Quelle est la bonne saison pour planter les arbustes ?

Quelle est la bonne saison pour planter les arbustes ?

Les critères pour choisir la meilleure période, afin d’assurer reprise et bonne santé à vos plantes

Sommaire

Rédigé le 13 Décembre 2023  par Marion 7 min.

Lors de l’aménagement de votre jardin, terrasse ou balcon, vous avez certainement choisi différents arbustes. Ces végétaux vont structurer, habiller et égayer votre extérieur, que ce soit avec leur floraison, leur feuillage, leur silhouette ou encore leur fructification. Pour leur donner les meilleures chances de réussite, la période de plantation choisie est déterminante. Elle fait en effet partie des facteurs clés qui vont favoriser la reprise et garantir une longue durée de vie à vos végétaux.

Voyons donc ensemble quelles sont les meilleures saisons pour planter nos chers arbustes.

Hiver, Printemps, Été, Automne Difficulté

Les critères à prendre en compte pour la plantation d’un arbuste

Selon les conditions climatiques

Le choix de la saison idéale pour planter un arbuste dépend tout d’abord des contraintes climatiques de votre région.

  • Les saisons sont-elles plutôt tempérées tout au long de l’année ?
  • Connaissez-vous des hivers particulièrement froids ?
  • A l’inverse, les étés sont-ils habituellement très secs et chauds ?

Notre pays se divise en plusieurs zones, que l’on appelle des zones climatiques et des zones USDA, dans lesquelles il existe de grandes différences de températures et pluviométrie.

Concrètement, les régions montagneuses devront généralement patienter jusqu’à 3 semaines supplémentaires pour une plantation printanière, mais pourront hâter leurs plantations automnales. A l’inverse, les régions littorales, notamment méditerranéennes, pourront avancer leurs plantations printanières, mais devront retarder leurs plantations automnales. Bien sûr, avec le dérèglement climatique, ce calendrier évolue.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche-conseil : « Les zones climatiques et zones USDA en France »

Selon le type de sol

Les recommandations de période de plantation varient également en fonction de la nature de votre sol.

S’il s’agit d’un sol lourd et argileux, il aura tendance à retenir beaucoup l’eau, surtout en hiver. Les racines des arbustes seront plus facilement sujettes à la pourriture et à l’asphyxie, et pourront avoir du mal à s’implanter. Enfin, le sol mettra plus de temps à se réchauffer. Le tout début de l’automne ou le milieu du printemps seront donc les périodes les plus adaptées pour planter un arbuste.

Au contraire, si votre sol est léger, bien drainé, voire filtrant, il ne garde que peu de temps l’eau d’arrosage ou de pluie. Il sera donc préférable d’effectuer vos plantations en milieu d’automne ou bien tôt au printemps, d’autant plus en climat doux. Cela évitera de devoir gérer des arrosages trop importants à un moment où la pluviométrie n’est pas encore optimale pour pouvoir assurer la reprise de la plante.

Selon le conditionnement

Lors de l’achat de vos arbustes, vous vous retrouverez face à différents conditionnements : le conteneur (pot ou godet), les racines nues ou les mottes. Chaque conditionnement dispose de ses propres avantages et inconvénients. Mais surtout, leur choix peut déterminer quelle saison est la plus propice pour la plantation.

Les racines nues sont des arbustes extraits de terre lors de leur période de dormance, c’est-à-dire entre l’automne et l’hiver. Ce conditionnement spécifique impose une plantation rapide, puisqu’il n’existe aucun contenant pour protéger les racines. La saison idéale sera donc dès l’achat ou la réception, sous 3 à 4 jours maximum, pour éviter tout risque de dessèchement. Les racines nues sont disponibles à l’achat entre octobre-novembre et février-mars. La plantation se fera donc logiquement en automne ou en hiver (hors période de gel).

Les sujets en mottes sont proposés sans emballage complémentaire : les racines sont entourées de leur substrat adhérent sous forme de ballot de terre, généralement maintenu par un filet ou une toile biodégradable. Tout comme les racines nues, les arbustes en motte sont extraits de terre pendant leur période de dormance, soit entre octobre et mars. Ici encore, la plantation s’effectuera rapidement après achat, en automne ou en hiver.

Les arbustes en conteneurs sont certainement les plus répandus. Théoriquement, ces végétaux pourront être repiqués ou rempotés quasiment toute l’année, en dehors des températures extrêmes. Le printemps et l’automne restent toutefois les saisons les plus adaptées. La météo offre en effet naturellement des conditions douces et humides plus propices à leur reprise.

Pour en savoir plus, découvrez notre fiche-conseil : « Arbres et arbustes : en racines nues, en motte ou en pot ? »

Selon le type d’arbustes

En fonction de l’arbuste choisi, la période de plantation devra être adaptée. Voici deux critères à prendre en compte :

  • Le degré de rusticité (résistance aux températures négatives). Ce critère est bien sûr à associer à vos conditions climatiques. Un arbuste sensible au froid en région connaissant des hivers rudes sera planté au milieu de printemps, afin de lui laisser le temps de s’installer.
  • Le cycle végétatif (période de floraison, chute des feuilles, etc.). Les arbustes à floraison hivernale, comme l’Hamamelis ou le Sarcococca, seront plutôt plantés en début d’automne, afin de favoriser leur enracinement avant l’hiver.
planter arbuste floraison hivernale

On plante les Hamamelis de préférence en début d’automne

Planter un arbuste au printemps

Dans les régions les plus douces du sud de la Loire, la reprise printanière pourra commencer dès la fin février. Ailleurs, il faut généralement attendre avril, voire mi-mai. Cette période démarre au moment du dégel du sol et jusqu’à l’ouverture des bourgeons.

Les espèces les plus adaptées

Les arbustes généralement plantés au printemps sont :

Avantages

  • Cette saison a l’avantage d’allier températures qui se radoucissent progressivement et pluies assez régulières, offrant de bonnes conditions de reprises à la plupart des végétaux.
  • Le sol se réchauffe petit à petit.
  • C’est la fin de la période de dormance et le lancement de la reprise de croissance chez la plupart des espèces.
  • Les « mauvaises » herbes (adventices) ne sont pas encore sorties de leur période de repos, ce qui facilite la préparation du sol avant plantation.

Inconvénients

  • Le printemps est une période qui peut être encore soumise aux gelées tardives dans certaines régions. Il est souvent conseillé d’attendre la fin des Saints de Glace à la mi-mai pour ne prendre aucun risque.
  • Les végétaux vont développer rapidement leurs parties aériennes, ce qui peut créer un déséquilibre proportionnellement à la croissance racinaire en cas d’aléas climatiques (vent, fortes pluies, orages…).

Pour en savoir plus, découvrez notre fiche-conseil : « Que planter au printemps ? »

Fatsia japonica

Le Fatsia japonica, comme d’autres espèces exotiques, se plante de préférence au printemps

Planter un arbuste en automne

L’automne est généralement considéré comme la meilleure période pour la plantation des végétaux au jardin. La date du 25 novembre est d’ailleurs associée au dicton « A la Sainte-Catherine, tout bois prend racine ».

Dans les régions du nord de la Loire, l’automne peut commencer dès mi-septembre. Dans les régions du sud, il faut généralement attendre au moins la mi-octobre et jusqu’à mi-novembre. La plantation commence lors de la chute des premières feuilles et peut se prolonger jusqu’au premier gel du sol.

Les espèces les plus adaptées

Les arbustes généralement plantés à l’automne sont :

Avantages

  • A cette saison, les températures se rafraichissent, tout en restant clémentes.
  • Les pluies régulières se réinvitent au jardin, favorisant l’enracinement des arbustes.
  • Le sol est encore suffisamment chaud.
  • C’est la période de dormance chez la plupart des espèces, ce qui leur laissera le temps de développer le système racinaire et d’assurer une bonne reprise de croissance dès le retour des beaux jours.
  • Les arbustes plantés en automne fleurissent généralement plus précocement au printemps.
  • Les arbustes sensibles à la chaleur et à la sécheresse bénéficient de plusieurs saisons d’enracinement avant de vivre leur premier été.
  • Aucun entretien immédiat de l’arbuste n’est nécessaire.
  • C’est à cette saison que sont disponibles les arbustes les moins chers, conditionnés en racines nues.

Inconvénients

  • La saison présente des risques pour les végétaux sensibles au froid, qui n’ont pas le temps de s’acclimater avant de devoir subir les rigueurs de l’hiver.
  • L’automne peut davantage être soumis à des aléas climatiques extrêmes, comme les tempêtes et inondations.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche-conseil : « Que planter en automne ? »

planter en automne

La plupart des arbustes se plantent favorablement en automne

La plantation en pot

Théoriquement, la plantation d’un arbuste en pot peut se faire en toute saison, en dehors des extrêmes de température (canicule, gel). Le printemps et l’automne restent tout de même des périodes plus propices pour la plupart des arbustes.

Notes : les arbustes cultivés en pot sont toujours moins rustiques que ceux cultivés en pleine terre. Leur système racinaire est en effet moins protégé. Prenez bien en compte ce point si vous choisissez de garder un arbuste en pot en extérieur pendant l’hiver.

Quelques rappels pour réussir la plantation de vos arbustes

Une fois que vous avez trouvé la saison idéale pour la plantation de votre arbuste, prenez en compte les éléments suivants :

  • Ne plantez jamais de végétaux en période de forte chaleur et de sécheresse. Les sols sont durs, difficiles à pénétrer tant pour les racines des arbustes que pour l’eau. Les végétaux auront de grandes chances d’être en stress hydrique, même si vous arrosez.
  • Ne plantez pas de végétaux en période de gel ou de neige. Ici encore, les sols seront trop durs pour que l’eau puisse s’écouler.
  • Proscrivez également toute plantation en cas d’alerte pour tempêtes et orages, ou bien lorsque les sols lourds sont gorgés d’eau.
  • Choisissez une journée tempérée pour vos plantations. Préférez un temps couvert plutôt qu’un fort ensoleillement, en plein milieu de la journée.
  • Soignez les conditions de plantation : nettoyage préalable de la zone à planter, pralinage chez les sujets en racines nues, paillage, arrosage régulier une fois la plantation effectuée, etc. Notons que tous les arbustes, même ceux réputés peu soiffards et résistants à la sécheresse, ont besoin d’eau pendant les mois suivants la plantation.

Commentaires

quand planter les arbustes
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.