PROMOTION : profitez de -30% et -50% sur des centaines de bulbes d'été !
5 piments doux savoureux et peu piquants

5 piments doux savoureux et peu piquants

Des piments à la saveur douce, aussi faciles à cultiver qu’à consommer

Sommaire

Mis à jour le 23 Avril 2024  par Marion 5 min.

Si les piments (Capsicum annuum) sont surtout réputés pour leur piquant, il existe des variétés beaucoup plus douces, capables de rehausser des plats sans laisser de sensation brûlantes en bouche. Ces piments doux sont classés au bas de l’échelle de Scoville, cet outil permettant de mesurer la force d’un piment selon sa teneur en capsaïcine. C’est en effet cette molécule qui donne leur puissance aux fruits et engendre cette sensation de feu en bouche.

Ces piments, parfois classés dans la catégorie des poivrons tant ils sont doux, seront généralement très savoureux et faciles à consommer. Ils peuvent mêler des notes fruitées, sucrées ou acidulées.

Découvrez notre sélection de 6 piments peu piquants à cultiver facilement !

Et pour bien réussir leur culture au jardin potager, découvrez en complément notre dossier : Les poivrons et les piments : semis, culture et récolte

Difficulté

Le piment doux très long des Landes

Le piment doux très long des Landes est une variété idéale pour les palais qui n’apprécient pas les saveurs épicées, mais veulent profiter du goût fruité des piments. Malgré son apparence rappelant celle des piments les plus brûlants, il ne dispose en réalité que de très peu de capsaïcine. Ce long poivron mesure une quinzaine de centimètres de longueur. Il est fin et étroit, de forme courbée. Sa couleur rouge se révèle bien vive et brillante à maturité.

Sa peau est également très fine, ce qui le rend particulièrement agréable en bouche. Ce piment est surtout utilisé pour la confection de la fameuse piperade, cette spécialité des cuisines basques et gasconnes. Il y sera bien sûr accompagné par l’indétrônable piment d’Espelette, dont nous reparlerons plus loin dans cet article.

La récolte intervient de juillet à novembre. Comme tous les piments, cette variété des Landes demande de la chaleur et de la lumière pour bien grandir. Un pied mature atteindra 80 cm de hauteur pour 30 cm d’envergure. Productive rapidement, elle peut aussi s’adapter aux régions dont les étés sont plutôt courts.

piments allongés rouges

 

Le piment ‘Petit Marseillais’

Cette variété est si douce qu’elle est classée avec les poivrons sur l’échelle de Scoville. Peu encline à générer du piquant et des brûlures, elle peut être dégustée par tous. La saveur sucrée de sa chair s’associe à une note légèrement poivrée.

Les fruits de ‘Petit Marseillais’ sont beaux et colorés : chaque pied produit une multitude de piments de couleur jaune à orange, moins commune que l’habituel rouge. Leur forme est plutôt rectangulaire, constituée de plis, froissures et autres déformations variables qui rendent presque chaque sujet unique.

Ce piment doux, considéré comme un poivron, est originaire de la région provençale. Il se consomme aussi bien cru que cuit, en salade, en grillades ou même en version farcie.

La récolte se fait tardivement en fin d’été, d’août à octobre. Ce piment formera un petit buisson atteignant jusqu’à’1 mètre de hauteur pour 40 cm de largeur. Du fait de ses origines, c’est une variété qui se plaira particulièrement dans les régions chaudes du sud de la France.

piments orange

Le piment ‘Tomate’

Le piment ‘Tomate’ se distingue par sa forme particulière qui lui vaut son nom : chaque fruit ressemble en effet à de petites tomates cœur-de-bœuf. Ils sont ronds, constitués de côtes régulières et arborent un coloris rouge vif brillant. Côté saveur, la chair fine est douce et sucrée, peu piquante.

Il s’agit d’une variété semi-tardive, dont la récolte intervient de fin juillet à octobre, voire novembre si l’automne est doux dans votre région.

Ce piment peu imposant mesurera environ 40 cm en tous sens.

piment rouge et rond

 

Le piment ‘Anaheim Chili’

Le piment ‘Anaheim Chili’ nous provient d’un pays bien habitué des piments forts : le Mexique. Il fut ensuite introduit en Californie, ce qui lui a donné son autre nom de piment doux californien.

Ici encore, ce piment semblerait de prime abord peu adapté aux palais sensibles : ses longs fruits atteignent 15 à 20 cm de longueur et ressemblent à ses volcaniques cousins. D’abord verts, ils prennent ensuite la couleur typique d’un beau rouge luisant. Pourtant, ce piment n’est jamais brûlant. Sur l’échelle de Scoville, il rejoint les piments doux considérés comme « chaleureux ».

Sa saveur fruitée en fait un candidat parfait pour de nombreuses préparations : coupé en rondelles dans des salades, mijoté ou ajouté dans un guacamole. Mais c’est en version grillée que toute sa saveur sera réellement révélée.

À maturité, cette variété atteindra 1 mètre de hauteur pour 40 cm d’envergure, formant un joli petit buisson. La récolte s’étalera entre le milieu et la fin de l’été. Ce piment doux demandera chaleur et soleil pour se développer correctement.

piment anaheim chili orange et vert

Le piment d’Espelette

Un peu plus fort que ses confrères précédemment cités, le piment d’Espelette se devait toutefois d’avoir sa place dans cette liste qui réveille les papilles sans les brûler. Il est idéal pour les amateurs de cuisine épicée, mais qui ne recherche pas d’effet agressif. Sa saveur est relevée pour mettre en valeur les plats sans les dénaturer et sans impression d’anesthésie de la langue. Sur l’échelle de Scoville, il est au niveau 4, correspondant à une puissance chaude.

Il fait partie des piments emblématiques de notre territoire et il est bien sûr indissociable de la cuisine du sud-ouest. Comme son nom l’indique, il est surtout cultivé dans la ville d’Espelette et ses alentours, au Pays Basque.

Les fruits longs d’environ 15 cm sont rouges à maturité et de forme conique. Ils sont consommés frais, mais davantage en version séchée (les fameuses cordes de piments qui sèchent sur les façades des maisons basques typiques), ou bien en poudre. De cette façon, il peut se conserver très longtemps pour agrémenter les plats en toute saison.

La récolte peut se faire tardivement dans les régions aux étés longs et chauds, jusqu’en novembre.

Cette variété forme un buisson de 60 cm de hauteur pour 30 cm d’envergure. Chaque pied peut donner de 15 à 30 fruits.

Cultivé hors de la région d’Espelette, il ne peut pas prétendre à ce nom, protégé par une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) : il est alors appelé piment ‘Gorria’. Mais il s’agit bien de la même variété.

piments d'espelette rouge à sécher

Commentaires