PROMOTION : profitez de -30% et -50% sur des centaines de bulbes d'été !
Comment cultiver l'avocat en pot ?

Comment cultiver l'avocat en pot ?

Nos conseils de plantation et d'entretien

Sommaire

Mis à jour le 23 Avril 2024  par Leïla 4 min.

Cultiver un avocat en pot est une expérience enrichissante qui permet de profiter de la beauté de cet arbre exotique, même dans un espace réduit. Que vous viviez en appartement, que vous disposiez simplement d’un petit balcon, ou bien d’une véranda, d’une serre ou d’un jardin, il est tout à fait possible de développer un avocatier chez soi, mais seules certaines de ces conditions pourront vous donner des fruits. Ce guide pratique vous accompagnera depuis la phase de plantation jusqu’aux soins quotidiens de l’arbre, en passant par les recommandations spécifiques pour le choix du pot, du substrat et des fertilisants. Suivez nos conseils pour optimiser votre succès et profiter, à terme, des fruits de votre labeur.

Difficulté

Quelques précisions sur la fructification de l'avocat

Si vous souhaitez obtenir des fruits, le lieu de culture optimal est la serre, car il permet d’avoir des conditions de chaleur, de luminosité et d’hygrométrie élevées, très favorables pour le développement de l’avocatier.

Dans les régions les plus méridionales, où la culture en extérieur est possible, vous pourrez aussi espérer avoir des fruits, sous réserve d’arrosages très réguliers et d’une situation bien abritée et ensoleillée. Si vous le pouvez, installez votre arbuste dans une zone où l’ambiance n’est pas sèche, suffisamment entouré de verdure, proche d’un point d’eau, toutes conditions qui vont favoriser l’hygrométrie ambiante. C’est notamment lors de la phase de formation des fruits qu’une hygrométrie élevée est nécessaire.

L’avocatier peut aussi être cultivé sur un balcon ou même comme plante d’intérieur, mais dans ce cas, c’est une plante ornementale, au port arbustif et au beau feuillage brillant dont vous profiterez, mais il ne faut pas espérer obtenir une fructification.

Précisons qu’on parle ici de planter un avocatier de pépinière, car depuis un noyau d’avocat, l’expérience est amusante et gratifiante, mais ne permet pas de voir l’arbuste se développer durablement.

L’avocatier possède une capacité d’auto-pollinisation unique grâce à ses fleurs qui s’ouvrent en deux temps : d’abord en tant que fleur femelle, puis comme fleur mâle lors d’une seconde ouverture. Toutefois, il est recommandé de cultiver plusieurs avocatiers à proximité les uns des autres pour favoriser la pollinisation.

Les avocatiers commencent à fructifier à partir de 4 à 8 ans de culture selon les conditions.

L’avocat est un fruit climactérique, ce qui signifie qu’il ne mûrit pas tant qu’il reste accroché à l’arbre. Pour atteindre la maturité, il est essentiel de le cueillir puis de le laisser mûrir dans un endroit frais et sec.

avocats

La fructification est soumise à conditions sous nos latitudes

Quel type et taille de pot pour mon avocatier ?

Pour cultiver un avocat en pot, choisissez un contenant en terre cuite. Poreuse, cette matière permet une meilleure aération des racines et le substrat sèche plus rapidement ce qui est un atout pour la culture de l’avocat. Le pot doit être percé pour éviter que l’eau stagne au fond.

Les racines des jeunes plants d’avocat se développent rapidement, privilégiez donc des tailles minimum de pot de 25 cm de diamètre pour votre nouvelle acquisition.

Ensuite, choisissez, comme pour toutes les plantes en pot, une dimension seulement légèrement supérieure à chaque rempotage.

Quel substrat préfère l'avocat ?

L’avocat a besoin d’un substrat très filtrant, léger, drainant, maintenu constamment humide. C’est-à-dire que ses besoins en eau sont importants, mais l’eau doit « passer » rapidement à travers le substrat et ne pas stagner.

Il faut donc choisir un terreau à bonne rétention d’eau, riche et léger. Il est idéalement légèrement acide, avec un pH entre 5 et 6, indication que vous trouvez au dos du sac de terreau (comme la rétention d’eau dont le chiffre doit être élevé) ou sur la fiche technique si vous l’achetez en ligne.

Pour cette plante gourmande, choisissez un terreau de qualité, pas de premier prix, au risque de voir votre plante végéter.

Les terreaux spécial agrumes sont tout à fait adaptés, ou ceux pour les plantes méditerranéennes. Si vous comptez déguster les fruits de l’avocat, choisissez un terreau accepté en agriculture biologique.

Avec un terreau bien choisi, pas besoin d’éléments supplémentaires à mélanger, pensez simplement à vous munir de billes d’argile, de pouzzolane ou de graviers et de paillage organique.

 

Quand et comment planter l'avocat en pot ?

Une seule période est adaptée pour planter son avocat en pot : le printemps, entre mars et mai selon la douceur du climat, pour un avocatier planté en extérieur. Pour un plant cultivé en serre ou en intérieur, le printemps est aussi le seul moment adapté, entre mars et avril.

Voici comment procéder :

  1. Sortez la motte de son contenant de pépinière et démêlez éventuellement les racines.
  2. Plongez-la dans une bassine d’eau le temps de préparer votre pot.
  3. Versez une couche de drainage de quelques centimètres au fond du pot sous forme de billes d’argile, de graviers ou de pouzzolane.
  4. Versez votre substrat sur environ 1/3 du pot.
  5. Positionnez la motte de votre avocatier en vérifiant que le collet de l’arbuste soit au niveau de la surface du pot.
  6. Vérifiez que l’allure et le sens de l’arbuste vous plaise et qu’il soit bien droit.
  7. Complétez avec le substrat en tassant légèrement et régulièrement.
  8. Remplissez jusqu’à quelques centimètres sous le bord du pot et tassez encore une fois.
  9. Arrosez copieusement.
  10. Une fois que l’eau a été absorbée, ajoutez un peu de substrat si nécessaire, si des vides d’air sont apparus.
  11. Arrosez une deuxième fois.
  12. Paillez sur quelques centimètres d’épaisseur.
fruits de l'avocatier

L’avocatier forme de belles feuilles, pas aussi grandes en pot

Où installer votre avocatier ?

Pour bien se développer, l’avocatier requiert un environnement très lumineux. Quand les températures remontent, à partir du printemps ou de la fin du printemps selon les régions, n’hésitez pas à l’installer en extérieur si vous le pouvez : balcon, terrasse, cour, jardin. Cependant, acclimatez-le progressivement à la lumière solaire.

En intérieur, privilégiez un placement près d’une fenêtre bénéficiant d’une excellente exposition solaire. Il est par contre important de surveiller l’apparition de brunissement sur les feuilles, signe d’une exposition excessive au soleil, notamment en raison de l’effet loupe causé par les fenêtres.

avocatier noyau et arbuste

Depuis un noyau, vous n’obtiendrez pas de résultat probant dans la durée. À droite, on observe un sujet encore jeune en pleine terre. En pot, avec un plant de pépinière, l’arbuste atteindra entre 2 et 3 m de hauteur à maturité

 

Arrosage et engrais de l'avocatier cultivé en pot

On arrive là sur des sujets cruciaux à ne surtout pas négliger : l’avocat a besoin d’arrosages suivis, soigneux et d’une fertilisation fréquente et adaptée.

Arrosage

Si vous avez déjà cultivé un agrume, vous êtes en terrain connu. Pratiquez des arrosages réguliers, sans excès. Maintenez le substrat constamment légèrement humide, mais pas détrempé. C’est là que la qualité du substrat que vous avez choisi avec soin est votre allié s’il est bien filtrant.

Dès que la surface du terreau sèche, arrosez votre avocatier.

Quand votre arbuste sera plus âgé, vous pourrez espacer davantage les arrosages.

L’eau de cuisson refroidie de légumes bio constitue une source significative de minéraux bénéfiques pour l’avocatier, mettez-la de côté pour arroser l’arbuste.

Si vous le cultivez en intérieur, humidifiez régulièrement le feuillage à l’aide d’un brumisateur, de façon à élever le taux d’hygrométrie ambiant.

Engrais

Pour soutenir sa croissance et maintenir sa santé à l’âge adulte, il est conseillé de fertiliser l’avocatier de manière régulière, de mars à octobre, avec un engrais adapté aux plantes vertes.

Optez pour un engrais plus concentré en azote (N), pour favoriser le développement végétatif de l’arbuste. Les besoins en phosphore et en potasse sont limités. Apportez-lui par contre du magnésium, du zinc et du fer qui lui sont très bénéfiques.

Préférez des options naturelles pour enrichir le sol, telles que la corne broyée et le sang séché, qui fournissent environ 10 à 15 % d’azote organique, ainsi que le compost bien décomposé appliqué en couche superficielle sur le dessus du pot.

Intégrer des algues au substrat apporte également une riche combinaison d’azote, de potasse, de calcium, d’iode et de magnésium. L’utilisation de marc de café en surface enrichit celui-ci en potassium, magnésium et azote.

Taille et hivernage de l'avocat

Taille

Les avocatiers cultivés en pot nécessitent une taille adaptée à pratiquer au début du printemps. Pincez régulièrement l’arbuste pour favoriser sa ramification et évitez qu’il pousse en tige allongée et dégingandée. Sur les avocatiers plus âgés, une simple suppression du bois mort suffit.

Hivernage

L’avocatier n’est pas accoutumé au froid, il faut le protéger. Comme il peut résister à de brèves gelées de l’ordre de -5° C, dans les climats les plus doux de notre pays, en régions méditerranéennes et atlantiques, vous pouvez le laisser en extérieur, à condition de le coiffer entièrement d’un voile d’hivernage et de lui offrir une situation abritée des vents, au soleil.

Ailleurs, rentrez-le en serre, véranda ou hors gel dans une pièce très lumineuse, mais non chauffée.

Commentaires

culture de l'avocat en pot