Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Exochorda, Arbre aux perles : planter, cultiver, tailler

L'Exochorda en quelques mots

  • Littéralement paré de boutons floraux ronds, blancs et nacrés, il fait partie des plus beaux arbustes du printemps
  • En avril-mai, il se couvre d’une profusion de grandes fleurs blanches étincelantes, rappelant celles du pommier
  • Il se développe dans toute bonne terre de jardin peu calcaire restant fraîche
  • Sa taille raisonnable le rend indispensable dans les jardins petits et moyens, en haie libre, en isolé, en massif mais également en bac
  • C’est un arbuste caduc sans soucis, rustique et résistant, facile à réussir !

Le mot de notre experte

L’Exochorda appelé également « Arbre aux perles » ou encore « Buisson de perles » est sans aucun doute l’un des arbustes les plus charmants au printemps. Injustement méconnu, ce magnifique arbuste souple et gracieux mérite pourtant une place de choix dans tous les jardins.

Et pour cause, lorsque l’Exochorda est en encore en boutons, on le croirait couvert de perles scintillantes! Sa floraison est tout aussi époustouflante, lorsque ceux-ci éclosent d’avril à mai en grandes fleurs d’un joli blanc pur qui diffusent pour certaines un délicat parfum fruité.

De l’Exochorda racemosa ‘Nigara’ (ou E. grandiflora), à l’Exochorda serratifolia ‘Snow White’, en passant par L’Exochorda x macrantha ‘The Bride’ ou encore le très peu cultivé Exochorda korolkowii, tous sont aussi faciles à réussir que les spirées et demandent peu d’entretien.

Rustique et jamais malade, cet arbuste peu exigeant, se montre conciliant au soleil non brûlant, dans toute bonne terre peu calcaire, bien drainée et assez fraîche.

Commandez en ligne votre Arbre aux perles, cet arbuste caduc de taille raisonnable, est une valeur sûre, indispensable dans tous les jardins mêmes petits, en haies libres comme en massifs et en bac sur une terrasse ombragée.

buisson de perles

Légèreté et raffinement pour ce superbe Exochorda racemosa.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Exochorda

Famille : Rosaceae

Nom(s) commun(s) : Exochorda, Arbre aux Perles, Buisson de perles, Arbres de la mériée

Floraison : Avril-mai

Hauteur : 1,50 à 5 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Neutre, acide, bien drainé

Rusticité : -15°C

LExochorda, souvent appelé « Arbre aux perles » ou encore « Buisson de perles » est un arbuste d’ornement de la famille des Rosacées. Il est originaire des forêts d’Asie et notamment de Chine.

Le genre compte quatre espèces: Exochorda racemosa (ou E. grandiflora), le tout premier « Arbre aux perles » introduit en Europe, l’Exochorda giraldii aux fleurs légèrement odorantes, l’Exochorda serratifolia en particulier sa variété ‘Snow White’ et l’Exochorda korolkowii qui est très peu cultivé. L’Exochorda x macrantha est une forme hybride dont ‘The Bride’ est le cultivar le plus apprécié.

L’Exochorda a un port buissonnant à la ramure souvent lâche, plus ou moins compact, souple et extrêmement gracieux, dressé lorsqu’il est jeune et s’arquant naturellement, conférant à l’arbuste un beau port pleureur à mesure qu’il vieillit.  Il mesure de 1,50 à 4,50 m de hauteur à maturité et à tendance à s’étaler au fil du temps étant souvent plus large que haut.

Les rameaux grêles et souples portent des petites feuilles caduques longuement pétiolée de 4 à 8 cm de long, alternes, simples, oblongues à ovales, entières ou finement dentées, se terminant parfois par une petite pointe. Leur couleur est vert clair à moyen, elles sont chez certaines espèces, couvertes d’un fin duvet et plus foncé au revers comme chez l’Exochorda racemosa.

Buisson de perles

Exochorda racemosa – illustration botanique

Chez l’Exochorda ‘The Bride’, elles prennent une belle teinte jaune d’or à l’automne avant de tomber. Chez l’E. giraldii, le feuillage vert pâle porte des nervures et des pétioles teintés de rouge.

C’est au printemps que « le buisson de perles » (Pearlbush) comme l’appellent les Anglais, exprime pleinement sa personnalité spectaculaire.  Sa floraison printanière abondante est un enchantement même avant que ses fleurs n’éclosent !

En avril-mai, ses jeunes tiges gracieuses se couvrent d’un chapelet de boutons floraux blanc pur satinés, aussi ronds que des perles de nacre, ce qui vaut à l’arbuste son surnom « d’arbre aux perles ». Réunis en grappes terminales de 6 à 10 fleurs, ils s’épanouissent en grandes fleurs semi-doubles pour la plupart, d’un blanc de neige à cœur jaune pâle ou à œil vert.

Ces fleurs en forme de coupe mesurent de 1 à 4 cm de diamètre et sont composées de cinq pétales assemblés autour d’un bouquet d’étamines. Le feuillage vert printemps disparaît sous cette avalanche neigeuse de fleurettes étincelantes qui évoquent tour à tour, la fleur du pommier et du poirier. Telles une traîne de mariée, les branches s’inclinent gracieusement sous le poids des corolles délicates.

Ses rameaux en fleurs à peine écloses composeront des bouquets primeurs frais.

Si la plupart des fleurs d’exochordas sont peu parfumées, celles de certaines espèces comme l’Exochorda giraldii diffusent une légère fragrance sucrée.

Elles se muent en fruits très étranges forme de capsules pentagonales renfermant une à deux graines ailées, cette fructification est cependant rare sous nos climats.

L’Exochorda tire son nom du grec et signifie « corde externe », une allusion au cordon qui retient les graines.

Très rustique, l’Exochorda supporte des températures jusqu’à -15 °C sans broncher. Il trouve sa place dans toutes les régions et dans tous les jardins petits et moyens. Il est facile à cultiver au soleil non brûlant, ou à mi-ombre dans un sol bien drainé à tendance acide à neutre, peu calcaire.

Il convient très bien en haie libre, en isolé, en plate-bande arbustive, en massif mais également en bac.

Buisson de perles

Feuilles, boutons, fleurs et fruits d’Exochorda.

Principales espèces et variétés

Le genre Exochorda ne compte que 4 espèces : l’Exochorda racemosa (ou E. grandiflora), l’Exochorda serratifolia qui tolère mieux le calcaire, l’Exochorda korolkowii et l’Exochorda giraldii qui est le seul parfumé.

Les plus populaires

Exochorda x macrantha The Bride en pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
2.00 m

Cet hybride est le représentant le plus connu du genre ! Une ramure très buissonnante, un beau port pleureur et une floraison printanière abondante, d'un blanc éblouissant. Compact, il est parfait pour les petits jardins et les bacs.

Nos préférées

Exochorda racemosa Niagara en pot de 3,5L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.50 m

Il offre un port compact à branches arquées retombantes portant une multitudes de fleurs en bouquets d'un blanc pur. Tout simplement éblouissant, il convient très bien en haie libre, en isolé ainsi qu'en massifs.

Exochorda racemosa Magical Springtime

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.20 m

Récemment introduit sur le marché, il n’a pas besoin d’être taillé pour produire tout le long de ses rameaux une multitude de fleurs chaque année ! Sans aucun entretien, il forme un arbuste érigé au port légèrement évasé, d'aspect toujours impeccable.

Où, quand et comment planter l'Exochorda

Où planter

D’une belle rusticité jusqu’à -15°C, cet arbuste s’installe un peu partout en France car il résiste au grand froid sans faillir.

Facile à contenter, il ne redoute que les expositions brûlantes, les terres trop sèches en été et les excès de calcaire dans le sol qui entraînent une chlorose du feuillage.

Préférez une exposition ensoleillée mais non brûlante; en climat méditerranéen, mieux vaut lui réserver une place ombragée. Évitez en revanche l’ombre trop dense sous laquelle il donnera une floraison plus discrète.

Peu exigeant, s’il s’accommode de toute bonne terre ordinaire bien drainée, il appréciera davantage les sols profonds, riches, légèrement acides, et restant frais en été. Seuls quelques exochordas comme l’Exochorda serratifolia ou ‘The Bride’, tolèrent un peu mieux le calcaire.

Son développement étalé souvent sur 3 mètres au sol, exige un emplacement bien dégagé et lumineux afin qu’il puisse se développer en toute liberté : il a besoin de prendre ses aises. Dans un grand jardin, il sera du plus bel effet planté en bosquet par groupe de trois.

D’une splendeur virginale étincelante pendant un ou deux mois au printemps, cet arbuste retombe dans un certain anonymat 10 mois sur douze : trouvez-lui des compagnons à feuillage persistant qui prendront le relais de la floraison.

Très polyvalent au jardin, il est indispensable dans tous les jardins naturels, en haie libre et fleurie avec d’autres arbustes à fleurs à floraison printanière ou à floraison décalé, pour étoffer le premier plan ou le fond d’un massif arbustif ou en bordure de plantes vivaces.

L’Arbre aux perles donne aussi de très bons résultats en grand bac, car certaines variétés comme Exochorda macrantha ‘The Bride’ restent assez compactes et ne dépassent guère 1,50 m à maturité.

Quand planter l’Arbre aux perles

Plantez l’exochorda de préférence à l’automne, afin que la plante s’enracine tranquillement durant l’hiver et fleurisse dès le printemps suivant. Vous pouvez raisonnablement planter également au printemps de février à mai, après les grands froids.

Comment planter un exochorda ?

En pleine terre

Respectez une distance de plantation de 1 m entre chaque pied et plantez en terre profonde, peu calcaire et surtout bien drainée. En sol trop calcaire, faites un apport de terre de bruyère à la plantation. Pour planter :

  • Faites trempez la motte dans un seau d’eau quelques minutes avant plantation
  • Ameublissez et nettoyez bien la terre de ses cailloux ou racines
  • Creusez un trou au moins trois fois plus large (environ 50 cm en tous sens) que le volume de la motte
  • Dépotez et positionnez l’arbuste bien droit au centre du trou
  • Rebouchez avec la terre extraite additionnée d’un seau de compost et éventuellement d’une pelletée de terre de bruyère
  • Tassez la terre
  • Étalez un bon paillis organique d’écorces de pin
  • Arrosez copieusement avec deux arrosoirs à la plantation

Planter un exochorda en pot

Il existe des variétés d’Arbre aux perles de petit développement bien adaptées pour la culture en pot. Pour installer votre exochorda en pot :

  • Au fond d’un bac d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans 3/4 de terreau, 1/4 de sable et le reste de compost
  • Paillez le pied et arrosez régulièrement en été pour conserver la fraicheur de la motte
  • Installez sur une terrasse abritée du soleil direct
Exochorda en pot

Certains Exochorda racemosa dont la variété ‘Magical Springtime’ pourra être cultivé dans un gros pot.

Entretien, taille et soins

Ne vous fiez pas à son allure un peu chétive lorsque vous le recevrez en conteneur: il n’attend que d’être installé en pleine terre et arrosé régulièrement les premiers étés pour se montrer vigoureux.

L’Exochorda demande peu d’attention.Surveillez ses besoins en eau en été. Cet arbuste craint les terres sèches : il s’adapte malgré tout aux jardins secs avec un bon paillage organique ou d’une couche de compost bien mûr à renouveler fin juin  afin de maintenir ses racines au frais durant les chaleurs estivales. En période de végétation, arrosez deux fois par semaine.

Par la suite, il se montrera plus résistant à la sécheresse et ne réclamera des arrosages qu’en cas de fortes chaleurs prolongées. Le reste de l’année, il se fera oublier !

En pot, arrosez dès que la terre devient sèche. Laissez bien sécher le substrat entre deux arrosages. Vous pouvez apporter du compost en surface à l’automne.

Quand et comment tailler un exochorda

Après la floraison, une taille légère est recommandée pour redonner une jolie forme à la végétation et supprimer les rameaux défleuris.

  • Chaque année, coupez d’un tiers les branches ayant fleuri juste au-dessus d’un œil
  • Aérez bien le centre de la ramure
  • Avec un sécateur, supprimez le bois mort ou grêle, les branches enchevêtrées qui déséquilibrent le port
  • Rabattez à la base tous les deux ou trois ans, 1/4 des branches les plus anciennes et trop basses cela encouragera l’arbuste à produire de nouvelles tiges et lui évitera qu’il ne se dégarnisse de la base

Maladies et ennemis éventuels

Robuste et solide, l‘Exochorda est insensible aux maladies. En sol trop calcaire, il peut toutefois se montrer sensible à la chlorose responsable d’une décoloration et du jaunissement des feuilles. La responsable peut être tout simplement l’eau d’arrosage, préférez arrosez avec de l’eau de pluie. Surfacez éventuellement avec des apports acides de tourbe ou de terre de bruyère.

Multiplication : bouturage

Le bouturage de l’Arbre aux perles n’est pas facile et le succès est incertain ! Bouturez-le en juin-juillet juste après la floraison.

Pour bouturer votre exochorda :

  • Coupez des rameaux de l’année de 10 à 15 cm de long avec un talon
  • Supprimez toutes les feuilles du bas, conservez quelques feuilles à l’extrémité
  • Trempez impérativement les tiges dans des hormones de bouturage
  • Plantez ces boutures à talon dans un substrat léger et drainant de terreau et de sable
  • Humidifiez régulièrement
  • Installez les godets à l’ombre
  • Hivernez-les hors gel sous châssis bien abrité
  • Rempotez individuellement au printemps puis mettez en pleine terre à l’automne, un an plus tard

Associer au jardin

Ce vigoureux arbuste caduc forme un buisson de branches arquées vraiment sensationnel au printemps, lorsqu’il est couvert de boutons floraux puis de grandes fleurs blanches.  Il est indispensable dans un jardin plein de fraîcheur auquel il apporte une touche à la fois naturelle et féminine. C’est un sujet exceptionnel dans un jardin blanc.

Son port élégant lui permet d’être planté en isolé, sous le pied duquel vous composerez des tapis de bulbes de printemps avec les ipheions, les cyclamens et les muscaris blancs, les jacinthes, narcisses ou les chionodoxas.

Avec sa taille raisonnable et sa belle allure, il est facile à associer dans une haie libre et fleurie  avec d’autres arbustes à floraison printanière caducs ou persistants comme les weigeliaspirée, pieris, amélanchier, cognassiers du Japon, osmanthus, kerria,  photinia, deutzia, Seringat des jardins, lilas, Leucothoé… Buddleias, céanothes et rosiers anciens prendront le relais de la floraison, une fois les fleurs de l’Exochorda fanées.

Evitez les associations trop contrastées avec des couleurs chaudes, sa teinte virginale se mariera davantage avec les coloris pastel, rose tendre ou bleu pâle.

Dans les grands massifs romantiques, il sera le compagnon idéal des magnolias, de l’arbre aux anémones et des ancolies, des astrances, des brunneras, des dicentras, de géraniums vivaces, de campanules, de lis d’un jour, de pivoines.

Associer le buisson de perles (pearl bush)

Un exemple d’association en massif romantique : Malus ‘Evereste’, Aquilegia, Exochorda macrantha ‘The Bride’, Calycanthus raulstonii’Hartlage Wine’, Paeonia ‘Félix Crousse’ et géranium vivace, Brunnera macrophylla ‘Jack Frost’, Hemerocallis ‘Pardon me’, Astrantia major ‘Shaggy’. (Photos Virginie Douce, excepté l’Exochorda).

Placez l’Arbre aux perles au premier plan d’une haie d’arbustes à feuillage persistant sombre comme les conifères, le laurier tin qui contrasteront admirablement avec sa floraison blanc-neige.

En pot, piquez à son pied quelques bulbes de printemps à floraison bleue ou jaune (crocus, muscaris, jacinthes) qui apporteront un joli contraste.

Questions souvent posées par les jardiniers

Les feuilles de mon Arbre aux perles jaunissent, pourquoi ?

L’Exochorda apprécie peu le calcaire et en cas d’excès, ses feuilles se décolorent et jaunissent : il est alors atteint de chlorose. Arrosez uniquement avec de l’eau de pluie et nourrissez-le chaque année en surface avec du compost décomposé et un terreau de feuilles. Si le feuillage se chlorose toujours, transplantez-le durant l'hiver dans un endroit exempt de calcaire.

J'ai un sol légèrement calcaire, puis-je installer quand même un exochorda dans mon jardin ?

Oui, il se montre un peu plus conciliant que les arbustes de terre de bruyère comme les rhododendrons ou camélias. Il existe au moins une espèce tolérant les sols calcaires, l'Exochorda serratifolia. L’hybride 'The Bride' semble supporter également une terre légèrement calcaire. Lors de la plantation, améliorez le sol avec un mélange de terre de bruyère ou de tourbe. Si en revanche votre sol est trop calcaire, tournez-vous vers un arbuste sous peine de devoir faire des apports fréquents de terre de bruyère, et d’obtenir pour toute récompense, un sujet chétif et sensible à la chlorose.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +

conseil

Taillez les arbustes sans stress

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire