Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
bordure de jardin : guide pour bien choisir
conseil

Bordures de jardin : solutions, avantages, inconvénients

Nos conseils pour choisir votre bordure de massif

Les bordures sont un élément important dans la conception d’un massif. Leurs usages et leurs fonctions sont très variables. Elles peuvent simplement servir à délimiter une zone, facilitant alors l’entretien et les tontes. Parfois, le jardinier souhaite leur assigner un véritable rôle ornemental. Elles peuvent alors souligner une composition, renforcer un style ou soutenir des plantes. Dans tous les cas, il est parfois difficile de faire son choix parmi la grande diversité de matériaux et de formes disponibles. Qu’il s’agisse de bordures naturelles, minérales, synthétiques ou métalliques, chacune présente des avantages et des inconvénients que vous devez prendre en compte avant d’arrêter votre choix. Enfin, le style retenu doit s’accorder avec celui de votre jardin. Dans cet article, je vous propose un tour d’horizon des principaux types de bordures de jardin, avec leurs points forts et leur faiblesses, ainsi que quelques pistes pour vous aider à choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Les prix indiqués sont ceux constatés au moment de la rédaction de cet article et uniquement fournis à titre indicatif.

Les bordures en bois et bambou : place au naturel !

Matériau noble par excellence, le bois apporte beaucoup de chaleur et de naturel à vos bordures de massifs et d’allées. Le choix est assez vaste, ente les grosses traverses, les planches, les rouleaux ou les petites barrières. Les plessis (dont le tressage se fait le plus souvent avec des tiges de noisetier, de châtaignier ou de saule) reviennent à la mode et l’on trouve également de plus en plus fréquemment des bordures réalisées en bambou.

bordure en bois

Bordure en bois

Avantages

  • c’est avant tout pour leur style naturel que l’on choisit ces matériaux. Ils s’intègrent facilement au jardin sans vrai risque de faute de goût.
  • les modules prêts-à-poser (barrières basses, plessis) sont faciles à manipuler et à installer. Les rouleaux ou les planches nécessitent simplement une petite tranchée à creuser pour les enfouir partiellement.
  • les premiers modèles peuvent être bon marché (aux alentours de 2,5€/ml), mais les tarifs peuvent rapidement monter en fonction du design et des essences de bois utilisées.

Inconvénients

  • le principal inconvénient du bois est sa résistance limitée dans le temps. Utilisé en bordures, il est souvent en contact avec le sol (voir enterré) et finit par se dégrader et par pourrir. Certaines essences (robinier, châtaignier et chêne pour ne citer que quelques essences européennes) sont naturellement plus résistantes aux agressions extérieures, mais elles finissent quand même toujours par se détériorer.
  • le poids des traverses peut être conséquent et rendre leur manipulation difficile pour certains jardiniers.

Les bordures minérales : solides ou stylées

Les matériaux minéraux proposent des gammes aux prix et rendus très différents. Difficile en effet de comparer une bordure faite en pierres naturelles avec une autre, élaborée en béton. Utilisable sous forme de roches brutes ou taillées, la pierre apporte indéniablement un caractère authentique au jardin. Il existe aujourd’hui des éléments en pierre reconstituée qu’il peut être difficile de distinguer de la vraie pierre. Pour constituer des bordures minérales, on peut également s’orienter vers des galets, des briques ou des pavés (posés à plat ou sur chant ), choisir le grès, ou encore l’ardoise et le schiste, aux reflets noirs dont le brillant est mis en valeur à l’occasion d’une pluie ou d’un arrosage.

Enfin, le minéral intègre aussi les bordures en béton, proposées sous forme de ‘barrettes’, de modules droits ou courbés, et certains modèles sont même végétalisables, grâce à des cavités intégrées à leur structure.

Bordure minérale

Avantages

  • les bordures minérales sont les plus solides et les plus durables. Elles résistent aux intempéries et au piétinement le cas échéant.
  • certains matériaux permettent d’obtenir un rendu très naturel et plein de charme et sont en outre facile à installer
  • les bordures minérales ne nécessitent aucun entretien

Inconvénients

  • la mise en œuvre peut dans certains cas être difficile (matériau lourd, manutention difficile, travail de maçonnerie…), et il est même parfois conseillé de faire appel à un professionnel.
  • le prix peut beaucoup varier en fonction du matériau choisi, le béton restant le moins cher (on peut en trouver à partir de 2,20 €/ml).
  • les bordures maçonnées imposent de conserver le même tracé et limitent donc les possibilités de changement.
  • les bordures en béton n’offrent pas toujours un beau rendu et peuvent paraître artificielles voire inesthétique.

Les bordures synthétiques : pratiques et économiques

Les bordures synthétiques offrent de nombreux aspects et couleurs. Réalisées en plastique, en caoutchouc, en PVC ou en polyéthylène, vous pouvez en trouver de forme ondulée ou plate, présentées en rouleaux à enterrer partiellement dans le sol. D’autres imitent la pierre ou le fer forgé ouvragé et se fixent dans le sol à l’aide de piquets.

Avantages

  • souvent peu coûteuses (à partir de 0 ,75 € / ml pour les plus basiques ), les modèles plus sophistiqués peuvent néanmoins représenter un certain budget.
  • imputrescibles, elles résistent aux intempéries, aux UV et restent en place de très nombreuses années
  • faciles à poser, elles ne requièrent bien souvent qu’un marteau ou de creuser une petite tranchée.

Inconvénients

  • leur composition même les rend peu naturelles à produire, et le rendu manque souvent lui aussi de charme. Elles ont un aspect artificiel qui peut parfois virer au ‘kitch’.
  • selon les formes et le prix, certaines peuvent se montrer fragiles et cassantes.

Les bordures métalliques : classiques et efficaces

Le métal est souvent utilisé pour confectionner des bordures de massifs ou d’allées. Il est décliné dans différents matériaux, comme l’acier galvanisé, l’aluminium, la fonte ou le fer forgé. L’acier Corten (ou Korten) est un acier traité pour produire une rouille stable qui prend avec le temps une belle patine brun-orangée. Comme d’autres matériaux, les modèles peuvent se présenter sous forme de rouleaux à enterrer (et souvent fixés à l’aide de piquets) ou de modules aux formes modernes ou plus rétros, voire antiques. Dans les aménagements modernes et contemporains, les gabions sont de plus en plus souvent utilisés. Ce sont en fait des cages métalliques que l’on remplit de pierres non gélives, mais on peut également décliner la ‘garniture’ avec d’autres matériaux comme le bois, les pommes de pin ou tout autre matériau de son choix, sachant que la durée de vie en sera alors affectée. Il en existe de différentes tailles (longueur et hauteur), ce qui permet de les utiliser dans différentes configurations).

bordure en corten

Bordure en acier Corten

Avantages

  • selon la façon dont ils ont été travaillés, les métaux offrent un choix de formes et de styles qui peuvent s’accorder avec de nombreux types de jardin, du plus romantique au plus contemporain.
  • traitées pour résister aux intempéries, les bordures métalliques sont durables
  • la mise en œuvre peut être aussi simple que pour d’autres types de bordures (lames plates à enterrer ou modules à simplement enfoncer dans le sol par exemple) ou plus complexes (dans le cas de gabions par exemple, qui engendrent un important travail de manutention).
  • les premiers prix sont très abordables (à partir de 3 €/ml pour les simples bordures de délimitation) mais si vous optez pour le Corten ou des modules aux formes plus sophistiquées, la facture peut vite monter.

Inconvénients

  • en l’absence de traitement approprié, certains métaux peuvent s’oxyder et s’altérer avec le temps.
  • certains modèles peuvent être lourds à transporter et à manipuler
  • les bordures au design soigné et forgées dans un métal de qualité peuvent se montrer assez onéreuses.

Comment choisir une bordure adaptée ?

Pour délimiter deux zones distinctes

Un massif à séparer de la pelouse ? Une allée gravillonnée à encadrer ? Les bordures à enterrer sont tout indiquées. Elles peuvent être très discrètes, ne dépassant du sol que de quelques centimètres, ou plus décoratives, comme par exemple lorsqu’elles sont en bois. Veillez à utiliser un matériau plus ou moins rigide selon la rectitude ou les courbes de l’espace à aménager.

Pour mettre en valeur un massif

La choix est ici très large et dépend avant tout de votre budget et du style de votre jardin. Évitez les matériaux trop artificiels qui risquent de jurer avec le reste du décor. Il serait à mon sens dommage de placer des bordures basiques en béton ou en plastique dans un jardin d’inspiration naturelle ou romantique, au risque de gâcher l’effet d’ensemble. Si le bois et de belles bordures en métal s’intègrent bien dans ce style de jardins, une bordure en Corten est quant à elle tout à fait à sa place dans une composition plus moderne et contemporaine.

Pour border un massif surélevé

En raison de l’inclinaison du terrain ou des besoins particulier de certaines plantes, il est parfois nécessaire de surélever plus ou moins un massif. Afin d’éviter que la terre et le paillage ne dégringolent du massif, une bordure est souvent nécessaire. Les traverses en bois se prêtent bien à cet usage, mais d’autres matériaux peuvent jouer ce rôle, comme par exemple les bordures minérales (pierre, schiste…) ou synthétiques (à conditions qu’elles soient assez hautes et non ajourées).

Pour soutenir des plantes

Une bordure, au-delà de son aspect esthétique, peut également jouer le rôle d’un tuteur, empêchant les plantes d’un massif de s’affaler sur la pelouse ou dans une allée. Dans ce cas, soyez avant tout attentif à la hauteur appropriée. Trop basse, la bordure ne joue pas son rôle et disparaît sous les plantes. Trop haute, elle cache les plantes qu’elle est censée soutenir et écrasent le massif. Vous pouvez choisir une bordure pleine, sur laquelle vos plantes viennent s’alanguir, ou ajourée, de façon à créer un effet de transparence.

Pour faciliter la tonte et l’entretien

A moins d’être adepte du coupe-bordure, il est difficile de conserver des contours bien nets à vos massifs. Le gazon a vite fait de regagner du terrain, l’herbe n’est pas bien coupée à la jonction pelouse/massif…bref, cela ne fait pas ‘propre’. Une solution consiste à placer une bordure dont le sommet affleure au niveau du gazon. D’un côté, le massif et ses plantes, et de l’autre la pelouse. Il suffit alors de rouler sur la bordure au moment de la tonte pour que le rendu soit immédiatement plus soigné.

bordure jardin

Quelle bordure choisir au final ?

Prenez le temps de la réflexion, pour ne pas regretter votre choix par la suite. Plusieurs critères sont à considérer :

  • votre budget, car selon le style et la longueur à aménager, les écarts peuvent être très importants
  • la mise en œuvre, rapide et simple pour les modules à simplement ficher dans le sol, elle se complique en cas de travaux de maçonnerie. Parfois, il est nécessaire de faire appel à un professionnel
  • tous les matériaux ne durent pas dans le temps. L’acier décore pour de longues années, alors que le bois se désagrège plus ou moins vite. Vous devrez peut-être régulièrement traiter, repeindre ou nettoyer vos bordures pour qu’elles restent belles.
  • les matériaux à scellés dans un mortier supposent que vous les laissiez en place sur le long terme. Si vous souhaitez modifier le tracé ou changer de style, l’opération sera forcément plus délicate qu’avec d’autres matériaux
  • le style est aussi un élément déterminant, peut-être même le plus important à mes yeux. A vouloir faire trop bon marché et/ou trop rapide, vous pouvez obtenir un résultat très décevant et non durable. Regardez dans les magazines, sur les réseaux sociaux, et visitez d’autres jardins, vous y trouverez des exemples de ce qui se fait, que cela fonctionne bien ou moins bien.
  • mais peut-être préférez-vous une bordure naturelle, sans y ajouter d’ornements autres que ceux produits par vos plantes ? Dans le cas, découvrez notre article sur la taille des bordures, celui sur 7 vivaces idéales pour les bordures. ainsi que notre large sélection de plantes pour bordures, parmi lesquelles les rosiers, les géraniums vivaces ou encore les buis

Et vous, quel style de bordure a votre préférence ?

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire