Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
musaraigne au jardin
conseil

Auxiliaire du jardin : la Musaraigne

Un sympathique allié du jardinier

Les musaraignes sont de très petits mammifères dont le régime exclusivement insectivore est une bénédiction pour le jardinier. Redoutables et insatiables auxiliaires du jardin, les musaraignes, dont la plus courante est la Musaraigne commune ou Musaraigne carrelet, se délectent d’insectes ravageurs, de larves, de parasites, mais aussi de limaces et d’escargots. La musaraigne n’est pas un rongeur et ne consomme pas les fruits, les légumes ou les fleurs. Faisons donc une belle place dans nos jardins à ces sympathiques petites bestioles !

Comment reconnaître une musaraigne ?

Le nom « musaraigne » est un nom vernaculaire qui prête largement à confusion, car il regroupe beaucoup de petits mammifères de genres différents (370 espèces au total à travers le monde). Chez nous, en France et en Belgique, on qualifiera de « musaraigne » seulement 6 espèces de la famille des Soricidae :

  • La Musaraigne commune ou Musaraigne carrelet (Sorex areneus) : assez commune dans la partie Nord de la France et en Belgique. Elle vit plus sous-terre que les autres musaraignes ;
  • La Musaraigne couronnée (Sorex coronatus) : plutôt en altitude ;
  • La Musaraigne aquatique (Neomys fodiens) : que l’on retrouve dans les zones humides ;
  • La Musaraigne musette (Crocidura russula) ;
  • La Musaraigne des champs (Crocidura leucodon) ;
  • La Musaraigne des jardins (Crocidura suaveolens)
musaraigne, musaraigne commune, musaraigne auxiliaire jardin, musaraigne jardin

De haut à gauche en bas à droite : Musaraigne commune, musaraigne des jardins, musaraigne musette et musaraigne aquatique

La Musaraigne carrelet ou Musaraigne commune est la plus rencontrée dans nos jardins. Une musaraigne mesure au maximum une dizaine de centimètres. La taille dépend des espèces. Elle possède des petits yeux, un museau allongé et très mobile, une queue courte et sans poils et un pelage soyeux, assez court et gris brunâtre tirant sur le roux.

Les musaraignes ne sont pas des souris et ne sont pas des rongeurs. Leurs dents d’ailleurs ne poussent pas en continu comme chez les rongeurs, mais s’arrêtent de croître à un moment et s’usent au fil du temps. C’est probablement l’une des causes de la relative courte durée de vie des musaraignes (18 mois pour la Musaraigne commune).

Les différences avec une souris ne s’arrêtent pas là et sont multiples :

  1. Le museau de la musaraigne est fin et allongé, un peu comme une sorte de trompe. Il est très mobile et porte de nombreuses vibrisses (« moustaches » sensorielles) ;
  2. La queue d’une musaraigne est relativement courte, surtout comparée à celle d’une souris ou d’un rat ;
  3. Les yeux sont plus petits, les oreilles plus chétives et les pattes plus courtes que chez la souris ;
  4. Une musaraigne semble toujours plus trapue, un peu rondouillarde par rapport aux souris ;
  5. Enfin, mais c’est plus difficile à voir lorsqu’elle passe vite entre vos pieds, les pattes antérieures (avant) d’une musaraigne présentent 5 doigts contre 4 pour la souris.
musaraigne, musaraigne commune, musaraigne auxiliaire jardin, musaraigne jardin

Musaraigne commune à gauche et souris à droite

Le Saviez-vous ? : le mot « musaraigne » provient du latin « mus » pour « souris » et « araneus » pour « araignée ». En effet, on croyait jadis que la musaraigne était venimeuse. Ce n’est exact que pour quelques espèces exotiques et leur venin n’est uniquement efficace que pour leurs proies. Aucune inquiétude à avoir pour les grands bipèdes que nous sommes !

La vie d'une musaraigne

Plutôt solitaires, la femelle et le mâle musaraignes ne se rencontrent qu’au moment de la reproduction : entre mars et l’automne. Une femelle musaraigne peut avoir 5 portées par an de 2 à 8 petits après une gestation de 20 jours. Cela peut paraître beaucoup, mais la mortalité infantile est assez importante. Les petits de la portée suivent leur mère à la queue-leu-leu : en tenant la queue de celui de devant avec les dents.

Par chez nous (hémisphère nord), on retrouve uniquement des espèces de musaraignes dites « à dents rouges », la couleur étant dû à une forte concentration en Fer (ce qui rend les dents plus résistantes à l’usure). Les espèces de musaraignes dites « à dents blanches » sont plutôt tropicales.

Ne pesant que quelques grammes, les musaraignes ne restent pas plus de deux heures inactives sur la journée.

Quelques heures sans manger se traduiront par un trépas de l’animal. Voilà pourquoi elles recherchent leur nourriture le jour comme la nuit. Leur rythme cardiaque peut aller jusqu’à 1000 pulsations par minute.

Une Musaraigne commune ne vit que 18 mois en moyenne. Les musaraignes ont adopté une méthode particulière pour passer l’hiver. Elles n’entrent pas en hibernation, mais réduisent fortement leurs besoins en nourriture en « maigrissant » de façon spectaculaire : les organes se réduisent en poids et volume, les vertèbres et même la boite crânienne se rétrécissent. Ce phénomène est appelé : phénomène de Dehnel.

musaraigne, musaraigne commune, musaraigne auxiliaire jardin, musaraigne jardin

Une femelle musaraigne et sa portée

L'utilité de la musaraigne pour le jardinier et dans la Nature

Prédateurs

La Musaraigne commune ou Musaraigne carrelet a un odorat très développé pour la chasse, elle peut sentir sa proie à plusieurs dizaines de centimètres sous terre. C’est un allié de choix pour le jardinier en tant qu’auxiliaire. Elle est, en effet, capable d’engloutir de 2 à 3 fois son propre poids en une journée. Elle consomme des insectes (chenilles, coléoptères, perce-oreilles…), des araignées, des larves (de tiques notamment !), des limaces, des escargots, d’autres petits invertébrés, des vers de terre… et parfois ses propres excréments. Elle mange jour et nuit sans vraiment s’arrêter. Quelques heures sans manger suffisent à provoquer sa mort. Essentiellement insectivore-carnivores, les musaraignes ne consomment en aucun cas de fruits, de légumes ou de fleurs. La musaraigne participe activement à réduire le nombre de ravageurs ou de parasites au jardin.

musaraigne, musaraigne commune, musaraigne auxiliaire jardin, musaraigne jardin

La musaraigne doit constamment être en quête de nourriture

Prédatés

La Musaraigne commune est chassée par plusieurs prédateurs : les chouettes (Effraie des clochers) et les hiboux, le Faucon crécerelle, La Buse variable, le Renard roux, la Belette d’Europe, la fouine, le putois et l’Hermine, quelques serpents (Vipère aspic), des poissons (dans le cas des Musaraignes aquatiques), et même le chat. Concernant ce dernier, notre compagnon à moustaches se contente de jouer avec la musaraigne jusqu’à la mort. Dédaignant le plus souvent par la suite le cadavre dont l’odeur l’insupporte…

La raréfaction des insectes dans nos campagnes réduit les populations d’insectivores dont les musaraignes font partie et par conséquent met à mal les populations des prédateurs naturels, notamment les rapaces diurnes et nocturnes. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé…« 

Le Saviez-vous ? Les musaraignes sont des mammifères extrêmement sensibles au stress. L’animal peut littéralement mourir de peur.

Que faire pour l'accueillir au jardin ?

Les populations de musaraignes tendent à diminuer en nombre. Les facteurs sont les mêmes que d’habitude : raréfaction d’habitats naturels, pollution de l’environnement et usage irraisonné d’insecticides durant des décennies.

Heureusement, il ne faut pas grand-chose pour que votre jardin devienne accueillant pour ces sympathiques petites bêtes. Les musaraignes apprécient dans la nature et au jardin : les rivages humides et recouverts de végétation, les buissons, les haies denses et les hautes herbes non coupées. Cela leur permet d’y trouver un refuge et de la nourriture. Évitez les anti-limaces, toute forme d’insecticide (même soi-disant bio ou naturel !) et aménagez un petit tas de pierres près du compost, les musaraignes y passeront l’hiver et y élèveront leurs petits.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire