Les maladies et parasites du concombre et du cornichon

Les maladies et parasites du concombre et du cornichon

Nos conseils pour reconnaître, traiter naturellement et prévenir ces maladies et invasions de ravageurs des concombres et cornichons

Sommaire

Mis à jour le 10 Juin 2024  par Pascale 5 min.

Concombre et cornichons (Cucumis sativus) ne sont qu’un seul et unique légume-fruit de la même espèce puisque le concombre n’est autre qu’un cornichon non parvenu à maturité. Évidemment, on trouve des variétés dédiées à la récolte de concombres, à déguster bien frais en salade au cœur de l’été, d’autres à celles de cornichons, confits au vinaigre. Toujours est-il que concombres et cornichons ont leur place dans tous les potagers, pourvu qu’ils poussent dans une terre riche en humus, fraîche, légère, et à une situation bien chaude et ensoleillée. Très gourmands, ils auront besoin d’être arrosés régulièrement pour fructifier correctement. Dotés d’un port rampant, ils se plaisent à la verticale, palissés sur n’importe quel support.

Pour autant, ces concombres et cornichons peuvent se montrer sensibles à quelques maladies. Quant aux parasites, leur attaque peut être virulente. Avec quelques précautions et le respect de bonnes conditions de culture, ces maladies et ravageurs peuvent être évitées.

Apprenez à identifier les principaux parasites et maladies des concombres te cornichons afin de mieux les traiter naturellement et mieux les prévenir en amont.

Difficulté

L'oïdium, ou maladie du blanc

Le concombre, et à un moindre degré le cornichon, peut être touché par l’oïdium, également appelé maladie du blanc. C’est une maladie cryptogamique due à plusieurs champignons qui s’attaquent souvent aux cucurbitacées (potiron, courgette, melon…). Il se développe surtout par temps sec dans une atmosphère confinée comme celle d’une serre, et la maladie est visible vers la fin de la période végétative. Le champignon hiverne sur les plantes, dans de petits sporanges spécifiques.

Les symptômes

De petits points blancs d’aspect farineux apparaissent sur les feuilles, puis le champignon envahit les faces inférieures et supérieures des feuilles. Elles finissent par se déformer, se recroqueviller et sécher prématurément.

maladies parasites concombre cornichon

Les traitements naturels

Plusieurs traitements naturels sont envisageables :

  • Une pulvérisation d’un fongicide à base de soufre, en fleur ou mouillable (le dosage est indiqué sur les emballages des produits)
  • Le bicarbonate de soude (1 cuillère à soupe dans un litre d’eau)
  • Le lait écrémé mélangé à de l’eau (1 litre de lait pour un litre d’eau) en pulvérisation une fois par semaine

La prévention

  • Ne pas planter trop serré
  • Éviter les fumures trop riches en azote
  • Bien aérer les serres pour éviter les atmosphères confinées
  • Supprimer le feuillage et les tiges contaminées
  • Pailler le sol
  • Faire une pulvérisation de décoction de prêle

Pour en savoir plus : L’oïdium ou la maladie du blanc

Le botrytis ou pourriture grise

Cette maladie de la pourriture grise, provoquée par le champignon Botrytis sp., est avant tout une maladie de faiblesse. Elle apparaît souvent en fin de saison et pendant la période estivale si le temps est humide. Le champignon hiverne sous forme de mycélium sur les parties des plantes malades.

Les symptômes

La maladie se manifeste d’abord par des taches brunes rondes sur le feuillage, souvent à la périphérie du limbe. Puis un feutrage gris se développe sur tous les organes atteints (feuilles, boutons, fleurs, fruits…). Les tissus meurent rapidement.

Les traitements naturels

  • Arracher et brûler les plantes atteintes

La prévention

Comme la lutte est difficile et radicale, tout passe par des mesures préventives :

  • Éviter les fumures trop azotées
  • Assurer un bon ameublissement du sol et bon approvisionnement en eau (sans mouiller le feuillage)
  • Apporter une bonne couverture du sol avec des matériaux meubles
  • Faire au printemps et en automne des pulvérisations de décoction de prêle sur le sol
  • Stimuler la croissance des jeunes plants avec une pulvérisation de purin d’ortie 

Pour en savoir plus : Le botrytis ou pourriture grise 

L'anthracnose ou nuile rouge

L’anthracnose de concombre et du cornichon (ou du melon et de la pastèque) est induite par Colletotrichum orbiculare. Elle se nomme également nuile rouge et peut se développer si le temps est très humide et très chaud, donc elle reste peu répandue en France. Autrefois, elle était connue sous le nom de « picotte » dans le sud-ouest du territoire.

Les symptômes

Des taches brunes, circulaires, souvent déprimées et bordées d’un halo jaune clair apparaissent sur les feuilles. Ces taches se couvrent de mucus rougeâtre qui contiennent de grandes quantités de spores

maladies parasites concombre cornichon

Les traitements naturels

  • Brûler tous les déchets et les graines des plantes atteintes

La prévention

  • Mettre une distance suffisante entre les plants
  • Ne semer que des graines dont on est sûr qu’elles sont saines
  • Arroser les plantes avec de la décoction de prêle
  • Appliquer une rotation stricte de 3 à 4 ans
  • S’abstenir de toute cueillette ou travail du sol par temps humide dans les endroits infestés

La cladosporiose ou nuile grise

Cette maladie de la cladosporiose, également appelée nuile grise, est induite par Cladosporium cucumerineum, assez virulent dans les régions froides et humides. Les cucurbitacées du concombre aux courgettes, en passant par le melon ou les courges. C’est une maladie qui a des conséquences sur la qualité des concombres et cornichons, atteints de craquelures longitudinales. Elle se développe surtout par temps humide.

Les symptômes

On reconnaît cette maladie fongique aux taches creuses, blanchâtres à grisâtres, entourées d’un halo jaune, qui se forment sur les feuilles. Ces taches libèrent un exsudat gommeux jaunâtre. Les fruits peuvent aussi présenter des taches couvertes d’une sorte de duvet brun.

Les traitements naturels

Aucun traitement n’est efficace.

La prévention

Le virus de la mosaïque

Le virus de la mosaïque, auquel les cucurbitacées sont sensibles, est souvent transmis par les pucerons. Il est donc impératif d’agir à la moindre présence de colonies de pucerons, surtout noirs. C’est une maladie virale qui oblige à détruire les récoltes.

Les symptômes

Elle se manifeste par des marbrures sur les feuilles. Ensuite, les feuilles jaunissent, la plante se rabougrit. Des taches nécrosées en forme d’anneaux apparaissent sur le limbe et les fruits s’ils sont formés. Les fleurs, les fruits et les feuilles se déforment et se ratatinent.

concombre cornichon maladies

Feuilles de concombres atteintes du virus de la mosaïque (Dieter©)

Les traitements naturels

  • Combattre le vecteur de la maladie, à savoir les pucerons avec des pulvérisations d’eau et de savon noir
  • Détruire les plantes qui montrent des signes de maladie

La prévention

  • Bien nettoyer les outils, notamment les sécateurs, après chaque utilisation
  • Bien désherber les planches de culture
  • Utiliser des variétés résistantes aux virus

La bactériose du concombre

C’est une maladie bactérienne, induite par Pseudomonas lacrymans, transmise par les graines et le sol infecté. Les fruits sont souvent attaqués lorsqu’ils sont blessés par exemple par la grêle ou une taille. Des températures de 20 à 25 °C accentuent le risque. La maladie est disséminée par le vent, la pluie et les soins culturaux.

Les symptômes

Des taches humides d’un jaune brunâtre naissent sur les cotylédons, puis sur les feuilles de manière angulaire. Elles sont visqueuses sur la face inférieure. Des croûtes blanches se forment par temps sec. Les fruits sont également touchés : des taches rondes apparaissent, elles deviennent vert foncé puis brunes avec un point blanc au centre.

concombre cornichon maladies

Feuilles de concombres atteintes de bactériose (Clemson University©)

Les traitements naturels

  • Des pulvérisations de bouillie bordelaise peuvent freiner l’extension de la maladie

La prévention

  • Utiliser des graines dont on est sûr qu’elles sont saines
  • Faire tremper les graines dans de l’eau à 50 °C ou dans un extrait d’ail pendant 20 minutes
  • Appliquer une rotation des cultures d’au moins 3 ans
  • Supprimer les feuilles malades
  • Nettoyer et désinfecter les outils de jardinage

Les ravageurs des concombres et cornichons

Outre les pucerons, les concombres et les cornichons peuvent être fréquemment attaqués par trois ravageurs bien connus : les limaces, les thrips et les aleurodes.  

Pour se débarrasser des limaces, je vous invite à lire l’article d’Ingrid B : 7 façons de lutter efficacement et naturellement contre les limaces 

Pour éliminer les thrips, ces insectes piqueurs et suceurs qui se nourrissent de la sève des plantes parasitées, Solenne vous explique tout dans cet article : Trips : identification et traitement naturel 

Enfin, les aleurodes ou mouches blanches, peuvent être combattus naturellement. Découvrez de quelle façon grâce à Olivier : Aleurode ou mouche blanche : identification et traitement.Limaces, thrips et aleurodes

Commentaires

traiter soigner prévenir maladies insectes ravageurs concombres cornichons
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.