Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Alangium platanifolium, chinense : plantation, culture

L'Alangium en quelques mots

  • L’Alangium est un petit arbre caduc intéressant pour son ample feuillage exotique et superbement découpé et sa floraison estivale blanche et odorante
  • De croissance très rapide, il pourra atteindre 5 m de haut sous nos climats
  • Sa silhouette est large et arrondie
  • Rustique, il est facile à cultiver au soleil ou à mi-ombre dans toute bonne terre de jardin pas trop sèche
  • On le plantera en isolé, dans une haie libre ou encore dans le fond d’un massif pour donner un air exotique au jardin

Le mot de notre experte

Encore trop méconnu, que ce soit lAlangium platanifolium, lAlangium chinense ou encore l’Alangium platanifolium macrophyllum,  cet arbuste caduc gagne pourtant à être davantage cultivé dans nos jardins autant pour ses qualités ornementales remarquables de l’été à l’automne que pour sa facilité de culture.

Avec son ample feuillage aux allures de platane ou d’aspect très exotique, selon l’espèce et sa floraison estivale parfumée, sous forme de petits lys blancs, il ne passe jamais inaperçu dans un jardin. En automne, les feuilles se parent de belles nuances jaune citron.

Parfaitement rustique jusqu’à -18°C au moins en situation abritée des vents dominants, peu exigeant, l’Alangium est facile à cultiver au soleil ou à mi-ombre dans tout sol ordinaire frais bien drainé.

Sa silhouette compacte mais élégante et sa croissance très rapide en font un candidat idéal dans les jardins naturels où il introduit de jolis points de focaux. Il est parfait comme sujet isolé au centre d’un massif sur un fond de verdure permanent.

Découvrez nos conseils pour réussir ce magnifique arbre encore trop rare en culture !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Alangium

Famille : Alangiaceae

Noms communs : Alagium de Chine, Alagium à feuilles de platane

Floraison : Juillet à août

Hauteur : 5.00 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Bruyère (Acide), Tous

Rusticité : -15°C

L’Alangium est un arbuste caduc appartenant à la famille des Alangiacées (Cornacées), il s’apparente aux cornouillers. Le genre Alangium compte 17 espèces, originaires d’Afrique centrale et du sud, d’Asie (Japon, Corée, Philippines) et d’Océanie. A l’état spontané, il pousse dans les montagnes jusqu’à 2000 m d’altitude en Afrique et jusqu’à 3000 m dans l’Himalaya. Les Alangiums les mieux adaptés à nos climats tempérés sont :

  1. l‘Alangium platanifolium, à feuilles de platane
  2. l’Alangium chinense ou Alangium de Chine 

Si dans son habitat naturel, il peut atteindre 18 m, sous nos climats il ne dépassera pas 2-5 m de hauteur et 2-4m de largeur en 4-5 ans à peine. Son port est large et arrondi. L’Alangium platanifolium se distingue de l’Alangium chinense par une taille un peu plus réduite et un port plus buissonnant.

D’une croissance très rapide, ce grand arbuste présente une végétation assez opulente, caduque sous nos climats. Il a naturellement tendance à former plusieurs troncs (une cépée). La ramure est étagée et composée de branches étalées qui portent un feuillage caduc remarquablement ample : les feuilles des Alangium sont longues et larges de 3 à 30 cm.

Elles sont alternes, longuement pétiolées, simples, ovales et nervurées chez l’Alangium chinense. Cette espèce chinoise se démarque par ses grandes feuilles d’aspect très exotique. LAlangium platanifolium est tout aussi intéressant pour son feuillage plus élégant qui rappelle celui du platane. Il se distingue par des feuilles profondément lobées (2 à 7 lobes terminés par de courtes pointes). L’Alangium platanifolium var. macrophyllum est un hybride possédant de très grandes feuilles.

Les rameaux présentent une écorce brune mouchetée de blanc. Ils sont pubescents à l’état juvénile puis deviennent glabres une fois matures. Les feuilles apparaissent dans des teintes allant du vert franc et vif au vert foncé sur le dessus, le revers est plus clair. Elles se parent dès les premières fraîcheurs, avant de tomber, d’une jolie couleur dorée en automne.

L’Alangium offre une floraison estivale peu spectaculaire mais légèrement parfumée. En juillet-août, des petites fleurs blanches pendantes regroupées en grappes longues de 6 à 8 cm, apparaissent à l’aisselle des feuilles. Chaque grappe comporte 12 à 15 fleurs duveteuses, semblables à des lys miniatures longs de 2 à 3,5 cm. Elles sont constituées d’un calice tubulaire denté, formé de 6 à 8 pétales lancéolés, et retroussés vers le pédicelle de la fleur. Les étamines à anthères jaunes sont resserrées le long du style.

alangium platane

Alangium platanifolium : écorce, feuillage, fleurs et fruits

En automne, cette floraison cotonneuse cède la place à de petits fruits côtelés bleu-noir, ovoïdes à ellipsoïdes, non comestibles, ne dépassant pas 1.5 cm de long.

Parfaitement rustique, cet étonnant arbuste est capable de résister à des températures basses de l’ordre de -18/-20°C, et de fleurir l’été suivant. Sa plantation est donc possible dans de nombreuses régions.

Les racines de l’Alangium chinense font partie des 50 plantes fondamentales de la pharmacopée chinoise traditionnelle.

Plantation de l'Alangium

Où planter ?

D’une belle rusticité, l’Alangium est capable de résister après un gel de l’ordre de -18/-20°C, ce qui garantit une parfaite résistance dans de nombreuses régions de notre pays. Il s’acclimatera peut-être plus difficilement en climat méditerranéen, car cette essence forestière craint les terres trop sèches en été.

Plantez-le au soleil, si celui-ci n’est pas trop brûlant ou à la mi-ombre. Choisissez une exposition abritée des vents violents ou desséchants qui risquent de brûler son feuillage et d’abîmer ses fleurs.

Peu exigeant, il apprécie toute bonne terre de jardin fraîche, au pH neutre ou légèrement acide, même calcaire, humifère et bien drainée, en tout cas sans humidité stagnante au niveau des racines. Il se contentera même d’un sol ordinaire. Le sol peut être légèrement humide à condition que l’eau ne stagne pas.

Dans un jardin, cet arbuste rare en culture introduit toujours un point focal original. On peut le cultiver aussi bien en isolé dans un grand jardin, en fond de massif comme au premier plan d’une haie persistante. Cet arbuste aimant une certaine acidité du sol, on l’associe facilement en arrière-plan d’un massif, avec des plantes de terre de bruyère.

Quand planter ?

La plantation de l’Alangium peut se faire au printemps de février à avril ou de préférence à l’automne de septembre à octobre, afin de favoriser son enracinement avant l’hiver.

Comment planter ?

  • Installez-le dans un large trou de plantation de 80 cm x 60 cm avec un mélange moitié terre d’origine, terre de bruyère et compost
  • Plantez-le au niveau du collet sans enterrer la motte trop profondément
  • Tenez l’arbuste bien droit et tuteurez
  • Tassez légèrement
  • Paillez le pied
  • Arrosez copieusement
alangium de chine

L’Alangium chinense s’intègre facilement dans tous les jardins

Entretien et taille

L’Alangium est un arbuste des plus faciles à entretenir. Il peut se montrer faiblement drageonnant : éliminez régulièrement les rejets si vous souhaitez conserver une belle silhouette et un tronc unique à votre arbuste.

Par temps sec, surveillez les besoins en eau de votre arbuste surtout les premières années. Il est préférable de pailler le pied tous les ans au printemps, avec une bonne couche de mulch d’écorce ou d’aiguilles de pin afin d’empêcher l’évaporation du sol et de conserver à la terre un niveau correct d’humidité.

La taille n’est pas indispensable, sauf pour rééquilibrer la ramure ou conserver une belle silhouette. Il se taille aisément. Chaque année à l’automne, raccourcissez les rameaux de l’année précédente des 2/3 ou des ¾ de leur longueur pour maintenir un port arbustif plus compact. Au printemps, en mars, éliminez le bois mort et les branches entrecroisées de manière à favoriser la pénétration de la lumière au centre de la ramure. Opérez la coupe avec un sécateur à lames courbes bien affûtées et désinfectées à l’alcool, voire au sécateur de force.

Dans nos jardins, il ne connaît ni maladies, ni ravageurs.

Multiplication

Pour multiplier l’Alangium, le bouturage donne de bons résultats et il est aussi possible de récupérer des drageons.

Par boutures

Faites des boutures herbacées au printemps ou semi-ligneuses en août-septembre.

  1. Prélevez des boutures de 10 à 20 cm sans fleurs en coupant juste au-dessous d’un œil, sur les pousses de l’année dont la base est semi-aoûtée
  2. Éliminez les feuilles du bas de la tige
  3. Plantez en terrine en les espaçant de 10 cm ou en godet dans un substrat léger et drainant maintenu humide
  4. Placez à l’étouffée
  5. Placez-les en godets dès que les boutures ont formé des racines
  6. Hivernez-les hors gel
  7. Repiquez-les en pleine terre au printemps suivant

Associer

L’Alangium fait partie de ces arbres qui offrent au jardinier deux saisons d’intérêt : en été lorsqu’il se couvre de ses fleurs blanches et de son feuillage vert luxuriant et à l’automne quand ses feuilles virent au jaune vif.

Il s’intègre facilement, aussi bien dans les jardins de taille modeste que dans un parc en ponctuation au milieu d’une pelouse, dominant un massif d’arbustes plus bas ou en mélange dans une haie. Il trouvera volontiers sa place dans les jardins naturels ou encore dans des compositions d’inspiration exotique.

Pour profiter pleinement de sa beauté, plantez-le sur un fond de verdure permanent et utilitaire composé de conifères et d’arbustes aux feuillages persistants.

Les cornouillers à fleurs (Cornus alba, florida) tout comme les magnolias d’été, les céanothes blancs sont de bons compagnons pour accompagner sa floraison délicate. En fin de saison, un Arbre à caramel ou un Acer palmatum rehausseront son feuillage automnal.

associer l'alangium

Une idée d’association : Andromède et Hortensia macrophylla sous le couvert d’un bel Alangium chinensis

Cet arbuste aimant les terres acides, on l’associe facilement en arrière-plan d’un massif, avec des plantes de terre de bruyère comme les Andromèdes, les Azalées, les Hortensias macrophylla et serrata, ou encore les Daphnés.

On pourra aussi l’installer au sein d’un massif de plantes d’aspect tropical mais assez rustiques, comme les bananiers, un Tetrapanax papyfera Rex ou un canna géant par exemple : effet exubérant garanti !

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin