En ce moment : Jusqu'à -50% sur les fruitiers
Echeveria : planter, cultiver et entretenir

Echeveria : planter, cultiver et entretenir

Sommaire

Mis à jour le 7 Février 2023  par Alexandra 14 min.

L'Echeveria en quelques mots

  • L’Echeveria est une ravissante petite plante succulente
  • Elle forme des rosettes de feuilles épaisses et cireuses
  • Ses feuilles peuvent prendre des teintes très variées : vert clair, bleuté, gris clair, violacé, rouge, orangé…
  • Elle est graphique et très décorative pour réaliser des compositions de plantes succulentes
  • Elle se plait en plein soleil et dans un substrat bien drainant
Difficulté

Le mot de notre experte

L’Echeveria est une petite plante grasse ou succulente qui forme de jolies rosettes de feuilles imbriquées. Il existe environ 250 espèces botaniques et de très nombreuses variétés horticoles, offrant une grande diversité de formes et de couleurs ! Les feuilles sont souvent triangulaires, ovales ou spatulées, et sont plus ou moins larges suivant les espèces. Elles peuvent être vertes, grises, bleutées, violacées, rougeâtres, brun-noir, et offrent parfois plusieurs nuances de couleurs.

Les Echeverias sont des plantes faciles à cultiver et qui ne nécessitent pas beaucoup d’entretien. Elles ont besoin d’un substrat bien drainant, et se montrent résistantes à la sécheresse. Leur seul défaut est d’être peu rustiques : ainsi, leur culture en pleine terre n’est possible que dans les régions épargnées par le gel, comme le pourtour méditerranéen. Dans les autres régions, on les cultivera en pot, afin de les rentrer sous abri pour l’hiver et de les sortir en extérieur sur la terrasse ou le balcon au printemps dès qu’il n’y a plus de risques de gel. Découvrez tous nos conseils pour réussir la culture des Echeverias !

Botanique et description

Fiche d'identité

  • Nom latin Echeveria sp.
  • Famille Crassulaceae
  • Nom commun Echeveria
  • Floraison printanière ou estivale
  • Hauteur entre 5 et 30 cm
  • Exposition plein soleil ou ombre légère
  • Type de sol bien drainé, sablonneux ou caillouteux
  • Rusticité généralement entre 0 et 5 °C, mais jusqu'à -4°C pour les plus résistants

Les Echeveria comptent environ 250 espèces originaires des régions sèches et désertiques du Mexique et de l’ouest de l’Amérique du Sud. Ce sont des plantes grasses, aussi appelées plantes succulentes, car elles stockent de l’eau et des éléments minéraux dans leurs tissus (en l’occurrence dans leurs feuilles), de la même façon que les cactus, agaves, aloès et sédums. Cela leur permet de survivre dans des milieux particulièrement arides et de résister à des périodes de sécheresse.

Les Echeveria forment des rosettes de feuilles charnues qui ressemblent un peu à celles des joubarbes, mais elles ne sont pas aussi rustiques. La plupart craignent les températures inférieures à 5 °C, et doivent dont être protégées en hiver. L’Echeveria pulvinata est l’une des espèces les plus résistantes au froid, capable de supporter entre – 4 et – 8 °C.

En plus des nombreuses espèces botaniques existantes, les horticulteurs ont créé un grand nombre de cultivars, obtenus par hybridation, intéressants pour leurs formes et couleurs particulières, qui les rendent très ornementales.

Planche botanique représentant l'Echeveria secunda

Echeveria secunda : Illustration botanique

L’Echeveria a été nommé ainsi en hommage au botaniste et dessinateur naturaliste mexicain Atanasio Echeverria y Godoy (1771-1803).

Formant leurs rosettes directement au niveau du sol, les Echeveria sont des plantes de petite taille. Suivant les variétés et l’âge de la plante, elles atteignent entre 5 et 30 cm de hauteur. La plupart des Echeveria s’étalent en largeur avec le temps, formant de nouvelles rosettes à côté de celle d’origine. Certaines espèces sont arbustives, formant des tiges ramifiées munies d’une rosette à leur extrémité.

Les écheverias forment des feuilles épaisses, succulentes, à l’aspect cireux. Leurs feuilles sont souvent spatulées ou triangulaires, larges et effilées à l’extrémité, bien que certaines espèces aient des feuilles plus étroites. Parfois les feuilles sont imbriquées très régulièrement, formant un motif harmonieux en rosace ou spirale. C’est le cas par exemple de l’Echeveria derenbergii et de l’Echeveria secunda var. glauca. D’autres peuvent prendre un aspect très étrange et « difforme », comme l’Echeveria gibbiflora ‘Carunculata’ ou l’Echeveria agavoides ‘Cristata’… de vraies curiosités botaniques ! Comme chez les autres plantes succulentes, les feuilles charnues des écheverias leur permettent de stocker de l’eau et des éléments minéraux afin de survivre à des périodes de sécheresse.

Les feuilles des Echeveria prennent une grande diversité de teintes suivant les variétés : elles peuvent être vert clair, bleuté, violacé, gris clair, rougeâtres ou pourpres. Elles ont souvent plusieurs nuances de couleur : il est fréquent par exemple que les feuilles soient vertes et marquées de rouge à l’extrémité ou sur l’extérieur du limbe. Certaines espèces sont très sombres, c’est le cas par exemple de l’Echeveria affinis, de l’Echeveria ‘Black Prince’ et de l’Echeveria ‘Black Knight’ aux feuilles noires. L’Echeveria ‘Afterglow’, elle, surprend par sa teinte bleue-violacée, marginée de rose ! Quant à l’Echeveria nodulosa, elle porte des feuilles panachées, vertes marquées de rouge foncé, comme si elles étaient peintes. Mais la variété la plus étonnante est sans doute ‘Trumpet Pinky’, qui porte des feuilles en forme de trompettes roses, nuancées de bleu-violet ! Vous pouvez vous amuser à créer des contrastes de couleurs en associant dans une composition des Echeveria de différentes couleurs, par exemple une variété noire, une verte, une bleutée et une rouge.

Echeveria : la diversité des formes et couleurs

Les Echeverias se déclinent dans une grande diversité de formes et de couleurs ! Il est intéressant d’associer plusieurs variétés pour créer de belles compositions. Echeveria ‘Miranda’, Echeveria setosa var. minor, Echeveria ‘Etna’ (photos : Jean-Michel Moullec), Echeveria ‘Compton Carousel’ (photo : Seán A. O’Hara), Echeveria ‘Serena’ (photo : Leo González), Echeveria runyonii ‘Topsy Turvy’ (photo : Forest & Kim Starr), Echeveria ‘Curly Locks’ (photo : Mokkie) et Echeveria ‘Duchess Of Nuremberg’ (photo : Federico Arambarri)

Il existe même des espèces aux feuilles couvertes de poils : c’est le cas par exemple de l’Echeveria bombycina et de l’Echeveria setosa qui portent des feuilles vertes munies de petits poils blancs. Ces poils permettent à la fois de protéger la plante des rayons du soleil et de la sécheresse, tout en retenant l’humidité. Ces variétés sont très décoratives, ce duvet amenant un côté doux et délicat, comme si du givre s’était déposé sur les feuilles.

Les Echeveria fleurissent au printemps ou en été. Elles déploient alors, au-dessus de la rosette, une longue tige florale munie de quelques petites feuilles, et portant à l’extrémité de petites fleurs en forme de clochettes inclinées, à peine ouvertes, généralement jaunes, orangées ou rouges. Les fleurs sont réunies en grappes ou en panicules. Chaque tige peut porter une dizaine de fleurs, voire davantage. Elles s’ouvrent progressivement du bas de la tige vers le haut. Les fleurs sont composées de cinq pétales colorés, formant le tube de la corolle, entourés par 5 sépales plus courts (calice). Au centre de la fleur, entre les pétales, sont insérées 10 étamines (organes reproducteurs mâles), qui portent le pollen. Elles entourent le pistil (organe reproducteur femelle), placé au cœur de la fleur, et qui recevra le pollen, permettant le développement des graines. On apprécie la floraison des Echeveria pour son aspect très délicat, en petites clochettes discrètes, et pour sa couleur à la fois douce et chaleureuse.

La fleurs des Echeverias

La floraison de l’Echeveria ‘Blue Curl’ : inflorescence et détail d’une fleur (photos : J.J. Harrison), et la floraison de l’Echeveria elegans (photos : Hinnerk11 et Bff)

Les principales variétés d'Echeveria

Les variétés les plus populaires
Nos variétés préférées
Echeveria Perle Von Nürnberg

Echeveria Perle Von Nürnberg

Issue d’un croisement entre l’Echeveria gibbiflora var. metallica et l’Echeveria elegans var. potosina, cette variété forme une très belle rosette gris clair, avec des nuances violacées et rougeâtres. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticultural Society (RHS).
  • Période de floraison Août, Septembre
  • Hauteur à maturité 15 cm
Echeveria lilacina

Echeveria lilacina

L’Echeveria lilacina forme une rosette régulière constituée de feuilles spatulées, larges et effilées à l’extrémité, de couleur gris clair à bleuté.
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 30 cm
Echeveria agavoides Ebony

Echeveria agavoides Ebony

Cette variété forme des rosettes constituées de feuilles triangulaires, effilées en pointe, avec le limbe vert clair, souligné de rouge foncé – noir sur le pourtour. Une variété très contrastée et surprenante !
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 15 cm
Echeveria hybride Devotion

Echeveria hybride Devotion

Cette variété forme des touffes arrondies constituées de nombreuses feuilles imbriquées, plus étroites que chez les précédentes variétés, avec un limbe vert clair à rouge foncé.
  • Hauteur à maturité 15 cm

Découvrez d'autres Echeveria

  1. 5
    Dès 13,50 € Pot de 13 cm

  2. 5
    Dès 13,50 € Pot de 13 cm

  3. 24
    Dès 5,90 € Godet de 8/9 cm

La plantation de l'Echeveria

Où planter ?

Les Echeveria sont globalement peu rustiques (les plus résistants d’entre eux supportent jusqu’à – 5 °C). Ainsi, leur culture en extérieur est à réserver au bassin méditerranéen et aux régions abritées du littoral atlantique, où les risques de gel sont faibles. On pourra alors les installer dans une rocaille ou sur un muret en pierre, ce qui favorisera un bon drainage. Elles peuvent également entrer dans la composition d’un jardin exotique sec, en compagnie d’agaves, d’aloès, de cactus, yuccas et sédums…

Dans les autres régions, au climat plus frais, on préfèrera les cultiver en pot afin de les rentrer sous abri pour l’hiver, et de les sortir en extérieur en été, pour les installer par exemple sur un balcon ou une terrasse.

Les Echeveria se plaisent en plein soleil, bien qu’elles acceptent aussi l’ombre légère. Il faut savoir que le soleil favorise la coloration de son feuillage, notamment chez les variétés à feuilles pourpres, roses ou rougeâtres. Si vous la cultivez en intérieur, nous vous conseillons de la placer près d’une fenêtre. Sinon, si elle manque de luminosité, elle risque de s’étioler en poussant en hauteur pour chercher la lumière, ce qui la rendra moins belle.

Comme toutes les plantes grasses, les Echeveria ont besoin d’un substrat bien drainant, qui ne retient pas l’humidité. Elles apprécieront d’être plantées dans un mélange de terre de jardin et de sable grossier. Un terreau spécial cactus leur conviendra également.

Les Echeveria sont parfaites également en potée, sur le balcon ou la terrasse. Elles s’intègreront à merveille dans des compositions avec d’autres plantes succulentes, comme les joubarbes, sédums, saxifrages, aloès, kalanchoés et petits cactus.

Les Echeveria peuvent aussi entrer dans la composition de murs végétaux d’intérieur ou de tableaux végétaux.

Quand planter ?

Si vous le cultivez en pleine terre, nous vous conseillons de planter l’Echeveria au printemps, vers le mois de mai. De même, s’il est en pot, vous pouvez le rempoter au printemps.

Comment planter ?

En pleine terre :

En région méditerranéenne, vous pouvez planter l’Echeveria dans une rocaille, dans un massif ou sur un muret en pierre.

  1. Creusez un trou de plantation.
  2. Placez dans le trou un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable grossier.
  3. Plantez l’Echeveria.
  4. Replacez du substrat tout autour, en veillant à ne pas enterrer son collet ni ses premières feuilles.
  5. Tassez légèrement.
  6. Arrosez.
  7. Vous pouvez placer une fine couche de sable grossier ou de petits graviers à la surface, afin d’isoler le collet et les feuilles basales du terreau, et ainsi éviter qu’elles ne pourrissent.

En pot :

Nous vous conseillons de cultiver l’Echeveria dans un pot en terre cuite, car ce type de pot est perméable à l’eau et à l’air, permettant une meilleure aération des racines et un meilleur drainage. À défaut, vous pouvez aussi choisir un pot en plastique. Le plus important est qu’il soit percé au fond, pour permettre à l’eau d’arrosage en excès de s’évacuer.

Pour ce qui est du substrat, il est important qu’il soit bien drainant : réalisez par exemple un mélange constitué de 50% de terreau et 50% de sable grossier. Un terreau spécial cactus peut également convenir.

  1. Commencez par déposer au fond du pot une couche de billes d’argile ou de graviers, pour favoriser le drainage.
  2. Placez ensuite le substrat (idéalement un mélange de terreau et de sable grossier, à proportions égales).
  3. Placez l’Echeveria au centre du pot, en veillant à ne pas enterrer son collet ni ses premières feuilles.
  4. Replacez un peu de substrat autour, puis tassez légèrement.
  5. Placez éventuellement une petite couche de graviers ou de sable grossier à la surface du substrat. En plus d’être décoratif, cela isolera le collet et les premières feuilles de l’humidité du terreau.
  6. Arrosez légèrement.
  7. Placez le pot sous abri à un emplacement lumineux, ou en extérieur au soleil s’il n’y a pas de risques de gel.

Echeveria : tous nos conseils de culture

Entretien

Comme la plupart des plantes grasses, l’Echeveria nécessite peu d’entretien. Elle résiste à la sécheresse et craint au contraire l’excès d’humidité, qui risque de faire pourrir ses racines. Arrosez-la modérément, en laissant sécher le substrat entre deux arrosages. Vous pouvez l’arroser une fois par semaine à une fois tous les 15 jours au printemps et en été, avec des arrosages un peu plus fréquents lors de la floraison (une fois par semaine). En automne et hiver, réduisez les arrosages en apportant de l’eau seulement une fois par mois. Veillez à ne pas laisser d’eau stagner dans la soucoupe ni sur le feuillage, et dirigez toujours l’eau sur le substrat plutôt que sur la rosette de feuilles.

Si vous cultivez l’Echeveria en pot, nous vous conseillons de le sortir en extérieur au printemps, dès qu’il n’y a plus de risques de gel : placez-le par exemple sur votre terrasse ou balcon, de manière à ce qu’il puisse profiter du soleil. En automne, pensez à le rentrer en intérieur pour le protéger du froid. Il se plaira à un endroit lumineux, à une température d’au moins 7 °C. Si l’Echeveria manque de lumière, il aura tendance à s’étioler, en produisant des tiges anormalement longues, avec des feuilles espacées, et il finira probablement par s’affaisser.

Nous vous conseillons de rempoter l’Echeveria tous les 2 ans, au printemps. Choisissez à chaque fois un pot légèrement plus grand que le précédent. Si vous voyez des feuilles mortes ou abimées, profitez-en pour les couper. Après avoir rempoté, attendez au moins une semaine avant d’arroser.

Au printemps et en été, n’hésitez pas à apporter un peu d’engrais spécial plantes grasses, à raison d’un apport par mois. Cela encouragera la plante à fleurir et à se développer, en lui apportant les nutriments nécessaires.

Les Echeveria sont sensibles aux cochenilles farineuses, notamment lorsqu’ils sont cultivés en intérieur. Ces insectes piqueurs-suceurs se repèrent par la présence de petits amas cotonneux et blancs sur les feuilles. Ils se nourrissent de la sève et affaiblissent ainsi la plante, pouvant entrainer l’apparition de fumagine. Vous pouvez les retirer à l’aide d’un coton-tige imbibé d’alcool à 90° ou d’eau savonneuse. Pour plus de conseils et d’informations, consultez notre fiche « Cochenille : identification et traitement »

Multiplication

Les écheverias sont faciles à multiplier par division ou bouturage. Le semis est également possible.

Semis

Attention, si vous récoltez les graines sur des variétés horticoles, les jeunes plants risquent de ne pas être conformes aux plants d’origine. Il est préférable de multiplier ces variétés par bouturage ou division de touffe, afin d’obtenir des plants génétiquement identiques, et de réserver le semis aux espèces botaniques.

Semez les graines au printemps ou en début d’été. Il est préférable d’utiliser des graines fraiches, récoltées récemment ; elles auront un meilleur taux de germination.

  1. Remplissez un pot avec un substrat drainant, par exemple un mélange de terreau et de sable grossier, ou du terreau spécial cactus, puis tassez légèrement et égalisez le niveau.
  2. Comme les graines sont très fines, nous vous conseillons de les mélanger à du sable, afin de faciliter leur manipulation.
  3. Dispersez le mélange de graines et de sable à la surface du substrat, en veillant à ce qu’il soit réparti de façon homogène.
  4. Vaporisez un peu d’eau sur le substrat.
  5. Couvrez le pot avec un film plastique, dans lequel vous percerez quelques trous pour aérer. Cela permettra de conserver une atmosphère humide, favorable à la germination. Vous pouvez aussi utiliser une mini-serre.
  6. Placez le pot à un endroit lumineux, sans soleil direct. L’idéal est une température comprise entre 18 et 22 °C.

Les graines d’Echeveria germent généralement en 2 à 3 semaines, veillez à ce que le substrat reste légèrement humide jusqu’à la germination. Dès qu’elles ont germé, vous pouvez retirer le film plastique et espacer un peu les arrosages.

Bouturage

L’Echeveria se multiplie facilement par bouturage de feuilles ou de tiges.

  1. Pour une bouture de tige, prélevez une rosette en coupant la tige quelques centimètres sous la rosette, en utilisant un couteau propre et aiguisé. Pour une bouture de feuille, détachez simplement quelques feuilles d’Echeveria sur le pied-mère.
  2. Laissez sécher la feuille ou la tige à l’air libre durant quelques jours (cela permet qu’un cal de cicatrisation se forme sur la plaie).
  3. Préparez un pot avec du substrat drainant, par exemple du terreau pour cactus.
  4. Si vous bouturez une tige, faites un petit trou dans le substrat à l’aide d’une tige mince ou d’un crayon, puis plantez-la dans le trou. S’il s’agit de feuilles, déposez-les simplement à la surface du substrat.
  5. Arrosez légèrement.
  6. Placez le pot sous abri, à un endroit lumineux, mais protégé du soleil direct.

Pour plus de conseils et d’informations, consultez notre tutoriel « Bouturer les cactus et plantes grasses »

Division de rejets

La plupart des écheverias produisent des rejets, de nouvelles petites rosettes à côté de celle d’origine. Il vous suffit donc de les récupérer et de les rempoter afin d’obtenir de nouveaux plants.

  1. Choisissez un plant bien développé, qui a produit des rejets.
  2. Séparez-les en coupant le stolon près du plant d’origine.
  3. Faites sécher ces nouvelles rosettes à l’air libre durant quelques jours, pour permettre à la plaie de cicatriser.
  4. Replantez-les en pot, dans un substrat bien drainant.
  5. Arrosez.
  6. Placez le(s) pot(s) sous abri, à un endroit lumineux, mais sans soleil direct.

Ces jeunes plants vont progressivement se développer et grossir, puis produire à leurs tours de nouveaux rejets.

Association

Plante frileuse appréciant les climats doux, l’Echeveria s’intégrera à merveille dans un jardin méditerranéen. Associez-le à d’autres plantes qui apprécient la chaleur et les sols plutôt secs, comme les agaves, yuccas et oponces, que vous planterez par exemple dans une rocaille ou dans un décor à dominante minérale. Découvrez la superbe vipérine de Madère, Echium fastuosum, qui offre au printemps de grands épis de fleurs bleues ! Pensez aussi aux palmiers, comme le Chamaerops humilis, au port touffu et aux grandes feuilles en éventail. Vous pouvez également intégrer un olivier, véritable symbole de la Méditerranée, avec son tronc tortueux et son feuillage argenté. Pour ce qui est des floraisons, comptez sur les cistes, les hélianthèmes, les lauriers-roses et les agapanthes, qui amèneront de belles touches de couleur !

Découvrez toute notre gamme de vivaces et d’arbustes méditerranéens.

Associer l'Echeveria : dans un jardin méditerranéen

Echeveria elegans (photo : Syrio), Cistus x pulverulentus, Agave americana ‘Variegata’, Opuntia microdasys (photo : Stan Shebs) et Nerium oleander

Vous pouvez également réaliser une très belle composition en pot en associant l’Echeveria à d’autres plantes succulentes : kalanchoés, aeoniums, haworthias, aloés et sédums, pour jouer sur les formes et couleurs ! Découvrez le Portulacaria afra ‘Variegata’, une ravissante succulente arbustive aux airs de bonsaï et au feuillage panaché. Pour ce qui est des écheverias, nous vous conseillons d’associer ensemble différentes variétés d’Echeveria, par exemple dans des tons pourpre-noir, vert clair, bleuté et rouge. Vous pourrez sortir cette composition sur votre balcon ou terrasse pour en profiter durant l’été, et la rentrer sous abri pour l’hiver, afin de protéger ces plantes du froid.

Découvrez toute notre gamme de cactus et plantes grasses.

Associer l'Echeveria : pour réaliser une composition en pot

Haworthia zebrina (photo : Megan Hansen), Echeveria agavoides (photo : Stephen Boisvert), Crassula ‘Deceptor Jaldety’, Crassula ovata ‘Hobbit’, Kalanchoe tomentosa et Echeveria ‘Perle Von Nurnberg’ (photo : Karl Thomas Moore)

Commentaires