Cycas : 9 idées d'associations

Cycas : 9 idées d'associations

Associer le Cycas dans toutes les ambiances

Sommaire

Rédigé le 25 Août 2023  par Leïla 6 min.

Le Cycas est une plante préhistorique à l’allure archaïque, faisant penser à la fois à une fougère et à un palmier, deux familles différentes auxquelles il emprunte des caractéristiques botaniques. Le plus fréquent en culture est le Cycas revoluta, ou Cycas du Japon, assez frileux, mais le moins frileux, il tolère des gelées de l’ordre de -6 à -8 ° C une fois bien enraciné, en situation abritée, dans un sol bien drainé. On trouve aussi, plus rarement, le Macrozamia Moorei, aussi appelée Cycas de Moore, qui est apparenté au Cycas.

Le Cycas se cultive en pleine terre en France, uniquement en région méditerranéenne ou dans les régions côtières les plus douces. Il tolère d’ailleurs bien les embruns. Il apprécie une exposition ensoleillée, un sol bien drainé et assez riche. Il supporte la sécheresse une fois bien installé. Plante très graphique, imposante, à la présence forte, le Cycas n’est pas évident à associer et se suffit à lui-même. Mais il apprécie la compagnie de nombreuses plantes de styles et de conditions différentes et on peut l’intégrer dans de nombreux jardins, en pot sur la terrasse, et même à l’intérieur, en compagnie de plantes variées.

Découvrez nos 9 idées d’associations pour cette plante hors du commun !

Difficulté

Dans une scène exotique

Le Cycas a une allure terriblement exotique, qui incite à le mélanger à des plantes luxuriantes et issues de contrées tropicales. Sa faible rusticité et ses conditions de culture le permettent, Le Cycas requiert un sol bien drainé et assez riche. Sa forte personnalité n’est pas évidente à associer, il est judicieux alors de planter à ses côtés des feuillages de même couleur, verts, mais de formes différentes, pour apporter du contraste tout en restant assez sobre et léger. Des plantes de feuillage et de climat doux, comme lui, tels les bananiers, les Yuccas, le Tetrapanax, apportent ce contraste de forme avec une certaine sobriété. En ajoutant un Strelitzia à fleurs orangées, qui associe une feuillaison et une floraison très exotique, on peut alors se permettre quelques fleurs flamboyantes de Crocosmias et de Kniphofias, en restant là aussi dans la même couleur de fleurs pour ne pas surcharger la scène et créer une cohésion d’ensemble.

Plantez en exposition ensoleillée un Cycas revoluta avec un Oiseau de Paradis ou Strelitzia reginae, des Kniphofia, un Yucca rostrata, un Bananier Musa acuminata Dwarf Cavendish, des Crocosmia ‘Zambesi’ et un Tetrapanax papyfera ‘Rex’.

plante exotique

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Cycas revoluta, Strelitzia reginae, Tetrapanax papyrifera ‘Rex’, Kniphofia, Yucca rostrata, Musa acuminata Dwarf Cavendish, Crocosmia ‘Zambesi’

En jardin méditerranéen

Bien adapté au climat méditerranéen, suffisamment doux, où les gelées sont faibles, le Cycas s’acoquine volontiers aux arbustes et vivaces qui y prospèrent. Le Macrozamia moorei, aussi appelé Cycas de Moore, est apparenté au Cycas. Sa rusticité est légèrement plus faible que celle du Cycas revoluta. Un sujet âgé, bien installé, ne tolère pas de gelées au-delà de -6° C. Son feuillage est endommagé dès -3°C, mais la souche est susceptible de repartir au printemps si elle a bénéficié d’une bonne protection hivernale (paillage épais et sol correctement drainé).

Dans un jardin méditerranéen ensoleillé où pousse par exemple un Olivier et un Citrus (Agrumes), plantez un Macrozamia moorei avec des Polygala myrtifolia, des lavandes, des agapanthes. Ici un Macrozamia moorei, avec un Olivier Olea europaea, de la lavande, un Polygala myrtifolia, et un Citrus.

plante exotique

Macrozamia moorei, Olea europaea, lavande, Polygala myrtifolia, Citrus

Dans une ambiance contemporaine

Très graphique, le Cycas impressionne par ses grandes frondes comme des fougères, très découpées, assez raides. Installé dans une ambiance contemporaine et minimaliste, il constitue un point focal majestueux. Dans un jardin moderne assez grand, on peut par exemple le planter en groupe de 3 sujets.

Ici, le Macrozamia moorei à l’allure un peu plus souple que le Cycas revoluta. À ses pieds, une plante qui a toute sa place également en jardin contemporain, tout en feuillage d’un beau gris : le Stachys byzantina. Elle fournit un parfait couvre-sol dense et remplace un choix minéral de galets par exemple (qui est aussi une option). Les deux plantes sont compatibles en conditions de culture.

plante exotique

Imaginez plusieurs Macrozamia moorei sur un lit de Stachys byzantina

En isolé

Bien sûr, compte tenu de son ampleur et de sa silhouette, de son graphisme, de sa force architecturale, de sa présence, le Cycas est parfait planté seul, en isolé, trônant au milieu d’une pelouse ou sur un talus, autant dans un jardin exotique que contemporain, méditerranéen, ou sans style aussi prononcé. Assurez-vous d’avoir les bonnes conditions de culture et faites-en une pièce maîtresse. Point focal sans âge, aussi moderne qu’archaïque, il se suffit à lui-même.

plante exotique

En pot sur une terrasse, seul ou accompagné

Toujours en isolé ou accompagné, le Cycas est très beau en pot où il se cultive très bien. Cela permet de l’hiverner dans les régions où les températures hivernales ne permettent pas de le laisser dehors. On le rentre à l’automne dans une pièce lumineuse peu chauffée ou une véranda et on le ressort au printemps. Les pots ronds vont très bien à sa silhouette, mais de grands bacs carrés le mettent bien en valeur aussi. Choisissez un grand pot pour qu’il puisse se développer tranquillement, mais sûrement.

Donnez-lui la vedette ou entourez-le de plantes de type cactées, succulentes, ou bien, inspirez-vous du premier paragraphe pour l’entourer de plantes exotiques comme le Strelitzia, le Bananier, le Kniphofia. Laissez-le seul dans son pot ou ajouter une vivace basse, à fleurs ou à feuillage contrasté, comme une petite graminée de type Fétuque.

Cycas revoluta

Dans un jardin luxuriant de feuillages et de mi-ombre

Le Cycas est une plante étonnante, qui présente des caractéristiques botaniques à mi-chemin entre les fougères et les palmiers. Partant de ce constat et de l’origine japonaise du Cycas revoluta, imaginons-le dans un jardin de mi-ombre, constitué de feuillages luxuriants, de fougères et de bambous. Du moment qu’il est en situation protégée, à l’abri du gel et des vents froids, en exposition lumineuse, il se cultive aussi avec moins de soleil, à l’ombre partielle.

Associez-lui une grande fougère arborescente, Dicksonia antarctica, elle aussi constituée d’un stipe et d’une couronne de feuilles découpées, arquées. Plantez des rideaux de grands bambous ou de Fargesia en arrière-plan. Ajoutez pour une scène entièrement verte de l’Angélique, et en couvre-sol une fougère persistante basse comme le Polystichum makinoi.

cycas revoluta

Dicksonia antarctica et Bambous, Cycas revoluta, des têtes d’Angelique, la fougère Polystichum makinoi

Sur un talus, en jardin de gravier, en jardin de succulentes

L’autre allure du Cycas, le palmier, évoque des jardins plus secs, en compagnies de Cactus, de plantes grasses. Il peut en effet aussi se planter dans des conditions plus sèches, sur un talus, en jardin de pierres et de succulentes. Il est résistant à la sécheresse une fois installé.

Au soleil, sur un talus entouré de pierres, avec des plantes grasses, plantez un Cycas revoluta aux frondes assez épaisses, évocatrices des palmiers, avec un Aloe arborescens, une Agave americana, un Cereus forbesi ‘Spiralis’, un Aloe polyphylla aux feuilles très graphiques en spirale. Pensez aussi à l’Opuntia ‘Alta’ et à toutes les cactées de forme et de taille différente, rondes, en coussins, érigées comme des chandelles…

plante secheresse

Cycas revoluta, Aloe arborescens, Agave americana, Cereus forbesi ‘Spiralis’, Aloe polyphylla

À l'intérieur

Le Cycas peut se cultiver toute l’année comme plante d’intérieur. On lui offre alors les conditions suivantes : toujours très lumineuses, voire avec un peu de soleil direct. L’hiver, on préfère une pièce non chauffée ou peu chauffée. On peut aussi le cultiver toute l’année en véranda.

À l’intérieur, en situation très lumineuse, voire au soleil direct, il rejoint les plantes succulentes, qui sont les seules plantes d’intérieur à tolérer et apprécier le soleil derrière une fenêtre, qui fournit des conditions très chaudes, ou de nombreuses plantes souffrent. De nombreux sedums et sempervivums apprécient ces conditions. Vérifiez pour chacune d’entre elle qu’elles peuvent être cultivées toute l’année en intérieur.

plante interieur exotique

Un étalage de plantes d’intérieur chez un pépiniériste, où le Cycas se retrouve en bonne compagnie avec de nombreuses plantes succulentes.

En nuances grises

Parlons uniquement de couleurs dans ce dernier paragraphe. Le feuillage vert du Macrozamia moorei se pare de nuances grises. Révélez-les en l’associant à des plantes au feuillage grisé, gris bleuté ou gris-blanc. Ajoutez quelques floraisons bleues du plus bel effet dans ces nuances froides, en camaïeu de vert, de gris et de bleu.

Plantez un Macrozamia moorei avec un Puya harmsii au feuillage gris presque blanc. Ajoutez le beau feuillage en touffe érigée du Dianella. Ici, un Dianella tasmanica ‘Variegata’, au feuillage panaché de blanc et à la belle floraison en petites boules bleues. Faites un rappel de bleu avec les superbes bleus de la gamme des Agapanthes.

plante exotique

Macrozamia moorei, Puya harmsii, Agapanthe bleue, Dianella tasmanica ‘Variegata’ et sa floraison

Commentaires

  • Lesouef, le 20 Décembre 2023

    Excellent article qui m'a donné des idées pour mettre en pleine terre mon cyccas associé à mon oiseau de paradis, une touffe d'agapanthe bleue.. Du bois, des cailloux blancs.. Merci.
    Si vous avez des photos dans cet esprit je suis preneuse..

    • Réponse de Ingrid, le 21 Décembre 2023

      Bonjour,

      Je suis ravi que l'article vous ait inspiré pour votre projet de jardinage avec le cycas, l'oiseau de paradis et l'agapanthe bleue. L'association de ces plantes avec du bois et des cailloux blancs crée un bel effet esthétique. Malheureusement, je ne peux pas fournir de photos, mais je vous suggère de rechercher des images en ligne pour plus d'inspiration. Des sites comme Pinterest ou des bases de données de jardinage peuvent offrir de belles idées de mise en scène pour ces plantes.