Jeffersonia : plantation, culture

Jeffersonia : plantation, culture

Sommaire

Mis à jour le 7 Juin 2023  par Virginie T. 7 min.

Le Jeffersonia en quelques mots

  • Le Jeffersonia est une petite plante vivace parfaite pour les situations ombragées
  • C’est un couvre-sol élégant avec un joli feuillage caduc en forme d’ailes de papillon
  • Sa floraison printanière précoce surgit du sol aux premiers beaux jours, avant l’apparition du feuillage
  • Rustique et facile à cultiver, il ne demande aucun entretien
  • Il apporte fraîcheur et luminosité au pied des arbres et arbustes caducs ou dans les rocailles mi-ombragées en sol frais
Difficulté

Le mot de notre experte

Le Jeffersonia est une petite vivace rustique adaptée aux sous-bois frais et aux situations ombragées. Il est très apprécié pour son très joli feuillage caduc, lobé, vert frais et sa floraison printanière ravissante en petites clochettes blanches chez le Jeffersonia diphylla ou mauves chez le Jeffersonia dubia. Au jardin, il forme des tapis de feuilles qui colonisent au fil du temps, grâce à leurs rhizomes, le pied des haies ou des arbres et arbustes, les bords des allées, les rocailles ou les massifs ombragés. Le feuillage dense et luxuriant du Jeffersonia fait de lui un bon couvre-sol. Cette vivace rampante s’épanouit à mi-ombre, dans un sol drainant, riche en humus, gardant une certaine fraîcheur en été.

De culture facile, il prospère au jardin durant des années, en ne demandant presque aucun entretien, et évite le désherbage dans les coins frais ou difficiles à végétaliser.

Découvrez vite cette plante vivace rhizomateuse de sous-bois si attachante !

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Jeffersonia
  • Famille Berberidaceae
  • Nom commun Jeffersonia
  • Floraison Avril
  • Hauteur 0,10- 0,15 m
  • Exposition Soleil, mi-ombre
  • Type de sol Riche, frais, bien drainé
  • Rusticité -15°C

Le Jeffersonia est une plante vivace de la famille à la famille des berbéridacées comme les Epimedium ou Fleurs des Elfes. C’est une plante originaire des zones tempérées d’Amérique, de l’est des États-Unis, du Minnesota au sud du Tennessee, mais aussi de la Corée à la Chine, jusqu’à l’est de la Russie. Elle pousse à l’état spontané dans les forêts de feuillus, les fourrés, le plus souvent dans les ravins ou sur les pentes rocailleuses ombragées et humides, sur des sols à tendance calcaire, jusqu’à 1 100 m d’altitude. Le genre Jeffersonia ne comprend que deux espèces : le Jeffersonia diphylla, l’espèce native des sous-bois frais nord-américains et le Jeffersonia dubia, la petite asiatique. La plante doit son nom à Thomas Jefferson, le premier Président des États-Unis.

Jeffersonia planter cultiver

Jeffersonia diphylla, planche botanique

À partir d’un rhizome court et rampant, le Jeffersonia forme avec le temps des petites touffes très pérennes de 10 à 15 cm de hauteur pour 25 cm de largeur au minimum. Cette plante vivace rampante constitue lentement un tapis de feuilles qui colonisera les endroits frais, les sous-bois, le pied des arbres et arbustes ou les massifs ombragés. Elle se développe lentement en couvre-sol, sans jamais devenir envahissante.

La floraison est précoce, dès le début du printemps, en avril. Les fleurs solitaires émergent du sol avant les feuilles. La floraison prend la forme d’inflorescences en coupes étoilées, de 2 à 2,5 cm de diamètre, composées de 6 à 8 pétales larges. Ces délicates clochettes sont de couleur lavande, ou d’un blanc pur, entourant un cœur jaune. Elles ressemblent par leur simplicité aux tulipes botaniques.

Jeffersonia planter cultiver

Jeffersonia diphylla et Jeffersonia dubia

Au printemps, les tiges développent un délicat feuillage caduc, très ornemental et facilement reconnaissable. Les feuilles se déploient en limbes charnus arrondis et profondément échancrés à leur base en 2 folioles jumelles, de forme semi-ovale, disposées de façon symétrique par rapport au pétiole et dentelées en bordure. Portées par de longs pétioles dressés, elles mesurent 6-8 cm de diamètre et chacune évoque une aile de papillon. Les jeunes pousses émergent dans des teintes bronze pour s’épanouir dans un beau vert pomme à vert-bleuté bordé de brun-rougeâtre. Ce feuillage lobé parcouru de nervures et légèrement gaufré reste luxuriant après floraison. Les fleurs se muent ensuite en curieux fruits coriaces, des capsules en forme de poire renfermant des graines rouges.

Jeffersonia planter cultiver

Le feuillage très original du Jeffersonia diphylla

Principales espèces

Jeffersonia dubia

Jeffersonia dubia

C'est l'espèce asiatique ! Elle forme au printemps une véritable boule couverte de petites fleurs étoilées d'un mauve très lumineux !
  • Période de floraison Mai
  • Hauteur à maturité 12 cm
Jeffersonia diphylla

Jeffersonia diphylla

Cette espèce de Jeffersonia native des sous-bois frais nord-américains est intéressante pour sa délicate floraison d'un blanc pur tôt au printemps.
  • Période de floraison Mai
  • Hauteur à maturité 10 cm

Plantation

Où le planter ?

Rustique au moins jusqu’à -15°C, le Jeffersonia se cultive dans la majorité des régions, sauf peut-être en climat méditerranéen, trop sec en été. N’oublions pas qu’il s’agit d’une plante de sous-bois qui apprécie les sols riches en humus, acides à calcaires, restant frais. Il supporte bien les sols naturellement calcaires. Évitez une plantation sous le soleil direct. Le Jeffersonia se plaît en situation mi-ombragée, au soleil non brûlant et à l’ombre pas trop dense. Une ombre trop intense nuit à sa floraison. Bien installé, sous le couvert d’arbres ou d’arbustes caducs qui le protégeront des ardeurs estivales, il formera de beaux tapis feuillus d’une grande fraîcheur. C’est un excellent couvre-sol, idéal pour habiller une rocaille ombragée et fraîche, un sous-bois de feuillus ou un massif arbustif. Vous pouvez également l’installer dans une zone ombragée difficile à cultiver et entretenir.

Jeffersonia planter cultiver

Jeffersonia dubia, l’espèce asiatique

Quand planter le Jeffersonia ?

La plantation du Jeffersonia se fait de préférence au printemps, en mars-avril ou mai, après les gelées ou à l’automne de septembre à novembre.

Comment planter le Jeffersonia ?

Comptez 5 à 6 plants au m², pour constituer un tapis de feuillage pérenne et bien couvrant, tout en respectant une distance de 30 cm entre chaque plant. Le sol doit être suffisamment drainé. S’il est argileux, apportez des graviers ou des billes d’argile afin de favoriser le drainage.

  • Décompactez bien la terre
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois le volume de la motte
  • En sol lourd, étalez des matériaux drainants au fond du trou
  • Plantez au centre du trou
  • Comblez le trou avec un mélange de terre de jardin, de sable et de bon terreau
  • Tassez légèrement avec le pied
  • Paillez le pied avec un paillis pour maintenir la fraîcheur
  • Arrosez copieusement puis régulièrement pour favoriser la reprise

Entretien du Jeffersonia

Le Jeffersonia ne réclame quasiment aucun entretien. Son feuillage opulent étouffe les mauvaises herbes, vous évitant ainsi la corvée de désherbage. C’est une plante vivace qui s’étale lentement sur le sol pourvu que celui-ci reste drainé et suffisamment frais en été.  Il tolère assez mal les sols trop secs. Évitez-lui les sols qui se dessèchent facilement. Même en été, lorsqu’il est au repos végétatif, il vaut mieux l’arroser pour éviter que le feuillage ne s’assèche totalement. Arrosez régulièrement une à deux fois par semaine le premier été suivant la plantation, puis surveillez les apports d’eau en cas de fortes chaleurs et de sécheresse qui durent. Étalez au printemps un bon paillage organique (paille, feuilles mortes…) pour limiter l’évaporation en été et garder ses racines rhizomateuses à l’abri des gels féroces en hiver.

En fin d’hiver, quand les boutons floraux apparaissent, supprimez le vieux feuillage en rabattant la touffe au ras du sol. Intervenez avant le début du printemps, pour ne pas couper accidentellement les jeunes tiges florales en formation.

Chaque année au printemps, vous pouvez apporter un peu de compost au pied par un griffage superficiel, pour encourager la croissance, enrichir la terre et la rendre un peu moins sèche.

Il est très rarement atteint par les maladies. Cependant, au printemps, protégez ses jeunes pousses des escargots et limaces, si besoin utilisez du purin de fougères pour lutter contre leurs attaques.

⇒ Retrouvez les bons gestes pour bien planter une vivace dans notre vidéo !

Jeffersonia planter cultiver

Jeffersonia dubia

Multiplication

Pour multiplier le Jeffersonia, nous vous conseillons la division de touffes, une technique simple à effectuer en été ou en début d’automne. Au bout de 3-4 ans, la plante peut montrer des signes de fatigue, divisez les souches les plus imposantes pour rajeunir le pied et conserver une touffe bien florifère.

  • Avec une bêche, creusez tout autour de la touffe
  • Avec une fourche-bêche, soulevez la motte
  • Divisez la touffe, en prélevant des rhizomes en périphérie munis d’une rosette de feuilles
  • Replantez immédiatement au jardin les éclats de rhizome dans un sol bien travaillé
  • Arrosez généreusement

Association

Avec leur feuillage élégant et couvrant et leurs fleurs printanières très précoces, les Jeffersonias, (dubia et diphylla) sont parfaits pour végétaliser des espaces délaissés ou les recoins ombragés dans un jardin naturel ou sauvage. Appréciant l’humus et les terrains frais, ils se plaisent en sous-bois où ils s’associent bien avec les Fleurs des Elfes, les Anémones nemorosa, les hépatiquesles Hellebores, les Fougères comme les Dryopteris wallichiana ou encore avec les jacinthes des bois (Scilles Nutans).

Dans un jardin boisé, ils accompagnent les vivaces à floraison printanière comme les géraniums vivaces, les cyclamens coum, ou les graciles Coeurs de Marie, de même que les arbres et arbustes, en particulier ceux à floraison printanière comme les Viornes, les Prunus d’ornement, au pied desquels ils composent des tapis feuillus. Il est judicieux de les entourer de bulbes de printemps précoces et tardifs qui prolongeront l’effet enchanteur de leur floraison ; Muscaris, narcisses, tulipes botaniques

Leur capacité à couvrir pour de longs mois de leur feuillage des zones ombragées les rendent indispensables dans les rocailles de mi-ombre où le sol reste frais, vous pourrez les entourer d’Hostas miniatures et de Carex.

Jeffersonia planter cultiver

Viburnum opulus, Jeffersonia dubia, Dicentra spectabilis et muscaris

Commentaires