Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
calculer l'age d'un arbre sans le couper
conseil

Comment calculer l’âge d’un arbre sans le couper ?

Il existe des méthodes simples pour déterminer l’âge d’un arbre sans l’abattre

Pourquoi vouloir connaître l’âge d’un arbre ? La première raison est certainement la simple curiosité lors d’une balade dans les bois avec des enfants. Calculer l’âge d’un arbre peut en effet être ludique et pédagogique. Mais des raisons plus matérielles peuvent également être envisagées : un différend avec un voisin gêné par des frondaisons trop envahissantes, une évaluation de stabilité d’essences, des calculs de volume en termes de vente de bois… Toujours est-il qu’il est parfois nécessaire de déterminer l’âge d’un arbre sans le couper. Comment faire ? Nous vous expliquons les différentes méthodes de datation d’un arbre.

La croissance des arbres

Un arbre grandit en hauteur, mais aussi en diamètre. En effet, ses branches s’allongent attirées par la lumière tandis que le tronc augmente en circonférence. Et ce, afin de soutenir feuillage et branchages. Cette croissance n’est jamais uniforme et dépend de nombreux facteurs environnementaux et physiques.

Ainsi, le lieu où pousse l’arbre joue sur sa croissance. Un arbre planté dans une forêt aura une croissance plus rapide que le même arbre implanté en milieu urbain. La nature et la structure du sol, le drainage, l’exposition à la lumière, la sécheresse, la présence d’une pente, l’altitude… peuvent grandement influer sur l’évolution de telle ou telle essence d’arbre. Sans parler des accidents de parcours tels qu’une blessure, une maladie, une période de gel particulièrement froide, une tempête… ou encore des facteurs purement biologiques que sont ses propres capacités d’enracinement, son potentiel de croissance, sa résistance aux maladies…

arbre

Le tronc d’un arbre prend approximativement 2.5 cm par an

La croissance d’un arbre est donc souvent aléatoire, mais les spécialistes estiment qu’un tronc augmente en moyenne de 2.5 cm par an. Cette croissance se produit essentiellement pendant la période d’activité végétative qui s’étire, suivant les espèces, du printemps à l’été.

Facile de calculer l'âge d’un arbre coupé !

Qui ne s’est jamais amusé à compter les cernes apparents sur la souche d’un arbre ? Car c’est ainsi qu’on calcule l’âge d’un arbre. Pourquoi ? Sur une souche, on peut facilement observer trois grandes zones d’une couleur et d’une texture différentes. Il y a d’abord l’écorce. Ensuite vient l’aubier, la partie claire et vivante du bois, qui se trouve sous l’écorce entre le cambium qui constitue la couche de cellules génératrice du bois et le duramen, c’est-à-dire le cœur du bois. C’est la partie la plus sombre où se distinguent les cernes de croissance du bois.

arbre

Sur cette souche, on distingue bien l’écorce, l’aubier et le duramen

En regardant de plus près ces cernes, on aperçoit une alternance de cercles clairs et de cercles plus foncés. Les cercles clairs correspondent au bois de printemps, période où la croissance est rapide et les cercles foncés au bois d’été, quand la croissance diminue. En automne et en hiver, le bois entre en dormance et ne grandit plus. Compter chaque cerne du tronc d’un arbre revient donc à calculer le nombre d’années de croissance, c’est-à-dire son âge.

arbre

Le nombre de cercles indique l’âge de l’arbre

Comment calculer l’âge d’un arbre vivant ?

Rassurez-vous, il n’est pas obligatoire d’abattre un arbre pour calculer son âge. En vous munissant d’un mètre à ruban souple, vous pouvez aisément déterminer l’âge approximatif d’un arbre. Deux méthodes existent qui dépendent essentiellement de votre capacité à identifier l’arbre.

Si vous ne savez pas identifier l’essence de l’arbre

Si vous ne faites pas la différence entre un chêne et un châtaignier, ou si les feuilles des arbres sont tombées, vous pouvez tout de même en calculer approximativement son âge. Placez-vous face à l’arbre et mesurez 1.50 m en partant du sol. À cette hauteur, mesurez la circonférence du tronc en centimètres. Divisez le chiffre obtenu par 3.1416 pour obtenir le diamètre puis multipliez par un facteur moyen de 2.5. Vous obtiendrez approximativement l’âge de l’arbre.

Exemple : Un arbre a une circonférence de 2.45 m. Il a approximativement 195 ans, car 245 : 3.1416 = 78 que je multiplie par 2.5, obtenant ainsi 195 ans.

Si vous connaissez l’espèce précise de l’arbre

Si vous savez distinguer un hêtre d’un érable, le calcul sera plus précis et l’âge potentiel plus près de la réalité.

En effet, chaque arbre dispose d’une croissance plus ou moins lente suivant leur variété. Un facteur multiplicateur va être attribué à chaque espèce, de plus en plus si la croissance est lente :

  • 1.5 pour les arbres qui poussent vite comme le peuplier, l’orme, le saule ou l’érable argenté.
peuplier

Le peuplier est l’un des arbres qui poussent le plus vite

Placez-vous face à l’arbre et mesurez sa circonférence à 1.40 m de hauteur. Divisez le chiffre en centimètres obtenu par π (égal à 3.1416 environ) puis multipliez le résultat par le facteur multiplicateur qui correspond à l’arbre.

Exemple : Pour un chêne qui mesure 2.45 m, on obtient 245 : 3.1416 = 77.99 x 3 = 233 ans.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

5 réflexions au sujet de « Comment calculer l’âge d’un arbre sans le couper ? »

  • LE ROY

    Bonjour, Expert judiciaire, confronté à des litiges en limites de ppté, je dois régulièrement établir la "date à 2m" des arbres. Hasard de lecture en vérification de coefficient de croissance d'espèce ciblée, je constate une importante erreur dans votre développement :
    1-vous multipliez la circonférence par 2.5
    2- vous multipliez le diamètre par 2.5
    Résultat votre même arbre passe de 98 ans à 233 ans!!!
    MERCI DE CORRIGER

    Répondre
  • vidal catherine

    bonjour, ma fille possède une maison avec un terrain ou il y a de nombreux arbres et notamment des cèdres, son voisin veut qu'elle fasse abattre tous ces arbres car ils font de l'ombre sur sa piscine à partir de 18 heures... ces arbres datent au moins de 1972, mais nous ne pouvons pas le prouvé
    est-ce que ce voisin à le droit de réclamer la coupe de ces arbres ? dans quelles conditions ? et si non comment faire valoir le fait de ne pas les abattre?
    merci de votre réponse
    vidal cathy

    Répondre
    • Pascale

      Bonjour
      Merci de votre message.
      Sauf erreur de ma part, dans ce cas de figure, la loi de prescription des arbres trentenaires en limite de propriété s'applique. Ce qui signifie que votre voisin n'a pas le droit de vous obliger à couper ces cèdres. D'autant que, je suppose, sa piscine a été construite bien après la plantation des arbres donc en toute connaissance de cause !!!
      Pour prouver l'âge des arbres, des photos de famille peuvent être utiles. De même, vous pouvez faire le calcul expliqué dans le texte : Mesurez la circonférence en cm de vos arbres à 1.40 m de hauteur, divisez ensuite le chiffre obtenu par 3.1416. Enfin multipliez par le facteur multiplicateur correspondant au cèdre. Je ne connais pas la variété de vos arbres mais, le cèdre a plutôt une croissance moyenne à rapide (sauf le cèdre de l'Atlas qui a une croissance plus lente) donc on peut, légitimement, partir sur un facteur multiplicateur de 2 ou 2.5.
      Et si votre voisin ne veut pas entendre raison, la seule solution est de faire appel à un expert judiciaire.
      Bon courage

      Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Si les troncs des arbres sont à plus de 2 mètres de la limite séparative, le voisin ne peut absolument rien faire (sauf s'il prouve que l'arbre est malade et menace de tomber). Si les arbres sont à moins de 2 m de la limite séparative, il faut qu'ils fassent moins de 2 m de hauteur OU que les arbres aient plus de 30 ans. Vous pouvez faire estimer son âge par un ou plusieurs élagueurs et paysagistes, par des photos datées (photo de famille, vu aérienne, ect....), déclaration sur l'honneur de celui qui l'a planté (si ancien propriétaire). Renseignez-vous aussi auprès de votre commune, notamment au service urbanisme.

      Article 672 du code civil :
      Le voisin peut exiger que les arbres, arbrisseaux et arbustes, plantés à une distance moindre que la distance légale, soient arrachés ou réduits à la hauteur déterminée dans l'article précédent, à moins qu'il n'y ait titre, destination du père de famille ou prescription trentenaire.

      Répondre
Laisser un commentaire