe en dessous. Et, si possible, orientez le déneigement de manière à éviter la formation de congères sur le gazon. Les tas de neige volumineux mettent plus de temps à fondre et peuvent causer une humidité excessive.

Notre conseil : ici aussi, et sauf si vous vivez en Laponie, laissez la neige fondre naturellement sur la pelouse. Celle-ci s’en tirera très bien ainsi. De plus, la neige a même un effet protecteur contre le gel et les vents glacés.

neige et gazon effets sur pelouse

Entretien du gazon en hiver

Dans des régions au climat doux, où les gelées sont peu fréquentes et généralement légères, il est possible de pratiquer quelques tontes durant l’hiver. Ces tontes, effectuées avec soin, maintiennent la pelouse à une hauteur idéale sans la raser complètement, surtout si la douceur climatique et l’humidité encouragent la croissance de l’herbe.

Après chaque tonte et à cette période, il est recommandé de ratisser immédiatement l’herbe coupée. Dès le mois de février, profitez de ces conditions clémentes pour commencer les travaux habituellement réservés au printemps, tels que la scarification, l’amendement du sol et l’aération de votre pelouse.

Dans les autres régions, nous vous recommandons d’offrir à votre pelouse un repos bien mérité. Il sera toujours temps d’entretenir votre gazon lorsque le printemps sera bien installé.

tontes en hiver oui ou non

Surveillance des maladies hivernales du gazon

L’hiver peut exposer le gazon à diverses maladies dues aux conditions climatiques froides et humides. Une surveillance attentive et des mesures préventives sont essentielles pour maintenir la santé de votre pelouse.

  • Taches et zones décolorées : Surveillez l’apparition de taches jaunes, brunes ou blanchâtres sur le gazon, qui peuvent indiquer une infection fongique.
  • Moisissures et champignons : Soyez attentif à la présence de moisissures, comme la moisissure neigeuse, qui apparaît souvent sous forme de filaments blanchâtres ou roses sur le gazon, surtout sous la neige fondue.
  • Affaissement ou amincissement : Une zone où l’herbe s’affaisse ou s’amincit peut être un signe de maladies des racines ou de présence de parasites.
  • Texture anormale : Une herbe qui devient visqueuse ou qui a une texture anormale peut indiquer une maladie ou un problème d’excès d’humidité.

Pour éviter la plupart de ces soucis, on veillera à améliorer le drainage du sol par une aération régulière pour prévenir l’accumulation d’humidité, un terrain propice aux maladies et on choisira des variétés bien résistantes, comme le gazon rustique.

Préparation pour le printemps

La fin de l’hiver est le moment idéal pour commencer à préparer votre gazon pour le printemps. Une bonne préparation à cette période clé peut assurer une transition en douceur et favoriser une croissance saine et vigoureuse de votre pelouse.

À la sortie de l’hiver, on veillera à :

  • Nettoyage : Retirez les débris accumulés pendant l’hiver, comme les feuilles mortes, les branches et autres détritus. Cela permettra à l’herbe de respirer et de recevoir plus de lumière.
  • Aération du sol : L’aération à l’aide d’un aérateur mécanique ou manuel peut être nécessaire, surtout si le sol est compacté après l’hiver.
  • Réparation des dommages éventuels : Inspectez votre pelouse pour détecter les zones endommagées par le gel ou les maladies hivernales. Procédez à des réparations, comme le semis ou l’application de terreau et de compost, si nécessaire.
  • Première tonte vers mi-mars ou début avril : Effectuez la première tonte lorsque le gazon atteint une hauteur d’environ 5 cm et que la température en journée avoisine les 10°C. Réglez la tondeuse à une hauteur légèrement plus haute que celle utilisée en été pour ne pas stresser l’herbe.
  • Fertilisation : Appliquez un engrais équilibré (comme celui-ci : engrais spécial « gazon ») au début du printemps pour encourager une croissance saine. Choisissez un engrais adapté à votre type de sol et de gazon.

Commentaires

herbe et neige