Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Astragale : plantation, culture et entretien

L'Astragale en quelques mots

  • L’Astragale offre au printemps ou en été une ravissante floraison
  • Ses inflorescences se déclinent dans des teintes blanches, jaunes, roses ou mauves
  • On apprécie également son feuillage finement découpé
  • L’Astragale a un style très naturel et champêtre !
  • Elle se plaît en plein soleil, dans un terrain drainant, plutôt sec.
  • Certaines espèces sont reconnues pour leurs propriétés médicinales

Le mot de notre Experte

L’Astragale est une plante peu courante dans les jardins, mais qui mérite d’être plus souvent cultivée ! Elle offre une ravissante floraison, aux teintes douces, et un feuillage finement divisé. La plus connue est l’Astragalus membranaceus, utilisée en médecine chinoise pour ses propriétés énergisantes et stimulantes. Au jardin, on trouve d’autres espèces très décoratives, comme l’Astragalus glycyphyllos, qui offre un feuillage généreux, vert franc, et des inflorescences jaunes, ou l’Astragalus centralpinus, aux feuilles très fines, grisâtres et velues.

Beaucoup d’Astragales sont des plantes de montagnes qui poussent dans des terrains drainants, sablonneux ou rocailleux, mais elles ne sont pas difficiles quant à la nature du sol. Ce sont des plantes robustes et solides, sans soucis particuliers. Une fois installées, elles ne demandent pas vraiment d’attention, et restent en place durant des années ! Elles s’intègrent aisément dans les jardins naturalistes et champêtres, ainsi que dans les rocailles ensoleillées et les bordures de vivaces.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Astragalus sp.

Famille : Fabaceae

Nom commun : Astragale

Floraison : printanière ou estivale (entre avril et août)

Hauteur : entre 20 cm et 1 m

Exposition : plein soleil ou ombre légère

Sol : drainant

Rusticité : en général jusqu’à – 20 °C

Les Astragales constituent un énorme groupe végétal, rassemblant une grande diversité de plantes, qui peuvent être annuelles ou vivaces. La plupart sont herbacées, mais on trouve aussi des espèces arbustives. D’ailleurs, avec 2450 espèces, les Astragales représentent le plus important genre botanique, en termes d’espèces décrites. Les Astragales ornementales, cultivées dans les jardins, sont majoritairement vivaces, herbacées et caduques. Elles sont robustes, bien rustiques, peu sensibles aux maladies, et elles vivent longtemps.

Bien que les Astragales aient une large répartition au niveau mondial, on les trouve principalement dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord. L’Astragale membranaceus, utilisée en médecine chinoise, est originaire de Chine et de Mongolie, tandis que l’Astragalus canadensis, elle, vient d’Amérique du Nord. Certaines espèces poussent dans la nature en France : c’est le cas par exemple de l’Astragale de Montpellier (Astragalus monspessulanus), ou de l’Astragale à feuilles de réglisse (Astragalus glycyphyllos).

Les Astragales appartiennent à la famille des Fabacées, des plantes aussi connues sous le nom de Légumineuses. C’est la famille des haricots, des fèves, des lentilles, du soja ou du trèfle… Beaucoup de Fabacées sont utilisées pour l’alimentation humaine ou le fourrage. On y trouve aussi des plantes ornementales, comme la glycine, le pois de senteur, le lupin… Les Fabacées ont aussi la particularité de pouvoir fixer l’azote dans le sol, en s’associant avec des bactéries au niveau de leurs racines. Certaines espèces sont d’ailleurs utilisées comme engrais verts pour enrichir le sol.

Planche botanique représentant l'Astragale du Canada

Astragalus canadensis : Illustration botanique

Les Astragales ont un port relativement lâche et souple, très aéré. Leur taille est variable, puisqu’elles peuvent atteindre entre 20 cm et 1 m de hauteur. Ce ne sont donc pas des plantes très grandes, et leurs tiges sont parfois étalées (comme chez l’Astragalus glycyphyllos). Certaines espèces sont tapissantes ou rampantes. L’Astragalus balearicus, par exemple, forme des coussins très denses.

Suivant les variétés, les Astragales fleurissent au printemps ou en été (entre avril et août). L’Astragale de Montpellier, par exemple, fleurit au printemps, tandis que les astragales membranaceus et canadensis fleurissent en plein été.

Les fleurs des Astragales sont réunies en grappes plus ou moins denses, de forme arrondie ou allongée. Elles forment de superbes pompons, qui font penser aux fleurs du trèfle et qui semblent parfois très doux, comme chez l’Astragalus alopecurus, ce qui lui vaut son surnom d’ « Astragale Queue de renard ».

Les fleurs sont irrégulières, avec une symétrie bilatérale, et sont bien caractéristiques de la famille des Fabacées. Comme chez le Pois ou le Trèfle, les fleurs sont constituées de cinq pétales, répartis en trois types : l’étendard (pétale supérieur, plus grand que les autres), les ailes (deux pétales latéraux), et la carène (deux pétales ventraux), qui protège les dix étamines et le pistil. Les fleurs sont donc hermaphrodites, portant à la fois des organes mâles et femelles. A la base de la fleur, les pétales sont entourés par un calice tubulaire et muni de cinq dents, qui correspondent aux sépales.

Les fleurs des Astragales sont mellifères : elles attirent les insectes pollinisateurs, et notamment les abeilles.

Les fleurs peuvent prendre différentes couleurs : jaune, blanc, rose, rouge, violet… En général, les teintes sont plutôt douces, dans des tons pastel. L’Astragalus onobrychis porte de superbes fleurs violettes.

Après avoir été pollinisées, les fleurs de l’Astragale laissent place à des gousses, qui renferment les graines. Ces gousses s’ouvrent lorsqu’elles sont mûres pour disséminer les graines.

Astragales en fleurs

La floraison des astragales : dans l’ordre, Astragalus centralpinus (photo Meneerke Bloem), Astragalus canadensis (photo Matt Lavin), et Astragalus onobrychis (photo Stefan Lefnaer)

Les Astragales possèdent un superbe feuillage divisé en folioles ovales. Le nombre de folioles est très variable, entre l’Astragalus glycyphyllos qui ne porte que 4 à 6 paires de folioles, bien larges et développées, et l’Astragalus alopecurus qui possède jusqu’à 40 paires de petites folioles étroites. Les feuilles sont vertes, parfois grisâtres ou blanchâtres. Elles sont souvent pubescentes à la face inférieure.

Le feuillage des Astragales est caduc, il se dessèche en automne avec les températures froides, et réapparait au début du printemps, dès que le temps est plus doux.

L’Astragalus membranaceus est reconnue pour ses propriétés médicinales. Elle est utilisée en médecine traditionnelle chinoise depuis des milliers d’années, et nommée « Huang Qi ». On récolte sa longue racine pivotante, que l’on réduit en poudre et que l’on peut utiliser en décoction. Elle aide à lutter contre la fatigue, redonne de l’énergie, stimule le système immunitaire… Elle est aussi anti-inflammatoire et adaptogène.

L’Astragalus gummifer est également une plante utilitaire, dont on extraie la sève pour obtenir une gomme adragante. Cette gomme a des vertus médicinales et de nombreuses applications industrielles (grâce à ses propriétés imperméabilisantes, collantes, gélifiantes, épaississantes…). D’autres espèces d’Astragales sont cultivées comme fourrage pour les animaux.

Le feuillage des astragales

Les astragales portent de belles feuilles divisées. Ici, Astragalus glycyphyllos (photo Benjamin Zwittnig), Astragalus alpinus (photo Antti Bilund), et Astragalus monspessulanus

Les principales variétés d'Astragales

Les variétés les plus populaires

Astragalus glycyphyllos

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
70 cm

L’Astragale réglisse est une plante vivace au port étalé, plus ou moins couché. On apprécie son feuillage généreux, bien vert, divisé en folioles larges et arrondies, ainsi que sa floraison jaune verdâtre. Elle pousse dans la nature en France, principalement en sous-bois. C’est une plante qui s’étale avec le temps.

Astragalus monspessulanus

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
10 cm

L’Astragale de Montpellier est une ravissante vivace, de petite taille, et dont les inflorescences rassemblent des fleurs étroites et violacées. Elle porte des feuilles découpées en nombreuses petites folioles, vert-gris, Elle pousse à l’état sauvage dans le sud de la France, sur des terrains secs et calcaires ! Elle est parfaite pour agrémenter une rocaille ensoleillée.

Nos variétés préférées

Astragalus centralpinus

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
70 cm

Aussi appelée Astragalus alopecurus ou Astragale queue de renard, cette vivace porte de superbes pompons allongés, constitués de petites fleurs jaunes. On apprécie son feuillage très fin, divisé en de nombreuses et étroites folioles. Elle est couverte de poils laineux et donne un effet vraiment léger et doux !

Astragalus canadensis - Astragale du Canada

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Originaire des Etats-Unis et du Canada, cette Astragale offre en été des épis allongés, constitués de fleurs blanc crème. Elle porte également un feuillage fin et délicat, très découpé. Elle est idéale dans une prairie naturaliste ou pour couvrir un talus.

Plantation

Où planter ?

Les Astragales ont besoin d’un terrain parfaitement drainé, plutôt sec. Elles n’aiment pas les terrains lourds et gorgés d’eau, qui risqueraient d’asphyxier leurs racines. Les espèces Astragalus membranaceus et alopecurus apprécient particulièrement les sols sablonneux, meubles et profonds. Les astragales sont des plantes peu exigeantes. Les espèces ornementales sont bien rustiques, elles peuvent donc être cultivées sans problème sur l’ensemble de la France, même en région montagneuse. Elles ont tendance à devenir plus grandes et vigoureuses lorsqu’elles sont cultivées en terrain fertile et relativement frais. Concernant le pH, l’Astragale de Montpellier se plaît dans les substrats calcaires. Dans l’ensemble, pour les autres espèces, l’idéal est un terrain neutre ou légèrement calcaire.

Pour ce qui est de l’exposition, plantez de préférence en plein soleil ! L’Astragale a besoin d’un emplacement bien lumineux. Certaines espèces cependant acceptent l’ombre partielle (c’est le cas par exemple de l’Astragalus glycyphyllos, qui pousse naturellement en lisière de forêt).

Au jardin, les astragales seront parfaites dans une prairie naturaliste, en compagnie d’autres plantes à la floraison souple et aérée, comme la Salvia pratensis, le Pennisetum orientale, la Verveine hastée, ou la Knautie. L’Astragale de Montpellier, elle, trouvera facilement sa place dans une rocaille ensoleillée, en compagnie de sédums, joubarbes, Phlox subulata… Les astragales peuvent également être plantées en bordure, avec d’autres vivaces.

Quand planter ?

Vous pouvez planter l’Astragale au printemps, vers avril-mai, ou en automne, vers le mois d’octobre. Le plus important est d’éviter les périodes de gel ou de fortes chaleurs, qui affaibliraient la plante au moment de la plantation.

Comment planter ?

  1. Creusez un trou de plantation, mesurant environ deux fois la taille de la motte.
  2. Apportez si besoin des éléments drainants : sable grossier, graviers… Vous pouvez aussi apporter un peu de compost bien décomposé.
  3. Sortez l’Astragale de son pot et plantez-la dans le trou de plantation.
  4. Replacez de la terre tout autour, puis tassez.
  5. Arrosez généreusement.
  6. Je vous conseille d’installer un paillage, organique ou minéral.

L’Astragale peut aussi être plantée en pot, dans un substrat drainant, et installé par exemple sur une terrasse.

La floraison de l'astragale onobrychis

Astragalus onobrychis (photo Franz Xaver)

Entretien

Les Astragales apprécient des arrosages réguliers, notamment la première année de culture. Comme les racines sont assez épaisses et profondes, une fois installées elles supportent assez bien la sécheresse. Cependant, les sols frais les rendent plus belles et vigoureuses, c’est pourquoi vous pouvez continuer à les arroser de temps en temps. N’hésitez pas non plus à installer une couche de paillage autour d’elles, afin de préserver la fraîcheur du sol. Vous pouvez aussi apporter un peu de compost de temps en temps, pour enrichir le sol. Je vous conseille également de rabattre la touffe chaque année au début du printemps, et d’éliminer les feuilles mortes ou abimées.

L’Astragale est bien rustique, elle n’a donc pas besoin d’être protégée en hiver. Elle n’est pas non plus sensible aux maladies ou parasites.

Si vous cultivez l’Astragalus membranaceus pour ses propriétés médicinales, attendez au minimum quatre ans avant de prélever les racines. Pour les récolter, intervenez au printemps ou en automne. Pensez à toujours laisser une partie de la touffe et les racines principales en terre. Prélevez une partie des racines, lavez-les, puis faites-les sécher. Vous pouvez aussi les réduire en poudre ou les couper en petits morceaux pour les utiliser en cuisine.

Multiplication

On peut multiplier l’Astragale par semis ou par division. Certaines espèces se prêtent même au bouturage. Si vos plants sont bien développés, étalés, je vous conseille la division, car le semis donne des résultats aléatoires et demande plus de temps.

Semis

Les graines sont à semer au printemps, après leur avoir fait subir une période de froid (vernalisation). Pour cela, placez-les au réfrigérateur pendant au moins trois semaines. Cette étape permet de lever la dormance des graines et améliore le taux de germination.

  1. Prenez un pot et placez-y un mélange de terreau et de sable. Tassez légèrement et égalisez le niveau pour avoir une surface plane.
  2. Répartissez les graines à la surface.
  3. Recouvrez de quelques millimètres de substrat.
  4. Tassez délicatement.
  5. Arrosez en pluie fine.
  6. Placez le pot à un endroit lumineux, sans soleil direct.

Veillez à ce que le substrat reste frais jusqu’à la germination, en arrosant de temps en temps.

Division de touffes

La période la plus propice pour diviser l’Astragale est l’automne. Repérez une touffe bien développée, déjà en place depuis au moins trois ans, et sortez-la de terre délicatement, en creusant assez large pour ne pas abimer le système racinaire. Divisez-la en plusieurs segments, avec à chaque fois des racines et de nouvelles pousses. Travaillez le terrain pour la replanter à un nouvel emplacement, puis arrosez généreusement et paillez.

Association

Avec leur floraison douce et leur feuillage très découpé, les astragales donnent une impression de liberté et de transparence. Leur style est parfait pour intégrer un jardin naturaliste, de type prairie champêtre. Celles qui s’y prêtent le mieux sont les Astragalus canadensis et A. centralpinus. Vous pouvez les associer à d’autres plantes au port très libre et aéré, comme la Sauge des prés (Salvia pratensis), la Scabieuse, la Cardère (Dipsacus fullonum), l’Echinops ritro… Découvrez aussi la Verveine hastée, qui porte en été des épis bleu-violet, très effilés, ou le superbe Veronicastrum virginicum, une vivace encore trop peu connue mais qui offre d’élégants épis terminaux, très longs, blancs, mauves ou rosés. Intégrez également des graminées, comme le Pennisetum ou la Briza media. Ce type de jardin aura l’avantage de ne demander presque aucun entretien !

Astragalus canadensis (photo Joshua Mayer), Salvia pratensis (photo Roman Eisele), Gaura lindheimeri ‘Snowbird’, Pennisetum setaceum, et Verbena hastata (photo Cody Hough)

Parce qu’elles aiment les terrains drainants et le plein soleil, les Astragales trouveront facilement leur place dans une rocaille ensoleillée. Je vous conseille en particulier lAstragalus monspessulanus. Pour l’accompagner, privilégiez les plantes au port tapissant ou en coussin, que vous placerez entre les pierres. Vous pouvez choisir par exemple la joubarbe, le sédum, le Phlox subulata, l’Arabis caucasica, l’Eryngium, le Ciste, l’Aubriète… Vous pouvez même intégrer la fougère Cheilanthes lanosa !

Pour plus d’idées et d’inspirations, découvrez notre fiche-conseil : « 15 plantes pour aménager une rocaille ensoleillée »

Les Astragales peuvent aussi s’intégrer tout simplement dans un massif de vivaces, en compagnie par exemple d’Echinacées, de géraniums vivaces, du Gaura lindheimeri, de Cosmos… Pour une belle harmonie de couleurs, privilégiez les fleurs aux teintes douces, pastel, avec de petites touches de jaune vif, afin d’apporter de la luminosité, par exemple avec le Phlomis fruticosa.

Enfin, vous pouvez cultiver l’Astragalus membranaceus avec d’autres plantes médicinales : sauge officinale, souci, valériane, camomille allemande, millepertuis… Vous aurez ainsi sous la main une réserve de plantes pour vous soigner naturellement et préparer des tisanes ou décoctions !

Questions fréquentes

Je veux cultiver l’Astragale pour ses propriétés médicinales, comment faire ?

Seule l’Astragale membranaceus est intéressante à cultiver pour ses propriétés, les autres espèces sont surtout ornementales. Vous pouvez la planter en pleine terre, à un emplacement ensoleillé, mais attendez au minimum quatre ans avant de commencer à prélever les racines.

Est-ce que je dois apporter de l'engrais ?

L’Astragale n’a pas vraiment besoin d’engrais, elle pousse facilement dans des substrats pauvres. De plus, comme elle appartient à la famille des Fabacées, elle fixe naturellement l’azote dans le sol, et n’a donc pas besoin d’une fertilisation azotée. Néanmoins, en sol riche et fertile elle aura tendance à devenir plus grande et vigoureuse, tandis qu’en terrain sec et pauvre, elle sera bien plus petite... cela ne fera donc pas de mal d’apporter un peu de compost bien décomposé en automne.

Est-ce que je peux la planter à l’ombre ?

La plupart des Astragales ont besoin de soleil, néanmoins, l’Astragalus glycyphyllos pousse sans problème sous une ombre légère, pas trop dense.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

15 plantes pour aménager une rocaille ensoleillée

Lire la suite +

Blog

Jardin naturel, 5 plantes sauvages remarquables

Je voue une admiration sans bornes aux paysagistes du naturel, comme les très célèbres Gilles...
Lire la suite +

conseil

15 plantes médicinales à cultiver dans son jardin

Lire la suite +

conseil

Comment créer un beau massif de vivaces ?

Lire la suite +
Jardin Naturaliste

Inspiration

Jardin Naturaliste

Ce jardin d'un nouveau genre combine couleur, souplesse et structure. Si le maître mot est
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire