Les guêpes au jardin : amies ou ennemies ?

Les guêpes au jardin : amies ou ennemies ?

un insecte aussi mal aimé que méconnu

Sommaire

Mis à jour le 20 Juin 2023  par Olivier 5 min.

Les guêpes sont des insectes hyménoptères souvent craints, voire détestés, presque considérés comme des nuisibles. On s’inquiète de voir quelques guêpes, notamment la Guêpe commune ou la Guêpe germanique, s’agiter autour de nous lorsqu’on prend un repas dehors à la belle saison. C’est encore pire lorsqu’on découvre un nid de guêpes trop près des habitations. Il est vrai que la piqûre est douloureuse et peu même apporter des complications graves en cas d’allergie.

Cependant, les espèces de guêpes sont aussi nombreuses que diversifiées : il en existe de toutes les tailles, de toutes les couleurs et elles diffèrent par leur mode de vie. Les guêpes peuvent aussi être bénéfiques au jardin et dans la nature. Elles se révèlent être de bonnes pollinisatrices et s’occupent de réguler les populations d’insectes, parfois ravageurs. Bref, laissons une place aux guêpes au jardin si elles ne posent pas de soucis dans l’immédiat.

Découvrons-en plus sur les guêpes dans notre fiche conseil.

Difficulté

Que sont les guêpes ?

Le nom vernaculaire « guêpe » est ambigu. Ce terme désigne beaucoup d’espèces d’hyménoptères (ordre qui rassemble aussi les abeilles, les bourdons ou les fourmis) apocrite, c’est-à-dire dont l’abdomen est séparé du thorax par une striction nette  (la taille de guêpe !). Dans le langage commun, on désignera cependant sous le nom de guêpe deux espèces très communes : la Guêpe commune (Vespula vulgaris) et la Guêpe germanique (Vespula germanica).

Guepes jardin ennemi ami, guêpe jardin utilise, guêpe jardin dangers

Vespula vulgaris et Vespula germanica

On peut classer les guêpes comme suit :

  • les guêpes sociales : ces guêpes forment des colonies annuelles fondées au printemps par une reine. Le nid est constitué d’alvéoles construites avec une sorte de pâte papier fabriqué par les guêpes en mastiquant du bois et en le mélangeant avec leur salive. Ce sont parmi ces guêpes que l’on retrouve la Guêpe commune et la Guêpe germanique, mais on considère aussi les frelons (genre Vespa) comme des guêpes sociales ;
  • les guêpes solitaires : elles apprécient la chaleur et le soleil. Elles sont de formes, de tailles et de couleurs diverses en fonction des espèces. Elles vivent dans de nombreux milieux différents, mais sont très présentes dans les milieux sableux ;
  • les guêpes maçonnes : ces guêpes solitaires forment des petits nids d’argile ou de boue ou de particules de sable et argiles agglomérées avec de la salive. Les nids sont spécifiques à l’espèce, donc si on trouve le nid, on peut connaitre l’espèce ;
  • les guêpes fouisseuses : ce sont des guêpes solitaires qui creusent des nids sous terre. Ces nids sont souvent remplis de cadavres d’insectes ou d’araignées dans lesquels la femelle pond directement un œuf ;
  • les pompiles : les pompiles sont des guêpes solitaires. La femelle nourrit les larves avec des araignées. Elle peut soit utiliser le nid d’une araignée, soit récupérer une cavité, soit creuser un terrier avant ou après avoir capturé sa proie.

Étant donné le nombre d’espèces, des centaines, rien qu’en Europe, il va sans dire que les « guêpes » présentent une grande diversité en forme (grosses ou toute fines), en taille (de quelques millimètres à plusieurs centimètres) et en couleur (noires, brunes, jaunes et noires, noires et blanches…). De plus, leurs mœurs (nourriture et nidification) sont fort différents.

Cycle de vie des guêpes sociales

  • Au cours du printemps, la reine d’une guêpe sociale (par exemple du genre Vespula) va se lancer dans la confection d’un nid dans un endroit capable de le supporter. Ce nid sera fabriqué avec des fibres végétales mélangées avec sa salive, ce qui donnera une sorte de pâte à papier. Ce nid est composé de loges hexagonales (les cellules), au sein desquelles elle déposera un œuf ;
  • Les larves se développeront dans les cellules tandis que la reine les nourrira d’insectes chassés ;
  • Une fois adulte, ces larves formeront la caste des ouvrières stériles (bien que quelques-unes peuvent être fertiles et servir à augmenter le nombre de guêpes). Ces ouvrières vont agrandir le nid et continuer à chasser pour nourrir les larves de la seconde ponte de la reine. La reine se consacre désormais uniquement à la reproduction et ne sort plus du nid ;
  • Les larves nourries par les ouvrières deviennent des femelles et des mâles adultes fertiles. Ils vont sortir pour leur vol nuptial aux alentours de la fin de l’été ou le début de l’automne. Les femelles et les mâles s’accouplent entre individus du même nid et entre individus de « guêpiers » différents. Les mâles meurent après l’accouplement ;
  • Les femelles fécondées rentreront au nid pour continuer à être nourries par les ouvrières. Lorsque la température extérieure diminue, les femelles futures reines quittent le nid et cherchent un endroit pour passer l’hiver en diapause (repos hivernal, métabolisme ralenti) : un trou, une galerie dans le bois, le dessous d’une écorce… ;
  • Au printemps, les jeunes reines ayant survécu vont pouvoir créer leur propre colonie. Et ainsi de suite.
Guepes jardin ennemi ami, guêpe jardin utilise, guêpe jardin dangers

Nid de guêpes

Les guêpes sont utiles

On le sait peu, mais les guêpes sont des insectes très utiles au jardin et dans la nature. En cela, on peut les considérer comme des insectes auxiliaires de culture pour diverses raisons :

  • Les guêpes sont des insectes pollinisateurs : les guêpes adultes aiment le sucre qu’elles trouvent dans le miellat des pucerons, le nectar des fleurs et les fruits (et les gros gâteaux du dimanche après-midi en famille…) ;
  • Les guêpes sont d’excellents régulateurs d’autres insectes : les guêpes peuvent s’attaquer aux larves de coléoptères et de diptères et aux chenilles de papillons pour nourrir leurs propres larves ;
  • Les guêpes représentent un maillon essentiel dans la chaîne alimentaire : quelques oiseaux se sont fait une spécialité dans la prédation des guêpes (et autres hyménoptères) comme la Bondrée apivore ou même le Guêpier d’Europe, un oiseau superbe qui porte bien son nom. Les nids de guêpes sont parfois parasités par des larves d’insectes comme les diptères du genre Volucella. À noter qu’il peut arriver au blaireau de se faire un petit en-cas à base de guêpes.

Nota bene : une étude récente a démontré que la levure Saccharomyces cerevisiae, utilisée dans la fermentation alcoolique (bières et vins notamment), pouvait se développer dans le système digestif des reines qui hivernent pour ainsi être disséminée par la suite. Les guêpes joueraient donc un rôle important dans le cycle de vie de cette levure.

Guepes jardin ennemi ami, guêpe jardin utilise, guêpe jardin dangers

Les guêpes font également partie des insectes pollinisateurs

Comment favoriser les guêpes au jardin ?

  • Abolir toute utilisation de produits se terminant en -cide (insecticide, fongicide, acaricide, herbicide…), même soi-disant bio ou naturel ;
  • garder du bois mort au sol ou sur pied (si cela ne suscite pas de danger) ;
  • laisser quelques fruits pourrir au sol sous les fruitiers ;
  • garder des zones herbeuses (talus, bandes herbeuses, fossés, prairies…) ;
  • diversifier le plus possible les végétaux au jardin : arbres et arbustes, vivaces et annuelles fleuris, mais aussi des conifères ;
  • creuser une mare ou, à défaut, laisser quelques soucoupes d’eau en été ;
  • ne pas détruire les nids, sauf s’ils présentent un danger immédiat.
Guepes jardin ennemi ami, guêpe jardin utilise, guêpe jardin dangers

Laissez quelques fruits pourrir au sol

Prudence près des guêpes !

Les femelles et ouvrières des guêpes communes et des guêpes germaniques, celles que l’on retrouve près des habitations, peuvent piquer. La piqûre est désagréable, mais s’apaise rapidement. Cependant, en cas d’allergie, l’individu piqué peut faire un choc anaphylactique ou développer un œdème de Quincke, ce qui peut s’avérer très grave. Restons donc prudent près des guêpes et évitons de les énerver. Pour rappel, contrairement aux abeilles, une guêpe peut piquer plusieurs fois.

Vous pouvez installer des pièges à guêpes près des zones de fort passage : terrasse, coin repas, zone de jeux des enfants… Toutefois, ces pièges sont rarement sélectifs et on risque fort de tuer une bonne partie des insectes présents au jardin.

Si vous trouvez un nid de guêpes dans un endroit très fréquenté ou très proche de votre habitation, il conviendra de le faire éliminer par une entreprise spécialisée. Ne le faites surtout pas vous-mêmes ou par « une connaissance qui passait par là » !

Sinon, si le nid de guêpes sociales est éloigné de l’habitation et de tous passages, laissez-le en paix ! Pour les nids des guêpes solitaires, bien difficile parfois à repérer, cela ne présente aucun risque, vous pouvez les laisser tranquilles.

Guepes jardin ennemi ami, guêpe jardin utilise, guêpe jardin dangers

Piqure et nid de guêpe

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.