Comment cultiver un Hoya ? 

Comment cultiver un Hoya ? 

Et profiter de sa belle floraison parfumée

Sommaire

Rédigé le 17 Septembre 2023  par Leïla 4 min.

Le Hoya est une plante tropicale épiphyte cultivée chez nous comme plante d’intérieur. Il en existe de multiples espèces et variétés, dont les populaires Hoya carnosa et Hoya bella. Le Hoya est très apprécié pour ses magnifiques fleurs de porcelaine parfumées, mais il existe des variétés à feuillages très intéressants. Explorons dans cet article les différentes étapes de la culture en intérieur du Hoya : pot, substrat, rempotage, exposition, arrosage, entretien.

plante epiphyte

Le beau feuillage panaché de l’Hoya carnosa tricolor

Difficulté

Quel type de pot ? Quelle taille ?

L’idéal pour un Hoya est un pot en terre cuite, munis de trous de drainage. Comme ce matériau est poreux, il permet au substrat d’évaporer plus rapidement l’eau d’arrosage et d’éviter ainsi toute stagnation d’humidité au niveau des racines, pour cette plante qui a besoin d’un bon drainage et d’un substrat qui sèche rapidement.
Cela étant dit, si vous utilisez un substrat approprié (voir paragraphe suivant), et que votre intérieur est sec et/ou plutôt chaud, vous pouvez choisir un pot du matériau de votre choix et si vous utilisez un cache-pot, soyez attentif à ce qu’il n’y ait pas d’eau stagnante au fond de celui-ci.
Toutes les plantes d’intérieur apprécient d’être à l’étroit dans leur pot, mais c’est encore plus vrai pour les Hoyas. Leur système racinaire est peu étendu, choisissez un pot qui vous paraît trop petit et le Hoya s’y plaira ! Rempotez-le au fur et à mesure dans des pots plus grands de seulement quelques centimètres, la taille juste au-dessus du précédent.

Quel substrat ?

Les Hoyas sont des plantes épiphytes qui, dans leur milieu d’origine, ne poussent pas en pleine terre, mais sur des écorces, ce qui fournit un maximum d’oxygénation et n’enrobe pas les racines d’une matière collante qui pourrait les asphyxier.
À l’intérieur, il s’agit de reproduire ce milieu, en sélectionnant un terreau spécial plante épiphyte, comme un terreau pour orchidées. Vous pouvez aussi composer votre propre mélange, en additionnant des écorces de coco, de la fibre de coco, de la perlite et de la tourbe blonde à parts égales. De plus, ce mélange garantit un résultat au pH légèrement acide, idéal pour cette plante.
substrat epiphyte

Un substrat typique d’orchidée, à base d’écorces

Quand et comment rempoter ?

Les Hoyas sont souvent commercialisés dans du terreau. Il est donc préférable de les rempoter dans un mélange plus adapté après l’achat. En général, pas besoin d’augmenter la taille du pot, mais vérifiez tout de même que les racines ne sortent pas du pot.  Profitez-en pour bien examiner la plante, au cas où elle aurait des parasites.

Ensuite, le rempotage du Hoya est nécessaire lorsque ses racines remplissent complètement le pot actuel, généralement tous les 2 à 3 ans. Les Hoyas n’ont pas besoin d’être rempotés tous les ans, cela ne les empêche pas de pousser parfois vigoureusement. Le meilleur moment pour le faire est au printemps, lorsque la plante entre dans sa période de croissance active. Cependant, les plantes d’intérieur peuvent être rempotées à peu près toute l’année.

Comment procéder ?

  • Remplissez 1/3 à la moitié du pot du mélange choisi.
  • Installez votre plante.
  • Versez le reste du substrat et tassez progressivement, mais très légèrement, seulement pour stabiliser le Hoya.
  • Arrêtez-vous 2 cm sous le bord du pot.
  • Arrosez copieusement la première fois, au-dessus d’un évier.
  • Répétez l’opération pour bien humidifier le substrat qui retient peu l’eau.
  • Placez une soucoupe sous le pot en terre cuite et trouvez un emplacement qui met en valeur votre plante.

Où installer votre Hoya ?

Les Hoyas ont besoin d’une bonne luminosité, sans rayons directs du soleil, qui pourrait provoquer des brûlures. Ils apprécient toutefois un peu de soleil pour encourager leur floraison. Placez-le assez près d’une fenêtre. Si elle est orientée plein sud, tamisez les rayons du soleil avec un store ou un voilage. Une orientation au soleil du matin ou de la fin de journée n’a pas besoin d’être tamisée, car le soleil est moins fort. Un nord bien lumineux convient aussi, près d’une grande fenêtre ou sous un velux par exemple.

Mais pour bénéficier d’un peu de soleil, une orientation ouest est idéale.

fleurs hoya

Deux floraisons d’Hoyas

Arrosage et engrais

Arrosez votre Hoya généreusement et peu fréquemment.

L’idéal est d’arroser au-dessus d’un évier pour pouvoir verser abondamment de l’eau pour bien humidifier le substrat très drainant. Attendez quelques minutes et répétez l’opération.

Adaptez la fréquence d’arrosage au taux d’humidité de votre environnement, mais en général, les Hoyas ont un peu moins souvent besoin d’être arrosés que vos autres plantes vertes.

Pendant la saison de croissance, du printemps à l’automne, partez sur une base d’un arrosage par semaine à tous les 10 jours et ajustez en fonction de votre environnement et de vos observations. S’il fait chaud, augmentez les arrosages. En hiver, réduisez la fréquence d’arrosage.

Fertilisez toutes les 4 à 6 semaines avec un engrais liquide équilibré, dilué à la moitié de la dose recommandée.

Vous pouvez aussi utiliser un engrais à libération lente en début de printemps. Ou utiliser des amendements de type lombricompost en remplacement ou en plus.

Entretien

Pour encourager la floraison de votre Hoya, l’idéal est de lui fournir un peu de soleil et une différence de température hiver/été significative. Si vous avez une pièce peu chauffée en hiver, cela permet de créer ces conditions.

Avec le bon substrat et un arrosage approprié, les Hoyas sont des plantes d’appartement simples d’entretien, peu compliquées à entretenir et à voir prospérer.

plante interieur

Multiplication

La propagation dépend des types de Hoya, mais elle se fait souvent par bouture de tige en eau ou par bouture de tige à l’étouffée. Cela prend plusieurs semaines pour voir apparaître des radicelles. Rempotez ensuite dans un substrat approprié dans un tout petit pot. La plante est ensuite assez longue à former un sujet intéressant.
 

Maladies et parasites

Le Hoya est généralement résistant aux maladies, mais il peut être sujet à des attaques de parasites tels que les pucerons, les thrips ou les cochenilles. Surveillez régulièrement votre plante pour détecter tout signe de problèmes. Si vous remarquez des insectes nuisibles, traitez-les en utilisant des méthodes biologiques comme le savon noir ou l’huile de neem.

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.