Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
mousse pelouse
conseil

Comment se débarrasser de la mousse dans la pelouse ?

Nos méthodes naturelles pour l’éliminer et retrouver un beau gazon

Au milieu de votre belle pelouse verte et dense, une intruse a fait son apparition : la mousse, cet amas dense à la texture moelleuse et spongieuse, est souvent peu appréciée et jugée inesthétique. Pour éliminer naturellement la mousse, il est important de connaître les facteurs qui favorisent son apparition et sa prolifération. Et pour s’en débarrasser, il existe des solutions anti-mousses naturelles qui, alliées à quelques gestes d’entretien, vous permettront de retrouver un gazon uniforme et en pleine santé.

Les conditions favorisant le développement de la mousse

La mousse est une plante rhizoïde, dépourvue de racine. La plupart des variétés sont épiphytes, c’est-à-dire qu’elles se servent d’autres végétaux comme support pour se développer. La mousse se multiplie facilement par reproduction sexuée via des spores ou par simple division.

Plusieurs facteurs, souvent cumulés, sont propices à l’apparition de la mousse dans le gazon :

  • humidité stagnante du sol ou forte humidité de l’air
  • ombre et défaut d’ensoleillement (exposition Nord ou Est)
  • terre lourde et compacte
  • sol trop acide
  • sol pauvre, carencé

Les conditions propices à l’apparition de mousse sont également celles empêchant généralement le gazon de bien pousser et de se pérenniser. Agir sur ces facteurs aura donc un double impact positif : la pelouse connaîtra une meilleure croissance et la mousse sera éliminée.

Quelles sont les conditions de développement de la mousse au jardin ?

La mousse se développe en situation ombragée et humide.

Prévenir l’apparition de mousse sur la pelouse

Choisir le bon emplacement pour son gazon

Le gazon a besoin de soleil pour se développer. Choisissez donc son emplacement dans une zone peu ombragée ou préalablement réaménagée pour éliminer un maximum les zones d’ombres : taille des haies, élagage des branches basses des arbres, déplacement des tas de bois… Favoriser le passage des rayons du soleil permettra aussi bien d’optimiser la croissance du gazon que de créer des conditions défavorables à l’installation de mousse.

Une humidité excessive est également propice au développement de mousse, comme la proximité d’une fontaine, d’un bassin, d’une mare…

Favoriser le drainage du sol

Contre l’humidité excessive du sol, le décompactage permettra d’éviter les phénomènes de stagnation d’eau, propices au développement de la mousse et néfastes au système racinaire du gazon.

Pour cela :

  • limitez le piétinement du sol
  • allégez les terres les plus lourdes (argileuses), en ajoutant du sable ou du compost pour les rendre plus drainantes
  • grattez le sol avant de procéder au semis de gazon, puis renouvelez la scarification en entretien à la fin de l’hiver en février-mars, pour aérer le sol et éviter qu’il ne se tasse
  • arrosez modérément; le gazon a besoin d’eau pour se développer, mais des arrosages trop abondants peuvent favoriser l’apparition de mousse.

Nourrir le sol

Enrichir le sol permet de conserver un gazon en pleine santé et de lutter contre l’apparition de mousse.

Procédez à des amendements de composts ménagers, de fertilisants riches ou d’engrais anti-mousse pour gazon : utilisés deux fois par an à l’automne et au printemps, ils ont une double action contre la mousse et enrichissent la pelouse.

A noter toutefois que la présence de sulfate de fer dans la composition de certains produits demande une utilisation avec parcimonie.

Corriger l’acidité du sol

Un sol dont le PH est < à 7 est considéré comme acide. Il sera donc plus propice au développement de mousse.

Pour connaître le degré d’acidité de votre sol, il est désormais possible de se procurer facilement des kits d’analyse dans les magasins spécialisés ou sur internet.

Pour rééquilibrer un sol acide, faites des apports de chaux, de dolomie (roche calcaire riche en calcium et magnésium) ou de cendre de bois (riche en potasse).

Évitez tout paillage avec des d’aiguilles de pin, qui augmentent l’acidité naturelle de la terre.

Tondre de façon raisonnée

Une coupe trop rase du gazon aura tendance à fragiliser l’herbe et à laisser petit à petit plus de place à la mousse, qui se développe bien au ras-du sol. Laisser le gazon monter davantage évitera son apparition et préviendra même celle d’autres adventices, comme les pissenlits.

Nous vous conseillons une hauteur de coupe de 4 à 5 cm de hauteur pour l’entretien régulier de votre pelouse. Au printemps, la tonte sera effectuée une fois par semaine, puis tous les 15 jours en été.

Comment éviter le développement de la mousse sur la pelouse ?

Eviter le piétinement, nourrir son sol, arroser modérément et tondre à hauteur raisonnable permet de prévenir le développement de la mousse sur la pelouse.

Les solutions pour éliminer la mousse au jardin naturellement

L’élimination manuelle

Si la mousse n’est pas développée sur une trop grande surface de votre pelouse, il n’est pas difficile de la retirer à la main : creusez à l’aide d’une binette ou d’un couteau autour de la plaque de mousse, puis décollez-la pour l’extraire du sol.

Si elle n’a pas subi de traitement anti-mousse, elle pourra être simplement compostée.

Après retrait de la mousse, fertilisez le sol avant de semer à nouveau du gazon.

Sur les zones plus largement envahies, utilisez un outil anti-mousse. Un râteau-scarificateur ou un scarificateur double à 2 rangées de lames permettent de lacérer la surface de la terre pour :

  • aérer le sol, rétablir les échanges d’air, d’eau et de nutriment en nettoyant les débris végétaux accumulés (feutrage), favorisant ainsi la régénération du gazon
  • trancher et retirer facilement les mousses présentes sur la pelouse

Utiliser un produit anti-mousse naturel

Les désherbants chimiques, en plus d’être polluants, se révèlent bien souvent inefficaces sur le long terme pour se débarrasser de la mousse.

Certains désherbants anti-mousses d’origine végétale sont plus naturels et écologiques : c’est le cas des produits à l’acide pélargonique, substance herbicide naturellement sécrétée par le géranium et autorisée en agriculture biologique. Plus respectueux de l’environnement, ils permettent généralement de ressemer un jour après application.

L’eau de cuisson des pommes de terre, riche en amidon, aurait également des effets herbicides efficaces contre la mousse, tout comme l’application de vinaigre blanc. Biodégradable et non polluant, son impact sur l’environnement est l’un des plus limités.

Quelles sont les solutions pour éliminer la mousse au jardin ?

Les désherbants d’origine naturelle, l’eau de cuisson des pommes de terre et le désherbage manuel sont des solutions écologiques pour éliminer la mousse.

Les méthodes maison déconseillées

Certaines recettes maison préconisent l’application de gros sel ou de solution à base de bicarbonate, à verser directement sur la mousse à éradiquer. Toutefois, il faut savoir que l’accumulation de sel en grande quantité dans le sol a un impact néfaste sur l’environnement et contribue au déséquilibre biologique.

De même, le sulfate de cuivre (bouillie bordelaise), auparavant souvent utilisé comme solution anti-mousse efficace, est désormais controversé et délaissé à cause de ses effets polluants et son action non sélective. De plus, il a tendance à acidifier le sol, donc à créer un environnement plus favorable à l’installation et au développement de mousse : un véritable cercle vicieux à éviter.

Accepter la présence de mousse

La mousse pousse facilement au jardin et y est souvent aussi peu appréciée que les adventices (« mauvaises herbes »). Pourtant, elle présente aussi des avantages et mériterait d’être mieux apprivoisée. Certaines variétés sont décoratives et les jardins de mousse sont d’ailleurs très prisés au Japon.

Surtout, elle participe à l’équilibre naturel du jardin : elle est utile aux insectes et aux oiseaux, absorbe la pollution près des zones d’eau, se transforme en tourbe riche en se dégradant, etc.

jardin japonais, accepter la mousse au jardin

Dans les jardins japonais, la mousse est très présente et fait partie intégrante du décor.

Articles connexes


conseil

Le désherbage... au naturel !

Lire la suite +

conseil

Désherbage : 7 outils qui facilitent la tâche

Lire la suite +

Blog

10 bonnes raisons de laisser pousser les mauvaises herbes

« Tu laisses des mauvaises herbes ?» Cette question rhétorique, que l’on me sort à l’envi dès...
Lire la suite +

conseil

Avoir un beau gazon, en 10 questions - réponses

Lire la suite +

Blog

La mousse au jardin : faisons lui une place !

La mousse au jardin est détestée par les jardiniers ! Enfin, certains jardiniers... Pourquoi donc...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin