Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Sagine, Sagina subulata : plantation, entretien, utilisations

La Sagine en quelques mots

  • La sagine est une plante vivace gazonnante formant un couvre-sol persistant
  • Cette « plante carpette » belle toute l’année, est idéale pour verdir les dallages en rocaille pas trop sèche ou comme succédané au gazon
  • Au printemps, son feuillage mousseux se couvre de minuscules fleurs blanches
  • De culture facile, rustique et sans entretien, elle évite le désherbage dans les zones peu piétinées
  • Craignant chaleur et sécheresse, on la réservera aux endroits frais et ombragés

Le mot de notre experte

La Sagine, Sagina subulata, ou Sagine subulée, est une petite plante vivace couvre-sol persistant évoquant la mousse et le gazon. Dotée d’un joli feuillage fin et dense, elle forme une moquette basse, douce et moelleuse, ce qui lui a valu d’être surnommée « plante carpette » ! Elle reste compacte, ne dépassant pas 5 cm de haut et bien verte en toute saison.

Ce tapis moussu se couvre d’une multitude de menues fleurs blanches à la fin du printemps.

Elle se glisse facilement entre les dalles d’un pas japonais, les interstices des murets, dans une rocaille, une bordure ou se substitue au gazon dans les endroits peu piétinés du jardin et où la pelouse refuse de pousser. C’est pourquoi, on trouve souvent la sagine conditionnée en rouleau ou en plaque.

Sans entretien, elle ne nécessite pas d’être tondue.

Tout comme l’helxine, la sagine constitue une alternative précieuse au gazon dans les endroits ombragés car, elle redoute les terres trop sèches.

Découvrez ce couvre-sol beau même en hiver parfait pour recouvrir les sols frais !

Sagine, sagina, substitut gazon, couvre-sol ombre

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Sagina subulata

Famille : Caryophyllacées

Noms communs : Sagine

Floraison : Mai à août

Hauteur : 3 à 10 cm

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Léger, frais, bien drainé

Rusticité : –15 °C

La Sagine, Sagina subulata, ou Sagine subulée, est une petite plante vivace couvre-sol à feuillage persistant appartenant à la famille des Caryophyllaceae tout comme l’œillet. Le genre comporte une vingtaine d’espèces originaires d’Europe de l’Ouest, et des régions tempérées de l’Hémisphère Nord. La Sagina subulata est l’espèce la plus couramment cultivée.

La plante est un peu lente à l’installation. Elle s’étale assez lentement en couvre-sol persistant, haut de 3 à 5 cm, sur 25 cm d’étalement environ. A l’aide de minuscules tiges stolonifères et ramifiées, elle s’enracine de place en place pour former une moquette très basse, des coussinets semblables à de la mousse, d’où son autre surnom de « mousse irlandaise ».

Elle se développe jusqu’à former un tapis uniforme susceptible de remplacer le gazon dans les zones peu piétinées du jardin. Ses tiges grêles et traçantes longues de 3-8 cm, portent de petites feuilles linéaires et pointues de 1 cm de long disposées par paires. Elles sont vert vif chez l’espèce type, tandis que la Sagina subulata ‘Aurea’ est une très jolie forme à feuillage doré.

Sagine, sagina, substitut gazon, couvre-sol ombre

Sagina subulata et Sagina subulata ‘Aurea’

De mai à août, selon les régions, de menues fleurettes solitaires, blanches et érigées éclosent sur ce tapis mousseux. Elles mesurent 4 mm de diamètre et sont formées de 4 à 5 pétales arrondis. Portées par de longs pédoncules axillaires ou terminaux, elles se détachent bien au-dessus du feuillage. Chacune laisse échapper un bouquet d’étamines. Cette floraison blanche toute simple évoque celle des fraisiers et attire les butineurs. Les fleurs se muent ensuite en de minuscules fruits en capsules ouvertes contenant des graines promptes à se ressemer spontanément en sol frais. Ces nouveaux semis permettent à la plante de gagner du terrain.

La sagine subulée est une excellente alternative au gazon dans les zones un peu délaissées du jardin car elle ne nécessite pas de tonte mais supporte mal le piétinement. Restant verte toute l’année et conservant un aspect soigné, c’est aussi une espèce appréciée en mosaïculture pour créer des motifs ou des scènes de verdure.

Sagine, sagina, substitut gazon, couvre-sol ombre

Sagina subulata entre des pierres (© PeterHoh), et la floraison en une myriade de petites fleurs à droite

Plantation de la sagine

Où la planter ?

Parfaitement rustique jusqu’à -15°C, la Sagine subulée résiste mieux au froid qu’à la sécheresse. Elle n’apprécie pas du tout les sols très secs, sa culture se révèle plus difficile en climat chaud. Elle s‘installe à une exposition ensoleillée en climat frais et si le sol est humide ou légèrement ombragée au moins pendant les heures les plus chaudes de la journée, voire carrément à l’ombre dans les régions au Sud de la Loire. Les tapis prendront de l’ampleur au fil du temps dans une terre légère, humifère, restant fraîche, neutre à acide. Elle a besoin d’une terre naturellement humide pour conserver sa couleur bien verte.

Elle se glisse dans les interstices des dallages et des murets, étoffe une rocaille fraîche, souligne la bordure d’un massif ou peut servir d’écrin verdoyant dans un massif de vivaces où elle empêchera les mauvaises herbes de s’installer. On pourra également l’installer dans un jardin japonais ou zen pour composer des scènes graphiques comme dans une potée.

Ce couvre-sol très bas et dense peut remplacer la pelouse dans les zones peu empruntées et est parfait pour couvrir les zones dénudées. Une fois installée, la sagine permet également de limiter la prolifération des adventices.

Quand planter la sagine ?

La plantation se fait en début d’automne ou au printemps, en dehors des périodes de gelées et de sécheresse.

Comment planter la Sagina subulata ?

En pleine terre

Comptez au moins 8 pieds au m2 distants de 20 cm en tous sens pour un tapis bien homogène : ils ne manqueront pas de coloniser les vides ! Le sol doit être bien ameubli, exempt de mauvaises herbes et de cailloux. Ajoutez du sable à la plantation pour améliorer le drainage si nécessaire.

  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large que la motte
  • Faites un lit de drainage
  • Placez la plante au centre du trou
  • Recouvrez la motte avec 3 parts de gravier ou sable grossier et une part de tourbe ou de terreau de feuilles
  • Tassez
  • ­Arrosez copieusement puis régulièrement jusqu’à la reprise

Entre des dalles

Plantez directement dans du sable humide des portions de tiges à 10 cm de distance les unes des autres ou préférez le semis en place de mai à août.

En pot

En pot, il faudra veiller à maintenir un substrat frais, surtout en été, sous peine de voir cette vivace se dessécher et périr. Plantez-la dans un mélange bien drainant de sable et de terreau de feuilles.

Culture et entretien

Une fois bien installée, la sagine ne requiert quasiment aucun entretien : elle se passe de tontes, ne nécessitant que des arrosages copieux et réguliers en cas de sécheresse et de fortes chaleurs. Arrosez régulièrement la première année suivant la plantation pour lui permettre de bien s’installer. Les sagines en pot doivent être arrosées régulièrement surtout en été; la terre ne devra jamais sécher entre deux arrosages. Désherbez régulièrement à son pied.

Si vous souhaitez limiter son expansion, car lorsqu’elle se plaît elle peut se montrer envahissante, arrachez manuellement les tiges traçantes en surnombre.

Sagine, sagina, substitut gazon, couvre-sol ombre, remplacer gazon

Sagina subulata (© Forest and Kim Starr)

Maladies éventuelles et ennemis

Seuls les sujets cultivés en pot peuvent se montrer sensibles aux araignées rouges : aérez suffisamment et brumisez régulièrement le feuillage avec de l’eau car ces acariens redoutent l’humidité.

Multiplication

La multiplication par division de touffe ou plus simplement encore en prélevant les stolons enracinés est très facile.

Par division

  • En début d’automne en climat doux ou au printemps, avec une fourche-bêche, soulevez une partie de la touffe
  • Divisez-la en plusieurs éclats possédant chacun des racines et des feuilles
  • Replantez sans attendre au jardin ou en pot dans un substrat adapté

Par prélèvement de racines

Vous pouvez également déterrer les tiges enracinées naturellement pour les repiquer plus loin dans une terre humide et sableuse.

Associations au jardin

Vêtue de vert tout au long de l’année, la Sagine subulée est parfaite pour occuper les vides dans un dallage, au sein d’une rocaille fraîche et ensoleillée ou pour habiller le pied de vivaces ou d’arbustes. Sa couleur bien verte a le don de faire ressortir tout l’éclat des floraisons lumineuses, pour révéler les teintes fraîches des bulbes de printemps comme les tulipes, ou pour servir d’écrin à des fuchsias rustiques. En lisière de sous-bois, plantez-la en compagnie de fougèreshostas, d’Orchidées terrestres et des géraniums vivaces. Pour créer un tapis de couleurs et de textures variées, associez-la à la Ruine-de-Rome (Cymbalaria muralis), et à des heuchères.

Elle peut être employée pour tapisser le pied d’arbustes de terre de bruyère (camélias, rhododendrons) qui ont les mêmes exigences de culture, car elle apprécie une certaine acidité dans le sol. Associée à des vivaces des lieux incultes, comme l’Agrimonia eupatoria ‘Alba’, le Peucedanum ostruthium ‘Daphnis’, elle est toute indiquée pour couvrir les sols dénudés.

Sagine, sagina, substitut gazon, couvre-sol ombre, remplacer gazon

Associez la Sagine à la Ruine de Rome, des Hostas et un tapis de tulipes botaniques

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire