9 arbres à fruits décoratifs

9 arbres à fruits décoratifs

Notre sélection de beaux arbres à la fructification ornementale

Sommaire

Mis à jour le 25 Septembre 2023  par Pascale 5 min.

Choisir un arbre ! Un choix parfois difficile pour un jardinier qui doit envisager l’avenir. En effet, un arbre perdure, et occupe une place conséquente dans un jardin, dont il faut tenir compte dès la plantation. Au-delà de ces deux critères primordiaux, le choix s’opère aussi autour de sa rusticité, de ses besoins en termes de sol ou d’exposition, de la persistance de son feuillage, de son utilité…

Et puis arrivent enfin les critères purement esthétiques. Un arbre sera sélectionné pour la beauté d’un feuillage pourpre, panaché ou brillant…Pour une floraison éclatante, généreuse, parfumée ou durable, ou encore une écorce colorée qui se révèle à l’automne. Et puis on peut aussi choisir un arbre pour sa fructification, comestible ou purement décorative, originale par la forme ou la couleur, qui peut flamboyer à l’automne ou illuminer la grisaille hivernale. Certains de ces fruits feront même le bonheur des oiseaux.

Découvrez notre sélection des 9 arbres aux fruits très décoratifs qui enchanteront vos jardins.

Difficulté

Le noisetier de Byzance (Corylus colurna)

Le noisetier de Byzance (Corylus colurna), parfois appelé noisetier de Turquie, forme, à l’âge adulte, un arbre majestueux et puissant au port pyramidal et élancé. Il pourra ainsi atteindre la taille honorable de 20 m de hauteur pour une envergure de 8 à 9 m. Comme tous les noisetiers, cette espèce, originaire du sud-est de l’Europe et d’Asie Mineure, est monoïque, c’est-à-dire qu‘il offre des chatons mâles pendants, de couleur grise à bronze, et des fleurs femelles pourpres, nettement plus insignifiantes.

Cette floraison est à l’origine d’une fructification originale. En effet, les fleurs produisent des grappes de 3 à 5 fruits qui, à la base, ne font qu’un avec les involucres en forme de glomérules ou de touffes. Ces grappes constituent un étonnant conglomérat, très ornemental en septembre et octobre. Au-delà de son originalité, cette fructification est productive. Les noisettes solitaires sont fermement enserrées dans une cupule glanduleuse et poisseuse. Sa saveur est très prononcée.

arbres fruits décoratifs

Fruits du Corylus colurna

Le noisetier de Byzance est arbre d’ornement facile à vivre qui ne craint ni la sécheresse, ni le vent, ni la pollution, le sel ou les poussières. Il s’adapte parfaitement au milieu urbain, dans les parcs et les grands jardins. Un sol quelconque lui suffit, plutôt calcaire et profond.

Le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia)

Très répandu dans nos campagnes, le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) fait le bonheur des oiseaux qui y trouvent de quoi se régaler pendant l’hiver. Variété indigène, le sorbier des oiseleurs forme un petit arbre très ramifié, à cime ovale ou arrondie, qui peut atteindre de 5 à 15 m de hauteur. Sa fructification prend la forme de belles baies rouge corail, globuleuses et brillantes de 8 à 10 mm d’épaisseur. Ces fruits, baptisés sorbes, apparaissent dès la fin août et perdurent durant tout l’hiver. Juteux mais surtout âpres, ces fruits ne se consomment que cuits en confitures ou en eau-de-vie.

Le sorbier des oiseleurs offre également un beau feuillage imparinné, composé de 11 à 15 pinules linéaires, qui prend une belle coloration jaune à rouge en automne. Quant à la floraison, elle intervient en avril-mai en panicules blanches, aplaties et velues. Très mellifères, ces fleurs attirent des nuées d’insectes butineurs et pollinisateurs. Une raison de plus d’inviter le sorbier des oiseleurs dans votre jardin !

Il existe plusieurs variétés aux caractéristiques multiples, parmi lesquelles ‘Autumn Spire’ se distingue par son feuillage automnal pourpre et sa fructification en baies jaune orangé.

Sorbus aucuparia a une prédilection pour les sols frais, légèrement acides à neutres. Il se plaira au soleil comme à mi-ombre et ne nécessite aucun soin particulier. Il est rustique bien au-delà de – 20 °C

Le pommier d'ornement (Malus)

Le pommier d’ornement (Malus) offre une gamme large de petits arbres à feuillage caduc, pour la plupart dotés d’un port arrondi et compact. Dans les jardins, ces ligneux, qui peuvent atteindre 8 m de hauteur et 5 à 6 m de largeur, se distinguent par leur beauté à deux périodes de l’année. Au printemps, en avril-mai, une profusion de fleurs pentapétales, regroupées en ombelles ou corymbes, apparaît sur les ramilles, juste avant le feuillage. Cette floraison illumine le printemps de ses teintes blanches, roses ou rouges.

Ensuite, en automne, le feu d’artifice de couleurs se poursuit avec l’apparition des drupes bien rondes de 0,5 à 1 cm de diamètre. Orangés ou rouges, ces fruits s’avèrent très décoratifs mais peuvent aussi s’exploiter sous forme de gelées.

arbres fruits décoratifs

Fruits du Malus

Il existe de très nombreuses variétés. ‘Coccinela Courtarou’ se distingue par sa floraison rose pourpre et sa fructification très généreuse en nombre et en taille d’une belle couleur rouge pourpre.

Le Malus se plante dans toute bonne terre de jardin, plutôt fertile, fraîche et bien drainée. Il apprécie les situations ensoleillées mais non brûlantes, et surtout abritées des vents froids.

Le liquidambar syraciflua ou copalme d'Amérique

Le liquidambar est un arbre à feuillage caduc, évidemment connu pour les somptueuses couleurs orangées, cuivrées, dorées ou rouge écarlate de ses feuilles en automne. Pourtant, cet arbre, généralement élevé (il peut atteindre 15 à 20 m), à feuilles alternes, pétiolées et palmatilobées, se distingue aussi par sa fructification. Après une floraison printanière, tout en discrétion, en chatons mâles et glomérules épineux femelles, couleur vert jaune, apparaissent des fruits qui prennent la forme de capsules brunes et sphériques, attachées aux rameaux par de longs pédoncules. Ces fruits persistent durant tout l’hiver, le temps de libérer de petites graines ailées. En revanche, il faudra être patient pour découvrir ces fruits étonnants car le liquidambar ne fructifie qu’après 25 ans de culture !

arbres fruits décoratifs

Fruits du Liquidambar

Rustique jusqu’à – 15 à – 20 °C, le liquidambar se cultive dans un sol lourd et frais, riche et bien drainé, de type argileux ou argilo-limoneux et à tendance acide. Les emplacements ensoleillés et bien abrités des vents froids lui conviennent parfaitement.

Le savonnier de Chine (Koelreuteria paniculata)

Comme son nom le laisse supposer, le savonnier de Chine (Koelreuteria paniculata) est originaire de Chine et de Corée. Un nom qui laisse aussi deviner une de ses caractéristiques : ses baies sont riches en saponine, et peuvent faire office de savon grâce à leurs propriétés moussantes.

Parfois appelé arbre à pluie d’or, le Koelreuteria paniculata forme un arbre de 6 à 8 m de haut, à port robuste, à la silhouette arrondie et à la cime assez petite et clairsemée. Cet arbre aux feuilles caduques, imparipennées alternes, composées de 7 à 15 folioles, irrégulièrement crénelées, est décoratif en juillet-août tant sa floraison jaune d’or est abondante. Dressées en panicules terminales, ces fleurs surplombent littéralement le feuillage. Plus l’été est chaud, plus la floraison est foisonnante ! Ensuite, très vite, les fleurs laissent leur place aux fruits capsulaires en forme de lampions de la taille d’une noisette. Ces fruits triloculaires sont dotés d’une membrane très fine qui passe du vert pâle au brun en automne lorsqu’ils sont parvenus à maturité. Ces fruits qui peuvent rester sur l’arbre jusqu’au printemps développent des graines noires, grosses comme des petits pois.

Rustique jusqu’à – 20 °C, peu exigeant, le savonnier de Chine se plaît dans tous les types de sol pourvu qu’ils soient légers et bien drainés. Il préfère aussi les situations chaudes et ensoleillées, et surtout abritées des vents froids.

Le margousier (Melia azedarach)

Le margousier (Melia azedarach), également appelé arbre à chapelets ou à perles, est un petit arbre qui ne dépasse guère 9 m en hauteur pour une envergure de 4 m. Doté d’un feuillage caduc, découpé en de nombreuses folioles ovales et pointues, qui passe du vert brillant au jaune en automne, le margousier se démarque aussi par sa fructification atypique.

Après la floraison printanière en panicules lâches, constituées de petites fleurs tubulaires lilas clair, apparaissent des grappes de fruits ronds d’abord colorés de vert acide. Au fur et à mesure de leur développement, ces fruits prennent une couleur jaune miel. Ces fruits restent longtemps sur l’arbre, même après la chute des feuilles, attirant les oiseaux qui s’en régalent. S’en échappent des graines, pareilles à des grains de riz brun.

Le margousier aime les sols ordinaires, mais drainés, profonds, légèrement frais et plutôt riches. Il lui faut en outre une situation abritée des vents froids mais il s’adapte au plein soleil comme à la mi-ombre ou l’ombre. Il est rustique jusqu’à – 12 °C.

Le faux-poivrier (Schinus molle)

Le faux-poivrier (Schinus molle) est un petit arbre originaire des régions tropicales et subtropicales d’Amérique du sud. Autant dire qu’il est moyennement rustique (jusqu’à – 6 °C) et réservé aux jardins des régions au climat chaud où il supportera facilement la forte chaleur et la sécheresse. Cet arbre persistant à cime arrondie et jolis rameaux retombants est doté d’un feuillage composé de très nombreuses folioles, linéaires, lancéolées et imparipennées. Au froissement, ces feuilles exhalent une senteur de poivre.

De juin à novembre éclosent des fleurs, regroupées en panicules allongées, d’un blanc jaunâtre. Ensuite, sur les pieds femelles, des fruits de la taille d’un grain de poivre, apparaissent et se colorent de belles teintes allant du rose au rouge carmin.

arbres fruits décoratifs

Fruits du Schinus Molle

Le faux-poivrier a besoin d’un emplacement bien ensoleillé et abrité des vents froids. Il lui faudra en outre un sol profond, souple et neutre. De croissance rapide, il est difficile à cultiver en pot.

L'Idesia polycarpa

Idesia polycarpa est un arbre caduc d’environ 15 m de haut pour une envergure de 12 m, à la silhouette très élégante. Son feuillage cordiforme est grandement apprécié pour sa couleur d’un vert brillant qui prend de belles teintes jaunes en automne. La floraison intervient en grappes pendantes, garnies de petites fleurs jaune vert très mellifères. Les pieds femelles offrent ensuite une fructification intéressante : de grandes grappes qui portent des baies sphériques rouge pourpré retombent sur l’arbre durant pratiquement tout l’hiver. Ces fruits se consomment crus ou cuits. Cet arbre affiche une belle rusticité, jusqu’à – 15 °C.

Idesia polycarpa se plante dans un sol neutre à légèrement acide, fertile, frais et bien drainé. Il lui faut en outre une situation ensoleillée et abritée des vents froids pour protéger ses fleurs des gelées tardives.

Le paulownia ou arbre impérial

Chez le Paulownia, également appelé arbre impérial, tout semble impressionnant. À commencer par sa hauteur de 10 à 15 m et son envergure, qui nécessitent d’avoir un grand jardin. Ensuite, sur les rameaux nus, apparaissent des grappes de fleurs en clochettes d’un mauve lavande très délicat. Cette floraison qui embaume attire en outre de nombreux insectes pollinisateurs par ses propriétés mellifères. Le feuillage géant apparaît dans la foulée, dense et touffu. En automne, il devient jaune alors que les fleurs cèdent leur place à des fruits secs particulièrement ornementaux. Le Paulownia est rustique jusqu’à – 20 °C.

arbres fruits décoratifs

Fruits secs, fleurs et feuillage du Paulownia

La Paulownia a besoin d’un sol profond et parfaitement drainé, le type lui important peu. Il lui faut en outre une situation ensoleillée ou mi-ombragée, et surtout bien abritée des vents qui cassent ses branches.

Quelques idées en plus...

On aurait pu aussi citer :

Commentaires

melia
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.