Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Aigremoine : plantation, culture, bienfaits

L'aigremoine en quelques mots

  • L’aigremoine est une jolie plante vivace qui porte en été de fines hampes florales jaunes
  • Assez discrète et délicate, elle s’intègre facilement dans les jardins naturalistes
  • C’est également une plante aux vertus médicinales et aux propriétés tinctoriales
  • Elle se plait au soleil, dans un sol frais, riche et drainant
  • Facile à cultiver, elle demande peu d’entretien et se montre parfaitement rustique

Le mot de notre experte

L’aigremoine est une ravissante plante vivace qui porte en été de fines hampes florales constituées de fleurs jaunes, très lumineuses ! On apprécie également son feuillage découpé en folioles dentées. Mais l’aigremoine est connue surtout pour ses nombreuses vertus médicinales. C’est effectivement une plante connue depuis l’Antiquité pour renforcer le système respiratoire, lutter contre les insomnies, les diarrhées, les maux de gorge, les affections cutanées, etc. On l’emploie en gélule ou encore en teinture mère.

Très délicate, elle est précieuse pour apporter de petites touches de lumière dans les massifs sans être exubérante ou tape-à-l’œil. Elle a le charme des plantes sauvages ! Elle trouvera naturellement sa place dans un jardin naturaliste ou dans un jardin de plantes médicinales. Elle est connue surtout par sa floraison jaune, mais il existe aussi une variété à fleurs blanches : Agrimonia eupatoria ‘Alba’.

Très facile à cultiver, une fois en place l’aigremoine ne demande pas vraiment d’entretien. De plus elle se montre parfaitement rustique, et elle peut se ressemer spontanément au jardin. Elle est idéale pour les zones du jardin laissées sauvages, où l’on intervient rarement.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Agrimonia eupatoria

Famille : Rosaceae

Noms communs : aigremoine, eupatoire des anciens, thé des bois, herbe de Saint-Guillaume…

Floraison : estivale, de juin à septembre

Hauteur : entre 30 et 60 cm

Exposition : plein soleil ou mi-ombre

Sol : frais, drainant, riche et humifère

Rusticité : entre – 15 et – 20 °C

L’aigremoine est une plante herbacée vivace. Il existe 18 espèces différentes, principalement issues des régions tempérées de l’hémisphère Nord, mais la plus connue est l’aigremoine eupatoire (à ne pas confondre avec les Eupatoires, comme l’Eupatorium maculatum !). On la trouve facilement dans la nature en France, sur l’ensemble du territoire métropolitain. Elle pousse en lisière de bois, au bord des chemins, dans les champs, prairies, clairières et lieux incultes… C’est une plante nitrophile et bio-indicatrice : elle pousse naturellement sur des sols riches en azote.

L’aigremoine fait partie de la grande famille des Rosacées. C’est donc une cousine des rosiers, mais aussi de la plupart des fruitiers cultivés (pommiers, poiriers, cerisiers, framboisiers, fraisiers…), ainsi que de nombreuses plantes ornementales, comme les benoites, potentilles, filipendules et alchémilles.

Le nom de l’aigremoine vient du grec Argemônê, qui désigne un ulcère de l’œil, contre lequel la plante était autrefois employée. Le nom d’espèce (eupatoire) vient de Mithridate VI Eupator, roi du Pont (132 – 63 av. J-C.), qui découvrit ses vertus.

Planche botanique représentant l'aigremoine eupatoire

Agrimonia eupatoria : illustration botanique

L’aigremoine est une plante médicinale aux nombreuses propriétés, utilisée depuis l’Antiquité. Elle a été utilisée par les Romains et les Grecs, ainsi que d’autres peuples méditerranéens. Au Moyen-Âge, elle était supposée avoir des propriétés magiques. Son utilisation ancestrale lui vaut d’avoir plusieurs noms communs : eupatoire des anciens, thé des bois, herbe de Saint-Guillaume…

L’aigremoine est riche en tanins, en silice et en flavonoïdes. Sa richesse en silice la rend, comme la prêle, reminéralisante. Elle a des propriétés toniques, anti-inflammatoires et astringentes. On l’utilise généralement en infusion, ce qui lui vaut son surnom de « thé des bois ». Elle aide à la digestion, renforce le système respiratoire, protège et répare les muqueuses. Elle est indiquée contre les insomnies, diarrhées, problèmes menstruels, maux de gorge, toux, affections cutanées, problèmes rénaux… Elle est aussi utilisée par les chanteurs pour renforcer leurs cordes vocales et prévenir les extinctions de voie.

En plus de ses nombreuses propriétés médicinales, on peut aussi l’utiliser comme plante tinctoriale, pour teindre la laine et le coton. Elle leur donne une belle couleur jaune dorée.

Il est également possible de faire du vin d’aigremoine, en mettant des feuilles ou fleurs à fermenter dans de l’eau sucrée.

L’aigremoine est également comestible, mais a peu d’intérêt gustatif.

L’aigremoine forme une rosette de feuilles, d’où s’élève une tige portant des feuilles et fleurs. Elle atteint généralement jusqu’à 50-60 cm de haut, mais parfois plus, jusqu’à 1 m. Les tiges de l’aigremoine sont simples ou faiblement ramifiées. Elles sont pubescentes et plus ou moins rougeâtres.

Bien que discrète lorsqu’elle n’est pas en fleurs, l’aigremoine porte néanmoins un joli feuillage découpé. Les feuilles sont divisées en 5 à 9 grandes folioles dentées, ovales à lancéolées, qui s’intercalent avec d’autres folioles beaucoup plus petites. On dit que les feuilles sont imparipennées : constituées d’un nombre impair de folioles, avec une foliole terminale. Elles sont insérées de façon alterne sur la tige (une feuille après l’autre), et sont blanches et duveteuses au revers.

Les fleurs et feuilles de l'aigremoine

La floraison en grappes fines (photo Andrey Zharkikh), le détail des fleurs (photo Joan Simon), et le feuillage découpé de l’Aigremoine eupatoire.

L’aigremoine fleurit en été, de juin à septembre. Elle produit alors des grappes dressées, longues et fines, constituées de petites fleurs jaunes à cinq pétales et cinq sépales (comme la plupart des Rosacées !). Ces fleurs mesurent environ 1 cm de diamètre. Elles s’ouvrent successivement du bas de la tige vers le haut. Les fleurs sont hermaphrodites, elles portent à la fois les organes mâles (étamines) et femelles (pistil). Il y a entre 5 et 20 étamines. Les fleurs sont portées sur un épi solitaire, non ramifié. Elles sont légèrement parfumées, et rappellent un peu l’odeur de l’abricot ou des agrumes. Au jardin, les fleurs de l’aigremoine sont appréciées pour leur teinte très lumineuse ! Elles attirent le regard et amènent du dynamisme dans les massifs, sans être trop exubérantes pour autant.

L’aigremoine est une plante mellifère qui attire les abeilles, syrphes et papillons. Ils viennent consommer le nectar des fleurs et transportent en même temps le pollen d’une plante à une autre.

L’aigremoine étant assez rarement cultivée, il n’existe pas beaucoup de variétés horticoles. On en trouve cependant une à fleurs blanches : Agrimonia eupatoria ‘Alba’ ! Cette teinte blanche est très rare chez les aigremoines, la plupart des espèces ayant des fleurs jaunes.

Les fruits de l’aigremoine sont des akènes, dont chacun renferme une à deux graines. Ils ont la particularité d’être munis de petits crochets qui leur permettent de s’accrocher aux poils des animaux ou aux vêtements. Cela permet à la plante de disséminer les graines loin du pied d’origine. Au jardin, l’aigremoine a tendance à se ressemer spontanément.

Les fruits (akènes) de l'aigremoine, qui renferment les graines

Après avoir fleuri l’aigremoine donne des fruits munis de crochets, qui s’accrochent aux poils des animaux pour disséminer les graines qu’ils renferment ! (photos Agnieszka Kwiecień, Nova)

Les principales variétés d'aigremoine

Aigremoine eupatoire - Agrimonia eupatoria

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

Il s’agit de l’espèce la plus commune et la plus fréquemment cultivée. Elle donne en fin d’été de ravissantes grappes dressées constituées de fleurs jaunes, très délicates.

Aigremoine Eupatoire Bio - Ferme de Sainte Marthe

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Si vous souhaitez tenter le semis, n’hésitez pas à commander des graines. C’est une solution plus économique que les plants, mais cela demande plus de temps et d’attention.

Aigremoine eupatoire 'Alba'

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Il s’agit d’une variété rare, qui se distingue par ses fleurs blanches !

On ne trouve pas beaucoup de variétés horticoles d’eupatoire, mais il existe différentes espèces : Agrimonia procera (qui pousse également en France), Agrimonia gryposepala, Agrimonia pilosa, Agrimonia striata, Agrimonia parviflora… L’Agrimonia parviflora possède d’ailleurs un très beau feuillage, composé de longues et fines folioles. Elle est cependant rare en culture !

Plantation

Où planter l’aigremoine ?

Plantez l’aigremoine de préférence en plein soleil, ou à mi-ombre. Elle apprécie les sols frais, drainants, plutôt riches et humifères. Il s’agit d’ailleurs d’une plante nitrophile, qui pousse naturellement sur des sols riches en azote. Cependant l’aigremoine n’est pas difficile, elle se contentera aussi d’un sol pauvre et relativement sec. Elle sera simplement plus belle et se développera davantage si vous la plantez en sol plutôt frais et riche. Concernant le pH, l’aigremoine apprécie les sols neutres ou alcalins, mais peut aussi pousser en sol légèrement acide.

N’hésitez pas à l’installer dans une zone du jardin que vous laissez évoluer de façon naturelle, en intervenant rarement.

Pour un plus bel effet, nous vous conseillons d’installer plusieurs plants ensemble, et de respecter environ 40 cm de distance entre eux.

Quand planter ?

Plantez l’aigremoine au printemps, vers le mois d’avril, ou en automne.

Comment planter ?

  1. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  2. Apportez un peu de compost bien décomposé afin d’enrichir le sol.
  3. Sortez délicatement l’aigremoine de son pot.
  4. Placez-la dans le trou de plantation.
  5. Comblez tout autour en replaçant la terre, sans enterrer les feuilles basales.
  6. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation, le temps que l’aigremoine soit bien installée.

Entretien

Comme elle pousse dans la nature en France, en lisière de bois et dans les lieux incultes, l’aigremoine n’a que très peu besoin d’entretien. Arrosez régulièrement dans les semaines qui suivent la plantation, pour l’aider à s’installer et développer son système racinaire. Par la suite, effectuez seulement quelques arrosages lorsque vous constatez que le sol est sec. Attention cependant à l’excès d’humidité, qui risquerait de provoquer de l’oïdium ou de faire pourrir les racines.

Vous pouvez couper les tiges florales lorsqu’elles sont fanées, ou choisir de les laisser en place, afin de lui donner une chance de se ressemer !

L’aigremoine ne nécessite pas plus d’entretien que ces quelques précautions. C’est une plante résistante, elle est peu sensible aux maladies et ravageurs. De plus, si elle se plait, il y a des chances pour qu’elle se ressème d’elle-même au jardin !

Récolte

Le meilleur moment pour récolter l’aigremoine est lorsqu’elle est en pleine floraison, généralement en juillet-août.

On utilise les parties aériennes, principalement les feuilles et les fleurs, ainsi que les tiges si elles ne sont pas trop épaisses. Il vous suffit ensuite de les faire sécher, en les plaçant à un endroit sec et aéré, à l’abri du soleil direct, puis de les conserver par exemple dans des sachets en papier kraft, ou dans des bocaux en verre (à condition qu’elles soient parfaitement sèches, sinon elles risquent de pourrir).

Si vous souhaitez l’utiliser comme teinture, récoltez les feuilles et fleurs de l’aigremoine en fin d’été. Il faut ensuite les tremper dans de l’eau froide, que l’on porte à ébullition, puis laisser infuser durant 1h30.

Multiplication

Semis

Le semis s’effectue au mois d’avril.

Nous vous conseillons de stratifier les graines au réfrigérateur durant un à deux mois avant de semer. Cela aidera à lever la dormance des graines et favorisera une bonne germination.

  1. Préparez un pot avec du terreau, puis tassez légèrement et égalisez le niveau.
  2. Semez les graines.
  3. Recouvrez d’une fine couche de terreau (environ deux fois la taille de la graine).
  4. Arrosez délicatement, en pluie fine.
  5. Placez le pot à un endroit lumineux, sans soleil direct.
  6. Veillez à ce que le substrat reste légèrement humide jusqu’à la germination. Les graines mettent entre 10 et 25 jours à germer.
  7. Dès que les plantules atteignent une taille permettant leur manipulation, rempotez-les dans des pots individuels ou plantez-les en pleine terre (à condition qu’il n’y ait plus de risques de gel).

Vous pouvez aussi semer les graines directement en pleine terre au jardin, au début du printemps.

Il est également possible de diviser les touffes d’aigremoine en automne.

Association

Avec son style très délicat, l’aigremoine est idéale dans un jardin de style naturaliste. Nous vous conseillons de l’associer à des fleurs au port léger et aéré, comme les gauras, verveines de Buenos-Aires, cardères, echinops, cirses, knauties… Sans oublier les graminées – comme les Stipas, Pennisetums et Molinies – indispensables pour donner à votre jardin un air de prairie sauvage !

L’aigremoine s’intègre facilement dans un jardin naturaliste ! Gaura lindheimeri ‘Snowbird’, Achillée ‘Terracotta’ et Verbascum ‘Helen Johnson’, Echinops sphaerocephalus (photo F. D. Richards), Agrimonia eupatoria, Knautia macedonica (photo Epibase), et Stipa tenuifolia

L’aigremoine s’intègrera facilement dans un jardin de Curé. Ce style de jardin, autrefois cantonné aux abords des églises et monastères, rassemble une belle diversité de légumes, plantes médicinales, fruitiers, et fleurs (qui étaient par le passé destinées à fleurir l’autel). Nous vous conseillons de l’organiser en carrés surélevés, éventuellement délimités par des bordures en plessis. Pour les plants potagers, privilégiez les légumes anciens et oubliés : panais, raifort, cardon, arroche, oseille, topinambour, livèche… Intégrez également des plantes aromatiques et médicinales, comme la sauge officinale, la camomille, le souci, la consoude, l’agastache…

Profitez de l’aigremoine pour composer un massif flamboyant, dans des teintes jaune, orange, rouge. Plantez-la par exemple en compagnie d’héléniums, de coréopsis, de bidens, d’achillées et de rudbeckias. Et pour une touche d’exotisme, comptez sur la floraison des crocosmias et kniphofias ! Cela vous donnera un bel effet lumineux et dynamique.

N’hésitez pas à accompagner l’aigremoine de floraisons aux tons chauds et lumineux ! Helenium ‘Waltraut’, Agrimonia eupatoria (photo Joan Simon), Crocosmia masoniorum, Bidens ‘Campfire Fire Wheel’, et Achillea ‘Moonshine’

Vous pouvez également jouer sur les couleurs complémentaires : ces teintes qui sont situées face à face sur le cercle chromatique, par exemple le jaune et le violet, ou le orange et le bleu. En les associant, on obtient un effet contrasté, plein de relief, car ces couleurs se renforcent mutuellement. Vous pouvez donc associer les fleurs jaunes de l’aigremoine à des floraisons violettes, comme celles du Nepeta ‘Six Hills Giant’, du Penstemon ‘Sour Grapes’, de l’agapanthe ‘Poppin Purple’, des campanules, de la Salvia nemorosa… Renforcez également la teinte jaune avec l’achillée ‘Moonshine’, les coreopsis, le Rudbeckia fulgida… Vous obtiendrez ainsi un massif très original, qui attire le regard et ne laisse pas indifférent !

→ Découvrez aussi 5 idées d’association réussies avec l’Aigremoine

 

Articles connexes


association

Aigremoine : 5 idées d'associations réussies

Lire la suite +
Jardin Naturaliste

Inspiration

Jardin Naturaliste

Ce jardin d'un nouveau genre combine couleur, souplesse et structure. Si le maître mot est
Lire la suite +

conseil

10 plantes vivaces emblématiques pour jardins naturalistes

Lire la suite +

Blog

"Guide de la couleur au jardin" de Francis Peeters et Guy Vandersande

À l’approche de l’automne, les plantations reprennent enfin. C’est le moment idéal pour vous parler...
Lire la suite +

conseil

15 plantes médicinales à cultiver dans son jardin

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire