Jusqu'à -50% sur les plantes en racines nues !
Aménager un jardin exposé au nord

Aménager un jardin exposé au nord

Conseils, astuces et idées pour un jardin ombragé

Sommaire

Rédigé le 17 Novembre 2023  par Jean-Christophe 8 min.

Les jardins exposés au nord sont par nature des jardins d’ombre. La lumière y est absente ou diffusée avec parcimonie, posant alors un défi que certains jardiniers ont du mal à exploiter pour aménager leur extérieur. Pourtant, si certaines contraintes sont liées à cet environnement, un jardin ombragé est également source d’avantages, qui, bien exploités, permettent de créer un jardin riche en couleurs et enchanteur, digne des plus beaux sous-bois. Découvrez comment tirer parti d’un jardin sans soleil direct, quelles astuces appliquer pour en optimiser le rendu et quelles plantes d’ombre sélectionner pour concevoir un espace accueillant et à l’atmosphère fraîche et apaisante.

Difficulté

Contraintes et avantages d’un jardin exposé à l'ombre

Un jardin (ou une partie de ce dernier) privé de lumière directe n’est pas synonyme de tristesse et de désespoir pour un jardinier. Ce type d’exposition engendre bien sûr des contraintes et pose certaines limites, en particulier pour ce qui est de la palette végétale, mais il offre également des avantages non négligeables et permet même des aménagements paysagers impossibles à reproduire ailleurs.

Contraintes et limites d’un jardin d’ombre

  • Par définition, un jardin ou un massif exposés au nord ne reçoivent pas la lumière directe du soleil, dont nombre de végétaux ont besoin pour s’épanouir et fleurir abondamment. Selon le type d’ombre, l’humidité du sol peut être très variable d’une zone à l’autre.
  • L’ombre portée d’un mur se couple souvent d’un sol frais, voire humide selon la topographie du terrain, conditions que certaines plantes ne supportent pas, leurs racines étant alors soumises à un risque de pourrissement, sans parler de la rusticité qui s’en trouve également affaiblie.
  • La présence d’arbres et de leurs racines a pour conséquence un sol plus sec, mettant en concurrence les plantes voisines pour ce qui est de l’humidité et des éléments nutritifs.
  • Les zones ombragées sont généralement plus froides que les autres parties du jardin où le soleil arrive à s’imposer, au moins partiellement, une partie de la journée. Les températures mettent plus de temps à monter et si l’hiver est rude, il se peut même que le sol reste gelé en permanence, facteur qui là encore peut faire souffrir les végétaux qui y poussent.

→ Lire aussi : La lumière au jardin : exposition, ensoleillement, ombrage et luminosité

Avantages et perspectives

  • Il existe une palette assez incroyable de plantes qui fuient naturellement les rayons du soleil dans la Nature et trouvent refuge dans les zones où ces derniers ne risquent pas de griller leur feuillage et de les faire transpirer à outrance. Il s’agit souvent, mais pas uniquement, de végétaux à feuilles larges. Ils sont adaptés à ce manque de lumière pour parvenir malgré tout à procéder à la photosynthèse.
  • Protégées, les plantes transpirent moins et bénéficient d’un sol dont l’évaporation est limitée, garantissant un substrat qui reste plus frais qu’ailleurs. Cela épargne alors aussi bien des corvées d’arrosage, sachant que dans certaines régions et à certaines périodes, des restrictions, voire des interdictions empêchent le jardinier d’intervenir à ce niveau.
  • Si un jardin exposé au nord met plus de temps à se réchauffer, cela peut également être un avantage, car cette montée progressive des températures met à l’abri des gels et dégels brutaux qui peuvent compromettre, voire anéantir certaines floraisons.
  • Les années passées nous ont mis, nous et nos plantes, à rude épreuve. Un coin ombragé permet de créer un refuge où il est bon de se poser pour bénéficier de quelques degrés de moins et de fraîcheur, ce qui invite à profiter du jardin même au cœur de l’été.
plantes ombre

Piochez dans la gamme des plantes de sous-bois et inspirez-vous de la nature

Aménager un jardin ombragé

Selon le type d’ombre dont il s’agit, nous avons vu que les conditions peuvent varier de manière sensible. Il est bien sûr inconcevable d’abattre un mur ou de couper un arbre pour ramener de la lumière. Cependant, il est toujours possible d’améliorer les conditions de culture que l’on sera en mesure d’offrir à nos plantes.

Améliorez le sol

  • En sol lourd et humide, le drainage peut être amélioré en faisant un ajout de terre qui surélève le massif afin que l’eau ne stagne pas au niveau de la base de la plante ou des racines. Il peut s’agir d’un massif en butte libre ou soutenu par exemple par un muret ou des traverses en bois. L’ajout de matériaux drainants (gravier, sable grossier, pouzzolane…), à mélanger à la terre d’origine, rend également le sol plus filtrant.
  • En sol pauvre et sec, un apport de matières organiques (terreau, compost, fumier…) permet d’augmenter à la fois la rétention d’eau et le taux d’éléments nutritifs. Veillez simplement à ne pas ‘étouffer’ le pied des arbres et arbustes déjà en place avec cette matière le cas échéant, et laissez la base de chaque plante respirer librement.

Jouez sur la couleur et la lumière

  • Misez sur un mobilier aux teintes claires ou colorées qui pallient ainsi le manque de luminosité du lieu.
  • Installez des miroirs afin de renvoyer une partie de la lumière et de faire paraître la zone plus grande. Attention cependant aux oiseaux qui peuvent s’y tromper et s’assommer dessus : prévoyez des croisillons ou des éléments de décors qui freinent leur vol.
  • Les luminaires de toutes sortes sont l’occasion de créer des ambiances féeriques à la nuit tombée : spot pour éclairer la base d’un arbre ou arbuste, guirlande pour une ambiance ginguette, bougies qui impriment une ambiance mystérieuse et poétique… le choix est vaste.

Créez une atmosphère

  • Laissez les mousses, qui apprécient ces conditions, se développer librement pour participer à cette ambiance qui n’est pas sans rappeler celle d’un sous-bois, et intégrez des éléments minéraux (rochers, auges en pierre, statues, lanternes…) qui n’ont que faire du manque de lumière et se marient très bien avec les végétaux.
  • Si l’espace le permet, n’hésitez pas à aménager des sentiers sinueux dont le cheminement rappelle une promenade en forêt.
  • Enfin, et surtout, tournez-vous vers des vivaces d’ombre ou des arbustes adaptés à ces conditions, que leur génétique a armé pour être beaux et opulents dans cet environnement.
mousses

Ne supprimez pas les mousses qui vont naturellement s’installer

Quelles plantes pour un jardin exposé au nord ?

Je ne vais pas vous mentir, il sera difficile, voire impossible d’aménager un massif d’ombre avec autant de fleurs que s’il était exposé au soleil, mais cela ne veut absolument pas dire que vous êtes condamné-e à vous contenter de quelque chose de terne.

Misez sur les feuillages

  • Travaillez en priorité à base de feuillages. Certains sont graphiques et découpés comme de la dentelle (fougères par exemple) et s’opposent à merveille avec les larges feuilles de voisines comme les Hosta, Asarum, Brunnera, Pulmonaires ou Farfugium, sans parler des feuillages allongés de graminées ou apparentés comme les Hakonechloas, Luzules ou Ophiopogons par exemple. Ce seul jeu de formes suffirait presque à composer un massif d’ombre.
  • Pour le rendre plus intéressant, plus vibrant et éclairer naturellement une zone sombre, utilisez des feuillages aux teintes claires. Certaines vivaces offrent des feuilles dorées qui sont de véritables sources de lumière : Carex ‘Everillo’, Dicentra ‘White Gold’, Hakonechloa ‘All Gold’, Hosta ‘Sunny Halcyon’, Vinca ‘Illumination’ ne sont que quelques exemples parmi la large palette à votre disposition. Misez également sur les vivaces à feuillage panaché qui sont une autre façon d’égayer l’ombre. Faites-les ressortir sur des feuillages verts ou bleus et ajoutez des notes de couleurs grâce à la richesse des Heuchères, Heucherella et Tiarella par exemple, qui ont en outre le bon goût de fleurir à l’ombre.
  • Parmi les arbustes, certains sont dotés d’un feuillage qui crée à lui seul une pièce maitresse dans un aménagement de ce type, à l’instar des érables du Japon, Aucuba, Pieris ou encore Bambous (sélectionnez en priorité des variétés non traçantes).
amenager jardin nord feuillages

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Brunnera ‘Looking Glass’, Farfugium japonicum, Hakonechloa ‘All Gold’, Athyrium niponiucm, Vinca ‘Illumination’

Structurez l’espace

  • Utilisez des arbustes persistants qui garantissent une structure permanente à votre aménagement. Buis, Leucothoe, Chèvrefeuille arbustif, Loropetalum, Skimmia et Ifs font partie des arbustes qui affirment leur présence toute l’année.
  • Alternez les ports et les hauteurs, de manière à créer du volume et du relief grâce aux silhouettes de vos plantes. Plantes érigées aux côtés de voisines en boule ou étalées, associées à d’autres au port en fontaine qui émergent de couvre-sol bas et rampants, bordures denses qui servent d’écrin à des arbustes plus hauts, les possibilités sont très larges.

Intégrez des floraisons

  • Certaines vivaces d’ombre ne manquent ni de panache ni de générosité quand il s’agit de fleurir. On peut évoquer les Acanthes, Anémones du Japon, Cœurs de Marie, Cimicifuga, Epimedium, certains géraniums comme les maccrorhizum, Hellébores, Heuchères, Ligulaires, Tricyrtis, Primevères, Astilbes, Saxifrages asiatiques…la liste pourrait être plus longue encore.
  • Pour les étages supérieurs, certains arbustes sont tout indiqués à l’ombre. Camélias, Pieris, Azalées, Rhododendron, Hydrangea ou encore Mahonia sont utilisés pour reprendre les jeux de formes, textures et couleurs tout en fleurissant abondamment, diffusant parfois des parfums bienvenus.

Utilisez les verticales

  • N’hésitez pas à investir des structures ou le tronc des arbres à l’aide de plantes grimpantes qui créent de belles verticales : Hydrangea grimpant, Schizophragma, lierre, chèvrefeuille, vigne vierge, Berberidopsis ou encore Holboellia complètent parfaitement une scène à l’ombre sans prendre trop de place au sol.
  • Selon vos goûts, vous pouvez même créer une ambiance thématique en sélectionnant un ensemble de végétaux d’aspect exotique, naturel, japonisant ou plus contemporain.

→ Inspirez-vous avec nos conseils : Associer les Epimediums, Associer le Kalmia, Associer l’Aucuba, Associer le Mahonia Associer le Fatsia, Associer l’hortensia…

Dans tous les cas, au moment de la conception, je ne peux que vous conseiller de dresser la liste des plantes qui vous tentent de façon à ce que chaque saison ait quelque chose à offrir au regard, principe d’autant plus vrai que vous pouvez voir le massif depuis une fenêtre de la maison. Il serait en effet dommage d’avoir un ensemble attrayant à la belle saison, mais partiellement ou totalement vide le reste du temps.

plantes ombre

Dans le sens des aiguilles d’une montre, une toute petite sélection des nombreuses plantes qui se plaisent à l’ombre : Skimmia japonica, Hydrangea petiolaris, Heuchera, Tiarella, Ophiopogon, Epimedium, Hosta

Commentaires

Conseils, astuces et idées pour un jardin ombragé