Comment réussir la culture du Michelia en pot

Comment réussir la culture du Michelia en pot

Nos conseils pour planter en pot cet arbuste fleuri et persistant

Sommaire

Mis à jour le 30 Mai 2024  par Leïla 6 min.

Le Michelia est un arbuste à feuillage persistant apparenté aux magnolias, qui attire l’attention par ses fleurs exotiques et parfumées. Ce membre de la famille des Magnoliacées est idéal pour ceux qui recherchent une plante ornementale capable de s’adapter à des espaces réduits grâce à la culture en pot. Le Michelia constitue un choix intéressant pour ceux qui disposent d’un espace limité ou qui souhaitent orner un balcon ou une terrasse, tout en profitant d’un feuillage vernissé et luxuriant toute l’année ainsi que d’une floraison gourmande et exotique, d’où émanent des parfums fruités. Pour garantir une floraison abondante et saine, il est important de prêter attention à plusieurs aspects de la culture de cette plante plutôt conciliante dans ses bonnes conditions de culture. Sa rusticité est moyenne, mais suffisamment correcte pour être cultivé dans de nombreuses régions. Étudions le choix du pot, du substrat, les étapes de plantation et d’entretien.

→ Sur notre site, les michelias sont dans la catégorie Magnolia. Il y a une sous-catégorie Magnolias parfumés qui permet de les trouver plus facilement. Une autre option est de les chercher dans la sous-catégorie Magnolias persistants. Enfin, certains sont seulement nommés Magnolias maintenant. On peut s’apercevoir que c’est un Michelia uniquement en ouvrant et lisant la fiche. C’est le cas du Michelia figo ‘Stellar Ruby’.

Difficulté

Quelles espèces ou variétés de Michelia planter en pot ?

Tous les Michelias peuvent être cultivés en pot. Le développement de la plante est simplement plus limité qu’en pleine terre. Selon le choix de la variété, la plante atteindra 1,5 m à 2,5 m de hauteur pour les plus grands.

La largeur est de l’ordre d’1 m en pot, voire un peu plus. Le Michelia est dense en feuillage et forme un bel arbuste, garni sur quasiment toute sa hauteur de feuilles coriaces et vernissées, de forme ovale.

fleurs de Michelia Fairy Blush

Tous les Michelias se cultivent en pot. Ici, Michelia ‘Fairy Blush’

Quel type de pot ? Quelle taille ?

Optez pour un conteneur assez large et profond pour accommoder la croissance de cet arbuste. Un pot d’au moins 40 à 50 cm de profondeur et de largeur offre suffisamment d’espace pour le développement des racines.

Les matériaux comme la terre cuite ou le plastique sont adaptés, mais assurez-vous que le pot dispose de trous de drainage adéquats pour éviter la stagnation de l’eau.

La terre cuite permet une meilleure aération des racines et minimise les risques de sur-arrosage grâce à sa porosité. Le plastique conserve l’eau un peu plus longtemps, ce qui permet d’espacer un peu plus les arrosages qu’avec la terre cuite.

Le Michelia n’aime pas l’humidité stagnante, les risques sont très réduits avec la terre cuite et il faut être un peu plus attentif avec le plastique. A contrario, vous trouverez peut-être que le substrat sèche trop vite dans la terre cuite. À vous d’effectuer le meilleur choix en fonction de votre région et de vos habitudes d’arrosage.

Quel substrat pour le Michelia en pot ?

Le substrat pour le Michelia doit être riche en matières organiques et bien drainant pour éviter l’accumulation d’eau autour des racines. Il doit être légèrement acide, avec un pH entre 5,5 et 6,5, ce qui est souvent le cas des terreaux du commerce. Cette information est d’ailleurs disponible à l’arrière du sac ou sur la fiche descriptive pour la vente en ligne. Vous trouverez aussi la mention de la capacité de rétention d’eau de la composition du substrat. Choisissez-la élevée.

Composez donc un substrat à base de terreau de qualité. Pour bien équilibrer votre mélange, ajoutez de la perlite ou du sable de rivière à raison de 10 à 20 % pour améliorer le drainage. Ainsi, vous obtenez un substrat où l’eau ne stagne pas, mais est bien retenue dans les fibres qui le composent. Ajoutez également du compost si possible ou du lombricompost à raison de 10 à 20 % du total.

Prévoyez un drainage au fond du pot à base de billes d’argile, de pouzzolane ou de graviers. Prévoyez aussi un paillage organique pour garder la fraîcheur du substrat.

Comment planter un Michelia en pot ?

La plantation du Michelia s’effectue de mars à mai suivant les régions. Dans les zones au climat doux, vous pouvez aussi le planter en septembre ou octobre.

Pour la plantation, procédez ainsi :

  • Sortez la motte de son contenant de pépinière et démêlez éventuellement les racines.
  • Plongez-la dans une bassine d’eau le temps de préparer votre pot.
  • Versez une couche de drainage de quelques centimètres au fond du pot sous forme de billes d’argile, de graviers ou de pouzzolane.
  • À part, mélangez les différents éléments du substrat.
  • Versez votre substrat sur environ 1/3 du pot.
  • Positionnez la motte de votre Michelia en vérifiant que le collet de l’arbuste soit au niveau de la surface du pot.
  • Vérifiez que l’allure et le sens de l’arbuste vous plaise et qu’il soit bien droit.
  • Complétez avec le substrat en tassant légèrement et régulièrement.
  • Remplissez jusqu’à quelques centimètres sous le bord du pot et tassez encore une fois.
  • Arrosez copieusement.
  • Quand l’eau est bue, ajoutez un peu de substrat si nécessaire, si des vides sont apparus.
  • Paillez sur quelques centimètres, en laissant le collet dégagé.

Quelle exposition pour le Michelia en pot ?

En pot, le Michelia prospère dans un lieu bien éclairé, avec quelques heures de soleil, mais protégé aux heures les plus chaudes de ses rayons directs en été. Une exposition Est ou Ouest, où la plante peut bénéficier de la lumière du soleil du matin ou de fin d’après-midi, est idéale. Si vous vivez dans une région particulièrement chaude, prévoyez une ombre partielle pour protéger la plante durant les heures les plus chaudes de la journée.

Ceci-dit, concernant l’exposition, le Michelia est conciliant ! Il peut aussi pousser davantage à l’ombre, où il développe un port plus ouvert et plus souple et un feuillage plus sombre. Si, au contraire, il est exposé au soleil, il montre un port plus compact, un feuillage plus dense, plus petit et vert plus clair.

En pot, il va souffrir plus vite de la chaleur et du soleil. Alors, si en pleine terre, on peut conseiller une exposition de plein soleil, il vaut mieux le protéger davantage en pot.

Fleurs blanches de Michelia

Le Michelia est assez conciliant sur l’exposition. Simplement, il ne se développe pas de la même manière selon la quantité de soleil ou d’ombre

Arrosage et engrais du Michelia en pot

Arrosage

L’arrosage doit être régulier, mais le Michelia n’aime pas garder ses racines dans l’eau. Assurez-vous que le pot permette un bon drainage et laissez le substrat sécher légèrement entre deux arrosages. En période de croissance, maintenez le sol constamment frais à humide, mais non saturé.

Les arrosages sont idéalement faits avec une eau sans trop de calcaire. Ils doivent être bien suivis en été, pour soutenir sa floraison et son feuillage. Maintenez le substrat frais, ou arrosez dès que les premiers centimètres du terreau sont secs.

En hiver, les apports d’eau sont plus espacés, vous pouvez laisser le substrat sécher un peu plus.

Engrais

L’utilisation d’engrais est recommandée pour soutenir la floraison et la croissance du Michelia. Pendant la saison de croissance, de mars à septembre, appliquez un engrais complet pour plantes à fleurs tous les mois. Stoppez les apports en hiver, période durant laquelle la plante est en repos végétatif.

Entretien et hivernage du Michelia en pot

  • L’arbuste peut être taillé facilement après la floraison. En fin d’hiver, avant la reprise de la végétation, supprimez le bois mort et les rameaux entremêlés pour ne garder que les branches vigoureuses et maintenir un beau port.
  • Lorsque la plante devient trop grande pour son pot actuel, envisagez un rempotage tous les deux à trois ans pour fournir un terreau neuf et enrichi en nutriments.

Hivernage

Les Michelias ont une rusticité autour de -10 à -12° C selon les espèces et les variétés. Certains sont rustiques jusqu’à -15° C. Et d’autres sont moins résistants comme le Michelia foggii ‘Allspice’, qui souffre du gel dès -7° C. Ces données sont celles évaluées en pleine terre. En pot, le Michelia va souffrir plus rapidement du gel. Enlevez 2, voire 3 degrés aux températures indiquées. Sa résistance dépend aussi des conditions de culture et de la situation. En situation bien abritée, il souffrira moins vite du gel.

Si nécessaire, appliquez quelques mesures de protection comme un paillage épais au pied de l’arbuste et la protection des parties aériennes avec un voile d’hivernage. Si vous craignez des froids supérieurs, vous pouvez aussi le rentrer en véranda ou serre.

fleur blanche de Michelia - Magnolia

Le Michelia ‘Allspice’ est le moins rustique, il ne tolère le gel que jusqu’à -7° C

Commentaires

cultiver le michelia en pot