Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Élagage des arbres : stop au massacre !

Aujourd’hui, je suis fâché ! Fâché mais aussi lassé car, aux bords des routes, dans les parcs et même dans les jardins, c’est toujours le même film d’horreur qui recommence : « Massacre des arbres à la tronçonneuse… »

Malgré les campagnes de sensibilisation des arboristes, on recèpe, on taille trop sévèrement, on élague trop court, on étête, on mutile... on arrache parfois même des parties entières avec une grosses machine ... N'importe comment et n'importe quand !

Massacre à la tronçonneuse...

Je pourrais, à la rigueur, pardonner à mes voisins qui ne sont assurément pas informés. En revanche, j’ai beaucoup plus de mal lorsqu’il s’agit de certains professionnels, censés pratiquer un métier pour lequel ils ont été formés.

Pourquoi l’élagage sévère nuit aux arbres ?

Ces mutilations, n'ayons pas peur des mots, ont pour effet d'affaiblir, voire de tuer les arbres en entraînant une pourriture du bois central et une vulnérabilité aux attaques fongiques et parasitaires.

La structure de l'arbre est elle-même mis à mal et la production d'hormones est "déréglée" produisant des nouveaux rameaux dans tous les sens. Des embolies se créent stoppant la circulation de la sève à certains endroits.

élaguer les arbres
Coupe drastique d'un arbre

Nota bene : ce type de taille est aussi préjudiciable à la faune car l'arbre ne peut plus fournir le gite et le couvert durant une bonne saison, voire plus longtemps si l'arbre ne se remet pas. Surtout si la taille intervient en période de nidification des oiseaux : ce qui est d'ailleurs interdit désormais par une directive européenne ! Mais, dans le cas des trognes, les arbres têtards de nos campagnes (saules et autres essences), c'est finalement le contraire qui se joue. En effet, l'arbre ainsi (mal)traité se creusera petit à petit pour offrir un abri à divers animaux (Chouette chevêche, mésanges, micro-mammifères, chauves-souris, ...), de la nourriture aux insectes xylophages et aux champignons et lichens. Et fournir même un terreau pour la prolifération de quelques plantes. Un véritable mini-écosystème !

Faut-il élaguer les arbres ?

"Quand et comment dois-je tailler ?" Voici l’éternelle question que posent de nombreux jardiniers lors de la plantation d’un arbre.

Mais la bonne question ne serait-elle pas plutôt : "Dois-je tailler ?"

Sans tomber dans l’anthropomorphisme, un arbre est un être vivant et lui couper des morceaux ne lui fait clairement pas du bien. Enfin, tout dépend du morceau... Une brindille par-ci, par-là : tout va bien. Lui couper une branche du diamètre d’un pipe-line ou lui enlever toute sa ramure : bonjour les dégâts car c’est la porte ouverte à un développement anarchique et aux diverses maladies fongiques.

Alors, la réponse à la question est oui... et non. Un arbre n'a pas besoin de vous pour vivre. Il s'occupe très bien de ces petites affaires depuis bien avant qu'Homo sapiens ne devienne cette espèce invasive et malfaisante.

Mais...

L’élagage, un coup de pouce pour l’arbre

Toutefois, l’élagage, lorsqu'il est fait dans le respect de l'arbre et au bon moment, présente en effet des avantages non négligeables :

  • Sanitaires avant tout : enlever le bois mort et les branches abîmées, alléger la ramure, ... L'arbre présentera moins d'ouvertures aux maladies éventuelles et sera plus aéré. Enlever le bois mort apporte aussi un aspect sécuritaire. Si l'arbre borde une route fréquentée ou passe au-dessus d'une école par exemple, il convient d’éviter les chutes intempestives de branches.
  • Esthétiques : équilibrer la ramure, enlever les branches les plus basses, ... Dans leur plus jeune âge, les arbres ont parfois une croissance "anarchique" (enfin dans notre esprit !), une taille permet de guider un peu cette croissance pour lui donner rapidement une "allure d'arbre".
  • Volumétriques : réduire le volume et l'ampleur que peut prendre un arbre une fois bien lancé dans sa vie. Il faut toujours penser à la taille adulte d'un végétal lorsqu'on le plante. De plus, il existe de plus en plus de variétés naines qui permettront de ne pas devoir ratiboiser un bel arbre pour le transformer finalement en une sorte de bonsaï géant.

Quelques branches mortes sont à supprimer sur ce cerisier d'ornement

Pourquoi ne pas s'essayer à la taille en transparence ?

La princesse Greta Sturdza avait bien compris tout cela lorsqu'elle s'est lancée dans l'idée de la taille en transparence au sein de son "jardin" du Vasterival.

Cette taille douce permet, outre le fait de retirer les parties mortes ou malades, d'équilibrer et d'alléger la ramure, ce qui apporte un attrait esthétique indéniable mais surtout apporte de la lumière et de l'eau de pluie aux plantes du dessous. En plus, cette taille en transparence fait autant traverser le regard du visiteur du jardin que le vent, réduisant ainsi les accidents dû aux tempêtes.

Taille de transparence

Si cette taille vous intéresse, nous vous conseillons d'aller voir sur place le résultat au jardin du Vasterival en Normandie et de lire le livre de Dominique Cousin : "La taille en transparence" aux éditions Ulmer.

Le meilleur élagueur, c'est le vent...

(Auteur anonyme)

En guise d'épilogue...

Vous l'aurez compris, l'élagage des arbres est parfois nécessaire, certes, mais nécessite de comprendre comment pousse un arbre et ce qui lui convient le mieux pour qu'il puisse nous survivre et prospérer de longues années.

Évitons autant que possible les traumatismes à nos chers arbres en ne coupant que rarement, toujours à bon escient et avec de bons outils. Et soyons aussi calme et réfléchi dans l'action : "Dans le doute abstiens toi ou... reviens un autre jour". Cette branche n'était peut-être pas si problématique finalement...

Enfin, si vous avez des doutes, faites appel à un professionnel. Un bon ! En effet, les temps changent (doucement…) et les gens aussi (un peu). De plus en plus d’élagueurs pratiquent la taille douce et réfléchissent au meilleur moyen de garder les arbres dans un bon état sanitaire tout en n’intervenant que lorsque c’est absolument nécessaire. N’hésitez pas à avoir recours à leurs services !

Pour aller plus loin...

Enfin si vous ne considérez pas les arbres comme des objets inanimés qui poussent en travers de votre chemin, nous ne pouvons que vous conseiller ces saines lectures si vous ne les avez pas déjà lus :

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)

4 réflexions au sujet de « Élagage des arbres : stop au massacre ! »

  • Céline

    Totalement d'accord avec vous Olivier ! Tous ces pauvres moignons qui défigurent les arbres, quelle tristesse. Et en ce moment, ça y va ! Si une petite taille peut se justifier, comme vous l'expliquez si bien, il faut je pense s'imaginer aller chez le coiffeur : on rafraîchit sa coupe, mais on ne repart pas la boule à zéro (même si ça peut aller à certains, mais c'est un autre sujet !)
    Il y a aussi, je trouve, une tendance qui s'amplifie : couper la cîme de l'arbre. Hop, terminé, sa hauteur ne gênera plus son heureux proprio. Mais enfin ???
    Que votre publication puisse parvenir au plus grand nombre !

    Répondre
  • Marie

    Article très intéressant qui fait réfléchir.

    Répondre
  • pascale

    Bravo Olivier ! je suis tout a fait de votre avis, c'est un crève cœur de voir le massacre réalisé par les machines qui arrachent les branches des haies le long des routes. je me demande à quoi pense le chauffeur qui fait ce job ! dans mon jardin je pratique la taille tout l'année et à minima, seulement les branches qui "encombrent " le passage, ou qui se croisent; vive la nature , cordialement

    Répondre
    • Olivier

      Merci beaucoup Pascale. Vous avez entièrement raison, quelques petits coups de sécateurs par-ci par-là suffisent largement pour garder le contrôle. Laissons vivre nos arbres et arbustes.

      Répondre
Laisser un commentaire