Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
La taille de l'If (taxus)
conseil

Tailler l'If : quand et comment ?

Nos conseils pour une taille réussie !

L’If, ou Taxus baccata, est un conifère à feuillage dense, persistant et vert foncé qui le rend idéal pour composer des topiaires ou haies taillées. Il pousse lentement mais a une très grande longévité. Il est bien rustique, facile à cultiver et accepte de pousser à peu près partout ! De plus, il a l’avantage de supporter très bien les tailles, même sévères. Cela permet par exemple de le former en topiaire, de l’utiliser pour constituer une haie, ou encore de le tailler en nuage et l’intégrer dans un jardin japonais. Il est parfait pour structurer un jardin, délimiter une allée, former une bordure ou un point focal. Découvrez toutes les possibilités que vous offre l’If, et nos conseils pour réussir sa taille.

Quand tailler l’If ?

En général, on le taille deux fois par an :

  • une première fois au début du printemps, au mois d’avril, pour lui donner la forme souhaitée (taille de formation),
  • puis à nouveau en fin d’été, vers août-septembre, pour couper les pousses de l’année et peaufiner la forme.

Dans tous les cas, évitez d’intervenir en période de gel ou de fortes chaleurs pour ne pas le fragiliser davantage.

Comment tailler ?

Commencez par laisser pousser l’If en hauteur, jusqu’à ce qu’il atteigne la taille désirée, puis commencez à le tailler au sommet. En effet, la taille de la flèche risquerait de ralentir sa croissance.

Taillez en priorité les branches mortes ou abimées, ainsi que celles qui dépassent, semblent mal positionnées, ou font de l’ombre au reste de l’arbuste. L’idée est d’harmoniser le feuillage pour permettre aux rayons du soleil d’être bien répartis sur la plante.

Pour former une topiaire

Pour former des topiaires, l’outil indispensable est la cisaille ! Vous pouvez aussi utiliser un sécateur, qui vous servira plutôt aux finitions ou pour des interventions précises sur des branches plus difficiles à tailler. Nous vous conseillons de désinfecter au préalable les outils avec de l’alcool à 90° afin d’éviter de transmettre des maladies. Vérifiez également que vos outils sont bien aiguisés.

De par sa forme naturellement érigée et conique, l’If est idéal pour constituer des topiaires en cône, en pyramide ou en spirale. Pour des formes plus complexes, vous pouvez utiliser des gabarits grillagés, que vous trouverez dans le commerce.

  • Si vous souhaitez une forme conique, installez des tuteurs tout autour de l’arbuste et attachez-les ensemble au sommet de la plante. Tournez autour de l’arbuste en taillant les pousses qui dépassent et semblent s’éloigner de cette forme conique.
  • Pour une forme en spirale, commencez par tailler l’arbuste en cône. Puis attachez au sommet une ficelle, et faites-la tourner autour de l’arbuste en descendant progressivement. Creusez la forme de la spirale en suivant cette ficelle.
  • Pour une forme en pyramide, il vous suffit de placer quatre tuteurs autour de l’arbuste, positionnés en carré. Attachez-les au sommet. Puis taillez à la cisaille chaque côté, pour rejoindre les tuteurs en taillant droit entre eux.

Dans tous les cas, effectuez à chaque fois de petites coupes, avec des mouvements de lame assez brefs. N’hésitez pas à revenir plusieurs fois au même endroit. Les topiaires demandent de la précision : mieux vaut enlever à chaque fois un peu de matière et prendre le temps d’y revenir, que de tailler très grossièrement en quelques coups de lame. Pensez aussi à prendre régulièrement du recul pour apprécier la forme générale de l’arbuste.

Découvrez aussi notre fiche conseil sur la taille des topiaires !

Taille du Taxus baccata en topiaire

Un If taillé en pyramide, avant et après (photo Max Wahrhaftig)

 

Pour former une haie

Comme les haies sont par définition longues et droites, l’outil le plus adapté est le taille-haie. Cependant, si la haie est petite, une cisaille peut suffire.

Vous pouvez utiliser un cordeau pour vous guider : plantez deux piquets, un de chaque côté de la haie, que vous relierez par une ficelle. Elle vous servira de guide pour tailler bien droit.

  • Commencez en taillant le sommet de la haie, à l’horizontale. Ramenez la hauteur au niveau de la dernière coupe, ou en-dessous si vous souhaitez une haie basse. Vous pouvez tailler droit ou créer un léger arrondi au sommet de la haie.
  • Vous pouvez ensuite tailler les côtés de la haie, à la verticale. Taillez d’abord le bas de la haie, puis remontez progressivement vers le haut. La base de la haie doit être légèrement plus large que le sommet, afin de permettre aux rayons du soleil d’être bien répartis sur le feuillage. On appelle cela « donner du fruit ». Ainsi, la base ne sera pas ombragée par les branches qui poussent au-dessus.
Le Taxus baccata pour être taillé pour former une haie

Une haie en If (photo Rowan Adams)

Pour une taille en nuage

La taille en nuage, ou niwaki, crée un effet harmonieux en mettant en valeur l’architecture de l’arbuste. Elle est idéale pour créer une ambiance japonisante et très zen. Elle nécessite plusieurs années de travail pour obtenir un effet optimal.

L’idée est de mettre à nu les branches charpentières pour créer du vide, et à l’extrémité de ces branches former des plateaux de feuilles, assez denses. Il faut arriver à un équilibre entre les branches à nu et les nuages de feuilles, entre le vide et la matière. Les étages doivent être répartis régulièrement, de façon à ce que la lumière puisse passer entre les nuages.

  1. Commencez par bien observer la forme générale de l’arbuste. Repérez les branches charpentières, que vous allez pouvoir mettre en valeur.
  2. Supprimez les branches sèches ou abimées, et celles qui poussent trop à l’horizontale. Cela permet de nettoyer l’arbuste pour éliminer les branches inesthétiques.
  3. Trouvez de belles branches charpentières, de préférence inclinées et régulièrement réparties le long du tronc. Le long de ces branches, taillez au ras afin de les mettre en valeur, pour ne conserver du feuillage juste à l’extrémité de celles-ci.
  4. Vous taillerez ces extrémités en plateaux, d’une façon horizontale, de façon à densifier le feuillage. Le dessous des nuages doit âtre assez plat et dégagé, tandis que le dessus est plutôt bombé, arrondi, formant comme des coussins.

Tout au long de la taille, pensez à prendre régulièrement du recul, pour donner à l’arbuste une forme équilibrée et harmonieuse.

Pour plus d’informations, découvrez notre fiche-conseil sur la taille en nuage ou niwaki.

Taxus baccata : taille en nuage

Deux Ifs taillés en nuage (photos William Crochot)

La taille de régénération

A la différence des autres conifères, l’If supporte bien les tailles sévères car il est capable de repercer sur le vieux bois, de reformer de nouvelles feuilles sur des branches qui ont été dénudées. Ce type de taille est utile pour les Ifs qui sont devenus trop grands ou trop vieux. Il permet de les régénérer et de retrouver un feuillage bien touffu et dense.

Cependant, si votre If est taillé tous les ans, il ne devrait pas avoir besoin d’une telle taille.

Le cas des Ifs fastigiés

Les variétés fastigiées (comme le Taxus baccata ‘Fastigiata Robusta’) ont une forme colonnaire, étroite et haute, et n’ont en général pas besoin d’être taillés. Mais avec le temps, ils peuvent prendre un port plus ouvert et aéré, moins compact. Dans ce cas, il peut être utile d’attacher le feuillage pour le maintenir étroit, et de couper les branches qui dépassent, qui s’éloignent de cette forme colonnaire.

Le saviez-vous ?

Le feuillage de l’If renferme une substance nommée Baccatine, qui permet de fabriquer des médicaments efficaces contre le cancer. Elle est présente en grande quantité dans les jeunes pousses. Ainsi on voit parfois des initiatives de collectifs, d’entreprises ou de communes qui se proposent de collecter les déchets de taille d’If, afin de fournir en matière première l’industrie pharmaceutique, et récolter de l’argent pour lutter contre le cancer.

Articles connexes


conseil

Topiaires : quand et comment les tailler ?

Lire la suite +

conseil

Taille en nuage ou niwaki

Lire la suite +

Blog

5 raisons de planter des conifères au jardin

Utilisés à outrance, en particulier en haie, les conifères sont un peu tombés en disgrâce...
Lire la suite +

Blog

5 grands conifères, pour un jardin de caractère

Les grands conifères sont des arbres indispensables pour structurer et équilibrer un jardin en hiver...
Lire la suite +

conseil

Principales maladies et ravageurs des conifères

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire