Jardinage écologique : comment fabriquer ses propres étiquettes pour le jardin et le potager

Jardinage écologique : comment fabriquer ses propres étiquettes pour le jardin et le potager

Nos idées pour donner une seconde vie à vos déchets

Sommaire

Mis à jour le 8 Mai 2024  par Ingrid 7 min.

La plupart des jardiniers le savent bien : pour avoir un jardin ou un potager bien organisé, il est essentiel de bien identifier les plantes que l’on cultive ! (et ça évite d’arracher, par inadvertance, les bonnes plantes). Mais plutôt que d’acheter des étiquettes toutes faites dans le commerce, pourquoi ne pas opter pour des étiquettes récup’ ? D’autant plus que c’est bon à la fois pour votre porte-monnaie et pour l’écologie ! Découvrez nos idées d’étiquettes à réaliser vous-même à partir de matériaux de récupération.

Difficulté

Utiliser des morceaux de bois

Pour commencer, je vais vous parler de l’étiquette la plus facile à réaliser selon moi : l’étiquette avec un simple bout de bois. Il suffit de se munir d’un morceau de branche (sèche de préférence) que l’on va trouver au jardin, notamment lors des tailles d’arbustes.

Une fois la branche choisie, taillez-la à la bonne longueur. Ensuite, à l’aide d’un couteau ou d’un éplucheur à légumes (testé et approuvé) enlevez l’écorce sur le haut du bâton, puis, avec un marqueur ou un crayon acrylique, marquez le nom de la plante. Plantez ensuite le bâton à côté de la plante en question.

L’avantage de ce bâton est que vous pouvez le faire à n’importe quelle dimension, y compris plus haut que la plante pour permettre une identification rapide, en un seul coup d’œil.

L’astuce d’Ingrid : Alors certes, le chêne ou le cèdre sont plus résistants dans le temps, mais vous pouvez utiliser n’importe quelle essence de bois ! Personnellement, j’utilise les branches issues de la taille de mes poiriers et je renouvelle mes étiquettes en bois tous les deux ans. On peut même utiliser un morceau de tuteur cassé, un bout de palette ou de tasseau. 

faire des étiquettes en récupération

Créer des étiquettes avec des galets

Là encore, ce sont des étiquettes faciles à réaliser et que l’on peut aussi faire en famille avec les enfants ! Choisissez de jolis galets et utilisez des peintures acryliques ou des feutres permanents pour écrire dessus. N’hésitez pas à dessiner des petites feuilles, des mandalas ou tout autre illustrations (coccinelles et compagnies), en laissant parler votre imagination. Ces étiquettes ajoutent un aspect esthétique à votre jardin tout en étant extrêmement durables. Seul inconvénient, ils disparaissent parfois sous la végétation dense en été…. mais réapparaissent à l’automne.

étiquette de jardin en caillou

Détourner des bâtons de glace

Après avoir savouré une glace, on reste souvent avec le bâtonnet entre les doigts. Au lieu de les jeter à la poubelle, gardez les bâtons pour en faire des étiquettes pour le jardin. Nettoyez-les, laissez-les sécher, puis écrivez dessus avec un feutre permanent. Ces bâtonnets sont parfaits pour identifier les semis et plantes en godet. C’est une méthode simple et rapide que vous pouvez aussi réaliser avec les enfants qui souhaitent participer aux activités de jardinage.

baton de glace pour etiquette jardinage

Un chapeau en petit pot de terre cuite

Au jardin, il est toujours utile d’avoir des petits pots en terre cuite pour faire des semis ou des abris à perce-oreilles, mais aussi pour protéger le haut des tuteurs des intempéries. Et si on adaptait cette dernière idée pour en faire des étiquettes de jardin ?

Pour cela, plantez un bâton dans le sol, au pied de votre plante à identifier. Retournez le pot, puis inscrivez le nom de la plante avec un feutre acrylique ou un marqueur. Vous pouvez ajouter des petits dessins ou laisser les enfants décorer le pot. Placez ensuite le pot au sommet du bâton.

L’astuce d’Ingrid : Si vous aussi, vous avez parfois des ballons qui volent dans le jardin et que vous craignez pour votre petit pot, vous pouvez le fixer à l’aide d’une vis que l’on fixe dans le bâton, en passant par le trou d’évacuation du pot.

faire ses propres étiquettes

Alternative : le pot en verre retourné sur un bâton

De manière similaire, un pot en verre peut être utilisé comme porte étiquette en le retournant et en le plaçant sur un bâton. Selon la hauteur, vous pouvez écrire le nom de la plante sur le fond du pot ou sur les côtés. Vous pouvez aussi coller l’étiquette fournie à l’achat dans le fond du pot. Cette méthode non seulement recycle vos pots en verre, mais offre aussi une protection contre la pluie, permettant à vos étiquettes de rester lisibles plus longtemps.

étiquette pot en verre

Utiliser de vieux bouchons de liège

Les bouchons de liège sont parfaits pour créer des étiquettes de jardin discrètes et naturelles. Il suffit de les planter sur un pique en bois (type pique à brochette) ou en métal et d’y graver ou écrire le nom de la plante avec un marqueur permanent. Ils résistent bien aux intempéries et se fondent harmonieusement dans le décor du jardin.

Vous pouvez même recycler la bouteille désormais vide ! Nettoyez-la, puis venez la planter à l’envers sur un piquet de bois ou en bambou. Avec un marqueur permanent, inscrivez le nom de la plante.

jardin étiquetage des plantes

Transformer des cuillères en étiquettes

Saviez-vous que l’on peut également utiliser de vieilles cuillères pour faire des étiquettes de jardin étonnantes et une ambiance de brocante ? Et bien oui ! Pour cela, il suffit de quelques cuillères en métal, que l’on trouve souvent dans les vide-greniers ou au fond de nos tiroirs. Placez la cuillère à plat entre deux planches de bois, puis à l’aide d’un marteau, aplatissez la cuillère. Une fois bien aplatie, gravez-y le nom de la plante avec des outils de gravure (pour les plus bricolo d’entre-nous) ou tout simplement avec un marqueur adapté. Il ne vous reste plus qu’à planter votre cuillère par le manche à côté de la plante.

L’astuce d’Ingrid : encore plus simple, récupérez et recyclez les vieilles cuillères en bois (chinées) pour y inscrire le nom de vos plantes.

étiquette cuillère en bois

Réutiliser des pots cassés en terre cuite

Je ne sais pas pour vous, mais moi, au jardin, il m’arrive de casser (sans le vouloir) quelques pots en terre cuite. Certes, on peut réutiliser ces morceaux en les plaçant en fond de drainage dans les autres pots, mais pas que ! Ces tessons de pots en terre cuite sont aussi un excellent support pour réaliser des étiquettes robustes. Écrivez le nom des plantes avec un marqueur ou un feutre acrylique, puis plantez ce tesson de pot et le tour est joué ! C’est à la fois simple et esthétique.

De la même manière, on peut recycler des morceaux de tuile ou de vieilles briques ou même des vieux morceaux de vinyles.

étiquette récupération

 

Commentaires

  • Ginou, le 21 Mai 2024

    Passionnant ! Le plus difficile est de choisir !

    • Réponse de Ingrid, le 21 Mai 2024

      Merci pour votre commentaire. Le mieux est peut-être de tester les différentes solutions ou à différents massifs.

  • ECUYER PATRICIA, le 21 Mai 2024

    génial votre site. Je fais mes étiquettes depuis plusieurs années avec bâtons d'esquimaux. Vous m'avez donné d'autres idées. Merci pour vos conseils. Bonne semaine à vous.

    • Réponse de Ingrid, le 21 Mai 2024

      Merci pour vos encouragements.

  • aprahamian, le 22 Mai 2024

    On peut aussi utiliser des couvercles en métal de pots de conserve, on fait un trou sur le bord pour les pendre et on écrit le nom avec un feutre indélébile. Si l'on prend toujours les mêmes couleurs cela donne un petit air classe au jardin. On peut aussi changer les couleurs en fonction du type de plantes, par exemple en rouge pour des plantes toxiques.

    • Réponse de Ingrid, le 23 Mai 2024

      Bonjour. C'est en effet une belle idée ! Merci

faire des étiquettes de jardin maison
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.