Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Balanin : comment l’identifier et s’en débarrasser ?

nos conseils pour lutter naturellement et efficacement

Le Balanin des noisettes (Curculio Nucum) est une espèce d’insecte ravageur de la famille des charançons (Curculionidés). Ce coléoptère est très répandu en Europe et présent dans toutes nos régions de France. Le Balanin s’attaque principalement aux fruits à coque (châtaigne, gland) et essentiellement aux fruits du noisetier. Si petit et pourtant si dévastateur, il peut ravager complètement une récolte et est responsable de fruits « véreux ». Pas d’inquiétude si vous trouvez ces petites bêtes dans votre jardin, il existe des méthodes simples et peu coûteuses pour en venir à bout.

Qui fait des trous dans les noisettes ?

Le coupable est sans aucun doute le Balanin, un petit coléoptère ultra équipé pour percer les coques des noisettes !

Comment identifier le Balanin ?

Le Balanin des noisettes, à l’âge adulte, mesure 1 cm de longueur. Le corps est de couleur brune, recouvert de poils et d’écailles fines de couleur beige à jaune. La femelle se reconnait par des teintes plus brunes tandis que le mâle est habituellement plus clair (tendant vers le jaune).

Il a de gros yeux ronds d’un noir profond et un long « nez » appelé « rostre » très incurvé à l’extrémité de sa tête. Ce rostre est disproportionné par rapport à sa taille : il représente un tiers de sa longueur totale et comporte deux antennes « coudées ».

balanin des noisettes

Balanin des noisettes : mâle à gauche (photo Mathias Krumbholz – Wikipédia) et femelle à droite (photo : Jeffdelonge – Wikipédia)

Au stade de larve, le Balanin mesure environ 1,5 cm de long, est de couleur blanc-crème avec une tête de couleur marron.

Comment les vers arrivent dans les noisettes ?

Le balanin des noisettes se développe et se retrouve à différents endroits de la plante suivant son cycle de vie.

  • A l’automne : lorsque la noisette tombe au sol, la larve sort de la coquille du fruit et se confectionne une « enveloppe » à 10-15 cm de profondeur sous la terre entre les racines où elle vivra au ralenti tout l’hiver.
  • Au printemps suivant : la larve a fini son hibernation et se mue en chrysalide pour se transformer en individu adulte. Il sort alors de sa cachette pour se nourrir et se reproduire. L’adulte commence par se nourrir sur d’autres végétaux et dévorer les feuilles de l’arbre (noisetier, châtaignier, chêne). Les femelles prêtent à pondre s’attaquent aux fruits encore verts et non mûres. Le jeune fruit ne résistera pas aux attaques de l’insecte qui utilise son rostre puissant pour perforer la coque (écale).
  • Au mois de mai-juin, les femelles Balanins percent un trou dans la noisette verte et y pond un œuf par fruit. Le fruit tombe au sol avant sa maturité. Au cours de sa vie, la femelle Balanin peut pondre jusqu’à 30 œufs.
  • Au bout de 5 à 10 jours, l’œuf laisse place à la larve de Balanin qui se développe pendant 2 mois (40 à 60 jours) à l’intérieur du fruit en se nourrissant de son amande.
  • A l’automne suivant, un nouveau cycle recommence.
larve de Balanin

Larve de Balanin (photo FarceRéjeane – Wikipédia)

Attention si vous prenez la larve dans votre main, elle n’est pas urticante mais elle mord. Certaines larves peuvent hiverner plusieurs années (entre 2 à 5 ans) avant de se transformer en nymphe.

Pourquoi les noisettes sont vides ?

Les dégâts causés par le balanin sont considérables. La larve grignote l’amande enfermée dans la coque de la noisette, nécessaire à sa croissance. La totalité d’une récolte peut être détruite par ces insectes voraces.

Des indices visibles vous indiqueront si votre noisetier est « infesté » ou non :

  • Vos fruits tombent précocement au sol, vidé de la totalité de leur amande,
  • La coque du fruit présente un petit trou,
  • La noisette une fois cassée, est vide.
balanin

La larve de Balanin et le trou caractéristique laissé dans la noisette (photo : jacinta lluch valero – Flickr)

Comment se débarrasser du Balanin de la noisette ?

Les traitements phytosanitaires n’ont absolument aucun effet car les larves sont, de toute façon, bien protégées dans les fruits ou dans la terre. Il existe toutefois des moyens de diminuer la population de Balanin et donc à limiter les dégâts occasionnés.

Quand traiter les noisetiers contre les vers ?

La lutte se fait tout au long de l’année, que l’insecte soit au stade larvaire ou adulte.

Comment traiter le ver du noisetier ?

  • Au début du printemps, il est aussi possible de mettre en place des bandes de glu sur les troncs des arbres ;
  • En mai-juin, capturez les adultes en secouant l’arbre ! Vous pourrez piéger les adultes en étalant un drap de couleur claire au sol et en secouant l’arbre avant de les éliminer ;
  • En été, brûlez les fruits troués, tombés prématurément au sol ;
  • En automne et en hiver, ôtez les feuilles mortes et griffez régulièrement le sol au pied de l’arbre pour mettre les larves à jour et les exposer au gel ou aux prédateurs comme les merles ;
  • Installez des hôtels à insectes ou des abris naturels pour les auxiliaires du jardin : branchages, tas de pierres ou espace non fauché pour favoriser la présence d’autres insectes prédateurs qui se régaleront des larves de balanin (comme les carabes).

Le petit conseil de Lorène : si vous avez quelques poules dans votre jardin, laissez-les gambader au pied de votre noisetier, elles se régaleront des larves !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin