Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Se débarrasser de la maladie de la rouille

Quelles solutions pour y remédier ?

La rouille est une maladie cryptogamique assez courante, causée par des champignons microscopiques. Elle peut toucher des plantes très diverses : des plantes ornementales à fleurs (rosiers, rose trémière, jacinthes, pélargoniums, chrysanthèmes…), des légumes (ail, pommes de terre, haricots…), des arbres fruitiers (prunier, poirier…), des groseilliers ou des conifères.

Ces champignons se propagent au printemps, lorsque les températures deviennent douces. Ils sont favorisés par une conjonction de chaleur et d’humidité, et un environnement confiné (comme pour l’oïdium en fin d’été). Le champignon se développe sur une plante, puis libère une multitude de spores qui vont pouvoir atteindre d’autres plantes, en se dispersant avec le vent ou par simple contact.

Quels sont les symptômes ?

Lorsqu’une plante est atteinte par la maladie de la rouille on voit apparaître des taches décolorées sur la face supérieure des feuilles, ainsi que des pustules orangées ou brunes (d’où le nom de rouille) sur le revers et les tiges herbacées. Elles peuvent prendre différentes couleurs selon les plantes atteintes. Ces tâches noircissent à la fin de l’été et en automne. Souvent, les feuilles finissent par tomber.

Les pustules libéreront des spores, entraînant l’expansion de ces champignons.

La rouille affaiblit la plante ce qui conduit à une croissance moins rapide, une floraison limitée, ainsi qu’une diminution de la production de fruits… Sans compter l’aspect inesthétique de ces taches orangées. Il est cependant assez rare que la plante en meure.

En prévention de la rouille :

  • Évitez de placer les plantes sensibles dans un endroit confiné et humide, conditions propices au développement de ces champignons.
  • Arrosez plutôt le matin en évitant de mouiller le feuillage.
  • Quand vous taillez, désinfectez vos outils pour ne pas transmettre la maladie d’une plante à une autre.
  • Essayez aussi d’aérer au maximum (par exemple si c’est sous une serre), et évitez de planter de façon trop dense.
  • Choisissez des plantes vigoureuses et résistantes.
  • Évitez de planter un trop grand nombre de plantes de la même variété, pour favoriser une vraie diversité végétale. Les différentes rouilles ne s’attaquent qu’à un groupe de plantes restreintes : la rouille du rosier n’attaquera pas vos pieds de menthe, et inversement.

Parfois, la rouille disparaît toute seule, lorsque les conditions qui lui sont favorables ne sont plus réunies (humidité, chaleur).

Traiter contre la rouille :

  • Dès que vous apercevez les premières feuilles atteintes, supprimez-les pour limiter la propagation de cette maladie.
  • Les décoctions de prêles sont efficaces à raison d’un traitement par quinzaine. Vous pouvez les associer à du purin d’ortie. Ces traitements sont utilisables également en prévention car ils renforcent vos plantes et les rendent plus résistantes.
  • Les fongicides permettent de neutraliser la rouille. Nous vous conseillons d’utiliser des substances à base de cuivre comme la bouillie bordelaise, ou de pulvériser du soufre.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(15 votes, moyenne: 3.53 sur 5)