Le hérisson au jardin : un allié précieux pour la biodiversité

Le hérisson au jardin : un allié précieux pour la biodiversité

Biologie, mode de vie et bénéfices du hérisson pour votre jardin

Sommaire

Mis à jour le 18 Juin 2024  par Olivier 5 min.

Le hérisson, petit mammifère nocturne et charmant, est un allié précieux pour tout jardinier soucieux de préserver la biodiversité. De plus, en accueillant un hérisson dans votre jardin, vous bénéficiez d’un véritable auxiliaire naturel qui se nourrit de limaces, d’escargots, d’insectes et d’autres petites proies nuisibles pour vos plantations. Cet invité discret contribue non seulement à maintenir un équilibre écologique, mais aussi à enrichir la vie de votre jardin.
Pour offrir un refuge idéal aux hérissons, quelques bonnes habitudes et aménagements simples suffisent.

Envie d’en savoir plus sur le hérisson et les meilleures façons de l’accueillir dans votre jardin ? Découvrez tous nos conseils pratiques dans notre fiche conseil.

Difficulté

Biologie du hérisson

Description physique

Le hérisson européen (Erinaceus europaeus) est un petit mammifère normalement insectivore (mais pas seulement, comme on le verra plus loin !) facilement reconnaissable grâce à son dos recouvert de piquants. Ces piquants sont en réalité des poils modifiés, mesurent environ 2 à 3 cm de long et de couleur brun foncé avec des pointes blanches. Ils offrent une protection efficace contre les prédateurs.

Le corps du hérisson est compact et trapu, mesurant entre 20 et 30 cm de longueur pour un poids variant de 400 à 1200 grammes. Les hérissons mâles sont généralement plus gros que les femelles. Le ventre, le cou et le visage sont recouverts de poils doux et brunâtres. Le hérisson possède une petite tête avec un museau pointu et mobile, des yeux noirs et brillants, et de petites oreilles rondes.

Le hérisson dispose de pattes courtes, mais robustes, chacune équipée de cinq doigts munis de griffes. Ces griffes lui permettent de creuser pour trouver de la nourriture ou se créer un abri.

herisson biologie vie

Cycle de vie

La période de reproduction se déroule principalement de mai à septembre. Après une gestation de 4 à 6 semaines, la femelle donne naissance à une portée de 4 à 7 petits. À la naissance, les petits sont aveugles et dépourvus de piquants, mais ces derniers commencent à apparaître sous forme de petites épines blanches dès quelques heures après la naissance.

Les jeunes hérissons ouvrent leurs yeux après environ deux semaines et commencent à quitter le nid pour explorer leur environnement à partir de trois à quatre semaines. Ils sont sevrés et indépendants vers six à huit semaines. Pendant cette période, ils apprennent à chercher leur propre nourriture sous la supervision de leur mère.

Les hérissons atteignent la maturité sexuelle à l’âge de 10 à 12 mois. En milieu naturel, leur espérance de vie varie de 3 à 7 ans, bien que certains individus puissent vivre jusqu’à 10 ans dans des conditions favorables.

En automne, lorsque les températures baissent et que les sources de nourriture se raréfient, le hérisson entre en hibernation, après avoir accumulé des réserves de graisses en mangeant beaucoup. Il cherche un endroit abrité et construit un nid douillet avec des feuilles et de l’herbe. Pendant l’hibernation, qui dure généralement d’octobre à avril, le hérisson réduit son métabolisme et sa température corporelle pour économiser de l’énergie. Il peut se réveiller brièvement durant l’hiver, mais ne se nourrit pas pendant cette période. Cette période d’inactivité dure d’octobre à avril, mais peut varier en fonction des conditions climatiques locales.

herisson gestation portee petits

Habitats et comportement du hérisson

Habitats

Le hérisson européen est un animal qui peut vivre dans une variété d’habitats : dans les jardins, les parcs, les haies, les bois, les prairies et les bordures de champs. Il préfère les zones dans lesquelles il peut trouver à la fois de la nourriture et des abris, comme des haies touffues, des tas de feuilles, des bûches et un tas de compost.

Bien évidemment, les hérissons sont particulièrement attirés par les zones riches en insectes et autres petites proies.

Comportement

Le hérisson est principalement nocturne, ce qui signifie qu’il est actif pendant la nuit. Il passe la majeure partie de la journée à dormir, se reposant dans des nids qu’il construit à partir de feuilles, d’herbes et de mousses. Ces nids sont souvent situés sous des haies, des tas de bois ou des abris naturels tels que des souches d’arbres. Le hérisson est particulièrement actif en début de soirée et à l’aube, périodes pendant lesquelles il part en quête de nourriture.

J’ai vu un hérisson en plein jour, il est forcément en détresse ? Un hérisson qui se balade en plein jour n’est pas forcément en détresse, surtout si c’est une femelle cherchant de la nourriture pour ses petits ou un jeune hérisson apprenant à se nourrir. Cependant, pour reconnaître un hérisson en détresse, malade ou blessé, il faut observer certains signes alarmants : léthargie, difficulté à marcher, blessures visibles, présence de mouches ou de vers sur le corps, et comportement anormalement confiant ou désorienté. Si un hérisson montre ces signes, il est important de contacter un centre de soins pour la faune sauvage ou un vétérinaire spécialisé pour obtenir de l’aide.

Les hérissons sont solitaires, sauf pendant la saison de reproduction. Les interactions entre les hérissons adultes sont donc rares et se limitent aux rencontres fortuites et aux disputes territoriales. Les mâles peuvent parcourir de grandes distances à la recherche de partenaires durant la période de reproduction.

herisson style de vie

Territoire

Les hérissons sont connus pour leurs capacités à se déplacer sur de grandes distances à la recherche de nourriture et de partenaires. Un hérisson peut parcourir plusieurs kilomètres en une seule nuit. Chaque hérisson possède un territoire qu’il parcourt régulièrement. La taille de ce territoire varie en fonction de la disponibilité des ressources et de la densité de la population locale. Les hérissons marquent leur territoire en laissant des excréments et en se frottant contre des objets pour déposer leur odeur.

Nota bene : pour savoir si un hérisson est présent dans votre jardin, cherchez des indices comme des crottes cylindriques noires, mesurant environ 1,5 à 2 cm de long, et des petits trous dans le sol, signes de leur fouissage à la recherche de nourriture. Vous pouvez également entendre des bruits de feuillage la nuit, car les hérissons sont actifs et bruyants lorsqu’ils se déplacent et se nourrissent.

Le hérisson est un véritable allié du jardinier

Bien que son régime alimentaire soit principalement composé d’insectes, le hérisson est plutôt considéré comme un omnivore opportuniste. Il se nourrit de vers de terre, d’escargots, de limaces, de coléoptères, de chenilles et d’autres invertébrés. Il consomme également des fruits, des baies, des champignons et occasionnellement des petits mammifères ou des œufs d’oiseaux.

La diversité alimentaire du hérisson varie selon les saisons : au printemps et en été, il consomme davantage d’insectes et de larves, tandis qu’à l’automne, il se tourne plus vers les fruits et les baies pour accumuler des réserves de graisses avant l’hibernation. Lorsqu’il chasse, le hérisson utilise son odorat développé pour localiser sa nourriture. Il fouille alors le sol, les feuilles mortes et la végétation basse pour dénicher des proies.

nourriture herisson

Le hérisson joue donc un rôle crucial de prédateur dans le jardin, contribuant à l’équilibre de l’écosystème et aidant à contrôler les populations de « nuisibles« . En se nourrissant de limaces, d’escargots et d’insectes qui peuvent endommager les plantes, le hérisson aide à protéger les cultures et les fleurs des jardiniers. Ces petits animaux sont particulièrement efficaces pour réduire le nombre de limaces, qui sont souvent responsables de dégâts importants dans les potagers et les parterres de fleurs.

Bon à savoir : Peut-on nourrir les hérissons ? Normalement le hérisson se débrouille tout seul. Il est donc inutile de le nourrir. Toutefois, vous pouvez lui proposer quelques croquettes pour chats, des vers de farine et des fruits non-traités comme les pommes. Ne lui donnez pas de lait, de pain, ni des produits salés ou sucrés qui peuvent causer des problèmes digestifs graves.

nourrir herisson

Le hérisson est en danger !

Prédateurs naturels

Le hérisson a relativement peu de prédateurs naturels en raison de ses piquants, qui constituent une défense efficace contre de nombreux animaux. Cependant, certains prédateurs ont développé des techniques pour contourner cette protection naturelle. Les blaireaux sont parmi les rares animaux capables de tuer et de manger un hérisson. Grâce à leur puissance et à leur habileté, ils peuvent retourner les hérissons pour accéder à leur ventre sans défense.

Les renards peuvent également représenter une menace pour les hérissons. Les grands rapaces, comme les hiboux et les buses, peuvent parfois s’attaquer aux jeunes hérissons ou aux adultes affaiblis.

Nota bene : la stratégie de défense principale du hérisson consiste à se rouler en boule, hérissant ses piquants pour dissuader les prédateurs de l’attaquer. Cette posture protectrice expose les piquants acérés tout en cachant les parties vulnérables de son corps. Cette stratégie est hélas peu efficace face aux roues d’une voiture…

Dangers liés aux activités humaines

Mais ce sont les activités humaines qui représentent les plus grands dangers pour les hérissons, bien plus que les prédateurs naturels.

  • Tondeuses automatiques : les robots tondeuses, de plus en plus populaires dans les jardins, peuvent causer des blessures graves aux hérissons. Actifs la nuit, les hérissons peuvent être pris au piège et gravement blessés par ces appareils. Pour éviter cela, il est recommandé de programmer les tondeuses robots pour qu’elles fonctionnent pendant la journée, lorsque les hérissons dorment.
  • Routes : les routes et la circulation automobile sont des dangers majeurs pour les hérissons. Ils sont souvent tués en tentant de traverser les routes la nuit, attirés par la chaleur de l’asphalte ou en quête de nourriture. Pour réduire les risques, des passages à faune peuvent être installés pour permettre aux hérissons et autres animaux de traverser en toute sécurité.
  • Poison : l’utilisation de poisons et de pesticides dans les jardins pose un risque mortel pour les hérissons. En se nourrissant d’insectes ou de limaces empoisonnés, les hérissons peuvent être gravement intoxiqués. Pour protéger les hérissons, il est conseillé d’utiliser des méthodes de lutte contre les nuisibles plus naturelles et respectueuses de l’environnement, comme les pièges à limaces non toxiques ou les solutions biologiques.
  • Chiens : enfin, les chiens domestiques peuvent représenter une menace pour les hérissons, surtout s’ils sont laissés en liberté dans le jardin la nuit. Les chiens curieux peuvent blesser les hérissons en essayant de les attraper. Pour protéger les hérissons, il est important de surveiller les chiens et de les garder à l’intérieur pendant la nuit.

Le hérisson est un auxiliaire du jardin : accueillons-le !

On l’a vu, en tant que prédateur naturel, le hérisson joue un rôle essentiel dans la régulation des nuisibles. Il se nourrit principalement de limaces, d’escargots, d’insectes et de leurs larves, qui peuvent causer des dommages importants aux cultures et aux plantes.

Pour attirer et protéger les hérissons, commencez par créer des habitats adaptés. Laissez des tas de feuilles, de bois et des zones de végétation dense où les hérissons peuvent se réfugier, construire leurs nids et trouver de la nourriture. Installez des abris spécifiques pour hérissons, que l’on peut acheter ou fabriquer soi-même à partir de matériaux naturels. Assurez-vous que votre jardin offre des sources d’eau accessibles et non dangereuses pour les petits animaux.

Suivez tous les bons conseils de François pour attirer le hérisson dans votre jardin.

Plantations spécifiques pour le hérisson

Plantez des haies denses composées de variétés locales telles que le noisetier, l’aubépine, le prunellier et le sureau. Ces haies offrent non seulement un abri, mais aussi des sources de nourriture en automne. Les arbustes comme les framboisiers et les groseilliers fournissent aussi des fruits appréciés par les hérissons. Les plantes à baies comme le houx, le pyracantha et le cotonéaster fournissent des fruits durant l’automne et l’hiver, offrant une ressource alimentaire précieuse avant l’hibernation. Enfin, les couvre-sols denses tels que le lierre ou la pervenche créent des zones ombragées et protégées où les hérissons peuvent se cacher et chercher de la nourriture.

Le p’tit mot d’Oli : un jardin accueillant pour les hérissons est riche en insectes, vers de terre et autres invertébrés, ce qui crée un habitat favorable pour d’autres animaux comme les oiseaux insectivores, les amphibiens et les petits mammifères. Ces espèces, à leur tour, participent à la régulation des populations de ravageurs et à la pollinisation des plantes. Bref, en créant un environnement propice aux hérissons, vous favorisez un cercle vertueux de biodiversité et de santé écologique qui profite à l’ensemble de votre jardin.

Commentaires

  • Anne Lepage, le 3 Juillet 2024

    Bonjour, Merci beaucoup pour vos bons conseils que j'ai lu avec beaucoup d'attention.. Nous avions un hérisson pendant plusieurs semaines dans notre jardin. Nous lui avions mis une maison pour hérisson dans le fond du jardin il s'y est installé et en est sorti en avril pour se cacher sous un hortensia grimpant c'est là que nous lui avions mis des croquettes pour chat il les a mangé et nous l'observions depuis la véranda avant notre départ en vacances. Depuis notre retour après 10 jours d'absence nous ne l'entendons plus et ne le voyons plus sortir de sa cachette.
    Nous avons exploré sa cachette sachant où elle était et il n'y a rien de rassurant sur sa présence.
    Le hérisson change t-il de cachette après quelques semaines?
    Merci de nous proposer une solution pour qu'il revienne avant l'hiver.

    • Réponse de Ingrid, le 4 Juillet 2024

      Bonjour,

      Les hérissons changent souvent de cachette pour trouver de nouveaux abris et ressources alimentaires. Pour le faire revenir, assurez-vous que sa maison est propre et accessible, et continuez à mettre des croquettes pour chat et de l'eau fraîche à proximité. Créez un environnement accueillant en laissant des tas de feuilles ou de bois, et évitez d'utiliser des pesticides dans le jardin.

      Bon jardinage et bonne chance avec votre hérisson!

Le hérisson utile dans les jardins
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.