En ce moment : toutes les plantes annuelles à -50%
Partager vos photos ? Masquer le partage d'images

Kit de forte infection pour descente de chenilles processionnaires du pin Protecta

Soyez le premier à donner votre avis

Pays de livraison:

Programmez la date de votre livraison,

et choisissez votre date dans le panier

Ce kit de descente pour chenilles processionnaires du pin, pour forte infection. Composé d'un sac de collecte, d'une goulotte et d'une sangle, fait partie d'un dispositif de piégeage qui permet de lutter efficacement et naturellement contre la chenille processionnaire du pin. Ce kit est prévu pour l’installation de 2 sacs collecteurs sur un même collier.

Ce kit de descente pour chenilles processionnaires du pin Protecta fait partie d'un dispositif de piégeage complet (vendu séparément) qui permet de lutter efficacement et naturellement contre la chenille processionnaire du pin. L'objectif du piège est de bloquer la progression des chenilles par un collier lors de leur descente sur le tronc de l'arbre et de les contraindre à passer par une goulotte qui les conduira directement dans le sac de collecte. La sangle permet de fixer fermement la goulotte de descente au tronc de l'arbre, avant la mise en place du collier.

Le kit de descente se compose de :

  • 1 sac de récupération des chenilles
  • 1 sachet contenant : 1 sangle de 2,5 m + 3 liens type « rylsan »
  • 1 goulotte de descente.

Pour le montage de votre piège à chenilles processionnaires, vous pouvez visionner la vidéo suivante : https://www.youtube.com/watch?v=FbfmG6ilsEU&t=5s ou vous reporter à la notice du produit.

La mise en place du piège se fera de janvier à mars, selon les zones climatiques (plus tôt en bord de mer et dans le sud, plus tard ailleurs). Retirez le sac de collecte fin mai, pour une destruction au stade chrysalide. En cas de forte infestation, (plus de 10 nids / arbre), il est conseillé d’installer 2 sacs collecteurs/piège, pour éviter tout risque de débordement des chenilles. Lors du démontage, se munir de gants et de masque, afin d’éviter toutes irritations générées par les soies qui seraient encore présentes autour du tronc. Attention : les poils urticants sont également très présents dans les nids définitifs et ils peuvent conserver leur pouvoir urticant pendant plusieurs années s'ils sont préservés de l'humidité.

Le cycle de la chenille processionnaire du pin :

La chenille processionnaire du pin est dangereuse pour l'homme et pour les animaux domestiques ou d'élevage. Il s'agit de la larve d'un papillon de nuit dont le nom latin est Thaumetopoea pityocampaqui se nourrit exclusivement d'aiguilles de pins, provoquant un affaiblissement important des arbres. Elle est de couleur brune avec des tâches orangées et recouverte de poils qui sécrètent une fine poussière très urticante pour décourager les prédateurs éventuels. Sa forme adulte éclot au cours de l'été, entre juin et septembre selon les climat. Ce papillon est de couleur grise, avec des motifs noirs et des taches blanchâtres. Une fois fécondée, la femelle se met à la recherche d'un pin ou d'un cèdre pour y pondre. Les espèces les plus touchées sont le pin noir d'Autriche, le laricio de Corse, le pin de Salzman, le pin de Monterey, le pin maritime, le pin sylvestre et le pin d'Alep. Les oeufs sont déposés en rangées parallèles, leur ensemble formant un manchon gris argenté recouvert d'écailles, visible sur les rameaux ou les aiguilles de pin. L'éclosion survient 5 à 6 semaines après la ponte, libérant des chenilles qui muent trois fois avant l'hiver. Les jeunes chenilles tissent des sortes de nids provisoires où elles passent la journée. Les larves commencent à manger les aiguilles de pin, dans un premier temps de façon assez discrète, se manifestant par le jaunissement de quelques touffes d'aiguilles ici et là. Les chenilles émigrent ensuite par étapes vers le haut de la végétation, toujours à la recherche de nourriture, reconstruisant à chaque fois un nouveau nid. Ces migrations sont facilement observables par beau temps, sous la forme de longues processions pouvant rassembler plusieurs centaines d'individus. A ce stade, les jeunes chenilles ne sont pas encore urticantes. Au quatrième stade larvaire, elles construisent, invariablement exposé au sud pour emmagasiner la chaleur, un nid définitif, volumineux, où elles passeront l'hiver. A ce stade, les processions sont nocturnes. Au printemps, les chenilles quittent l'arbre en procession pour aller s'enfouir dans le sol dans un endroit ensoleillé, elles peuvent parcourir jusqu'à 40 m pour trouver l'endroit idéal où elles se nymphoseront avant de se transformer en papillon lorsque les températures seront suffisamment élevées. Et le cycle recommence. Notons que toute plante poussant à proximité des arbres infestés est susceptible d'abriter des nymphes dans ses racines et de contribuer à leur dispersion, dès lors qu'elle est transplantée ou même transportée lors d'un désherbage.  

Pour renforcer la lutte contre la chenille processionnaire du pin, vous pouvez également appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis (BT kurtstaki, sérotype 3a3b), ou encore installer des pièges à phéromones qui neutraliseront les papillons mâles. Pensez aussi à favoriser l'implantation de prédateurs. Le coucou est le seul oiseau qui s'attaque aux chenilles, allant parfois les chercher dans leur nid. La mésange, quant à elle, chasse la première forme larvaire. Le plus grand prédateur de la chenille processionnaire est la larve d'un coléoptère que l'on appelle le grand calosome. L'adulte, qui vit sur le sol, possède des élytres dotées de reflets verts métalliques. On le voit parfois grimper le long des troncs d'arbres pour aller chercher ses proies.   

 

Usages et bénéfices

Principales utilisations Ce kit de descente pour chenilles processionnaires du pin Protecta fait partie d'un dispositif de piégeage complet (vendu séparément) qui permet de lutter efficacement et naturellement contre la chenille processionnaire du pin. La sangle permet de fixer fermement la goulotte de descente au tronc de l'arbre, avant la mise en place du collier Proterex. Le kit de descente se compose de : 1 sac de récupération des chenilles 1 sachet contenant : 1 sangle de 2,5 m + 3 liens type « rylsan » 1 goulotte de descente. Pour le montage de votre piège à chenilles processionnaires pas à pas, référez-vous à la notice d'utilisation. La mise en place du piège se fera de janvier à mars, selon les zones climatiques (plus tôt en bord de mer et dans le sud, plus tard ailleurs). Retirez le sac de collecte fin mai, pour une destruction au stade chrysalide. En cas de forte infestation, (plus de 10 nids / arbre), il est conseillé d’installer 2 sacs collecteurs/piège, pour éviter tout risque de débordement des chenilles. Lors du démontage, se munir de gants et de masque, afin d’éviter toutes irritations générées par les soies qui seraient encore présentes autour du tronc. Attention : les poils urticants sont également très présents dans les nids définitifs et ils peuvent conserver leur pouvoir urticant pendant plusieurs années s'ils sont préservés de l'humidité. Conseils : Pour renforcer la lutte contre la chenille processionnaire du pin, vous pouvez également appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis (BT kurtstaki, sérotype 3a3b), ou encore installer des pièges à phéromones qui neutraliseront les papillons mâles. Pensez aussi à favoriser l'implantation de prédateurs. Le coucou est le seul oiseau qui s'attaque aux chenilles, allant parfois les chercher dans leur nid. La mésange, quant à elle, chasse la première forme larvaire. Le plus grand prédateur de la chenille processionnaire est la larve d'un coléoptère que l'on appelle le grand calosome. L'adulte, qui vit sur le sol, possède des élytres dotées de reflets verts métalliques. On le voit parfois grimper le long des troncs d'arbres pour aller chercher ses proies.
Principales utilisations Protection des cultures, des plantes
Nature du produit Piège et phéromones
Usage - ce produit s'utilise en Pleine terre
Plante - ce produit s'utilise avec Arbres et arbustes, Conifères

Conseils

S'utilise par piégeage
Dose d'emploi 1 dispositif / arbre - 1 sac de collecte/ piège - 2 sacs en cas de forte infestation (+ de 10 nids/arbre)
Particulièrement recommandé pour les conifères
Meilleure période d'utilisation du produit Toute l'année

Conseils

Cet article n'a pas encore reçu d'avis; soyez le premier à partager votre expérience.

Laissez votre avis →

Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?