Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Réussir la culture des choux de Bruxelles

au potager

L’emplacement et le sol

Le Chou de Bruxelles est un légume bien moins exigeant que la majorité des choux. Il se plaît au soleil, dans un sol modérément riche. Il craint particulièrement les excès d’azote qui ont pour conséquences la formation de pommes trop petites ou leur éclatement.

Au potager, il s’associe favorablement avec le panais, la courgette et le poireau, mais évitez de l’installer à proximité des Chicorées et du Radis noir.

Semis et plantation : quand et comment

D’une façon générale, les choux de Bruxelles se sèment en mars-avril et se plantent en mai-juin. Mais, à chaque variété correspond une période de semis idéale : cette information figure sur le sachet de graines, il est important de s’y référer. Concernant le choix des variétés, certaines comme ‘Jade Cross F1’ sont particulièrement précoces et d’autres, comme ‘Sanda’, plutôt tardive : les associer vous permettra de récolter sur une très longue période.

Le semis direct en place est possible, mais la préparation ou l’achat de plants à repiquer est la méthode la plus utilisée. Une fois bien développés, les plants s’installent au potager à leur place définitive. Ils se plantent en sol réchauffé et bien préparé : désherbé, décompacté à la bêche ou à la bio-fourche, puis ratissé la terre à l’aide d’un râteau pour obtenir une terre fine.

Lors du repiquage en pleine terre, les plants sont enfoncés jusqu’aux premières vraies feuilles : de nouvelles racines vont se former le long de la tige enterrée, ce qui leur assurera un meilleur ancrage au sol. Les choux de Bruxelles se développant en hauteur, il est conseillé, en situation ventée, de tuteurer les pieds.

Les distances de plantation à respecter sont de 65 cm en tous sens (entre les rangs et entre chaque plant sur le rang).

Entretien et arrosage

L’entretien de ces choux consiste à effectuer sarclages, binages et arrosages réguliers. Leur croissance est lente, ces opérations reviennent régulièrement sur une longue période. Elles pourront être espacées ou très réduites si vous paillez le sol, avec de fines couches successives de tontes préalablement séchées, par exemple.

Ravageurs et maladies éventuels

Les choux sont assez sensibles aux maladies et aux ravageurs. Lors de la culture du chou de Bruxelles, il se peut que vous rencontriez :

– la mouche du chou dont les larves dévorent les racines,

– la piéride, dont les chenilles ravagent le feuillage,

– la cécidomyie du chou qui s’attaque au bourgeon central (« chou borgne »),

– les altises qui perforent les feuilles des brassicacées en général.

Différents moyens de lutte contre ces ravageurs existent (collerettes en carton contre la mouche, pulvérisation de Bacillus thuringiensis, ramassage manuel des chenilles…), mais pour les tenir à l’écart, la meilleure des préventions consiste à poser un voile anti-insectes.

Concernant les maladies, la hernie du chou est la plus virulente. Elle se manifeste par un flétrissement du feuillage associé à l’apparition de nodosités sur le collet et les racines. Il n’existe pas de solution naturelle, mais la meilleure des préventions consiste à respecter les rotations au potager en ne cultivant pas le chou à un même endroit avant au moins 5 ans.

Récolte

La récolte des choux de Bruxelles intervient de septembre à décembre, voire jusqu’en mars pour les variétés les plus tardives comme ‘Sanda’. Les petites têtes se coupent au couteau lorsqu’elles atteignent 2/3 cm, en commençant par le bas de la tige. Pour les variétés tardives, il est conseillé d’attendre les premières gelées : les choux développeront un arôme plus sucré.

Pour aller plus loin

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le chou dans notre fiche complète !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)