Guide de survie pour le jardin en été

Guide de survie pour le jardin en été

Les problèmes récurrents à la "belle" saison et nos solutions

Sommaire

Mis à jour le 28 Juin 2024  par Olivier 6 min.

L’été est souvent une période très attendue par les jardiniers, car cette saison est censée nous offrir un spectacle coloré et luxuriant de la nature. En pratique, ce n’est pas toujours le cas, hélas ! En effet, cette saison chaude et ensoleillée peut apporter son lot de défis. De la sécheresse aux invasions de nuisibles, en passant par la gestion des plantes en pot et la croissance parfois incontrôlable de certaines espèces, le jardin en été nécessite une attention particulière.

Dans cette fiche conseil, nous allons explorer les problèmes les plus courants que vous pourriez rencontrer dans votre jardin en été et vous proposer des solutions pratiques et efficaces pour vous aider à surmonter ces défis.

Printemps, Été Difficulté

Le manque d'eau

Le manque d’eau pendant l’été est la préoccupation majeure pour les jardiniers, car il peut affecter la croissance et la santé des plantes, ainsi que leur capacité à produire des fleurs ou des fruits (on le verra un peu plus loin). Pour rappel : l’eau est essentielle pour les plantes car elle est nécessaire à la photosynthèse et aide donc à transporter les nutriments du sol à travers la plante. Sans une quantité suffisante d’eau, les plantes peuvent se flétrir, leur croissance peut être retardée, et elles peuvent être plus susceptibles d’être atteintes par des maladies et des parasites. Bref, en fonction de l’espèce de la plante : on peut passer du ralentissement de croissance ou d’une réduction de floraison à… la mort de la plante.

L’arrosage peut vous éviter d’en arriver là (quel scoop !). Mais, il convient de garder à l’esprit qu’il n’est pas nécessaire d’arroser trop souvent. Au lieu de cela, essayez d’arroser en profondeur, un grand volume en une fois, mais moins fréquemment, cela encouragera les racines des plantes à pousser plus profondément dans le sol où l’humidité persiste plus longtemps. Ne mouillez pas le feuillage, mais arrosez bien le pied des plantes. Et arrosez tôt le matin ou tard le soir, avec de l’eau de récupération si possible, pour minimiser l’évaporation. Personnellement, je préfère très tôt le matin, car l’eau sera ainsi disponible pour les plantes durant une partie de la journée, donc leur phase de croissance.

Ajoutons à cela qu’un paillis peut aider à conserver l’humidité du sol en ralentissant l’évaporation. Il peut également aider à garder les racines des plantes plus fraîches en bloquant le soleil.

Surveillez bien vos plantes et apprenez à reconnaitre les signes de détresse hydrique : bien souvent, on intervient trop rapidement. La plante est en grande souffrance lorsque les feuilles flétrissent, jaunissent ou sèchent.

Les plantes qui risquent de souffrir le plus sont souvent celles nouvellement plantées : gardez-les bien en tête (ou notez-les sur un carnet) pour éviter les mauvaises surprises, du style « ciel, mon arbuste extrêmement rare et acheté lors d’une fête des plantes en mai, est passé de vie à trépas. Que ne l’ai-je arrosé ! Pauvre de moi… » Bon après, cela fera de la place pour une autre plante…

Le p’ti mot d’Oli : Certaines plantes sont plus tolérantes à la sécheresse que d’autres. Si vous vivez dans une région où les étés sont souvent secs (c’est-à-dire pratiquement partout en France et en Belgique à notre époque…), envisagez de choisir des plantes qui sont naturellement adaptées à ces conditions. Plantfit peut vous aider à choisir les plantes les plus adaptés à votre région. Pensez-y !

Guide de survie du jardin en ete, conseils jardinage en ete

Une règle d’or : arroser au pied des plantes sans mouiller le feuillage, le matin, à la fraiche…

Les coups de chaleur

Les plantes ne portent pas de chapeau sur la tête et ne peuvent se réfugier à l’ombre lorsque le soleil tape et que l’air est particulièrement brûlant. Pourtant, la chaleur extrême durant l’été peut avoir un impact significatif sur la santé et la productivité de votre jardin et de votre potager. Voici quelques problèmes liés à la chaleur et comment y faire face :

  1. Coup de chaleur et déshydratation des plantes : Les températures élevées, en particulier lorsqu’elles sont combinées à un manque d’eau, causent du stress aux plantes. Les feuilles peuvent se flétrir, se faner ou brunir et, dans les cas extrêmes, les plantes vont mourir.
    • Solution : Arroser les plantes tôt le matin ou tard le soir pour minimiser l’évaporation. Installer des voiles d’ombrage ou des paillis peut aider à protéger les plantes de la chaleur intense.
  2. Ralentissement de la croissance : De nombreuses plantes entrent dans une phase de dormance lorsqu’il fait très chaud, ce qui signifie qu’elles cessent de croître. Cela est particulièrement vrai pour les légumes qui peuvent également arrêter de produire des fruits.
    • Solution : Il peut être utile d’arroser régulièrement et de fournir de l’ombre aux plantes pendant les périodes les plus chaudes de la journée.
  3. Stress des plantes en pot : Les plantes en pot sont particulièrement sensibles à la chaleur car leurs racines sont limitées à un petit espace. Les pots eux-mêmes vont également devenir très chauds au soleil.
    • Solution : Il est crucial d’arroser les plantes en pot plus fréquemment en été. Il convient aussi de les déplacer dans des zones ombragées pendant les périodes les plus chaudes de la journée.
  4. La germination des semis : Les semis ont du mal à germer dans un sol trop chaud, et ceux qui germent peuvent avoir du mal à survivre à la chaleur.
    • Solution : Si possible, semez à l’ombre ou utilisez des voiles d’ombrage. De plus, arrosez les semis régulièrement pour qu’ils ne se dessèchent pas.

→ Pensez aux ombrières pour vos plantes les plus fragiles ! Lisez notre tuto : Comment fabriquer une ombrière ? ; à lire aussi Sécheresse : mon arbre perd ses feuilles, que se passe-t-il ?

Guide de survie du jardin en ete, conseils jardinage en ete

Paillage, voile d’ombrage, pots rassemblés à l’ombre… Des petits gestes utiles et pratiques à mettre en place

Maladies, parasites et ravageurs

Pendant les mois d’été, le risque de maladies, de parasites et de ravageurs dans le jardin et le potager augmente. Les températures plus chaudes et l’humidité peuvent créer un environnement idéal pour la propagation de divers problèmes. Voici quelques problèmes courants et des suggestions pour les gérer :

  1. Pucerons : Ces petits insectes risquent de causer des dommages considérables en suçant la sève des plantes. Ils sont également connus pour propager certains virus.
    • Solution : Introduire des prédateurs naturels comme les coccinelles, les chrysopes et les guêpes parasites. Si l’infestation est légère, vous pouvez aussi les éliminer à l’aide d’un jet d’eau fort. Pour d’autres conseils, lisez Pucerons : identification et traitement.
  2. Mildiou : Cette maladie fongique se développe souvent dans des conditions chaudes et humides et peut causer des taches jaunes ou blanches sur les feuilles des plantes.
  3. Limaces et escargots : Ces ravageurs sont particulièrement actifs pendant les mois chauds et humides de l’été, et peuvent causer des dommages considérables aux légumes et à d’autres plantes.
  4. Mouches blanches ou Aleurodes : Ces petits insectes suceurs de sève peuvent affaiblir les plantes et favoriser la croissance de la fumagine, un champignon noirâtre qui recouvre les feuilles.
    • Solution : Encouragez les prédateurs naturels ou utilisez des pièges à insectes collants jaunes pour capturer les adultes. Pour en savoir plus sur les aleurodes, découvrez la fiche conseil sur le sujet.
  5. Chenilles : De nombreuses espèces de chenilles peuvent causer des dommages importants aux plantes pendant les mois d’été en mangeant les feuilles.
    • Solution : Encouragez les prédateurs naturels au jardin, principalement les oiseaux.
  6. Rouille : Il s’agit d’une maladie fongique qui cause des pustules orange-rouille sur les feuilles des plantes. Elle se propage souvent dans des conditions chaudes et humides.
Guide de survie du jardin en ete, conseils jardinage en ete

L’oïdium s’invite souvent au jardin en plein été !

Arrêt de floraison et chute des fruits

Lors des périodes chaudes et sèches de l’été, il est courant que certaines plantes arrêtent leur floraison ou même perdent prématurément leurs fruits.

Arrêt de la floraison : Les plantes répondent à leur environnement et lorsque les conditions deviennent difficiles, comme pendant une vague de chaleur, elles peuvent arrêter la production de nouvelles fleurs pour économiser l’énergie et l’eau. Cela est particulièrement vrai pour les plantes qui préfèrent des conditions plus fraîches.

  • Solution : Assurez-vous que vos plantes ont suffisamment d’eau. Arrosez tôt le matin ou tard le soir pour minimiser l’évaporation. Utilisez du paillis pour aider à conserver l’humidité du sol et à garder les racines plus fraîches. Lorsque les températures se refroidissent, la plupart des plantes reprendront leur floraison.

Chute des fruits : Plusieurs facteurs peuvent causer la chute prématurée des fruits. Les conditions de stress, comme la chaleur et la sécheresse, peuvent certainement jouer un rôle. Certaines plantes, notamment les tomates et les poivrons, ont des températures optimales pour la fixation des fruits et si les températures sont trop élevées, elles peuvent laisser tomber leurs fleurs ou leurs fruits.

  • Solution : Tout comme pour l’arrêt de la floraison, assurez-vous que vos plantes sont bien arrosées et utilisez du paillis pour aider à conserver l’humidité du sol. Pour certaines plantes, comme les tomates, vous pourriez envisager d’installer un écran ou un voile d’ombrage pour réduire la température.
Guide de survie du jardin en ete, conseils jardinage en ete

Les tomates sont sujettes à la chute prématurée de fruits lors d’étés très chauds

Lâchez prise !

Nous, les jardinières et jardiniers, ne sommes pas des surhommes ou des surfemmes ! Travailler sous un cagnard n’est pas la meilleure idée de l’année. Préservons-nous durant cette période chaude, sèche et pénible et prévoyons plutôt de siroter tranquillement à l’ombre un bon livre et une boisson fraiche.

De plus, le jardin s’en sort finalement mieux durant la saison chaude lorsqu’on en fait le moins possible. Mais si toutefois, vous n’y tenez plus ou qu’il convient d’intervenir ponctuellement, faites-le très tôt le matin ou tard le soir.

→ Envie de lâcher prise au jardin et de laisser la nature travailler à notre place (surtout en été), nous vous conseillons la lecture du Petit traité du Jardin Punk d’Eric Lenoir.

Guide de survie du jardin en ete, conseils jardinage en ete

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.