Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le jardin d'altitude du Haut Chitelet

Partie de Lille pour rentrer à Grenoble, je ne peux m'empêcher de faire quelques gros détours pour passer en Normandie, à Paris et me retrouver finalement dans les Vosges, à la découverte du jardin du Chitelet : un jardin d’altitude géré par les Jardins Botaniques du Grand Nancy et de l'Université de Lorraine. Ouvert au public depuis 1970, il est situé à 1 228 mètres d’altitude dans le massif des Vosges. Il rassemble plus de 2 500 espèces provenant des régions montagneuses du monde. Le climat des Vosges est particulièrement frais et humide, car les montagnes interceptent les perturbations venant de l'Atlantique. Ainsi, au jardin du Chitelet, les précipitations sont importantes (1500 à 2000 mm par an) et la température annuelle moyenne est seulement de 4 à 5 °C. Ce jardin profite d’un cadre frais et verdoyant, parfois ombragé, et la présence d’une rivière (la Vologne) ainsi que d’une tourbière, participent à créer une ambiance très agréable et naturelle !

Les rocailles du Jardin du Chitelet

 

L'Europe

J’entre dans le jardin et je découvre les rocailles. Les plantes sont classées en fonction de leur origine géographique. Je commence par visiter la partie européenne avec les Alpes orientales et occidentales, les Pyrénées, les Carpates, le Caucase. Puis j’entre dans une zone rassemblant les montagnes méditerranéennes : péninsule balkanique, Turquie, Atlas marocain et montagnes espagnoles. J’admire la floraison de Valeriana alliariifolia, une valériane au port élégant et aux fleurs d'un blanc pur.

Les montagnes méditerranéennes au Jardin du Chitelet
Le massif des montagnes méditerranéennes
Valeriana alliariifolia, au Jardin du Chitelet
Valeriana alliariifolia

 

Les régions australes

J'arrive dans la zone qui présente les plantes originaires des régions australes : Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud, Amérique du Sud...

J'observe la floraison de Leucogenes leontopodium, une vivace néo-zélandaise qui a un air de ressemblance avec notre Edelweiss européen : fleurs blanches et duveteuses en étoile, feuillage gris...

Leucogenes leontopodium et Edelweiss
A gauche, Leucogenes leontopodium, une plante néo-zélandaise. A droite, l'edelweiss (Leontopodium alpinum).

L'Amérique du Nord

J’arrive ensuite en Amérique du Nord et découvre les ravissantes fleurs bleues de Houstonia caerulea, une petite vivace capable de former de larges tapis qui se couvrent de fleurs au printemps !

Houstonia caerulea, une petite vivace à fleurs bleues
Houstonia caerulea

C’est dans ce massif que la Vologne prend sa source. Je profite d’une vue sur le reste du jardin en contre-bas, avec la Vologne qui coule.

La Vologne au Jardin du Chitelet

 

L'Asie

J’arrive ensuite dans les zones asiatiques : Sibérie, Japon, Himalaya et Chine. Dans le massif japonais, mon regard s’arrête sur Dicentra peregrina, une espèce naine de Coeur-de-Marie, qui ne dépasse pas 15 cm de haut et possède un superbe feuillage très découpé aux reflets bleutés. Je découvre aussi les fleurs jaunes et délicates de Tricyrtis latifolia. Dans le massif de Chine poussent de nombreuses espèces de primevères aux hampes florales dressées et qui se parent de couleurs éclatantes. Les teintes se font très lumineuses et chaudes : jaune, orange, rouge, rose vif...

Dicentra peregrina, une espèce naine de Coeur-de-Marie
Dicentra peregrina

 

Les plantes d'Asie au Jardin du Chitelet. Primula vialii, Nomocharis aperta et Tricyrtis latifolia.
Primula vialii, Nomocharis aperta et Tricyrtis latifolia

 

La flore des Vosges

Je découvre un massif naturel qui présente la flore locale, poussant spontanément dans les Vosges. Les hampes florales jaunes des gentianes sont joliment nuancées par les fleurs roses des Lis martagon et digitales, et par la floraison bleue de la Laitue des Alpes (Cicerbita alpina). Les herbes hautes de ce massif donnent l’impression de se promener en pleine nature !

La flore des Vosges, au jardin du Chitelet, avec Gentiana lutea et Lilium martagon
Gentianes et Lis martagon

 

J'arrive ensuite devant un autre massif naturel mais très différent, puisqu'il recrée une ambiance de sous-bois. On y trouve des fougères mâles et femelles, des blechnums, des tapis de lycopodes... Il s'agit d'un milieu ombragé et frais. La flore des Vosges est très riche en fougères et plantes de la même famille (lycopodes, prêles...), sans doute parce qu'il s'agit d'un massif frais (précipitations importantes) avec de nombreuses forêts et des milieux variés.

Massif de sous-bois au jardin du Chitelet
Lycopodes et fougères

La tourbière

Ensuite, je m'avance dans la hêtraie d’altitude pour arriver à la tourbière. Il s'agit d'un écosystème très particulier, riche en matière organique peu décomposée et où s'est accumulée de la tourbe. Je m'engage sur le ponton pour la traverser et mon regard s'ouvre sur un immense espace très dégagé. On y trouve des bruyères, myrtilles, canneberges, airelles rouges, et des linaigrettes (Eriophorum vaginatum)...

 

 

La tourbière au jardin du Chitelet

 

En repartant, je m'arrête sur les mini-rocailles situées à l’entrée du jardin. Elles sont composées de plantes naines, vraiment mignonnes !

Les mini-rocailles au jardin du Chitelet

 

Le jardin du Chitelet propose un vrai voyage autour du monde ! Il nous transporte des Pyrénées à l’Asie en passant par l’Amérique du Nord ou la Nouvelle-Zélande. De nombreux panneaux explicatifs permettent de comprendre chaque zone, ses caractéristiques, son climat et sa flore spécifique. C’est un jardin botanique, ce qui explique que, plus que de regrouper les plantes par intérêt paysager (associations de couleurs et de formes), l'intention est avant tout de faire découvrir la richesse de ces flores, en rassemblant les plantes par origine géographique ou milieu. Ce qui ne l’empêche pas d’être un jardin magnifique, avec un paysage vallonné sur lequel sont implantées de superbes rocailles, parmi quelques zones plus sauvages et naturelles. C'est un jardin agréable, frais, et très riche en diversité, avec des plantes bien mises en valeur... une belle découverte !

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 4.5 sur 5)

4 réflexions au sujet de « Le jardin d'altitude du Haut Chitelet »

Laisser un commentaire