Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment faire du purin de rhubarbe ?

La rhubarbe n’est pas seulement une espèce que l’on cultive pour la cuisine : c’est aussi une plante médicinale connue depuis l’Antiquité, sans oublier qu’on peut tout à fait s’en servir pour concevoir son propre purin.

Totalement naturel et réellement économique à l’usage, le purin de rhubarbe sert surtout à faire fuir les insectes nuisibles pour vos plantations, notamment les pucerons. Vous n’avez pas besoin d’avoir un haut niveau de jardinier pour vous lancer, son élaboration reste simple et à la portée de tous : vous aurez toutes les informations pour y parvenir dans cet article.

Comment fabriquer un purin de rhubarbe ?

Le matériel nécessaire

  • Naturellement, vous aurez besoin de feuilles de rhubarbe hachées pour préparer votre purin ;
  • De l’eau, idéalement qui n’a reçu aucun traitement : vous pouvez sans souci récupérer l’eau de pluie ou, à défaut, employer une eau minérale ;
  • Un récipient en verre ou en plastique, avec une capacité d’environ 10 litres. N’utilisez surtout pas de fer, afin d’éviter tout phénomène d’oxydation ;
  • Prenez aussi un couvercle ou un grand linge ;
  • Un bâton ;
  • Un tamis (plutôt fin) ;
  • Plusieurs bouteilles ou bidons pour la conservation.

Pas besoin de beaucoup de matériel pour fabriquer votre purin de rhubarbe

La fabrication du purin de rhubarbe

  • Dans le but de fabriquer environ 10 litres de purin de rhubarbe, vous avez besoin de cueillir 1,5 kilogramme de feuilles. Placez-les hachées dans un pot ou un seau, diluées dans votre eau.
  • Laissez macérer pendant minimum 72 heures dans un contenant en plastique.
  • Pour accélérer le processus, utilisez un couvercle percé qui laisse filtrer un peu d’air (et qui empêche le dépôt des saletés) ou simplement un grand linge que vous posez sur le seau.

Au jardin, la rhubarbe peut devenir un insecticide puissant

  • Une fois les trois jours de macération passés, filtrez le purin avec votre tamis et ne conservez que le liquide.
  • Introduisez ce dernier dans un pulvérisateur, vous pouvez manipuler le purin de rhubarbe pur sans le diluer à l’eau. Dans d’autres cas, une dilution d’un litre de purin dans 5 litres d’eau suffit.

À noter qu’il existe une méthode pour fabriquer du purin de rhubarbe plus rapidement. Nous vous conseillons d’adopter la première alternative mais, si vous êtes plutôt pressé, vous pouvez plonger vos feuilles dans une eau bouillante et laisser refroidir pendant 24 heures seulement, avant de passer à l’étape de la filtration.

La récolte et le stockage du purin de rhubarbe

Les feuilles de rhubarbe qui vous serviront à fabriquer votre purin peuvent être récoltées en même temps que les tiges, au printemps. Pour rappel, afin de vous donner un maximum de chances d’avoir de la bonne rhubarbe au jardin, vous devez la planter dans un sol bien drainé, frais et riche en humus.

À condition de placer votre purin de rhubarbe dans des récipients adaptés, vous pouvez aisément le conserver plusieurs semaines et même plusieurs mois. Dans cette optique, choisissez obligatoirement des récipients en plastique, opaques, que vous placez à l’abri de la lumière du soleil, de la chaleur et de tous les excès de température (il ne faut pas, non plus, que votre purin de rhubarbe soit exposé au gel hivernal).

Comment utiliser le purin de rhubarbe ?

Les vertus du purin de rhubarbe contre les insectes nuisibles

Le purin de rhubarbe est efficace contre tous les insectes que l’on craint au jardin, et qui peuvent causer des dommages plus ou moins importants sur les plants. Vous pouvez vous en servir aussi bien à titre préventif que curatif contre les pucerons noirs, le ver ou la teigne du poireau, la mouche de la carotte, et même les limaces.

Attention : en fonction de sa destination, le purin de rhubarbe ne sera pas systématiquement employé de la même manière. Dans certains cas, on préconise de l’appliquer pur tandis que parfois, il est préférable de le mélanger à de l’eau en respectant des dosages précis.

Le purin de rhubarbe, redoutable contre les pucerons

Veillez à toujours utiliser le purin de rhubarbe sur des plantes qui n’ont pas été récemment exposées à des traitements chimiques. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons même de remplacer toutes les solutions de ce type par des alternatives naturelles, car il en existe de multiples ! Par exemple, un traitement au purin de rhubarbe peut, dans certains cas, être complété par l’emploi de purin d’ortie. Cette association contribue à renforcer les défenses des spécimens fragilisés par différents types de nuisibles.

Bien appliquer le purin pur ou dilué

Contenant naturellement de l’acide oxalique, le purin de rhubarbe est un répulsif et un insecticide à la fois. Pulvérisez-le pur si vous désirez lutter contre les pucerons, la mouche de la carotte, le ver et la teigne du poireau. Vous pouvez appliquer directement sur les parties atteintes, mais aussi les autres à des fins préventives. N’oubliez pas de renouveler l’opération une fois toutes les deux semaines, jusqu’à élimination complète des parasites. Il faut également penser à effectuer un nouveau traitement après les averses.

Si vous souhaitez plutôt combattre les limaces, vous n’avez pas besoin d’un purin de rhubarbe pur. Ici, il suffit de diluer un volume de purin pur dans 5 volumes d’eau. En revanche, il faut veiller à arroser les plants après chaque pluie pour conserver la protection.

Les précautions pour le jardinier

Veillez à toujours utiliser votre purin de rhubarbe avec des gants. En effet, bien que ce répulsif soit 100 % naturel et sans substances chimiques ajoutées, il contient une substance toxique à haute dose, à savoir l’acide oxalique.

De nombreux autres ingrédients naturels peuvent vous aider à fabriquer votre propre purin contre les insectes : l’infusion de tanaisie, la lavande et l’ortie en macération longue, l’absinthe et la camomille en décoction, entre autres.

Gardez à l’esprit que la rhubarbe reste une plante de saison entre avril et juillet. Si vous souhaitez utiliser son purin tout au long de l’année, il faut penser à en préparer un maximum au printemps, sachant qu’il peut être stocké quelques mois dans des récipients adaptés.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire