Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plantation d'été : conseils pour les réussir
conseil

Comment planter en été

les précautions à prendre

Le meilleur moment pour réaliser des plantations est l’automne et le début de printemps car le est sol réchauffé et il bénéficie d’une bonne hygrométrie. Pourtant, il existe de nombreuses situations où planter des vivaces et des arbustes en été est incontournable. C’est le cas lorsqu’on désire aménager le jardin d’une maison de vacances, quand on ne dispose pas de temps pour jardiner en dehors des vacances d’été ou encore lorsque l’on craque sur une plante, en plein mois de juillet, lorsque le soleil frappe fort et que les pluies se font rares.

A cette période, les végétaux sont toujours proposés en containers, ils sont « aptes » à êtres installés dans votre jardin. Les plantes à racines nues, comme les rosiers par exemple, elles, ne sont disponibles qu’entre novembre et mars, seule période à laquelle vous pouvez les planter.

Alors, comment faire pour réussir une plantation en plein été ? Quelles précautions faut-il prendre pour une bonne reprise et de bons résultats ? Suivez mes conseils !

Préparation du trou de plantation

Toute l’année, il est conseillé de bien préparer la plantation. C’est encore plus vrai en période estivale. Quelques conseils :

  • Pour toute plantation de vivace ou d’arbuste, creusez un trou 2 à 3 fois plus grand que la motte achetée. Une grande fosse de plantation augmente considérablement les chances de reprise. Plus vous creusez profondément, plus l’eau peut pénétrer les couches inférieures du sol. La largeur de la fosse limite quant à elle la concurrence d’autres végétaux.

planter en été

  • Arrosez abondamment, et plusieurs fois, afin d’humidifier les couches inférieures !
  • Quelque soit la plante que vous installez, veillez à respecter ses besoins futurs (type de sol, drainage, exposition) et préparez votre substrat et votre plantation en conséquence.

Préparation de la plantation

  • Le choix du substrat dépend des besoins de chaque plante (sol plus au moins frais ou drainant par exemple). Pour les plantes appréciant un sol frais, amendez avec un matériau riche en matières organiques de type compost, et n’hésitez pas à ajouter un rétenteur d’eau (stockosorb) à votre mélange.
  • Faites tremper le godet ou le pot dans un grand volume d’eau, une dizaine de minutes pour un petit godet et jusqu’à 1 heure pour les grands contenants.
planter en été

Plongez la motte dans l’eau pour bien l’hydrater

La plantation

Si possible, n’intervenez pas aux heures les plus chaudes de la journée, préférez le matin ou le début de soirée. Cela sera également plus confortable pour vous !

Pour planter :

  • Dépotez votre plante et installez-la dans le trou.
planter en été

Plantez sans oublier de bien pailler ensuite !

  • Comblez avec le reste de substrat et tassez légèrement autour du pied.
  • Formez une cuvette d’arrosage tout autour de la plante afin de concentrer les arrosages au plus près des racines.
  • Arrosez une nouvelle fois abondamment.
  • Paillez immédiatement, de façon à limiter l’évaporation de l’eau, à conserver le sol meuble et à limiter la croissance d’herbes concurrentielles. Une épaisseur de 5 cm est un minimum ! Utilisez ce que vous avez sous la main (vieux cartons, tontes de gazon sèches, feuilles…) ou achetez un disque de feutre biodégradable. Laissez le collet de la plante (jonction entre les parties enterrées et aériennes) respirer.

Surveillance de la plantation

Le suivi des nouvelles plantations est capital à cette période.

Voici ce qu’il convient de faire :

  • Dans les semaines qui suivent, et jusqu’à l’automne, veillez à ce que le sol reste rais.
  • Des racines superficielles sèchent très vite. Il est donc important d’inciter la plante à développer un système racinaire profond et performant, en arrosant abondamment une fois par semaine plutôt qu’un peu tous les jours.
  • Arrosez tôt le matin ou tard le soir, pour limiter au maximum la déperdition par évaporation.
  • En cas d’absence prolongée, plusieurs options sont envisageables :
  1. demandez à votre gentil voisin s’il peut venir arroser votre nouvelle plantation à votre place.
  2. installez des cônes d’arrosage. Généralement en terre cuite, ils sont reliés à une bouteille d’eau ou à un sceau et évitent que la terre ne sèche trop.
  3. utilisez un système d’arrosage automatique. Équipé d’un programmateur, il permet de planifier les apports en eau.
planter en été

Arrosage goutte à goutte

  1. pour protéger le feuillage des ardeurs du soleil et limiter l’évaporation, vous pouvez mettre en place un voile d’ombrage provisoire, tendu entre quatre piquets, à condition que la taille de la plante le permette. Installée dans de bonnes conditions, votre plante n’en aura ensuite plus besoin.

Attention ! Ces dernières années ont vu les précipitations estivales se faire parfois très rares. Tous les ans, des arrêtés interdisent d’arroser son jardin en période de sécheresse dans certaines régions. Créez votre propre réserve en installant un ou plusieurs récupérateurs d’eau reliés à vos gouttières.

Articles connexes


Blog

Restriction d'eau et arrosage, comment gérer la crise au jardin ?

Comme chaque année, les faibles précipitations printanières associées à des épisodes de canicule conduisent à...
Lire la suite +

Blog

Arroser un jardin en période de canicule

Les chaleurs caniculaires mettent les végétaux à rude épreuve. Un sol sec associé à une...
Lire la suite +

Blog

Plantes en pot et arrosage : gérer les grosses chaleurs pendant votre absence

Et bien ça y est ! Les robes et shorts sont de sortie, les vendeurs...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 5 sur 5)