Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

5 idées reçues sur le lierre

S'il est une plante qui fait l'objet de tonnes d'idées reçues, c'est bien le lierre grimpant ou Hedera helix. Tout semble avoir commencé avec Pline l'Ancien durant le premier siècle après Jean-Claude qui ne voyait dans cette charmante grimpante qu'une destructrice de murs et d'arbres, allant jusqu'à le qualifier de « bourreau des arbres ».

Il devait sans aucun doute être mal luné le jour où il a pondu ces idioties... car, je vous l'assure, le lierre, cette belle plante grimpante indigène ne mérite pas cette ire, ce rejet catégorique.

Ensemble, tordons donc le cou à 5 idées reçues sur le lierre !

1) Le lierre est une plante parasite qui fait mourir les arbres

La seule notion qui n'est pas fausse dans cette phrase qu'on entend ou on lit pourtant partout est  : « le lierre est une plante ».

Ce n'est pas un parasite, l'arbre ne lui servant que de support. Le lierre ne va pas « pomper » de nutriments à votre arbre car ses crampons ne lui servent qu'à s'accrocher. Il a ses propres racines et réalise sa propre photosynthèse. Il n'a donc aucunement besoin de parasiter qui que ce soit pour vivre.

Et le lierre ne fait pas mourir vos arbres !

Lorsque j'anime des sorties dans la nature, dès qu'on passe sous de vieux arbres pittoresques, on m'affirme souvent  : «oui mais Monsieur, mon arbre est mort juste après avoir été envahi par cette peste de lierre !».
Je rétorque alors : « le lierre n'a utilisé votre arbre comme support que parce que celui-ci ne pousse plus en largeur car il était lui-même en fin de vie ou tout au moins assez âgé. »
En réalité, le lierre vit très vieux, plusieurs centaines d'années parfois, donc il survit souvent après la mort de son support. Voilà pourquoi les gens pensent que le lierre a tué l'arbre alors que l'arbre est finalement mort de sa belle mort et que le lierre lui a survécu.

hedera

Le lierre protège le tronc du gel, d'une trop forte humidité et même de certains grignoteurs comme les chevreuils. Certains composés produits par le lierre possèdent même des vertus fongicides ce qui permet de réduire le risque de maladie fongique pour l'arbre. De plus, le lierre fleurit à un autre moment que son support :  il n'y a donc pas concurrence au niveau de la pollinisation. Les feuilles du lierre tombent et enrichissent le sol à un autre moment que le feuillage de l'arbre support, ce qui est encore un bénéfice pour ce dernier. Le lierre ne "prendra pas non plus le soleil" à la place de l'arbre car il ne poussera que sur le tronc principal et certaines grosses branches. Bref, ce n'est donc pas du parasitisme mais au contraire un mutualisme car les deux parties y trouvent leur compte.

Le saviez-vous ? Le lierre continue de pousser après la mort de l'arbre. Bien que cela combine deux milieux extrêmement riches pour la biodiversité : lierre + bois mort sur pied, cela peut devenir une source de danger car le lierre offrira une prise au vent tandis que le bois mort peut casser à tout moment. A vous de voir si une telle association mérite d'être gardée au jardin ou s'il convient de réduire la taille de l'édifice.

2) Le lierre mange les maisons

Non. Le lierre n’abîme pas les murs en bon état. Et même sur les murs en mauvais état, tout ce qu'il fera sera de dégrader un peu plus les joints. Mais surtout, il fournit une protection physique concernant l'humidité et assainira le pied des murs. Il offre une isolation thermique durant l'hiver mais aussi durant l'été qui n'est pas anecdotique car de l'ordre de deux à trois degrés gagnés (ou perdus) pour nos intérieurs.

Deux bémols cependant, ne laissez pas trop grimper le lierre jusqu'à vos tuiles. Celles-ci pourraient être déplacées par des lianes qui passeraient sous elles. Attention aussi aux murs en terre, le lierre peut alors prendre cela pour de la « vraie » terre et laisser pousser ses racines à l'intérieur.

hedera

3) Le lierre attire les araignées

Et ? Saviez-vous qu'il attire aussi une foule d'insectes, notamment les derniers butineurs de la saison car le lierre est un des derniers à fleurir, aux alentours d'octobre, dans la nature ou au jardin. Les insectes inféodés ou vivant grâce au lierre sont extrêmement nombreux : abeilles sauvages, hyménoptères, syrphes, mouches, cétoines et même papillons. Le Citron, un papillon en forte régression, apprécie d'hiverner au sein du lierre et il n'est pas le seul. Pas étonnant dans ce cas que les araignées soient aussi très présentes... 

Le lierre fournit aussi abri et nourriture à beaucoup d'oiseaux : moineaux, merles, mésanges, grives... Les baies sont particulièrement riches en lipides et aident les oiseaux frugivores et omnivores à survivre en hiver. Le lierre sert aussi pour la nidification du Troglodyte mignon, des roitelets... et de dortoirs pour certains rapaces comme l'Hibou moyen-duc ou la Chouette hulotte.

hedera mellifère

Le lierre permet en outre de nourrir certains mammifères comme le lérot, la martre, le muscardin, et même... d'abriter quelques chauves-souris.

Enlever le lierre, c'est supprimer un véritable écosystème entier ! 

4) Le lierre est triste

Non. Ou alors nous n'avons pas la même définition de la tristesse... Le lierre, on l'a vu plus haut, regorge de vie mais est aussi une plante qui reste attractive toute l'année grâce à son feuillage persistant. Le lierre est joyeux car il en existe des variétés superbement colorées : panaché de crème, de blanc ou de jaune ou au feuillage plus ou moins découpé. On peut l'utiliser en couvre-sol, en topiaire, pour habiller des éléments disgracieux ou du grillage... Le lierre possède mille et une utilisations au jardin.

hedera

5) Le lierre ne sert à rien

M'enfin... En plus de tout ce dont nous avons déjà parlé, le lierre sert à de nombreuses choses :

  • Il protège le sol en forêt ou dans votre jardin en créant un couvert qui maintient l'humidité et une certaine fraîcheur. Il contribue ainsi à réduire l'érosion des sols et à protéger la faune du sol. 
  • C'est une plante médicinale connue depuis des temps immémoriaux : antitussif, antispasmodique, purgatif et utilisée dans le cadre des pommades anticellulites. Attention cependant de ne pas ingérer les baies qui sont toxiques. 
  • Le lierre est capable de dépolluer l'air, notamment en captant les poussières ou autres grosses particules.
  • On peut même en faire de la lessive pour laver le linge grâce aux saponosides que les feuilles contiennent
  • ...ou des couronnes pour orner les têtes blondes de nos enfants. 

hedera

Conclusion

Le lierre est donc bien plus qu'une simple grimpante. Elle  possède énormément d'attraits esthétiques et écologiques. On peut le planter en couvre-sol, pour habiller des éléments disgracieux, ou pour égayer un mur. Elle se révèle une plante à toute épreuve, pousse rapidement et dans les endroits les plus ombragés, et se bouture très facilement. Bref, laissez vivre votre lierre ou mieux encore plantez-en ! Symbole de longévité chez les celtes, il est certain que le lierre vous survivra...

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)

Une réflexion au sujet de « 5 idées reçues sur le lierre »

  • Patricia

    Merci pour cette réhabilitation du lierre. Une plante qui rend beaucoup de services et qui a sa place dans tous les jardins même petit. Vert toute l'année et on peut réaliser de très jolies scènes romantique.

    Répondre
Laisser un commentaire